La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SECTEUR HABITAT & INFRASTRUCTURES CONSTRUCTIONS –Abris provisoires Première Urgence, –Maisons semi- permanentes Première Urgence, –Maisons permanentes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SECTEUR HABITAT & INFRASTRUCTURES CONSTRUCTIONS –Abris provisoires Première Urgence, –Maisons semi- permanentes Première Urgence, –Maisons permanentes."— Transcription de la présentation:

1 SECTEUR HABITAT & INFRASTRUCTURES CONSTRUCTIONS –Abris provisoires Première Urgence, –Maisons semi- permanentes Première Urgence, –Maisons permanentes Atlas Logistique, CRF, Architectes de lurgence Autres : BRR, –Écoles Solidarités (Meulaboh), Architectes de lUrgence (Sigli), Atlas Logistique (Sigli) EAU-FOSSE SCEPTIQUE Eau / assainissement / électricité / extérieurs Cam, Solidarités, Première Urgence, ONG indonésienne, Bina Mandiri INFRASTRUCTURE URBAINE Sogreha, Voierie, réseau eaux pluviales, eaux usées,

2 PREMIERE URGENCE – 1 Programme de maisons semi permanentes, côte ouest Une réponse contrainte de développement durable à une situation et proposition durgence Changement de stratégies par rapport au « proposal » et au mandat ? Imposé par le contexte politique, administratif et technique (standards surfaces et techniques Décidé par les autorités : pression concurrence entre ONGs? Négocié avec les donneurs : cofinancement = solution technique mixte ( provisoire et pérenne) Un Programme de maisons semi permanentes réduit par rapport à la proposition initiale 158 maisons semi permanente antisismique Source Première Urgence Panorama of Kuala Baro Nouvelle maisonAncienne maison

3 Financement mixte Système de construction mixte Modalités de mise en œuvre participative Difficulté de Construction : Temps détude technique antisismique Nouvelle technologie béton-bois mixte Articulation entre Ddifférents types de financement (provisoire avec Echo et flexible avec DIPT) Respect environnement :Bois legal-illégal : sol. partielle import. Australie Modalités de mise en œuvre principe 10 personnes (7 ouvriers, un charpentier, un maçon, un forgeron) Temps de réalisation 3 mois/ maison, 16 mois/158 maisons PREMIERE URGENCE – 2 Programme de maisons semi permanentes Retard aux fondations Novembre 2005 Lenteur du processus Novembre professionnel charpente + formation Technique mixte à surveiller de près Temps dorganisation des ouvriers Une fois la maison finie comment reprendre une activité après le CFW in situ Novembre 2006 Bonne qualité, durabilité tenue extérieure, mais délais importants coût ?

4 PREMIERE URGENCE – 3 Programme de maisons semi permanentes Bonne appropriation par les habitants Joyeuse appropriation colorée par une famille Appropriation fonctionnelle par ajouts de volume Appropriation par ré ancrage histoire avec réintégration de fenêtre sauvée de la maison détruite

5 PREMIERE URGENCE – 4 Programme de maisons semi permanentes les maisons PU servent de modèles aux voisins Intégration –village réussie - processus inversé le village se reconstitue à partir des maisons PU Emprunts architecturaux :plan avec décalage volumétrique, les dimensions, toiture 2 pentes Organisation spatiale par alignement et Création dun front de rue Complément par bât. collectif Maintien pour mémoire Pour reprise sociale Restructuration du village à partir des bâtis Les maisons du village : Variation dappropriation du modèle architectural avec différents matériaux

6 PREMIERE URGENCE – 5 Programmes dabris provisoires Une réponse durgence 1 an après lurgence Programme initial refusé par le Bupati en 2005, relancé durgence en 2006 Une réponse cohérente avec les besoins Programme de PU en réponse à la situation indécente des conditions de vie sous tente, et à la demande des autorités locales fin 2005 Réalisation 435 abris pour 1483 bénéficiaires dans 11 villages PU affirme un savoir faire dans lurgence par un produit adapté, assumé comme transitoire implantation, rapidité de mise en œuvre, matériaux Source Première Urgence : View of the main road in Arrongan Lambaleck where Premiere Urgence builds temporary shelters. Multi-terrain-multi accèsBonne coordinationUrgence et provisoire

