La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MODIFICATEURS DE LA MOTRICITE DIGESTIVE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MODIFICATEURS DE LA MOTRICITE DIGESTIVE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie."— Transcription de la présentation:

1 MODIFICATEURS DE LA MOTRICITE DIGESTIVE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie

2 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS Centre de VT bulbaire à côté du noyau du X (+)par certains nombre dafférences : *syst S = SNA *CTZ (plancher 4 éme V) (+)par substances chimiques la (+)(CTZ ou centre de vomissement) => vomissements la destruction du centre de vomissement = pas de vomissements les médicaments vont agir à pls niveaux : · action périphérique sur terminaisons sensitives · action centrale (corticale, labyrinthique) · action centrale (CV + CTZ)

3

4 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS I- Les émétisants Émétisants centraux (+) CTZ (apomorphine = agoniste dopaminergique) Émétisants périphériques sulfate de cuivre (délaissé) Émétisants mixtes: IPECA Indication : expérimentation animale évacuation contenu gastrique (intoxication aiguë )

5 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS Contre-Indications : - troubles de conscience - intoxication par produits corrosifs (eau de javel) - intoxication par substance moussante =>risque dengendrer asphyxie suffocation

6 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS II- Les substances anti-vomitives 1) Neuroleptiques Metoclopramide: PRIMPERAN*(benzamides) centrale : *déprime la CTZ en bloquant les R dopaminergiques *diminue la réponse du CV périphérique : *augmente la contraction antropylorique *accélère la vidange gastrique EI : relativement bien toléré chez ladulte : TR du transit intestinal, galactorrhée, gynécomastie CI : syndrome extra pyramidal

7 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS 1) Neuroleptiques Dompéridone: MOTILIUM* : (dérivé des butyrophénones) (-)R dopaminergique de CTZ augmentation de vidange gastrique ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique =>intérêt dans le traitement des vomissements provoqués par L-Dopa augmentation du tonus du sphincter inferieur de lœsophage Autres : sulpiride : DOGMATIL* Largactil : peu utilisé

8 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS 2- Anti-histaminique : Dimen hydrinate:Dramamine Diphénydramine : Nautamine Marzine antivertigineux : dans le mal de transport effet anti-histaminique et anti-cholinergique (-) afférences labyrinthiques de la CTZ Risque de somnolence Contre-indication: femme enceinte et allaitante

9 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS 3- Antagonistes des R.5HT3 périphérique (TD) et central (CTZ) Granisetron :Kytril IV Odansetron: Zophren PO – IV principalement utilisé dans les vomissements dus à la chimiothérapie anti-canceruse EI:céphalées, constipation, bouffées de chaleur sensation de chaleur au niveau de la tête réactions allergiques rares CI : *femme enceinte (nouveau médicament) *réaction allergique

10 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS 4- Anti-cholinergiques Scopolomine : scopoderm Buscopan VT dorigine digestive

11 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS Choix thérapeutique: grossesse : Metoclopramide Syndrome de menière : * anti-histaminique *scopolamine *neuroleptique (largactil) Mal de transport : anti-histaminique vomissement des anti-cancereux : *Métoclopramide * si résistance ==> anti-5HT3 Vomissement de L-Dopa : Dompéridone Crise de Migraine: parésie gastrique *Métoclopramide *Dompéridone

12 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS Efficacité antiémétique va en augmentant de Niveau 1 à 3 Niveau 1 Antagonistes des récepteurs H1 Antimuscariniques Niveau 2 Antagonistes des récepteurs D2 : phénothiazines dompéridone halopéridol

13 MEDICAMENTS DU VOMISSEMENTS Niveau 3 Antagonistes des récepteurs D2: metoclopramide Antagonistes des récepteurs 5HT3: ondansetron granisetron.

