La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 CHIRURGIE AMBULATOIRE CHIRURGIE HEBDOMADAIRE Retour dexpérience 3 avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 CHIRURGIE AMBULATOIRE CHIRURGIE HEBDOMADAIRE Retour dexpérience 3 avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 1 CHIRURGIE AMBULATOIRE CHIRURGIE HEBDOMADAIRE Retour dexpérience 3 avril 2008

2 2 Quelques indicateurs… 102 lits chirurgie 10 places dambulatoire

3 3 CHIRURGIE AMBULATOIRE : séjours par spécialité 2006

4 4 EconomieEconomie « soigner plus sans dépenser plus » « soigner plus sans dépenser plus » Prévention des risquesPrévention des risques Lutte contre les infections nosocomiales CHIRURGIE AMBULATOIRE EST ETHIQUE

5 5 SOURCE DE PROGRES 0Chirurgical : Simplification des procédures Simplification des procédures Suppression des drainages Suppression des drainages Infiltration danesthésiques locaux Infiltration danesthésiques locaux 0Anesthésie multimodale, prévention douleur, nausée, vomissement 0Organisationnel : tire toute la structure vers le haut

6 6 DU BONHEUR DANS LORGANISATION 90% de satisfaits Se réaliser dans son travail Lutter contre labsentéisme

7 7 QUOI DE NEUF 10 ANS APRES ? * Informatisation * Secrétariat * Permanence des soins, astreinte IDE * Démarche qualité * Analgésie périnerveuse

8 8 DIFFICULTES 10 ANS APRES * Stagnation de certains secteurs * Garder nos « bons » chirurgiens * Cloisonnement ville / hôpital

9 9 SI CETAIT A REFAIRE ? 0Avoir une ambition qualité 0Parier sur lintelligence 0Etre pragmatique 0« Lessayer cest ladopter »

10 10 CHIRURGIE AMBULATOIRE ET NOUVELLE GOUVERNANCE á Découpage polaire facilitateur / Obstacle á Exemple du secteur libéral, que des pôles chirurgicaux… á Le pôle : une identité commune, une anticipation à la convergence tarifaire…

11 11 SROSS AMBITION LIMITEE å Ambition limitée aux actes marqueurs å Structures dédiées å Actes de haute technicité å Démarche qualité, agrément des unités å Négociation par établissement

12 12 TARIFICATION å Beaucoup de confusion : Au sein de nos établissements Au sein de nos établissements Au sein de nos sociétés savantes (médecin prescrit mode de prise en charge) Au sein de nos sociétés savantes (médecin prescrit mode de prise en charge) Choix du tarif le plus élevé Choix du tarif le plus élevé

13 13 TARIFICATION å Tarif le plus élevé : Aberration économique Aberration économique Non éthique (effort des français cotisants) Non éthique (effort des français cotisants) Ne considère pas GHS potentiels perdus Ne considère pas GHS potentiels perdus

14 14 EVOLUTION TARIFS 2008 Dents - 30,5% HC différentiel / CA = 32 Dents - 30,5% HC différentiel / CA = 32 Varices - 14,9% HC différentiel / CA = 44 Varices - 14,9% HC différentiel / CA = 44 Cataractes - 18% HC différentiel / CA = 34 Cataractes - 18% HC différentiel / CA = 34 Amygdales - 28% HC différentiel / CA = 37 Amygdales - 28% HC différentiel / CA = 37 Hernies - 12,1% HC différentiel / CA = 303 Hernies - 12,1% HC différentiel / CA = 303

15 15 QUELQUES MESSAGES 2 Diminuer DMS toujours un bon objectif 2 Vos lits sont pleins… vides… 2 Hôpital système à débordement de GHS… 2 Ambulatoire est notre avenir

16 16 CHIRURGIE HEBDOMADAIRE PROJET DETABLISSEMENT 2006/2010 Préserver la chirurgie programmée Rechercher une meilleure efficience des organisations CHIRURGIE HEBDOMADAIRE

17 17 CHIRURGIE HEBDOMADAIRE Une nécessité Suroccupation et chirurgie programmée Chambres individuelles insuffisantes Séjour de qualité

18 18 CHIRURGIE HEBDOMADAIRE 9 mois (installation Pôles dactivité en janvier 2007) 9 mois (installation Pôles dactivité en janvier 2007) ouverture 9/10/07 ouverture 9/10/07 capacité à sorganiser capacité à sorganiser (impact sur toutes les unités chirurgicales) Démarche projet

