La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Articulation planification urbaine et planification des transports Formation CIFAL Yaoundé Cameroun 15-19 septembre 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Articulation planification urbaine et planification des transports Formation CIFAL Yaoundé Cameroun 15-19 septembre 2008."— Transcription de la présentation:

1 Articulation planification urbaine et planification des transports Formation CIFAL Yaoundé Cameroun septembre 2008

2 Les modes de déplacements façonnent la ville MAP, tram, voiture Les différentes structures urbaines de ville : le modèle dAmsterdam le modèle de Johannesburg

3 Le role clé de lorganisation urbaine pour le développement des TC Structure urbaine: systémes des centres et densité des poles demplois radioconcentrique, tache dhuile, doigts de gants Polycentrique, linéaire, circulaire Densités (emplois, habitants ) Ville américaine 40 Ville européenne 70 Ville africaine 140 Ville asiatique 170 ou plus Réseaux lourds existants dont TC

4 MAP Taux de motorisation Réseau de bus Secteur artisanal 2 roues motorisés Réseaux Tc de masse (réalisations Le Caire, Tunis..) Études BRT Dakar, Addis, Dar es salaam Lévolution des TC dans la ville africaine

5

6 Nos formes de villes ne sont pas adaptées aux transports collectifs de masse Étalement urbain, densités faibles, surtout en périphérie, Prise de conscience récente : Couts des réseaux, cout de lénergie, développement durable …… vers la ville compacte.. Mais demande des ménages et cout du foncier orientent vers les périphéries

7 Déplacements atomisés ( 10% en TC ) Déplacements polarisés (rabattements vers les centres déchanges,les corridors denses les centres..) Déplacements Haute fréquence : les corridors (plus souvent radioconcentriques quen couronne..) 40% à 70% en TC ( 90% en CBD ) Déplacements centre 40%TC périphérie 10%TC Déplacements sur les radiales, en couronnes Les différents types de déplacements

8 Part des modes de transport public en Afrique sub-saharienne (%) transport institutionnel Moto taxiMetered taxi Shared taxi MinibusTotal micro- operators Total public transport Abidjan32N Accra13NN Addis Ababa27N1N Conakry3NN Cotonou2902N Dakar5N Dar Es Salam3N3na Douala230N Harare5Nna Nairobi30NNN Ouagadougou25NN75N 100 source: Godard 2005

9 Baisse de lusage de la voiture Densification, renouvellement urbain en densifiant sans urbaniser de nouveaux terrains (dans les villes sans croissance démographique Développement des transports de masse en complémentarité des autres modes et des centres déchanges Dans les centres, développement des modes doux et réduction de la place de la voiture Objectifs de nombreuses grandes villes du monde :

10

11 Les 6 leviers daction sur lurbanisme et les transports

12 Une VISION intercommunale de son agglomération Une VISION simple et dessinée de la charpente à long terme de son agglomération : Trame verte intouchable, CBD, centres, grands équipements, siotes de développement stratégiques de demain, Charpente de lignes fortes de transports en commun reliant tous les gros générateurs de déplacements ( centre, centres déchanges gares gares routières, zones d emplois denses,grands marchés hopitaux, stades.. ) Structuration urbaine

13 VISION Schéma directeur et PDU en même temps Plan doccupation des sols, Réservations demprises, Schémas de secteurs Grandes opérations durbanisme et micro PDU LAPPLICATION réelle de cette planification.. … Volonté politique,vision claire partagée par les investisseurs Puis application réelle réglementaire et opérationnelle … Structuration urbaine, charpente de TC, identification des corridors

14

15 Trame verte Corridors Sites de développement stratégiques TCSP Aérorpot port Hô Chi Minh-Ville - Vietnam 4 corridors de TCSP (marron) qui desservent les sites stratégiques (rouge) et les zones de développement existants et potentiels (jaune), tout en respectant les zones naturelles inconstructibles (vert)

16

17 Le développement des transports collectifs sous toutes leurs formes Privés, publics Entreprise, artisanat ( taxis ) Haute capacité, moyenne et basse capacités La complémentarité des modes collectifs : Rabattement des taxis sur les corridors centraux de bus, BRT, tram, metro Rabattements des VP sur métros, tram, BRT…

18 Tableau des capacités des modes

19 Lurbanisme de corridors

20

21 Curitiba-Brazil Corridor design

22 O Le réseau de TCSP comme moyen de connecter les territoires à enjeux existants ou futurs

23 Marche à pied et modes doux En Afrique, de 70% à 50% des déplacements à pied ( problème dextension des agglomérations et daccès aux Tc des populations les moins solvables..) Une Action forte de PDU ; faire systématiquement des trottoirs Dans les centres : Le développement de la MAP : rues piétonnes, parkings de périphérie Le partage de lespace public au bénéfice des TC et des piétons

24 Les 6 leviers daction commune sur lurbanisme et les transports

25 Maîtriser lusage des transports individuels (VP) Difficile de limiter les achats (sauf fiscalité ) Limiter lusage pour les déplacements domicile /travail par lincitation : un réseau confortable et performant de TC (artisanaux, de masse par la contrainte ; une offre de stationnement au centre couteuse ou limitée, Des plans de circulation contraignants, des péages urbains