7 PREMIERE URGENCE – 6 Programmes dabris provisoires Réponse durgence adaptable et adaptée, Appropriation par amélioration et/ou ajouts Vieillissement acceptable pour un usage provisoire sauf exception Réponse au maintien de relations familiales & sociales : Réponse permettant une relance dactivité minimum Plancher entre 2 abris pour même famille Convivialité par terrasse couverte devant labri Détérioration extérieure rare Utilisation terrain arrière Intérieur relié et aménagé

8 PREMIERE URGENCE -7 Programmes dabris provisoires Intelligence de coordination avec dautres acteurs de laide Complémentarité en terme de transition entre besoin durgence et temps de reconstruction pérenne Avec lInternational NGO Habitat For Humanity Complémentarité en terme de programme entre drainage à but agricoles et besoin d assainissement de terres et construction et watsan Avec ONG Solidarité Pour des drainages pour lesquels PU nest pas compétent

9 PREMIERE URGENCE – 8 Programme de filtres à eau Problèmes liés au système ou au manque dinformation? Water and sanitation: All the population of the villages where Premiere Urgence implements its shelter program are beneficiaries of the water sanitation activity. PU Le système de filtre dans le container nest pas bien utilisé Cette femme se dit trop petite pour plonger dans le container pour le nettoyer : PB de filtre à nettoyer ou manque dinformation?

10 Choix initial et rapide : localisation et de typologie de construction « maisons permanente » Côte Ouest, district de Pidie, sévèrement touché, mais moins couvert par lAction Hum., concentré à lEst Identification rapide des villages en besoins de reconstruction (+actions sociaux économiques) : Proposal de 220 maisons : Démarrage interventions en 2005 : Mars : à Cotaja, juillet à Kupula, ( 37 seront ajoutées par extensions fonds FdF) Proposal pour 110 maisons (98 seront réalisées) en juillet, puis démarrage mi novembre à Pusong ATLAS LOGISTIQUE-1 Programme de maisons permanentes SIGLI, côte Aceh Est 1ère proposal Sous district SIMPANG-TIGA villages VERT : Atlas Logistique. Le village en écriture violette na pas été touché, les deux villages en écriture rouge sont reconstruit par le BRR 2 ème proposal Village isolé Pusong + village de Pusong (sud district) A ce jour laction dAtlas Logistique sur le district de Pidie sétend sur 9 villages. Dici la fin de lannée 2006 les objectifs généraux à atteindre pour la reconstruction sont de 356 maisons, trois écoles, une trentaine de réhabilitation dhabitation, et la réhabilitation dune portion de route de trois kilomètres sur Pusong. ( source carte et données : Cedric Escloupié, Chef de Projet, Atlas Logistique- Sigli)

11 ATLAS LOGISTIQUE – 2- Simpang Tiga et Pusong Programme de maisons permanentes SIGLI, côte Aceh Est Rappel financements Sipang Tiga : rallonge FdF- Cofinancements ( Etat français 18% = ) Dates et delais de réalisation Début travaux Sipang Tiga : 1 er Avril 2005 reconstructions villages Cotaja ( 116 maisons+ 24 rehab.), Kupula ( réhab.) La prise en compte de recommandations antisismiques La possible évolutivité de lhabitat : Implication des communautés Le soutien et le développement de capacités locales Critères de qualité des matériaux choisis sur le Projet Pusong. La standardisation des procédures – Capitalisation et Plateforme Technique

