La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bonne gouvernance et prévention de la corruption Dec 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bonne gouvernance et prévention de la corruption Dec 2010."— Transcription de la présentation:

1 Bonne gouvernance et prévention de la corruption Dec 2010

2 La bonne gouvernance Nous sommes convaicus que la question de la bonne gouvernance et du renforcement des capacités est au coeur de tous les problèmes de lAfrique Commission pour lAfrique,

3 La bonne gouvernance Les piliers de la bonne gouvernance Transparence Responsabilité Participation La bonne gouvernance est un ingrédient indispensable de la croissance économique, de léradication de la pauvreté et de la faim, et du développement durable. La voix de tous les groupes opprimés, y compris les femmes, les jeunes et les pauvres, doit être entendue et prise en considération par les organes directeurs car si la bonne gouvernance nest pas réalisée, ils en subiront les conséquences les plus négatives 3

4 Corruption …La corruption est une entrave à tout effort que déploient les pouvoirs publics pour sauver les populations des affres de la pauvreté et elle sera combattue par laction et par la parole parce que cest juste, parce que cest bien, et parce que cest… la politique du gouvernement* *Le Président Banda de la Zambie: septembre

5 Ce sont les pauvres qui en pâtissent le plus, car, là où elle sévit, les ressources qui devraient être consacrées au développement sont détournées, les gouvernements ont moins de moyens pour assurer les services de base, linégalité et linjustice gagnent et les investisseurs et donateurs étrangers se découragent.. Le Secrétaire-général de lOrganisation des Nations Unies – Convention des Nations Unies contre la corruption (2003) 5 Corruption

6 Impact de la corruption 6 Le problème Retards dexécution Sélection dentreprises non qualifiées Inflation des coûts Travaux inachevés investissement découragé développement bloqué Dette improductive alourdie

7 Bonne gouvernance et corruption Définition de la bonne gouvernance au sens large En un mot, la bonne gouvernance est contraire à la corruption dans la mesure où la puissance publique et ses institutions sont responsables de leurs actes, efficaces et efficientes, ouvertes à la participation, transparentes, réceptives et équitables La bonne gouvernance est un ingrédient indispensable de la croissance économique, de léradication de la pauvreté et de la faim, et du développement durable. La voix de tous les groupes opprimés, y compris les femmes, les jeunes et les pauvres, doit être entendue et prise en considération par les organes directeurs car si la bonne gouvernance nest pas réalisée, ils en subiront les conséquences les plus négatives 7

8 Bonne gouvernance et corruption Abondance des ressources naturelles Gouvernement autocrate ne rendant pas de comptes Inégale répartition et mauvaise qualité des services publics Fonction publique mal payée Manque de ressources/dindépendance des institutions/structures destinées à faire contrepoids Principales causes de corruption: Adoption de réformes commerciales/ économiques / administratives Actualisation des règles contraignantes de comptabílité, daudit, de passation des marchés et autres réglementations financières Participation de groupes de la société civile Renforcement des capacités de décision et de fourniture des services de base Mise en oeuvre dinitiatives de développement Moyens de prévenir la corruption et daméliorer la gouvernance: 8

9 Gouvernance et évaluations de la corruption Organisation mondiale de la société civile dédiée à la lutte contre la corruption Publie tous les ans des une série dindices de la corruption classant les pays du monde sur une échelle allant de zéro (forte corruption) à 10 (forte probité) Fondés principalement sur des enquêtes auprès: des équipes de pays des IFI/banques régionales/entrepreneurs locaux Transparency International (TI ) A pour vocation daméliorer la qualité de la gouvernance spécialement en Afrique Publie annuellement des statistiques de la gouvernance comparant les pays africains dans le temps et les uns par rapport aux autres dans 5 grandes régions, en ce qui concerne la sécurité et la souveraineté du droit, la participation, le développement économique durable et le développement humain Fondées principalement sur des enquêtes/données nationales y compris en partenariat avec des chercheurs/instituts des pays Fondation Mo Ibrahim Rapport annuel de la Banque mondiale classant les pays en fonction de la réglementation des opérations commerciales et de la facilité dentreprendre Lindice est une moyenne de 10 indicateurs parmi lesquels la création et la fermeture dentreprise, laccès au crédit, le paiement des impôts, lexécution des contrats et lembauche de travailleurs Doing Business 9

