La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nancy, 13 septembre 2011. Évolution du nombre moyen de gonocoques isolés par an et par laboratoire actif en Île-de-France et dans les autres régions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nancy, 13 septembre 2011. Évolution du nombre moyen de gonocoques isolés par an et par laboratoire actif en Île-de-France et dans les autres régions."— Transcription de la présentation:

1 Nancy, 13 septembre 2011

2

3

4 Évolution du nombre moyen de gonocoques isolés par an et par laboratoire actif en Île-de-France et dans les autres régions Source : INVS Rénago,

5 Évolution du nombre de cas déclarés de syphilis précoce et du nombre de sites participants RésIST, France, Source : INVS

6 Évolution du nombre annuel moyen dhommes testés et de diagnostics dinfection à Chlamydia trachomatis par laboratoire Rénachla, France Source : INVS

7 Axe 1 : Prévention, information, éducation pour la santé Mettre en place des actions de prévention et déducation pour la santé adaptés aux différents publics Mettre en place des environnements favorables à ladoption de comportements préventifs en fonction des lieux et des publics spécifiques Mettre en place des actions de prévention combinée ciblée en direction des populations exposées Former les professionnels de santé et associatifs aux différentes approches de prévention

8 Axe 2 : Dépistage Proposer, dans le système de soins par les professionnels de santé de premiers recours, un test de dépistage à la population générale Offrir un dépistage ciblé et régulier pour certaines populations Réorganiser le dispositif actuel des CDAG/CIDDIST et expérimenter des centres de santé sexuelle Mettre en œuvre un dépistage en milieu communautaire Améliorer le dépistage des IST Renforcer les compétences des professionnels Améliorer le lien entre dépistage et prise en charge

9 Axe 3 : prise en charge médicale Étudier lencadrement nécessaire à la proposition dun traitement précoce Maintenir et développer les structures de coordination et de prise en charge sur les territoires, en ville et à lhôpital Améliorer la qualité des soins en renforçant les approches pluridisciplinaires

10 Axe 4 : prise en charge sociale et lutte contre les discriminations Réduire les inégalités daccès aux soins Permettre une prise en charge administrative de qualité pour les étrangers concernés par le VIH/IST. Éviter les ruptures dans les moments de vulnérabilité du parcours de vie.

11 Axe 5 : Recherche et observation Poursuivre leffort de surveillance en ladaptant aux nouvelles réalités de la maladies dans la société

12 Programme de la journée Matin –Présentation des tests rapides VIH (TROD). Description de leur cadre dutilisation –Vaccination contre VHB dans le cadre du CIDDIST/ CDAG : harmonisation des pratiques –Hépatites virales B et C : Actualités thérapeutiques –Prise en charge des migrants chez lesquels on découvre une sérologie VIH ou hépatite positive (amendement Mariani) –Épidémiologie des IST en Lorraine Après-midi –Le secret médical, lannonce dun diagnostic grave : Les difficultés en CDAG/CIDDIST Cas cliniques / Jeux de rôles / Interactivité avec le public –Conclusion de la journée


Télécharger ppt "Nancy, 13 septembre 2011. Évolution du nombre moyen de gonocoques isolés par an et par laboratoire actif en Île-de-France et dans les autres régions."

Présentations similaires


Annonces Google