12 ATLAS LOGISTIQUE - 3 Programme de maisons permanentes SIGLI, côte Aceh Est Pour mémoire : Niveau structure Respect de règles anti-sismiques, matériaux, techniques et mises en oeuvre traditionnelles Construction méthodique traditionnelle pour les fondations et structures portantes Large participation de bénéficiaires non qualifiés. Direction de main doeuvre Un sérieux dans la structure antisismique en 2005 Pourtant en cours de renforcement réglementaire au niveau recommandations BRR en 2006 Chantier Simpang Tiga en novembre 2005 Des Savoirs- faire techniques de construction expérimentés à Atlas

13 ATLAS LOGISTIQUE - 4 Programme de maisons permanentes SIGLI, côte Aceh Est Pour mémoire : Niveau superstructure Choix de matériaux importés et techniques nouvelles Matériau importé tuiles ciment, abandonné par la suite à Pusong Matériaux importé béton cellulaire Matériaux importé cornières métalliques Technique adaptée pour charpente Chantier Simpang Tiga en novembre 2005 Particularité de cette ONG : une plateforme logistique routière et maritime pour transport hommes-matériel-matériaux Respect environnement local discutable ? face à la pénurie matériaux disponibles bois et briques, importation matériaux industrialisés ( Jakarta) Adaptation originale, et création nouveaux savoirs-faire Technique de construction exogène aux savoir faire locaux Transfert de nouvelles techniques Opportunité de création de nouveaux savoirs

14 Reconstitution village avec re création ruelles et rues Retour à une répartition espace privatif-espace public Appropriation de territoire privatif Retour à un besoin dintimité ATLAS LOGISTIQUE 5 – Simpang Tiga Programme de maisons permanentes SIGLI, côte Aceh Est Réappropriation de lespace par les habitants Continuité des contacts PU / habitants

15 ATLAS LOGISTIQUE-6 Pusong Programme de maisons permanentes,côte Aceh Est Projet difficile Contexte : Village isolé, partie dun district mais physiquement coupé de celui-ci depuis 1960 par un estuaire. Difficile daccès, historique conflictuel avec la route et les villages voisins Tous pêcheurs en mer ou sur fish- pounds Entièrement détruit, aucune ONG sur place, grand trauma Projet Reconstruction maisons permanentes Réhabilitation portion de route 3 Km accès Financement Budget dont 6% DAH Dates et délais Mi Novembre 2005 à mi janvier 2006 Etude projet techniques, financières, commandes, recrutement équipe locales, pépa AO, ouverture bureau de Lueng Putu (village voisin) Mars – Avril Début de construct puis fermeture bureau- réouverture bureau à Pusong Modalités de mise en œuvre Un suivi dopération par rapport successifs Sources Photos Atlas Logistique

16 ATLAS LOGISTIQUE-7 Pusong Programme de maisons permanentes,côte Aceh Est Un historique de suivi étape/étape par reportages photos Un formidable effort de suivi, communication, et capitalisation au fur et à mesure sur : Bénéficiaires Installation de chantiers Etapes de la construction des maisons Reconstruction de lécole primaire Le port de pêche Les équipes de construction Reconstruction du pont du 17 juillet Personnel en charge du projet Situation des avoisinants La vie de chantier au jour le jour Initiatives locales et micro projets Un sens de la relation humaine et du respect des autres très fort Un formidable travail de communication interne et externe. Une reconnaissance de chaque individu participant à un moment où un autre, à un titre ou un autre Une attention à lévolution des rapports avec la communauté singulière de Pusong comme point central de la réflexion, Un travail préventif de prise de connaissance des contextes et voisins pour anticiper les impact s négatifs Un reportage méthodique, un historique irremplaçable, un balayage des situations, problèmes et solutions au fur et à mesure.

