La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation des nouveaux programmes de Quatrième Aspects généraux Académie de Bordeaux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation des nouveaux programmes de Quatrième Aspects généraux Académie de Bordeaux."— Transcription de la présentation:

1 Présentation des nouveaux programmes de Quatrième Aspects généraux Académie de Bordeaux

2 Apprendre Garder en tête les 3 étapes successives : Enseigner : la parole du professeur qui dit, guide, précise… Sentraîner : un temps fondamental et trop souvent négligé Évaluer : seulement sur ce qui a fait lobjet dun entraînement suffisant

3 Faire écrire encore et toujours Ne jamais renoncer malgré les réelles difficultés La maîtrise de la langue est une priorité absolue Ne pas reléguer cet exercice à la maison ou en évaluation, mais laisser le temps de lentraînement Varier les formes décriture Loral pour entrer plus facilement dans lécrit

4 Évaluer Des savoirs : nécessité dapprendre ses leçons Des capacités et des compétences : à la condition davoir laissé le temps de lentraînement Rendre explicite ce que lon évalue Varier les évaluations : place de loral, avec les cahiers, des tâches complexes, avec des aides données par le professeur, pas de formatage par lexamen… La place de la remédiation

5 De la chair… En histoire comme en géographie : incarner les logiques, donner de la chair = des acteurs, des hommes et des femmes, des lieux précis, de la vie Susciter lintérêt des élèves : dimension civique, lien avec lactualité, supports variés

6 Présentation des nouveaux programmes de Quatrième Géographie Académie de Bordeaux

7 Approches de la mondialisation 3 principes : On étudie la mondialisation comme une grille de lecture du monde (la plus opérante avec celle du DD) On étudie la mondialisation en géographe : lespace, les territoires sont premiers ; nécessité de faire jouer les échelles (approche systémique, entrée dans la complexité) On garde en tête lidée de réseaux : échanges, flux, interfaces, nœuds, mobilités… permettent aux territoires de se recomposer.

8 La mondialisation est une dynamique: donc en mouvement (pas de fatalité, place des acteurs) La mondialisation produit des contraires (pas de vision univoque) : de lunité et de la division, du global et du régional, de la dégradation et de la protection… Les débats ne sont donc pas tranchés

9 Dans la continuité… Articuler les 3 rubriques pour construire les leçons : connaissances, capacités et démarches Des leçons toujours problématisées : pas dexhaustivité, choix dune focale Une démarche centrale : létude de cas Une réflexion sur la progressivité des apprentissages Un approfondissement du croquis Des ressources pour faire la classe : EDUSCOL

10 Des leçons toujours problématisées La problématique appartient au professeur Une problématique pour chaque étude de cas Une problématique que lon manipule devant et avec les élèves Des conclusions qui y répondent

11 Une démarche : létude de cas Le choix dune EDC significative Elle est toujours première : démarche inductive Elle est problématisée : ce nest pas une monographie, elle ne vise pas lexhaustivité Elle sert à construire les notions du programme Elle occupe la majeure partie du temps (2/3 à ¾ de la leçon) Elle sinscrit dans le jeu des échelles (approche systémique)

12 La mise en perspective Nest pas un cours général après lEDC Une progression entre la 6 ème et la 4 ème : En 6 ème : planisphères pour localiser ; caractériser le cas choisi à léchelle mondiale En 5 ème : planisphères croisés pour faire apparaître des facteurs explicatifs En 4 ème : toujours des planisphères pour permettre de comprendre lidée de réseaux et dinterdépendance des territoires ; permettre dapprocher la hiérarchisation des territoires Elle poursuit les mêmes objectifs : créer ou consolider des repères

13 Une nécessité : la progressivité des apprentissages Réfléchir à lensemble des capacités travaillées au collège Une articulation avec le Socle commun Un document déquipe : Réflexion commune indispensable A penser sur les 4 ans de collège et non sur une seule année Adaptation au public accueilli, aux priorité du projet détablissement Permet dentrer dans la question de la remédiation pour les élèves en difficulté

14 Les croquis 4 croquis obligatoires dans le programme Mentionné dans lintroduction du programme : construction progressive dun croquis de lorganisation du monde Partie I-thème 2 : un croquis des pôles et des flux majeurs des échanges mondiaux Partie II-thème 1 : un croquis des grands traits de lorganisation du territoire des Etats-Unis Partie II-thème 2 : un croquis des grands traits de lorganisation du territoire de la puissance émergente choisie Rappels : Le croquis résulte dune construction (pas de recopie) Le croquis est, en lui-même, une trace écrite

