La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Alain Ramé - Cadre formateur VALIDATION DES ACQUIS DE LEXPERIENCE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Alain Ramé - Cadre formateur VALIDATION DES ACQUIS DE LEXPERIENCE."— Transcription de la présentation:

1 Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Alain Ramé - Cadre formateur VALIDATION DES ACQUIS DE LEXPERIENCE MODULE DE FORMATION DE 70 H IFSI SALPETRIERE 1

2 « On est plus intelligent à plusieurs que tout seul » 2

3 Quelles sont, selon vous, les trois qualités que doit posséder un bon aide-soignant ? Quelles sont, selon vous, les trois qualités que doit posséder un bon aide-soignant ? 3

4 Ouvert desprit, patient, tolérant Calme, réfléchi, attentionné Empathique Altruiste Nayant aucun jugement de valeur A lécoute, observateur Relationnel, souriant Décontracté et drôle Aimable Humain, toujours prêt à aider son prochain. Sensible Rassurant Accompagnant Professionnel, responsable Sérieux et compétent Consciencieux Respectueux des malades Respectueux de ses collègues et de la hiérarchie Formateur de ses pairs Suivant lui-même des formations Maîtrisant lhygiène et lasepsie Au courant des textes professionnels Conscient de ses compétences et de ses imites. Ayant de bonnes connaissances générales Ponctuel, organisé Disponible Discret Respectueux de la dignité Sportif ayant une bonne hygiène de vie Dynamique Courageux Sûr de soi Peu enclin à la routine, cherchant à travailler en équipe et en « binôme ». Perfectible et modeste Ne faisant pas de prosélytisme 4

5 5

6 Au début du 20 ème siècle (dans les année 20), le personnel soignant était réparti en trois catégories : o Les infirmières qualifiées o Les infirmières non qualifiées (élèves apprenant le métier) o Les garçons et les filles de salles (servants) Aucun texte officiel ne précisait leur fonction… Ladministration pouvait, en fonction des besoins, faire basculer ces personnels dune catégorie dans lautre. A la fin de la seconde guerre mondiale ( ), beaucoup de gens qui travail- laient dans les hôpitaux comme bénévoles durant la guerre ont émis le désir de rester dans les structures à la libération. Pour ces personnels de bonne volonté, mais non qualifié, on a créé en 1949 le grade daide-soignant. Depuis cette date, la profession daide-soignant est en constante évolution… 6

7 7

8 (Arrêté) Création du grade daide soignant à lintention des personnels nayant pas pu obtenir de reclassement (Arrêté) Classement hiérarchique des aides soignants à l'hôpital public Date-clé (Arrêté du 23 Janvier) Création du Certificat d'aptitude à la fonction d'aide soignant (C.A.F.A.S.) (circulaire) Premier programme de formation préparatoire au C.A.F.A.S (10 mois dont 40 heures de théorie) (Loi) La loi rend obligatoire le CAFAS pour exercer la fonction daide-soignant (Arrêté) Programme de formation centré sur les besoins fondamentaux de lhomme. 8

9 (Arrêté) Les aides-soignants ont la possibilité d'exercer en hôpital psychiatrique (Décret) Les aides-soignants sont autorisés à travailler sous la responsabilité des infirmiers dans les services de soins à domicile pour les personnes âgées (SSIAD). La fonction d'aide soignant apparaît dans les textes régissant la profession d'infirmière (Arrêté du 1 er Février) Nouveau programme de formation 1) Définition de la fonction d'aide soignant. 2) Stage obligatoire en milieu extrahospitalier et psychiatrique. 12 mois de formation (350 heures denseignement théorique) (Décret du 18 Avril) Possibilité pour les agents des services hospitaliers réunissant au moins huit ans dexercice en cette qualité, daccéder au grade daide-soignant et de suivre la formation (Arrêt du 22 juillet) Nouveau programme de formation (CAFAS / CAFAP) : 12 modules denseignement (1575 h) Six modules communs aux aides- soignants et aux auxiliaires de puériculture. 12 mois. 9