17 ATLAS LOGISTIQUE-8 Pusong Programme de maisons permanentes,côte Aceh Est

18 Atlas Logistique-9 en complément de programme de reconstruction formation artisans en menuiseries métalliques et menuiserie bois Réponses Fonctionnel et technique : Ventilation des combles (sous toiture) et des pièces à vivre par bois découpés Social : appropriation identitaire par la différence Culturel et artistique : inventivité décorations variées Technique : Panneau bois ajouré laissant passé lair Aspect traditionnel & culturel respecté et relancé Appui à création de savoirs- faire et statut artisan Formation sur chantier : 20/25 jeunes aux métiers de menuisiers et charpentiers métalliques Opportunités pour créer et accompagner un nouveau savoir faire : Aide à la création technique et juridique de statut dartisans

19 Bonne idée/réalisation ratée HABITAT Appui Artisanat - ONG Bumi Kita en complément de programme de reconstruction Aspect traditionnel & culturel Rôle initial des tympans traditionnels Achéens: Fonctionnel : Ventilation des combles (sous toiture) et des pièces à vivre Social : appropriation identitaire par la différence Culturel et artistique : inventivité décorations variées Technique : Panneau bois ajouré laissant passé lair Programme Bumi Kita de mise en peinture de tympans Aspect fonctionnel totalement raté : blocage de la ventilation laissé en vide par un panneau plein Aspect social : Appropriations identitaires refusés par argument déquité : même motif / mêmes couleurs Totalement répétitif sur 200 maisons réalisées par une ONG hollandaise (partenariat Terres des hommes) Aspect culturel à minima : Aucune inventivité artistique ou technique, aucun savoir faire ( gabarit) Programme absolument non pertinent Impacts fonctionnels négatifs Plus value culturelle à minima Panneau plein peint Bimi Kita Opacité Bouchant ventilation sur maison Panneau ajouré traditionnel Atelier de fabrication Atlas Tympan sur maison tradit (sigli)

20 Infrastructures TERRAINS Processus logique 1- Remblais 2- Routes 3- Canalisation eaux pluviales, usées, 4-Fondation maison Processus Tsunami 1- Maisons 2- Remblais 3- Routes 4- Drainages, canalisations RISQUE : Le processus durgence qui privilégie le financement de la maison avant les infrastructures entraîne un processus de construction inversé qui peut aboutir à lextrême à la destruction de la maison, décidée par contrôle dexpertises ou provoquée par une nouvelle catastrophe, secousse ou inondation. La logique de construction demande de préparer le terrain avant de construire pour apporter une pérennité à la construction

21 Infrastructures liées aux bâtis Relevés topographiques Remblais -terrassements –Pour niveau assainissement terrain –Pour nivellement terrain – route et fondation –Pour préparation fondation Réalisation voierie –Le niveau des voieries donne le niveau des sols des maisons Canalisation eaux pluviales –En liaison avec topo niveau sol pour évacuation terrain vers cours deau … –Assainissement fosses sceptiques Canalisations Eau potable / eaux usées Traitement des exterieurs Etude collecte Déchets solides

22 Infrastructures liées aux bâtis Projet Sogréha ACEH & NIAS POST TSUNAMI AND EARTHQUAKE RECONSTRUCTION PROGRAM (ANTERP) TECHNICAL ASSISTANCE (INFTA 01) TO THE BRR Financement Etat français Don de , soit un budget de à travers le MAE, puis Ministère des finances Objectifs Etudes ingéniérie et travaux « Infrastructures durables » Les travaux sont financés par le BRR dans le cadre du projet initiative 1 - ANTERP qui concerne lamélioration et ou la création des infrastructures liées aux habitats, aux installations de protection de bord de mer, aux réseaux primaires et secondaires de la Province dAceh, aux structures économiques, et toutes infrastructures pour lile de Nias Sogréha retenu par AO pour Voierie - Drainage- Alimentation en eau Gestion Evacuation Eaux usées – Gestion collecte déchets solides Proposal Projet initial : Coordination, Rationalisation, Programmation et Gestion Adaptation projet : 1- Mise en œuvre dinfrastructures dans quartiers pilotes Aceh 2- Établissement « guidelines » pour reconstruction infrastructures Date Novembre 2005 : repérage- Fin janvier 2006 : Démarrage Phase 1- 2 villages pilotes de janvier à décembre 2007; 2ème phase extension sur le quartier (16 villages); Préparation guidelines BRR Timing pour infrastructure par village de 300 maisons 1, 5 mois ingénierie topo sur place jusqu'à remise AO Procédure AO 15 jours et 1 mois Travaux 6 mois