14 LAXATIFS Mécanismes possibles 1. Augmentation du lest 2. Rétention d'eau : propriétés hydrophile ou osmotique 3. Agissant sur les cellules intestinales : inhibition de l'absorption d'eau et NaCl 4. Augmentation de la motilité intestinale=> temps de transit diminue=> absorption d'eau et NaCl diminue

15 LAXATIFS Fibres (polysaccharides, cellulose) régime riche en fibre : prévention et traitement médicaments Mécanisme d'action : les fibres ne sont pas métabolisées et donc non absorbées, elles retiennent de l'eau + électrolytes dans le côlon facilitent la multiplication des bactéries qui catabolisent certains composants, effet osmotique, augmentation de la masse fécale

16 LAXATIFS Laxatifs osmotiques sels de Mg (peu résorbables) Lactulose(DUPHALAC*), sorbitol, mannitol... Laxatifs stimulants (anthraquinones) stimulation de la motilité intestinale + inhibition d'absorption d'eau et d'électrolytes effet excessif, douleurs abdominales ; mélanose de la muqueuse colique Agents tensioactifs favorisent la pénétration d'eau et lipides dans la masse fécale facilitent la sécrétion d'eau et électrolytes vers la lumière du colon

17 LAXATIFS Laxatifs lubrifiants (ramolissant) huile de paraffine=>utilisation à long terme=> diminution de l'absorption des vitamines lipophiles Parasympathomimétiques(stimulation de la motricité et des secrétions digestives) Abus et « dépendance » aux laxatifs Maladie des laxatifs : utilisation exagérée de laxatifs déplétion volumique=> hyperaldosteronisme secondaire perte de protéine => hypoalbuminémie perte de Ca ++ par excrétion excessive intestinale=> ostéoporose

18 ANTIDIARRHEIQUES Ce sont des modérateurs du transit intestinal: Médicaments à visée symptomatique Médicaments à visée étiologique

19 ANTIDIARRHEIQUES Médicaments à visée symptomatique 1-inhibiteurs du péristaltisme intestinal Spasmolytiques Spasmogènes(opiacés et dérivés) Efficaces Augmentent le tonus des fibres lisses circulaires et bloquent le péristaltisme Toxicomanogènes (Elixir parégorique) Produits ne passent pas la BHE: DIARSED* Lopéramide (IMODIUM*)

20 ANTIDIARRHEIQUES 2-Topiques intestinaux, adsorbants Kaolin, charbon Recouvrent la muqueuse et diminuent lirritation

21 ANTISPASMODIQUES médicaments destinés à traiter les spasmes digestifs ou génito-urinaires. Les spasmes: contractions intenses, brutales de la musculature dite involontaire ou lisse: ce type de musculature permet la progression du bol alimentaire dans nos intestins. Il y a deux grandes classes dantispasmodiques : -les anticholinergiques - les antispasmodiques musculotropes..

22 ANTISPASMODIQUES 1- Classification En fonction de leur site daction : Les spasmolytiques neurotropes (agissent par lintermédiaire du S.N.A) Les spasmolytiques musculotropes (agissent directement sur la fibre musculaire lisse) Les spasmolytiques mixtes (mécanisme neurotrope et musculotrope) (souvent associés à un antalgique)

23 ANTISPASMODIQUES LES SPASMOLYTIQUES NEUROTROPES 1 - LATROPINE* (sulfate datropine) La substance de référence soppose de façon compétitive aux effets muscariniques de lACH Action anti-secrétoire mouvements péristaltiques : tonus diminué, amplitude diminué, fréquence diminué fermeture des sphincters digestifs estomac, duodénum, iléon et colon, (action +++ si stimulation du parasympathique) EI:bouche sèche, tachycardie, rétention….

24 ANTISPASMODIQUES dérivés synthétiques dont les EI moins marqués : 1- Les substances spasmolytiques neurotropes des fibres lisses gastro-intestinales, hépato- biliaires et génito-urinaires : BUSCOPAN* (N-BUTYL HYOSCINE) CP : 10mg, AP. injectable : 1 ml = 20mg, suppo : 10mg 20 – 60mg en 2 – 3 prises/j en P.O.