10 Gouvernance et évaluations de la corruption Classement TI 2010 Les moins corrompus Danemark 9.3 Nouvelle-Zélande9.3 Singapour9.3 Les plus corrompus Somalie1.1 Myanmar 1.4 Afghanistan1.4 Classement Mo Ibrahim Doing business 2010 Les statistiques ayant servi aux évaluations ci-dessus doivent être considérées comme des valeurs relatives et sont contestées par certains pays, notamment parce quelles sont fondées sur des recherches limitées dans les pays. Elles ont toutefois une certaine utilité dans la mesure où elles indiquent les progrès réalisés par chaque pays au cours du temps. Ces séries de statistiques sont généralement concordantes dans leurs évaluations indicatives Ce nest pas un hasard si les pays mal notés en ce qui concerne la facilité dy mener des affaires sont aussi ceux qui ont une médiocre perception de la corruption. Du côté positif, divers pays de la région ont fait des progrès dans la lutte publique contre la corruption au cours des derniers mois.

11 Gouvernance et évaluations de la corruption 11 Transparency International: indice de perception de la corruption Lindice 2010 de perception de la corruption mesure les niveaux perçus de corruption dans le secteur public de 178 pays du monde

12 Approche opérationnelle du FIDA dans la prévention de la corruption Tolérance zéro fixer la barre Tolérance zéro fixer la barre Conception des projets Évaluation des risques. Examen de la qualité Contrôles Internes et vérifications Prévention active Mécanismes participatifs pour renforcer la responsabilité et la transparence Capacité intégrée, seuils Publicité de lattribution des marchés Appui à la supervision Vérification sur place. Conseillers GF Plan de communication Surveillance du project Démarrage et formation Investissement gouv. Personnel qualifié Passation des marchés, GF, capacité daudit Clauses contractuelles Sanctions crédibles Suspensions et annulations. Passation des marchés non conforme. Plan daudit Dépenses non admissibles Cadre juridique Politique de lutte contre la corruption Clauses contractuelles Axée AU NIVEAU DES PAYS sur les risques, les résultats et la pérennité 12

13 Gestion financière et bonne gouvernance Aux seules fins prévues, et axés sur les résultats Conformément au PTBA Dans le respect des pratiques administratives, techniques, financières, environnementales, et de développement agricole et rural, ainsi que de la bonne gouvernance Avec un bon rapport qualité-prix En suivant de bonnes pratiques Avec le souci de lefficience et de lefficacité Une bonne gestion financière signifie que les fonds sont utilisés: 13

14 Gestion financière et bonne gouvernance La GF fait partie intégrante du processus de développement mis en oeuvre pour atteindre les objectifs de développement pour le millénaire Lun des objectifs de la Déclaration de Paris est de recourir davantage aux systèmes publics de gestion financière ESA travaille avec les emprunteurs afin dutiliser dans la mesure du possible les systèmes nationaux (par exemple, rapports/ passation des marchés/ budget/ comptabilité/ audit) La GF met en oeuvre 2 approches a)Lassurance que les fonds du FIDA sont utilisés pour les fins auxquelles ils sont destinés (grâce à la supervision directe et à des systèmes fiables de contrôle interne) b)Lassistance aux gouvernements/ projets afin daméliorer les capacités de GF 14

15 Cadre de bonne gouvernance élémentsproblèmes 1. PASSATION DES MARCHÉS Assurer la passation transparente et efficiente des marchés aux niveaux, provincial et communal 2. GESTION FINANCIÈRE Assurer des contrôles internes forts aux niveaux central, provincial, des districts et des communes Capacité daudit externe/ interne Réduire au minimum les transactions en espèces Adopter des mesures incitatives en faveur de la performance axée sur le mérite par projet. 3. PUBLICITÉ Réduire au minimum les possibilités de conflit dintérêt au sein du personnel de projet; Renforcer la transparence par la diffusion publique des information sur les projets 4. RÔLE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE Encourager une plus large participation des organisations de la société civile 5. MÉCANISME DE RÉCLAMATION ET DE RECOURS Établir un mécanisme général de réclamation et de plainte couvrant tous les aspects des projets 6. CODE DE DÉONTOLOGIE Exiger que tous les membres du personnel adhèrent au code de délontologie 7. SANCTIONS Renforcer le code de déontologie par des sanctions visant les pratiques frauduleuses/ actes de corruption du personnel de projet, des entrepreneurs, des fournisseurs et des consultants. 15