15 Progression du croquis 6 ème -4 ème 6 ème : des croquis simples de paysages Peu de figurés : initiation au langage cartographique Une logique descriptive 5 ème : pas de mention de croquis obligatoires dans le programme mais une capacité travaillée 4 ème : Des légendes organisées et hiérarchisées… …qui reproduisent la démarche géographique (problématisée) Possibilité de faire des schémas (grande échelle)

16 Le programme de 4 ème Liberté dans la construction dun parcours Approches de la mondialisation Mise en place de la mondialisation Lieux clefs Mécanismes Acteurs Premier bilan en fonction du profil des pays : Inégalités et hiérarchie Limites de la mondialisation Autres logiques Débats États- unis Puissance émergente Pays pauvre Ports et littoraux Transports maritimes Mobilités humaines Métropoles FTN

17 CHAPITRE I 40% soit environ 12-13h des échanges à la dimension du monde Ce chapitre permet de mettre en place la mondialisation Seuls les territoires à vocation mondiale sont présentés : ports, façades maritimes, métropoles Présente un monde en réseaux

18 CHI / Thème 1 les espaces majeurs de production et déchanges

19 Ports et littoraux : lieux privilégiés, maritimisation de léconomie donc littoralisation des hommes et des activités Hiérarchie de ces littoraux : EDC=une ZIP en Asie ou en Europe : un point dinterconnexion. MEP : planisphère façades majeures, grands ports,grandes routes maritimes Pas détude de la ZIP pour elle-même Pas détude à une seule échelle

20 CH I / Thème 2 Les échanges de marchandises

21 Des marqueurs et des outils de la mondialisation Massification des échanges Les routes : dimension géostratégique (en mouvement) EDC : étapes du transport dun produit OU grande compagnie de transport maritime MAIS faire comprendre quils sont le fruit ET loutil de la mondialisation MEP : planisphère des pôles et flux du commerce mondial + points de passage stratégiques Piège : approche monoscalaire

22 Site CMA-CGM

23 iPod : Doù vient-il ? simonnet/spip.php?article626 Autre source (en anglais) : ted-Articles ted-Articles

24 CH I / Thème 3 Les mobilités humaines

25 Les migrations, figures de la mobilité, sont croissantes La mise en contact, louverture ne valent pas partout ni pour tous Les mobilités exploitent les discontinuités, sont sélectives Les mobilités sont conséquences et outils de la mondialisation EDC : possibilité : suivre la trajectoire dun individu MEP : planisphères des migration ET du tourisme ( repères brevet) Ne pas oublier les effets sur les territoires

26 CHI / Thème 4 Au choix

27 CHI / Thème 4a (OU 4b) Les lieux de commandement Voir les commandes de la mondialisation en mobilisant plusieurs échelles EDC Tokyo : échelles ville, mégalopole, Asie orientale, MEP=archipel mondial. Le but nest pas de montrer la puissance du Japon Les lieux et les acteurs Élévation du niveau de vie, mais inégalités très fortes Dissocier la taille et le rang (Cf. métropoles du sud) Ne pas oublier les ancrages locaux, les formes urbaines (skyline), mais pas détude de la ville

28 Quartier daffaires de Shinjuku (Tokyo) Sur un croquis, ne retenir que les informations utiles pour le sujet traité

29 Taux de connexion à Internet et câbles sous-marins Connexion Tokyo - mégalopole – façade Asie orientale MEP : « grandes métropoles, places boursières, réseau mondial de lInternet… »

30 CH I / Thème 4b (OU 4a) Les entreprises transnationales Puissances énormes (parfois > États) Un acteur majeur Des impacts territoriaux forts : choix dimplantation (sièges sociaux, filiales..), ancrage territorial Choix EDC : quelle entreprise ? (États- unis : risque redondance ; pays émergent) quel secteur ? MEP : planisphères (IDE, FTN…) Pièges : approche économique seule, approche moralisatrice

31 Toyota : de nombreuses données accessibles po.fr/cartotheque/B03c_Toyota_2009.jpg /systeme-toyota-monde-2004.shtml

32 La forte concentration du stock dIDE des firmes transnationales en transnationales-2004.shtml

33 CH I : quel parcours ? Liberté de choix du parcours : Ordre du programme Une possibilité privilégiant la continuité : choisir une entreprise transnationale, puis suivre lun de ses produits avant de voir une ZIP dans laquelle il serait susceptible daboutir Une possibilité privilégiant la diversité des territoires : étudier une ZIP en Europe, une compagnie de transport chinoise, un espace touristique au Maghreb, et Tokyo Possibilité darticuler étroitement les deux premiers thèmes