23 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : villages pilotes, « quartier Meuraxa » LAMB JABAT État de conservation Tracés de rue récupérables LAMBUNG Totalement détruit sauf 1 seule maison. Nouveau tracé de rues PHASE I 2 problématiques 2 villages PHASE II Chgt échelle 5 villages +2

24 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE II - villages bordure mer « Jeulingke »

25 LAMBUNG Plus rien une seule maison PROJET Restructuration complète Tracés de rues, Répartition de parcelles uniformes Réarrangement de terrain (remblai). Maisons prévues sur pilotis Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - villages pilotes, quartier Meuraxa LAMB JABAT Parties conservées Tracé route repérable Implantation maisons identifiable Reconstruction en cours PROJET Restauration existants Problèmes liés érosion sol Création lacs insalubres

26 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - villages pilotes, quartier Meuraxa Etape de cartographie Design technique Validation plan de développement par les villageois Validation (financement) Validation (par les organismes de mise en œuvre) Processus dappel dOffre

27 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - villages pilotes, quartier Meuraxa Remarques positive Coordination avec réseau primaire assuré par les Japonais Problèmes trouvés 1- Topographie : Cartographie existante avant tsunami faussée par modification des balises de références. Décalage horizontal et verticale entre plan existant de et réalité.. aucune étude préalable pour assurer un niveau de sol de maison compatible avec futur niveau route. Nouvelles balises donnée en 2006 par WB. Adaptation à faire de tous les plans. 2- Foncier : Repérage difficile limites propriétés et propriétaires, soit pas de survivants, terrains modifié, cadastre inexact ou inexistant, pas repérage propriétés, Redistribution en cas de relocalisation ou disparition structure village. Pas dinterdiction : Tout propriétaire peut reconstruire sur son terrain 3 Les implantations des maisons : ne correspondaient pas tjrs au plan de référencement Des largeurs de rue trop étroites, pas de place pour évacuation eaux usées PB route déchappement zone 4 Non coordination des mises en œuvre par toutes sortes dorganismes Étude de sol nulle : nombreuses fissures 5 Conséquences PB niveau de sol maison trop bas pour évacuer vers collecteurs rue Réalisation post tsunami mauvais caniveaux, mauvais niveau, mauvaise qualité : à refaire

28 3000 morts- 300 survivants Projet phare pour 300 maisons Redistribution totale de parcelles Projet en fin 2006 = 1 an de retard Pas de financement pour remblais Zone inondable-inondée- nappe phréatique au dessus du sol Fondations sur remblais non stabilisés dargile Conséquences suite visite expert structures Démolitions plusieurs maisons Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - village pilote Lambung

29 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - création Problèmes rencontrés village pilote-construction Lambung Fondations sur remblais, non compactés Défaut de stabilité Renforcement fondations Remblais posés sur les routes au lieu de sur les terrains Tout à lenvers- il faut enlever 50 cm Effritement béton Utilisation gravier route pour dalle Dangereux Base maison à démolir Le village modèle devient un village test pour tout ce quil ne faut pas faire. La mission de Sogréha initialement limitée à lAO, doit évoluer vers plus de supervision // avec coordination dexpertises construction BCEOM Drainage non effectué avant construction Raccords niveaux sol maison : sol rue non financés

