La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La conception d'un cours théorique Claude Duboc Photo Fred Di Méglio.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La conception d'un cours théorique Claude Duboc Photo Fred Di Méglio."— Transcription de la présentation:

1 La conception d'un cours théorique Claude Duboc Photo Fred Di Méglio

2 Un pré-requis : posséder le contenu Il n'est pas envisageable de prétendre faire un cours théorique sans des connaissances maîtrisées et actualisées du sujet. Le contenu des connaissances est défini par le "programme" du niveau IV mais le niveau d'exigences est bien supérieur.

3 Comment se mettre à niveau ? Révisez vos "vieux cours" de niveau IV Révisez vos "vieux cours" de niveau IV Approfondissez ces notions Les ouvrages de référence Les articles spécialisés Le web Les cours de N IV actuels Rédigez des fiches de lecture par sujet

4 Etablir les objectifs de formation A quel niveau dois-je me limiter dans les connaissances à transmettre ? A quel niveau dois-je me limiter dans les connaissances à transmettre ? Mes objectifs cognitifs sont définis par la logique prérogatives / compétences. Connaissance de l'arrêté Les contenus de formation fédéraux Identifier clairement les besoins théoriques permettant de comprendre et de prévenir Etablir les objectifs intermédiaires

5 Les points communs à toutes les interventions théoriques. Des mots clés pour l'introduction justifier ;Motiver ;Eveiller la curiosité Formuler une problématique Des rappels si nécessaires mais soigneusement limités aux besoins, en préalable ou intégrés dans le cours Un exposé structuré par un plan sous la forme de paragraphes identifiés par un titre soigneusement choisi Le plan doit pouvoir être facilement suivi par l'auditoire : placé en préalable au tableau ou construit au fil de l'exposé Une conclusion synthétique

6 La construction du plan. Le choix des titres de paragraphes Le choix des titres de paragraphes Le titre est spécifique du contenu du paragraphe. Il faut donc éviter les titres "passe partout". Le titre doit être l'expression d'une problématique et le contenu doit y répondre. Les formulations doivent être spécifiques à la plongée : Exemple : La dissolution de l'azote dans l'organisme plutôt que la loi de Henry (qui de plus ne s'applique pas à la plongée sportive)

7 La construction du plan. L'articulation des paragraphes : le squelette du cours est l'expression du fil conducteur de la pensée de l'intervenant. L'articulation des paragraphes : le squelette du cours est l'expression du fil conducteur de la pensée de l'intervenant. Différents types de plans Le plan chronologique Le plan notionnel ou analytique Le plan comparatif : réaliser une synthèse Le plan transversal Le " brain storming" une technique possible pour construire un plan

8 Préparer les moyens didactiques. Préparer les schémas Les données chiffrées. Simplifier les données pour les rendre accessibles. ! La simplification n'autorise pas à la transmissions de contrevérités. L'utilisation des analogies constitue une voie de substitution pour faciliter une compréhension difficile : ce n'est pas une démarche obligatoire.

9 Utiliser les outils de communication Le tableau : noir ou blanc Le célèbre tableau à 3 colonnes : Pour le plan : en début de cours, ou au fur et à mesure Pour les explications Pour le résumé Mais Ce n'est pas une présentation obligatoire : Elle ne convient pas à tous les sujets. Certains intervenants préfèrent d'autres solutions : c'est leur droit.

10 Utiliser les outils de communication Le tableau : Liberté de présentation mais quelques obligations. L'écriture : Lisible, soignée et … attention à l'orthographe Les schémas :Grands, clairs, en couleurs Les légendes :Eloignées du dessin Le plan : Apparent au tableau pour faciliter le suivi du cours Les notions clés :Ecrites au tableau pour favoriser la prise de notes Pour favoriser la diffusion "multicanaux "

11 Utiliser les outils de communication Avec un diaporama (ou des transparents), la prise de notes est difficile. (vitesse de parole) ! Un document complet, trop élaboré ne facilite pas l'acquisition des connaissances. Il est donc préférable de fournir des documents incomplets sur lesquels un travail doit être effectué. Cette méthode permet à l'élève de s'approprier le document qui devient personnalisé. Il faut donc fournir à l'auditoire des documents permettant cette prise de notes : tirages papier des diapositives ou directement le fichier.

12 L'évaluation : un souci permanent : Les "partenaires" de l'évaluation Le formateur L'élève L'évaluation initiale : les pré-requis L'évaluation formative : L'évaluation sommative : analyse du résultat (certificatrice) L'autoévaluation Le feed back

13 Les différentes formes de l'évaluation L'évaluation initiale :L'intervenant vérifie les pré- requis et les acquis L'évaluation formative : Au cours de son intervention, l'enseignant vérifie que son message est compris et assimilé. Il utilise les différents canaux du feed-back : les demandes spontanées de ses élèves Le questionnement L'observation de l'auditoire L'évaluation sommative (ou certificatrice)

14 L'auto évaluation L'autoévaluation de l'enseignant : L'utilisation des réactions de l'auditoire doit permettre à l'intervenant d'auto évaluer la qualité du message diffusé L'autoévaluation de l'élève Elle est possible et souhaitable si l'enseignant définit avec soin des critères de réussite L'évaluation de l'enseignant par l'élève Certes le "maître" évalue l'élève mais que croyez- vous que fait ce dernier ?


Télécharger ppt "La conception d'un cours théorique Claude Duboc Photo Fred Di Méglio."

Présentations similaires


Annonces Google