10 (Circulaire du 19 janvier) Texte relatif aux rôles et aux missions des aides soignants et des auxiliaires de puériculture dans les établissements hospitaliers (cest toujours ce texte qui fait référence concernant les actes pouvant être effectués par les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture (Décret du 12 août) Décret transformant l'appellation « certificat d'aptitude aux fonctions d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture » en diplôme professionnel daide-soignant et dauxiliaire de puériculture (DPAS et DPAP) (Décret du 29 décembre) Décret créant un troisième grade : la classe exceptionnelle (Arrêté du 5 Janvier) Nouveau programme de formation avec plus de temps de stage et moins de temps denseignement théorique (12 mois de formation) (Arrêté du 25 Janvier) Modalités dorganisation de la validation des acquis de lexpérience (VAE) pour lobtention du DPAS. 10

11 (Arrêté du 22 Octobre) Nouveau programme de formation relatif à lobtention du diplôme professionnel daide- soignant. Référentiel de formation. Le parcours professionnel comprend 41 semaines (10 mois) de formation (1435 heures denseignement théorique et clinique). Huit modules denseignement correspondant à lacquisition de huit unités de compétences : Lobtention du DPAS repose sur la validation des huit unités de compétences théoriques et cliniques (Décret du 31 Août) Lappellation «diplôme professionnel » est remplacée par diplôme détat daide-soignant (DEAS) et dauxiliaire de puériculture (DEAP). 11

12 12

13 Le brainstorming va permettre à chacun dentre vous de sexprimer et réfléchir sur les rôles et les missions des aides- soignants, en milieu hospitalier ou extrahospitalier. Si vous êtes prêt, levez la main et exprimez-vous. Chaque idée sera inscrite sur le paperboard et commentée ensuite.. Le brainstorming va permettre à chacun dentre vous de sexprimer et réfléchir sur les rôles et les missions des aides- soignants, en milieu hospitalier ou extrahospitalier. Si vous êtes prêt, levez la main et exprimez-vous. Chaque idée sera inscrite sur le paperboard et commentée ensuite.. 13

14 14

15 Généralités sur les soins aides-soignants Les soins qui relèvent de la compétence des aides-soignants découlent tous du rôle propre de linfirmier (articles R à R du code de la santé publique). De manière globale, tous les soins relevant dune prescription médicale (traitement, protocole, examens) ne peuvent pas être délégués par linfirmier aux aides- soignants. Dune manière générale, tous les soins dispensés aux patients qui nécessitent la mise en œuvre dactions stériles (pansements, prélèvements, soins de sondes ou de cathéter…) restent de la compétence exclusive de linfirmier et ne sont pas déléguables aux aides-soignants. Toute phrase commençant par « surveillance » semble a priori de la compétence de laide-soignant. Surveiller cest observer et transmettre. La surveillance nest pas laction. 15

16 Soins et procédés visant à assurer lhygiène de la personne et de son environnement Lavage simple des mains Lavage antiseptique des mains Aide à lhygiène corporelle : - Toilette partielle ou complète, bain, douche - Toilette uro-génitale (y compris aux personnes porteuses de sonde urinaire) - Hygiène bucco-dentaire et soins de bouche non médicamenteux - Lavage des cheveux (shampooing) et coiffage - Entretien des ongles - Rasage - Bains et soins de pieds Aide à lhabillage et au déshabillage Réfection et change du lit vide et occupé Éducation dune personne pour favoriser ou maintenir son autonomie 16

17 Soins et procédés visant à assurer lhygiène de la personne et de son environ- nement Hygiène quotidienne de lenvironnement du patient. Rangement et remise en état, organisation de lespace Nettoyage et désinfection des matériels et de lenvironnement direct du malade Prévention des infections nosocomiales par lapplication des techniques dentretien des locaux et des matériels Isolement des patients (règles, précautions à respecter, surveillance) Élimination des déchets hospitaliers solides et liquides résultant des activités de soins et dhébergement conformément à la réglementation en vigueur (les contenants, les circuits, les délais) Soins post-mortem (toilette, habillage, identification, respect de la religion) 17

18 Surveillance de lhygiène et de léquilibre alimentaire Préparation et conservation des repas Aider au choix et à la commande des repas Conseiller la personne sur le choix des aliments appropriés à ses goûts et à sa culture Installer et préparer la personne pour le repas au lit, assis en chambre ou en salle Présenter et vérifier les plateaux (conforme au régime éventuel) Apporter une aide partielle ou totale à la prise des repas et à lhydratation régulière Prévention des fausses routes et lutte contre la déshydratation Desservir les repas et réinstaller la personne Observer la quantité et la qualité des aliments absorbés et la quantité des boissons absorbés. 18

