La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M. A.ublin La réalité et sa représentation. M. A.ublin La perception et ses mécanismes n Les images que nous voyons sont-elles le reflet de la réalité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M. A.ublin La réalité et sa représentation. M. A.ublin La perception et ses mécanismes n Les images que nous voyons sont-elles le reflet de la réalité"— Transcription de la présentation:

1 M. A.ublin La réalité et sa représentation

2 M. A.ublin La perception et ses mécanismes n Les images que nous voyons sont-elles le reflet de la réalité ? n Percevoir, cest donner une signification. n Or, la perception nest pas un décalque de notre environnement, en réalité elle opère comme un filtre qui transforme les données du monde extérieur. n Notre perception dépend donc de la nature du stimulus (élément extérieur à lorganisme susceptible dexciter lun des systèmes sensoriels) et de nos récepteurs sensoriels (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif), mais aussi de nos attentes, de nos représentations sociales, de notre culture, de nos expériences passées et de notre vécu actuel. n Les mécanismes perceptifs sont un ensemble dopérations réalisées par le cerveau sur les signaux que nos récepteurs sensoriels captent sur lenvironnement; ils font appel à la mémoire et aux images mentales. n Pour percevoir le monde, reconnaître un objet, trois grandes étapes au moins sont nécessaires : - lanalyse - la structuration - lidentification n Ainsi la perception ne fait pas seulement appel à des processus physiologiques, mais aussi au vécu personnel et social de chaque individu. n Cest pourquoi une perception est subjective car elle est la projection de chaque individu et donc reconstruction

3 M. A.ublin La réalité et sa représentation

4 M. A.ublin La réalité et sa représentation

5 M. A.ublin Réel 3D Vision + toucher Identification des entités géométriques (formes élémentaires) Modèle géométrique 3D Application des codes de représentation Représentation graphique 2D Représentation graphique 2D Modèle géométrique 3D Identification des entités géométriques Décodage Association et/ou opérations booléennes 1ère situation : traduction du réel 2ème situation : interprétation de la représentation du réel De lapprentissage du dessin technique à la mise en plan dun modèle virtuel Le dessin technique cétait... Aujourdhui cest … Réel 3D Vision + toucher Identification des entités géométriques (formes élémentaires) Modèle géométrique 3D Application des codes de représentation Représentation graphique 2D Représentation graphique 2D Modèle géométrique 3D Identification des entités géométriques Décodage Association et/ou opérations booléennes 1ère situation : traduction du réel 2ème situation : interprétation de la représentation du réel Elaboration d un modèle numérique 3D Mise en plan et habillage

6 M. A.ublin Du réel au modèle géométrique 3D Identification et description des formes d'une pièce n 1 - Notion de modèle géométrique modèle nominal parfait au plan géométrique n 2 - Les données Ce qui est vu Contours Arêtes Ombres Couleurs Faces Ce qui peut être touché Surfaces Arêtes n 3 - L'objectif: Décrire de façon unique la pièce observée afin d'être compris (logique de communication). n 4 - Les modes de description n 5 - Les étapes de la description VOLUMIQUE SURFACIQUE FILAIRE Lidentification (approche morphologique) Le positionnement relatif (approche topologique)

7 M. A.ublin Lidentification morphologique (1) n Exemples n Les apprentissages associés (1) La dénomination des formes volumiques élémentaires Cylindre de révolution Cône de révolution Sphère Parallélépipède rectangle Tore

8 M. A.ublin Lidentification morphologique (2) La dénomination et la définition des principales surfaces élémentaires La définition des lignes Droite Courbe Arc de cercle Polylignes et figures Surface plane Surface cylindrique Surface prismatique Surface conique Surface de révolution

9 M. A.ublin Lidentification morphologique (3) n Les apprentissages associés (2) Le vocabulaire du mécanicien (ou du menuisier, ou du domaine de lhabillement) : cest la traduction dans un langage spécifique de formes élémentaires ou combinées. Pièces de forme générale cylindrique Formes extérieures : Méplat : surface plane sur une pièce à section circulaire. Gorge : association de peux plan et dune surface de révolution réalisant une entaille de faible largeur dans une pièce à section circulaire. Epaulement : surface pleine perpendiculaire à laxe dun cylindre qui réalise un changement de section. Collet : couronne en saillie sur une pièce cylindrique. Arbre : surface cylindrique de révolution. Chanfrein : surface de faible étendue obtenue par suppression dune arète. Sur une pièce cylindrique un chanfrein se traduit par une surface conique de révolution. Nervure : Paroi de faible épaisseur reliant deux surfaces. Trou oblong : Trou de faible dimension transversale par rapport à la dimension longitudinale et terminé par deux demi-cylindres

10 M. A.ublin Situation relative des formes dune pièce Approche topologique n 1 - Lobjectif Décrire de façon unique la pièce observée afin dêtre compris (logique de communication. Les formes des surfaces ayant été identifiées il sagit de les positionner relativement. n 2 - Les apprentissages associés Il est indispensable de réhabiliter la maîtrise de quelques connaissances parmi lesquelles on trouvera nécessairement les notions suivantes : –position relative de deux droites (sécantes, parallèles, confondues, quelconques), –position relative dune droite et dun plan, –position relative de deux plans, –parallélisme dans lespace, –orthogonalité dans lespace, –coïncidence. n 3 - Contraintes pédagogiques Il sagit surtout de ne pas théoriser mais dêtre précis et succinct quant aux définitions, et de trouver des supports pédagogiques réels ou modélisés permettant laccès à ces concepts. Un cours magistral ne peut suffire

11 M. A.ublin Quelques règles pour le décodage dun dessin technique n Avoir toujours à lesprit que la compréhension dune solution technique impose de mobiliser trois champs: celui de la géométrie pour lidentification morphologique, celui du décodage pour la compréhension de la représentation symbolique celui de la connaissance technologique par identification ou association à des situations, réelles ou virtuelles de même nature, déjà rencontrées.

12 M. A.ublin Exemple : doigt de pince de manipulateur n Exemple de description partielle Le doigt est de forme générale prismatique. Il dispose à lextrémité dune chape obtenue par lusinage dune saignée parallélépipédique. Il possède deux alésages cylindriques de révolution daxes parallèles et orthogonaux au plan latéral du doigt.


Télécharger ppt "M. A.ublin La réalité et sa représentation. M. A.ublin La perception et ses mécanismes n Les images que nous voyons sont-elles le reflet de la réalité"

Présentations similaires


Annonces Google