34 CHAPITRE II 50% soit environ 16h Les territoires dans la mondialisation Approche complémentaire par rapport au Chapitre I : entrée dans des échelles intermédiaires, celle des États Pose la hiérarchie des territoires… … et la dynamique de la mondialisation (phénomène de lémergence)

35 CH II / Thème 1 Les États-unis

36 Un acteur majeur ; un modèle ? (américanisation de la planète) Deux problématiques complémentaires : Celle de lhyper-puissance : puissance dure, douce, intelligente (hard, soft, smart power) ; capacité de résilience face aux crises Celle des effets de lhyper-puissance sur son territoire : lieux majeurs Réalisation dun croquis des E-U articulé avec la mondialisation (structure légende) Pas dEDC mais des exemples Ne pas traiter la puissance pour elle- même

37 Quelques paysages marqueurs de lhyper-puissance Houston, Texas Silos dans les grandes plaines du Kansas Port de Los Angeles

38 CH II / Thème 2 Les puissances émergentes

39 Le rapport entre lémergence et la mondialisation Poids croissant dans le monde Tension entre émergence et creusement des inégalités : effets paradoxaux de la mondialisation EDC : Chine, Inde ou Brésil : noter convergence = taille, population, volonté politique forte (États robustes, politique douverture) Croquis : articulé avec la mondialisation (lieux centraux) Puissance et non pas États Les puissances émergentes ne forment pas un ensemble homogène Pas dapproche économique seule (BRIC) : privilégier les territoires

40 Le cas de lInde Augmentation du niveau de vie, mais de fortes inégalités à léchelle du pays (moindres en les comparant à la Chine) Des points dappui pour lémergence = éducation et formation, diaspora…

41 CH II / Thème 3 Les pays pauvres

42 Poser le rapport pauvreté – mondialisation = effet aggravant ? Opportunité dinsertion ? Forte hétérogénéité, mais marginalisation et fragilité (flux, dépendance) EDC : PMA : idée du piège à pauvreté. Pont avec le programme de 5 ème. Choix de lEDC : éviter les États très fragiles, voire déliquescents (« collapse states »). Ex possible : Mozambique Piège : causalité linéaire et fatalité

43 Choix de quelques indicateurs pour caractériser un PMA Lexemple du Mozambique Source: Afrik.com Lien : Des conditions de vie difficiles… Agence canadienne de développement international : dossier complet sur le Mozambique CIDA.nsf/fra/JUD PTG EXTRAIT : « À l'issue de trente ans de conflit, le Mozambique a réussi à se démarquer sur le plan de la consolidation de la paix, du développement démocratique et de la croissance économique. Le pays est parvenu au développement durable malgré les contraintes aux échelons national, régional et international. Il illustre bien ce que l'aide, l'allègement de la dette et la bonne gouvernance peuvent accomplir dans l'un des pays les plus pauvres du monde. Le Mozambique possède d'abondantes ressources naturelles encore inexploitées, qui peuvent contribuer au développement des secteurs de l'agriculture, de la foresterie, de l'exploitation minière, des pêches, de l'énergie et du tourisme… » …mais des perspectives etc…

44 CH III : questions sur la mondialisation 10% soit environ 4h Th 1 : la mondialisation et la diversité culturelle Une homogénéisation réelle Des résistances à loccidentalisation qui amènent la nuance (patrimoines locaux, métissage des cultures…) Un exemple obligatoire : diversité linguistique et religieuse (langues : facteur identitaire ; religion : expansion des monothéismes, utilisation des médias mondialisés…) Pièges : le choc des civilisation, la fragmentation

45 CH III / Thème 2 la mondialisation et ses contestations Une démarche nouvelle : le débat dans la classe Peut être intégré dans les chapitres précédents Des thèmes possibles de débat : La mondialisation efface-t-elle les frontières ? La mondialisation entraîne-t-elle la dégradation des milieux ? Quelle place pour les États qui ne sont pas aux commandes de la mondialisation ? Un débat présentant un enjeu spatial fort (géographie)


Télécharger ppt "Présentation des nouveaux programmes de Quatrième Aspects généraux Académie de Bordeaux."

Présentations similaires


Annonces Google