26 Politique du stationnement Utilisation de la politique du stationnement pour dissuader lusage de la voiture Pour les constructions de bureaux et les déplacemnts DT : du ratio de parking plancher au ratio plafond …. Parkings relais de première couronne gratuits Parkings centraux payants, axes rouges

27 Lusage du 2 roues motorisées Quelques grandes villes du « 2 roues motorisés « : Ho chi minh City ( 4 millions de motos ) Villes indiennes (vespas..) Villes italiennes ( Bologne ) Cotonou, Ouaga,.. Bamako Un bon système de déplacement, accessible pour beaucoup mais.. Problème de sécurité et de discipline partagée avec les voitures Questions de pollution, congestion,stationnement Complémentarités des 2 roues avec les TC lourds Amsterdam, Berlin

28 Gestion du trafic fret et livraisons Libérer les axes centraux et urbains ( entrées de ville ) du traffic lourd fret : Mouvements de nuit ( lourd et livraisons ), tracé de périphériques, Les double entrées de ville et les périphériques Laxe Boulevard urbain, corridor avec TC, marchés Laxe lourd, profil autoroute branché sur le périphérique

29 Des actions à long terme Mise en œuvre du SD et PDU, des lignes fortes de TC Restructuration des grandes voiries urbaines Réhabilitation des lignes ferroviaires Développement multipolaire

30 Actions à long terme Mise en oeuvre du SD/PDU et particulièrement de la charpente des lignes fortes et rabattement autres modes : Réservations demprises sur les corridors présents et futurs Tracer la ville avant de léquiper Pousser les études au niveau géométrique Extensions urbaines : Conception intégrée T et U des nouvelles grands opérations Exemple suisse, Curitiba..

31 Les conditions de la mise en œuvre dune ligne forte de transport en commun Volonté politique très forte Rapidité de réalisation, simplicité du projet, communication Mise en place institutionnelle, capacités, savoir faire Choix de lemprise, insertion libération (gestion sociale ) Choix du mode ( capacités HPS, couts invest ; couts fonct. Financement ( BOT, PPP, emprunt..) Réorganisation du réseau, rabattements des lignes et des taxis,

32 Lintérêt du transport de masse (BRT, LRT..) Résoudre la congestion des centres Accessibilité pour tous ( lutte contre la pauvreté ) intérêt économique, social, écologique Valorisation foncière et économique, sécurisation pour linvestisseur, densification Mixité des fonctions, densité

33 Addis Abeba-Ethiopie Schéma Directeur (2002) Des axes de développement (bleu) qui desservent les sites stratégiques (rouge) de la ville existante (gris) et les zones dextension futures (jaune) Addis Abeba-Ethiopie Lavenue principale.

34 Restructuration des grandes voiries urbaines Boulevards urbains lents : Inscription de ligne forte TC et éventuelle réduction de la capacité routière Reprise des trottoirs et espace public Baisse du stationnement sur voie Densification Voies rapides, périphériques et traffic lourd Double entrée Amélioration de la hiérarchie et de la spécialisation des voies Connections des grandes voies avec le réseau TC : centres déchanges

35 Réhabilitation des lignes ferroviaires Suppression fret pour passagers urbains Ré-utilisation demprise, renforcement, extension Gares centrales Exemples de Lyon ( Léa ) Exemples africains ( Dakar, Addis, Bamako ? )

36 Railway Stations Railway network Areas under 5 km from a station

37 Les potentiels durbanisation autour des gares

38 Développement urbain multipolaire Villes nouvelles Nouveaux centres reliés par des corridors avec les centres anciens

39 Des actions à court terme Modération des circulations et place du piéton Baisse de la vitesse et maintien des capacités Amélioration de la sécurité et qualité de vie Maitrise du stationnement Améliorations desTC et report modal

40 Conclusion générale Limportance de lanticipation ( vision et mise en œuvre foncière ) et de la réservation demprises ( modes de surface, modes souterrains) Limportance de la MAP, et du report modal sur les TC Les transports urbains : pas uniquement un secteur marchand à laisser à la gestion privée : AOT, rôle économique, social, environnemental Le faux débat public--privé Le vrai débat : secteur artisanal seul ou avec de grands entreprises sur les lignes fortes

41 Commentaires sur les villes africaines Structuration urbaine : Limitation de létalement urbain et densification Un sujet difficile : disparités de densités, marchés du logement, manque de réseaux, problème de la maitrise des quartiers informels

42 Commentaires sur la ville africaine Limportance de la MAP La maitrise du transport individuel Les transports collectifs actuels : Le poids du secteur artisanal Peu de moyens, AOT naissantes Mixité des trafics et faible capacités des voies

43 Commentaires sur la ville africaine Lamélioration du secteur artisanal (X. Godard, inrets ) Souplesse, efficacité mais Qualité de service ( fractionnement ) Pollution, cout énergie Sécurité congestion Stationnements intempestifs Recherche de plus de discipline de statiot, efficacite, complémentarité autres modes TC

44 Commentaires ville africaine Dans les grandes métropoles …. Vers le développement de transport de masse : BRT, LRT… Raisons : Structuration urbaine, Allongement des distances de MAP Congestion des centres


Télécharger ppt "Articulation planification urbaine et planification des transports Formation CIFAL Yaoundé Cameroun 15-19 septembre 2008."

Présentations similaires


Annonces Google