19 Dépistage et évaluation des risques de maltraitance Prévention Repérage des signes Transmission aux personnes compétentes Aide à la prise des médicaments présentés sous forme non injectable Aider à la prise des médicaments sous forme non injectable : faire prendre et vérifier la prise Surveillance des effets secondaires et éducation du patient Éducation dune personne pour favoriser son autonomie Surveillance des signes cliniques de la personne Observer létat général et les réactions de la personne Observer le bon fonctionnement des appareillages et dispositifs médicaux Prise et retranscription des paramètres vitaux 19

20 Soins et surveillance des patients sous assistance nutritive, entérale et parentérale Alimentation par sonde gastrique (surveillance du malade et du matériel) Lavage gastrique (préparation, surveillance) Observation du bon fonctionnement des dispositifs de drainage et de perfusion Surveillance des patients perfusés (voie veineuse périphérique ou centrale) Aide aux soins aseptiques réalisés par linfirmier Observation des pansements et des drains Surveillance de lélimination intestinale et urinaire Installation de la personne pour permettre lélimination fécale et urinaire Pose du bassin et de lurinal Pose de protection anatomiques Pose dun étui pénien et change du sac collecteur Aide et assistance dun patient en cas de diarrhée Soins dhygiène aux patients porteurs dentérostomie cicatrisée et change de la poche Sonde vésicale : surveillance du patient, de la sonde et vidange du collecteur Nettoyer et désinfecter les différents matériels liés à lélimination Toilette génitale et fessière (y compris aux personnes porteuses dune sonde vésicale) Observation des patients sous dialyse 20

21 Installation des patients dans une position en rapport avec sa pathologie (handicap) Aide à la mobilisation et à linstallation de la personne Installation de la personne en fonction de son degré dautonomie et en tenant compte de ses besoins, de sa pathologie, de sa douleur et des différents appareillages médicaux Organisation de lespace et de lenvironnement pour faciliter lautonomie Mise à disposition de matériel adapté (canne, déambulateur, fauteuil roulant…) Aide à la marche et aux déplacements Prévention des ankyloses et des attitudes vicieuses Prévention des chutes Lever et mobiliser la personne en respectant les règles de manutention Installation au lit, au fauteuil, à la table Préparation et surveillance du repos et du sommeil Installation de la personne pour le repos et le sommeil et assurant sa sécurité et son confort Assurer les conditions favorables à lendormissement : lutte contre les nuisances sonores, aération de la chambre, respect des habitudes dendormissement de la personne… Observer la qualité et la durée du sommeil, létat de veille, la douleur. 21

22 Lever du patient et aide à la marche (hors technique de rééducation) Aide au premier lever Stimuler la personne pour maintenir et développer lautonomie Soins aux personnes dépendantes Aspiration des sécrétions dun patient (quil soit intubé ou non, ou trachéotomisé) Montage, entretien et surveillance du patient et du matériel de soins (aspiration endotrachéale). Ventilation manuelle instrumentale par masque Soins aide-soignant, sous réserve de lobtention de lattestation de formation aux gestes et soins durgence (AFGSU) de niveau 2 Utilisation dun défibrillateur semi-automatique et surveillance de la personne Soins aide-soignant, sous réserve de lobtention de lattestation de formation aux gestes et soins durgence (AFGSU) de niveau 2 22

23 Administration en aérosol de produits non médicamenteux Montage et entretien des aérosols Surveillance et installation du patients sous aérosol (médicamenteux ou non) Administration dun aérosol ne contenant aucun produits prescrits (air, oxygène) Recueil des observations de toute nature susceptibles de renseigner sur létat de santé de la personne Observer létat général et les réaction de la personne Mesure des paramètres vitaux chez ladulte et chez lenfant : pulsations, température, pression artérielle, rythme (fréquence) respiratoire, mensurations, poids, conscience, volume urinaire. Surveillance des signes cliniques : couleur de la peau et des téguments, vomissements, selles, urines, crachats. Observation et transmission de la douleur et du comportement Réalisation de prélèvements non stériles Surveillance et renouvellement dune vessie de glace Transcription des mesures des paramètres vitaux : réalisation de courbes de surveillance, observation des modifications et des écarts dans la mesure des paramètres. Détection des principaux signes dalerte 23