25 ANTISPASMODIQUES 2- Les spasmolytiques neurotropes qui seraient plus sélectives des fibres de lappareil digestif · GENATROPINE* (chlorydrate damine oxyde datropine · PRIAMIDE* (iodure disopropamide) · PRO-BANTHINE* (bromure propantheline) 3- Les spasmolytiques neurotropes qui seraient selectifs des fibres gastriques (et agissant sur les secrétions gastriques) · PIPTAL* (bromoethylate de lester benzylique du N-ethyl-3-PEPERIDOL) PRANTAL* (Méthyl sulfate de diphemamil)

26 ANTISPASMODIQUES Toutes ces substances : inhibent la sécrétion salivaire ainsi que les autres secrétions digestives Entraînent : -dépression de lactivité motrice de lestomac, du grêle, colon - sédation douloureuse du spasme digestif effets indésirables de type anti-cholinergiques (mais moins marqués quavec latropine) C.I : glaucome, adénome prostate

27 ANTISPASMODIQUES LES SPASMOLYTIQUES MUSCULOTROPES Chef de file : PAPAVERINE : · alcaloïde de lopium · non toxicomanogène · anti-spasmodique musculotrope sans effet parasympatholytique => action sur les muscles lisses de plusieurs organes : (vx, T.D, voies biliaires, urinaires, bronchiques) => donc action générale, mais limitée en : · intensité surtout après P.O · action vx (vasodilatation, bouffée chaleur, hypotension artérielle)

28 ANTISPASMODIQUES autre produits de synthèse : moins deffets sur les vaisseaux 1- SPASMAVERINE* (Dipropyline) 3 fois plus actif que la PAPAVERINE* et moins toxique bonne absorption digestive : (80%) sous forme de cp : 40 mg, suppo (80mg) ampoule injectable (IM, IV, (2ml = 40mg) 1 à 2 cp/jour, une suppositoire par jour, une ampoule par jour Indications : digestive, uro-génitale

29 ANTISPASMODIQUES 2- DEBRIDAT* (trimebutine) spasmolytique musculotrope avec effet anesthésique local pic : 1 – 2H( bonne résorption digestive) diffusion +++ surtout gastro-intestinal accidents allergiques, lipothymie comprimés (100mg), suppo (100mg) suspension buvable (25mg par cuillère) Ampoule injectable (5ml = 50mg) 300mg/j à 3 prises Indications : spasmolytique, reflux G, gastrite, colopathie fonctionnelle, dyskinésie biliaire

30 ANTISPASMODIQUES 3- DUSPATALIN* (mebeverine) SPASFON* (phloroglucinol) comprimés : 80mg, cp LYOC (80mg) supp : 150 mg AP injectable: 150 mg AP injectable : 4 ml = 40 mg La forme cp LYOC = action plus rapide 2 comprimés X 2/jour, chez lenfant 1cp X 2/j spasmes digestifs, en obstétrique urologique

31 ANTISPASMODIQUES LES SPASMOLYTIQUES MIXTES associations de spasmolytiques daction neurotrope et/ou musculotropes et des substances antalgiques, essentiellement la noramidopyrine (accident grave dagranulocytose : tableau A) BARALGINE* : · PITOPHENONE (action papaverique) · FENIPYVERINIUM (action atropinique) · NORAMIDOPYRINE ALGOBUSCOPAN* · BROMURE DE N-BULYL HYOSCINE (ATROPINIQUE) · NORAMIDOPYRINE

32 ANTISPASMODIQUES AVOFORTAN* · CAMYLOFINE (antispasmodique non atropinique) · NORAMIDOPYRINE VISCERALGINE* · TIEMONIUM : mixte, musculotrope+++ VISCERALGINE FORTE* · TIEMONIUM · NORAMIDOPYRINE


Télécharger ppt "MODIFICATEURS DE LA MOTRICITE DIGESTIVE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie."

Présentations similaires


Annonces Google