La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conception des SIG Entre construction théorique et mise en œuvre opérationnelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conception des SIG Entre construction théorique et mise en œuvre opérationnelle."— Transcription de la présentation:

1 Conception des SIG Entre construction théorique et mise en œuvre opérationnelle

2 Démarche d'élaboration dun SIG

3

4

5

6

7 Les SGBD

8 Les SGBD hiérarchiques

9 SGBD réseau

10 SGBD relationnels

11 SGBD orienté objet

12

13 Lexemple des risques industriels

14 Le modèle conceptuel de données la démarche formalisée est radicalement différente. Celle retenue ici est hypothéticodéductive et spatiale. Elle commence par une analyse globale cherchant à inventorier et expliciter toutes les dimensions envisageables pour décrire la représentation du phénomène dans la complexité de sa réalité terrain. Elle expose le principe qui préside à la déconstruction du phénomène étudié, et le principe qui préside à sa reconstruction modélisée afin danalyses. Elle sappuie sur des hypothèses mises au clair quant à la composition et le fonctionnement densemble du système. Lélaboration dun tel modèle consiste dabord à identifier les concepts fondamentaux, les mots-clés structurant la conception retenue pour décrire le phénomène traité, en relation avec la finalité de lapplication.

15 Objectif : réflexion préalable sur la structure densemble du phénomène démarche systématique et systémique une description « théorique » « globale » dun phénomène à partir des concepts clés structurant la (les) thématique(s) dont il relève et les finalités de lapplication. lalternative approche hypothético-déductive/ approche empirique… linventaire le plus exhaustif possible de lensemble des composantes du risque et de leurs interrelations, structuré selon les échelles danalyse géographique pertinentes Moyen: la modélisation hypergraphique (Hypergraph Based Data Structure) de lécole de F. BOUILLÉ 4 concepts fondamentaux:Objets Classes Attributs Liens Le Modèle Conceptuel de Données

16

17 identifier les concepts constitutifs du risque / décliner du niveau le plus global au niveau le plus fin tous les types dobjets et types de liens possibles

18

19

20 Le passage du Modèle Conceptuel de Données à la géodatabase Le rôle du Modèle Conceptuel de Données (MCD) est essentiel dans la procédure de construction et dexploitation de la géodatabase ArcGIS-ArcINFO. Il intervient dans trois phases distinctes du circuit de linformation - la phase de chargement initial de la base - la phase de complémentation faisant suite à la précédente pour en combler les manques inévitables, - et enfin la phase consistant à lintroduction dans le système des données nouvelles élaborées au fur et à mesure des traitements (application en mise à jour permanente). Le MCD joue donc un rôle de contrôleur de cohérence des données, indispensable pour baliser la conduite des opérations spatiales.

21

22 Vers la mise en œuvre technique du SIG Structuration des bases de données géographiques

23 Intégrer la géométrie Passage de la base de données à la base de données géographique La vérification géométrique et topologique des données

24 Le mode spaghetti

25 La topologie

26 La création de la topologie peut se révéler une opération très fastidieuse et coûteuse dans le cas de données sources très sales Les fonctionnalités et les performances de création de la topologie varient considérablement dun système géoinformatique à lautre

27 27 Topologie ? Selon Larousse : « branche des mathématiques … fondée sur les rapports entre la théorie des surfaces et l'analyse mathématique » Dans le domaine des SIG : Ensemble des relations spatiales, ou associations spatiales, entre les éléments d'un ou plusieurs jeux de données spatiales : Des éléments sont dits comme ayant une relation topologique s'ils partagent une ou plusieurs coordonnées (coincidence géométrique)

28 28 Comprendre les règles topologiques Les règles précisent les relations spatiales autorisées entre les entités de classes ou de sous-types de classes : Elles peuvent sappliquer aux entités dune même classe Ou entre les entités de deux classes ou sous-types de classes 26 règles (25 utilisables par lutilisateur) 3 types de règles : Polygonales (9 règles) Linéaires (12 règles) Ponctuelles (4 règles)

29 Copyright 2008 Bruno Gendron Consultant 29 Quelques règles polygonales

30 Copyright 2008 Bruno Gendron Consultant 30 Quelques régles linéaires

31 Copyright 2008 Bruno Gendron Consultant 31 Quelques règles ponctuelles

32 Conclusion Avoir de la rigueur Toujours savoir pourquoi on construit un SIG Avoir de la patience


Télécharger ppt "Conception des SIG Entre construction théorique et mise en œuvre opérationnelle."

Présentations similaires


Annonces Google