30 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha : PHASE I - réhabilitation village pilote-reconstruction Lam Jabat - 3 problèmes 1 - niveau évacuation des caniveaux et eaux usées plus haut que maison 2 - caniveaux maçonnés mal réalisés, déjà fendus : à refaire 3 - Refaire de suite serait mal compris des donneurs comme des habitants Necessité danticiper avec des niveaux de référence et « guidelines » Caniveaux mis en place le long des rues en urgence par … (Japonais ) Vérification béton constante de lutilisation du vibreur Implantation des maisons non réfléchie dans contexte urbain Rues trop étroites Pour passage canilisation eaux usées Pour route d« escape »

31 Infrastructures liées aux bâtis Sogréha + BCEOM : guidelines for reconstruction Recommendations de Sogréha pour les routes et drainages suite à la PHASE I : Standards for surveys should be set and guidelines given before survey work commences Cadrage dintervention techniques: guidelines –General guidelines for infrastructures detailed engineering design in villages of Meuraxa. –General guidelines for supervision of roads and drainage construction works. Parallèlement se met en place en 2006, un protocole entre BCOM ( BET Français) et le BRR, pour Cadrage dintervention pour une qualité de construction des maisons –Phase : construction maisons Guidelines pour qualité et résistance antismique Procédure de contrôle Chantier-école pour 400 ingénieurs superviseurs Auto gestion par communautés des chantiers

32 Synthèse Construction / Réhabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 1- Questions de contexte 2- Questions de foncier 3- Identification des bénéficiaires 4- Typologie habitat & Principes constructifs et matériaux 5-Choix des modalités de mise en œuvre 6- Eau et assainissement 7- Infrastructures 8- Appropriation fonctionnelle et culturelle 9- Relance ou création économie

33 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 1 - Question de contextes Contexte politique, multiplicité des ONGs, difficultés de ressources en matériaux,

34 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 2 - Question de Foncier Cas multiples et complexes tout propriétaire a le droit de reconstruire sur son terrain (sauf exception sur certains villages). Et sont devenu inondable Les terrains ont subi des affaissements

35 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 3 - Identification des bénéficiaires

36 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 4 - Typologie habitat PRINCIPES CONSTRUCTIFS & MATERIAUX EVOLUTIVITE ADAPTABILITE –Interieur-exterieur DURABILITE DIFFERENCE-EQUITE

37 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 5 - Choix des modalités de mise en œuvre Tout participatif Nécessité dinsertion de quelques professionnels 3/10 : maçon, charpentier, forgeron. PU Temps long de préparation, constitution équipes, information Occasion formation quelques uns à des professions ( Atlas Logistique, PU) Impact positif : Bonne appropriation Partie contractantes/partie bénéficiaires Ouvriers professionnels supervisés Choix second temps par Atlas Logistique pour Pusong Contractants Demande temps, préparation, connaissance des procédures dAppel doffre, Solidarités: problèmes de conection entre contractants et directeur décole Architectes de lurgence : rôdé : 1 mois de négociation pour faire baisser les prix

38 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 6 - Eau et sanitaires EAU Filtres Puits Robinets réseaux LATRINES Interieurs exterieur collectives FOSSES SCEPTIQUES Canalisation Materiel position (puits)

39 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 7 - Infrastructures ROUTES DRAINAGE ROUTE ALIMENTATION EAU POTABLE EVACUATION EAUX USEES EVACUATION VANNES COLLECTE DECHETS SOLIDE

40 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 8- Appropriation fonctionnelle et culturelle

41 Synthèse Construction / Rehabilitation HABITATS/ INFRASTRUCTURES 9 - Relance ou création économie Questions programmes intégrés Aide économique –Tant que durent les chantiers avec le CFW Relance –Difficulté entre CFW sur chantier et reprise métier(agriculteur …) –Aide Micro-credit pour outillage artisan (Première urgence : sans rapport avec villages reconstruits) Création –Formation à des métiers nouveaux (Atlas Logistique) –Triangle


Télécharger ppt "SECTEUR HABITAT & INFRASTRUCTURES CONSTRUCTIONS –Abris provisoires Première Urgence, –Maisons semi- permanentes Première Urgence, –Maisons permanentes."

Présentations similaires


Annonces Google