La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Plan + Programme 2009-2012 Jacques Fabry (Lyon). 2.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Plan + Programme 2009-2012 Jacques Fabry (Lyon). 2."— Transcription de la présentation:

1 Plan + Programme Jacques Fabry (Lyon)

2 2

3 Les infections associées aux soins: objet de plans et de programmes nationaux !

4 Pourquoi des plans et programmes nationaux ? Quels mécanismes de décision? Comment les évaluer ? 4

5 5 1 Priorisation 2 Objectifs chiffrés 3 Indicateurs 4 Actions 5 Ressources

6 Avantages Expression politique Priorisation Cohérence et lisibilité Adéquation aux évolutions structurelles Motivation & mobilisation des opérateurs Inconvénients Faible réactivité à lévolution des besoins Injonction paradoxale Imperfection des indicateurs Insuffisance du management et de lévaluation Posture Up-Down 6

7 Système de production 7 Politique Cabinet Directions Services Experts Usagers Organisations professionnelles Conseil détat

8 Déterminants de politique publique (1) Situation reconnue comme importante Déterminants / causes connues Conséquences connues Connaissance des populations concernées Situation nouvelle 8

9 Déterminants de politique publique (2) Proximité de la situation Existence dévénements publics, de crises, de symboles Possibilités de rétroactions, de recours… Problème en phase avec les valeurs de la société 9

10 10 Plan stratégique de prévention des IAS « PSIAS » a.Développer une politique globale de prévention des IAS : Extension [MS / Ville] – Adaptation aux spécificités (région, ETS, spécialité) – Régionalisation. b.Mobiliser les acteurs sur la prévention et la maîtrise des IAS : Insertion dans GDR – Repérer, surveiller, signaler – Bonnes pratiques (GREPHH) – Maîtrise des épidémies. c.Agir sur les déterminants du risque dIAS: Recherche – Formation – Maîtrise BMR - Antibiotiques

11 Le Plan national IAS sera décliné en : Plan national pour préserver lefficacité des AB Plan daction national BMR Plan national de suivi épidémiologique des IAS Programme national de prévention des infections nosocomiales (en établissements de santé) Programme national de prévention des IAS en établissements médicosociaux Plan dorientation pour lamélioration de la prévention des IAS en soins de ville. 11

12 12 Infections nosocomiales EMS / EHPAD BMR / AB Ville Epidémies

13 13 Objectifs du Programme de prévention des IN « PROPIN » a.Améliorer la prévention des IN associées aux actes invasifs b.Maîtriser la diffusion des BMR et lémergence de phénomènes infectieux à potentiel épidémique c.Améliorer lorganisation du dispositif de prévention des infections nosocomiales

14 14 Infections : ISO Cathéters SHAAES AB Réévaluation Diffusion BMR SARM ERG EOHH Signal. I/E EPP

15 Indicateurs Pour lauto-évaluation de létablissement Pour lévaluation de létablissement par les tutelles Pour lévaluation des plans et programmes par lautorité sanitaire Pour linformation des usagers de létablissement. 15

16 Objectifs quantifiés de résultats En 2012, le taux dincidence des bactériémies associées aux CVC en réanimation pour 1000 jours dexposition aux CVC a diminué dun quart [données de référence : REA RAISIN 2008] En 2012, le taux dincidence des infections du site opératoire pour 100 actes, pour des interventions ciblées à faible risque dinfection, a diminué globalement dun quart, y compris pour les infections profondes [données de référence : ISO RAISIN 2008] En 2012, le taux dincidence des AES pour 100 lits, a diminué dun quart globalement et par catégorie détablissements [données de référence : AES RAISIN 2008] 16

17 Objectifs quantifiés de résultats En 2012, 100% des établissements pratiquant la réanimation utilisent des outils d'aide à lobservance des mesures de prévention des infections de CVC lors de la pose et de la surveillance. En 2012, 100% des établissements [idem] lors de la pose et de lentretien des voies veineuses périphériques et des sondes urinaires. En 2012, 100% des établissements pratiquant la chirurgie utilisent des outils d'aide à lobservance des mesures de prévention du risque infectieux péri- opératoire. En 2012, 95% des établissements chirurgicaux intègrent le suivi des ISO dans leur système dinformation hospitalier 17

18 En 2012, le taux dincidence des SARM isolés de prélèvements cliniques pour journées dhospitalisation a diminué dun quart, y compris pour les bactériémies à SARM [données de référence : BMR RAISIN 2008] En 2012, la proportion de souches dEnterococcus faecium résistants aux glycopeptides reste inférieure à 1% au niveau national [référence : réseau EARSS- France] 18 Objectifs quantifiés de résultats

19 En 2012, 100% des ES ont atteint 70% de leur objectif personnalisé de consommation de produits hydro-alcooliques En 2012, 100% des ES ont défini un plan dactions de maitrise de la diffusion des BMR adapté à leur activité En 2012, 100% des ES concernés ont inscrit la réévaluation de lantibiothérapie entre la 24ème heure et la 72ème heure dans la politique de bon usage des AB et évaluent son application dans le dossier patient 19 Objectifs quantifiés de résultats

20 En 2012, 100% des établissements de santé disposent dun plan activable en cas de détection dun phénomène infectieux émergent à haut risque épidémique En 2012, 100% des établissements ont mis en place, avec la médecine du travail, une surveillance de la couverture vaccinale pour la grippe, la coqueluche, la rougeole et lhépatite B 20 Objectifs quantifiés de résultats

21 En 2012, 100% des ES ont une procédure de signalement interne et externe opérationnelle En 2012, 100 % des ES sont en conformité avec les spécifications de lencadrement des EOHH En 2012, 100% des ES mettent en oeuvre des outils dEPP portant sur la gestion du RI En 2012, 100% des centres participants au dispositif de prise en charge des infections ostéoarticulaires complexes évaluent la satisfaction des patients pris en charge par le dispositif. 21 Objectifs quantifiés de résultats

22 Six actions du programme PROPIN Promouvoir une culture partagée de qualité et sécurité des soins Optimiser le recueil et lutilisation des données de surveillance Anticiper et détecter lémergence dagents pathogènes a potentiel épidémique Maintenir l'usager au centre du dispositif Améliorer l'organisation du dispositif de prévention des IN Promouvoir la recherche sur les IN 22


Télécharger ppt "Plan + Programme 2009-2012 Jacques Fabry (Lyon). 2."

Présentations similaires


Annonces Google