24 Réalisation, surveillance et renouvellement des pansements non médicamenteux Aide aux soins réalisés par linfirmier Observation des pansements Aide à la réalisation de soins aseptiques Aide à louverture du matériel stérile Lavage antiseptique des mains Prévention et soins descarre Soins préventifs descarres Prévention non médicamenteuse des thromboses veineuses Pose de bas de contention Surveillance des signes cliniques de la thrombophlébite Soins et surveillance des ulcères cutanés chroniques Aide aux soins réalisés par linfirmier Observation des pansements 24

25 Préparation du patient en vue dune intervention chirurgicale Préparation psychologique du patient en préopératoire Préparation cutanée préopératoire (hors protocole médical) Vérification de la préparation générale du patient (respect du jeune, prothèses ôtées, identité, conformité du dossier, préparation cutanée (si elle a été effectuée par le patient) Préparation du dossier Préparation de la chambre pour le retour du patient Observation du patient en postopératoire Surveillance dun patient porteur dune immobilisation ou de contention Observation et surveillance des attelles, plâtres et tractions Surveillance des patients bénéficiant dune contention (prescription médicale) Soins de bouche avec application dun produit non médicamenteux Détection des parasitoses externes (poux, gale, teigne…) Observation de létat cutané et des phanères 25

26 Participation à la procédure de désinfection et de stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables Entretien, pré-désinfection, nettoyage, désinfection et stérilisation du matériel médico- chirurgical destiné à effectuer des actes aseptiques (matériel réutilisable) Recueil de données biologique obtenues par des systèmes à lecture instantanée Utilisation de bandelettes réactives dans les urines : glycosurie, protéinurie, acétonurie, recherche de sang, potentiel en ions hydrogène (pH) Accueil et information de la personne et de son entourage Aide et soutien psychologique Adaptation de la communication aux différentes situations rencontrées dans les soins Éducation dune personne pour favoriser ou maintenir son autonomie Communication verbale et non verbale, écoute et reformulation Accompagnement dune personne en fin de vie, et de son entourage Participation à la démarche éthique Observation et surveillance des troubles du comportement 26

27 27

28 Parmi les soins suivants, quels sont ceux qui peuvent être confiés aux aides-soignants ? 28

29 Changement de sonde nasogastrique Prise de la pression artérielle Éducation dun patient diabétique Aspiration endotrachéale dun patient intubé Toilette complète à la douche ou au chariot douche Utilisation du défibrillateur semi-automatique Shampooing et coupage des cheveux Ventilation manuelle au masque et surveillance du patient Surveillance dun patient sous dialyse rénale 29

30 Recueil et surveillance des crachats (hors examen) Utilisation dun appareil de mesure type Dynamap Surveillance de la saturation en oxygène (saturomètre) Réalisation de prélèvements non stériles Prise et surveillance du rythme cardiaque Mise en place et surveillance dune vessie de glace Soins descarres Réalisation dun pansement aseptique Pose de bas de contention 30

31 Préparation cutanée préopératoire Surveillance dun malade perfusé et du matériel de perfusion Réalisation de bandelettes réactives urinaires Stérilisation du matériel médico-chirurgical réutilisable Aide et soutien psychologique Surveillance des troubles du comportement Ouverture de matériel stérile lors dun soin avec linfirmier Pose dune perfusion percutanée (en gérontologie / gériatrie) Surveillance et quantification de la douleur 31

32 LA SEQUENCE EST TERMINÉE… AVEZ-VOUS DES QUESTIONS ? Vous pouvez récupérer ce cours sur : ifassalpe.fr + « Blog AS », onglet « VAE » 32

33 FIN Octobre 2009 Institut de Formation des Aides-Soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière 33


Télécharger ppt "Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Alain Ramé - Cadre formateur VALIDATION DES ACQUIS DE LEXPERIENCE."

Présentations similaires


Annonces Google