19 19 Tous les patients nécessitant une hospitalisation de une à quatre nuits suite à une intervention chirurgicale. Un hôpital de semaine, pourquoi ? Un hôpital de semaine, pour qui ? Une meilleure offre de soins aux patients pour un service concurrentiel De meilleures conditions de travail pour les chirurgiens Une économie pour lhôpital CHIRURGIE HEBDOMADAIRE

20 20 Une unité dédiée Une unité dédiée Une équipe paramédicale motivée : Une équipe paramédicale motivée : 2 IDE coordinatrices, chacune à 80% 2 IDE coordinatrices, chacune à 80% 5,64 ETP dIDE 5,64 ETP dIDE 5,64 ETP aides soignantes 5,64 ETP aides soignantes Utilisé par lensemble des chirurgiens et anesthésistes Utilisé par lensemble des chirurgiens et anesthésistes Un hôpital de semaine, comment ?

21 21 Ú Un logiciel (hôtel ou camping) accessible à tous les professionnels concernés Ú Pas de secrétariat propre à lunité Ú Ouvert du lundi 6h45 au vendredi 21h Ú Dégagé des obligations durgence Ú Un financement original grâce à la facturation des chambres seules Ú Un financement original grâce à la facturation des chambres seules Un hôpital de semaine, comment ?

22 22 Un hôpital de semaine, pour quels résultats ? Octobre 2007 à fin février 2008 : 423 patients opérés, soit 85 par mois 423 patients opérés, soit 85 par mois taux doccupation du service : 75,4 % (min 62%, max 96%) taux doccupation du service : 75,4 % (min 62%, max 96%) taux de transfert en unité conventionnelle : 3% adéquation durée de séjour effectif / séjour prévu : 96% taux de transfert en unité conventionnelle : 3% adéquation durée de séjour effectif / séjour prévu : 96% nombre moyen dentrées par jour : 5,12 nombre moyen dentrées par jour : 5,12

23 23 Les enseignements Pour réussir, sont nécessaires : Ùune appropriation par les chirurgiens et la conviction que cette unité est un réel progrès pour eux et pour leurs patients Ùune implication importante des personnels Ùun bon logiciel de planification effectivement partagé le dégagement total du service par rapport à la problématique de lurgence le dégagement total du service par rapport à la problématique de lurgence

24 24 Les enseignements Les écueils à éviter : ÙLurgence ÙLa mauvaise programmation des patients en HDS : patients « inadaptés » à la structure ÙLa baisse importante des hospitalisations lors des périodes de vacances des chirurgiens

25 25 Unité de consultationUnité de consultation Unité de chirurgie ambulatoireUnité de chirurgie ambulatoire Unité de chirurgie hebdomadaireUnité de chirurgie hebdomadaire Unité de surveillance continueUnité de surveillance continue Unité(s) dhospitalisation conventionnelleUnité(s) dhospitalisation conventionnelle Un B.O au pilotage rénové…Un B.O au pilotage rénové… Une organisation évolutive en réponse au besoin du patient LA CHIRURGIE

26 26 Envisager des organisations plus globales Envisager des organisations plus globales Donner à ceux qui sengagent les moyens de leur dynamisme et de leur responsabilité Donner à ceux qui sengagent les moyens de leur dynamisme et de leur responsabilité Un tandem pour le management de chaque unité (UCA, UCH, UC…) Un tandem pour le management de chaque unité (UCA, UCH, UC…) au cadre soignant ou à linfirmière coordonnatrice : la maîtrise du processus au cadre soignant ou à linfirmière coordonnatrice : la maîtrise du processus au médecin coordonnateur : le développement au médecin coordonnateur : le développement A la Direction et au Conseil Exécutif A la Direction et au Conseil Exécutif un soutien institutionnel affirmé un soutien institutionnel affirmé Une organisation évolutive en réponse au besoin du patient

27 27 Se transformer rapidement sans attendre les réformes Se transformer rapidement sans attendre les réformes Réagir aux changements du paysage hospitalier Réagir aux changements du paysage hospitalier Adopter une approche par les coûts, par lefficience Adopter une approche par les coûts, par lefficience Arbitrer et accompagner le dynamisme des équipes Arbitrer et accompagner le dynamisme des équipes Enjeux de la chirurgie ambulatoire et hebdomadaire

28 28 Il vaut mieux penser le changement que changer le pansement Pierre DAC En conclusion


Télécharger ppt "1 CHIRURGIE AMBULATOIRE CHIRURGIE HEBDOMADAIRE Retour dexpérience 3 avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google