16 Politique du FIDA en matière de prévention de la corruption Le FIDA applique une politique de tolérance zéro contre la fraude, la corruption et les fautes professionnelles La plupart des pays dans lesquels intervient le FIDA ont un piètre bilan en matière de gouvernance/ corruption La responsabilité de lutilisation des fonds incombe au gouvernement Le FIDA exige à présent des vérifications/ contrôles supplémentaires dans les documents de conception pour les pays ayant une note inférieure à 3.0 dans le classement TI Des vérifications/ contrôles systématiques peuvent être intégrés au stade de la conception +/ou de lexécution dun projet (par exemple, bas niveau des seuils de passation des marchés/ conseillers en GF) en sus des procédures normales du FIDA 16

17 Politique du FIDA en matière de prévention de la corruption Le gouvernment est responsable du suivi en premier lieu Le FIDA peut déclarer la passation non conforme de marchés/des dépenses non admissibles du fait de ses responsabilités fiduciaires, même en cas de doute Les cas spécifiques de pratiques frauduleuses/ actes de corruption présumés sont signalés au Bureau de laudit et de la surveillance du FIDA qui peut collaborer sil y est sollicité* Il est possible de le contacter anonymement en fournissant des pièces justificatives suffisantes sur le site: * (cas rares ) 17

18 La politique du FIDA en matière de prévention de la corruption vise à assurer lobservation des normes éthiques les plus élevées dans les activités quil finance Politique du FIDA en matière de prévention de la corruption Principe de la tolérance zéro Des sanctions appropriées sont appliquées lorsque les allégations sont confirmées Une série de sanctions sont mises en oeuvre conformément aux dispositions des règles, règlements et instruments juridiques applicables du FIDA Sapplique aux activités financées par le FIDA quelles soient supervisées par lui directement ou par une institution coopérante Le FIDA continuera daméliorer ses contrôles internes, y compris les contrôles inhérents ou associés aux activités de ses projets, de manière à garantir une action efficace de prévention, de détection et dinvestigation des pratiques frauduleuses et des actes de corruption, de collusion ou de coercition Le FIDA prendra toutes les mesures possibles pour protéger contre déventuelles représailles les personnes qui contribuent à révéler des actes de corruption ainsi que les personnes ou entités faisant lobjet dallégations injustes ou malveillantes Cette politiques est conforme aux politiques adoptées par les autres IFI 18

19 Persistance de prix élevés Travaux de mauvaise qualité Agents superflus (intermédiaires, partenaires locaux) documentation insuffisante/incomplète Absence ou insuffisance dinspections micro-gestion par les responsables de projet Manque de transparence des procédures de sélection / évaluation Signaux de danger de fraude / corruption Politique du FIDA en matière de prévention de la corruption Rejette les recommandations dattribution Annule la part correspondante du prêt si lemprunteur ne prend pas de mesures Sanctionne les entreprises ou les personnes en cause et les déclare exclues pour une durée déterminée ou indéfinie En cas de fraude ou de corruption, le FIDA: Le FIDA a le droit dexiger quune disposition soit insérée dans le dossier dappel doffres/ la DP afin de lui permettre dinspecter et dauditer les comptes du marché considéré 19

20 Que pouvez-vous faire? 20

21 Que pouvez-vous faire? Prévenir: Appliquer de bonnes pratiques de GF régulièrement et avec cohérence (par exemple, rapprochements bancaires/ CS, classement /sauvegarde des documents) Transparence: veiller à ce que les procédures et les processus soient appliqués avec diligence et complètement Encourager et facilitater le signalement des préoccupations: Contester les suggestions/demandes dexécution de tâches/practiques qui ne semblent pas conformes aux procédures (normales) Contacter le FIDA (CPP/ Bureau de la surveillance): si vous avez limpression que vos supérieurs ne prennent pas vos plaintes au sérieux (des preuves sont nécessaires) et/ou si vous avez besoin de conseils 21

22 Que pouvez-vous faire? 22 À chaque fois que vous êtes dans le doute... Rappelez-vous le visage de la personne la plus pauvre et la plus faible que vous ayez rencontrée et demandez-vous si ce que vous vous apprêtez à faire lui sera dune quelconque utilité? Y gagnera-t-il quelque chose? Cela laidera-t-il à retrouver la maîtrise de sa propre vie et de sa destinée?...En répondant à ces questions vous verrez vos doutes sévanouir. Mahatma Gandhi

23 MERCI


Télécharger ppt "Bonne gouvernance et prévention de la corruption Dec 2010."

Présentations similaires


Annonces Google