La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

G. Heal Economic theory and Sustainability Chap 1. GT LAMETA Biodiversité et développement durable Présentation par R. Lifran.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "G. Heal Economic theory and Sustainability Chap 1. GT LAMETA Biodiversité et développement durable Présentation par R. Lifran."— Transcription de la présentation:

1 G. Heal Economic theory and Sustainability Chap 1. GT LAMETA Biodiversité et développement durable Présentation par R. Lifran

2 Le développement durable: du slogan au concept Sustainable development is « development that meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet theirs own needs»

3 De Stockholm à Johannessburg Rapport de Fournex, déclaration de Stockholm (1972): voie moyenne Déclaration de Cocoyoc (1974) en opposition au rapport Meadows Rôle du PNUE de 79 à 80 Rapport Bruntland « Our common future » 1987 Rôle du PNUD: Rapport sur le développement humain (1992): dette, protectionnisme

4 Qui posent des questions fondamentales à la théorie économique: Consistence temporelle et incertitude stratégique Capital naturel, capital manufacturé, capital humain: quelle substituabilité? Equité intergénèrationnelle : Droits de propriété, Actualisation ? Disparités intra-génèrationnelles: quels critères (Pareto, Bentham, Malthus, Rawls, Sen), quel impact sur la dynamique de consommation?

5 II. Les concepts du développement durable

6 Concepts utilisés par GH concept de revenu: Fisher-Lindhal-Hicks règle dor de la croissance: Meade-Phelps- Robinson Reference au modèle de Solow, modifié par Dasgupta et Heal

7 Aspects non abordés par GH Incertitude, Changement technique, gestion des biens publics globaux Argument: intégrer le PT de manière exogène est trop naïf, car toutes les contraintes peuvent être ainsi évitées, de façon artificielle et développer des modèles à PT endogène est trop difficile. En attendant, on peut dire des choses

8 Défaillances du marché Le système de prix peut éventuellement assurer la coordination entre les générations présentes, mais les générations futures ne possèdent pas de droits de propriété sur les ressources actuelles. Cest une première source de DM. Les ressources naturelles et les actifs environnementaux ont des dynamiques propres qui imposent leurs contraintes à un usage « soutenable »: seconde source de DM (RHL)

9 Consistence temporelle « So behind many of the offending dimensions of human activity are economic choices and calculations. We will not significantly change the potentially unsustainable aspects of human activity unless we can develop an economic environment within which they are no longer attractive » GH

10 Le revenu défini par la consommation « durable » « income is the maximum amount that could be spent without reducing real consumption in the future » And « Income must be defined as the maximun amount of money which an individual can spend this week, and still expect to be able to spend the same amount in real terms in each ensuing week » J. Hicks, 1939, Value and Capital

11 Paraphrases « the maximun consumption that maintains capital intact » Daley, H.E., 1991, Steady State Economics Pearce, Markandya and Barbier, 1990, Sustainable development: Economy and the environmentin the Third World

12 Définition du revenu « à la Hicks » Capital naturel et « épargne véritable » Désépargne Epargne Revenu Richesse inchangée

13 Lissage de la consommation dans LCH

14 Extensions de LCH: modèles dynastiques Avec des marchés financiers parfaits, il est concevable demprunter des ressources aux générations futures. Mais la contrainte de budget dynastique reste active.

15 HHI LHamiltonien, Hicks et le revenu national On passe du point de vue micro au point de vue macro Lobjectif est de construire un indicateur de DD au niveau macro GH intègre le stock de ressources GH étudie le cas dun taux dactualisation constant, puis le cas dun taux variable.

16 HIH Le Chap. 11 développe en détails ce modèle pour les deux types de ressources naturelles

17 Limites La génération présente doit consommer à lintérieur de son revenu au sens de Hicks, mais: -la notion de richesse à développer dans le sens DD est complexe - elle implique la construction dindicateurs adaptés -de plus, on peut, dans certaines conditions, on peut envisager des fluxs de ressources intergénèrationnels: -épargner du capital naturel pour les génèrations futures? -Rembourser ce que nous avons consommé ?

18 Rawls, Hartwick et la susbstitution Ressources naturelles épuisables Substituabilité totale entre capital manufacturé et capital naturel Principe de justice (Rawls):

19 Règle de Hartwick « investing an amount equal in value to the market value of the depleted fraction of the resource » -satisfait au critère de justice de Rawls - atteint le niveau dutilité le plus élevé possible pour la génèration la plus défavorisée - permet de réaliser le niveau dutilité le plus élevé compatible avec les dotations initiales en ressources Mais: un monde à la Hartwick est-il désirable? Remarque: le modèle de Hartwick nest pas présenté ni approfondi par GH

20 Commentaire: limites à la substitution Irréversibilité versus Incertitude/ Préférences futures (contradiction possible avec définition) Préférences endogènes (culture) Héritage structuré

21 Les limites à lutilité actualisée Bentham: le meilleur sentier de croissance est celui qui maximise la valeur des bénéfices nets actualisés « tyrannie du présent » et distorsion de lanalyse couts-benefices Distinction entre actualisation des utilités et actualisation des ressources taux dactualisation nul ? Hyperbolique?

22 Critères alternatifs Zero discount rate Hyperbolique Critère de Dominance (« overtaking ») Chichilsnisky

23 Critères alternatifs: Ramsey, Le Kama

24 Critères alternatifs: dominance C t : profil de consommation C 1 domine (faiblement ou strictement) C 2 sil existe T* tel que, pour tout T>T*:

25 Critère de Chichilnisky CH OT

26 Utilité de conservation: carrying capacity ou capacité totale? StSt t U(S t ) U s Surface totale dhabitat

27 De la règle dor à la règle vert et or de la croissance Taux de rendement du capital = taux de croissance de la population

28 Ressources naturelles renouvelables x 0 X/2 MSY F(x) H0H0 H1H1 X0X0 X1X1

29 GGR x 0 X/2 MSY R(x) U(C,X) X* C*

30 Natural Capital and Ecological Capital Natural Capital: Non renewable resources (fossil energy, minerals…) and Ecological Capital Ecological Capital: Renewable resources that are used in economic transformation processes Renewable resources that are not used in production Total land and all other ecological assets

31 Enjeux de politiques publiques Conservation Evaluation Comptabilité nationale modifiée

32 Prolongements Inégalités et interactions intergénérationnelles: toujours le dilemme des prisonniers Inégalités intra-génèrationnelles: impact sur la consommation des ressources Logiques économiques et logiques politiques: comment mettre en œuvre le DD?

33 La question des effets et du risque SMS Principe de précaution Le modèle Norton-Toman à deux niveaux

34 Questions de recherche Comment tester expérimentalement les comportements et les préférences relatives au DD?

35 Flows, Sources and Sinks (Energy, Nutrients, Information): Solar Energy as primary input Functional Interdependancies between local ecosystems and Earth Ecosystem EARTH AS A SPACESHIP

36 Ressources naturelles, Environnement et économie R RR RE PCU W r EA Aménité positive Nuisances ( - ) ( + )

37 Projet BioSpace Cité de lEspace, Toulouse


Télécharger ppt "G. Heal Economic theory and Sustainability Chap 1. GT LAMETA Biodiversité et développement durable Présentation par R. Lifran."

Présentations similaires


Annonces Google