La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Marc Bourreau Economie des réseaux Economie des réseaux Marc Bourreau ENST Département Sciences Economiques et Sociales

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Marc Bourreau Economie des réseaux Economie des réseaux Marc Bourreau ENST Département Sciences Economiques et Sociales"— Transcription de la présentation:

1 Marc Bourreau Economie des réseaux Economie des réseaux Marc Bourreau ENST Département Sciences Economiques et Sociales

2 Marc Bourreau Effets de réseaux et guerres de standards

3 Marc Bourreau Plan Effets réseaux Définition des effets réseaux Notion de masse critique Effet de feedback, path dependency Standards Définition Effets dun standards Stratégies Exemple VHS vs. Betamax

4 Marc Bourreau Définition des effets de réseaux Définition des effets réseaux La valeur (disposition à payer) dune unité dun bien augmente avec le nombre dutilisateurs Du même bien : effets réseaux « intra-groupe » ou « directs » Dun autre bien : effets réseaux « inter-groupe » ou « indirects » Remarques Différence entre la notion « dexternalités » et les « effets de réseaux » Effets de réseaux : lorsque les externalités peuvent être gérées (internalisées) par le marché Les effets réseaux engendrent des rendements croissants (avantage à la grande taille), comme les économies déchelle Saturation possible des effets réseaux

5 Marc Bourreau Définition des effets réseaux Lorsquil y a des effets inter-groupes et que la structure de la tarification de la plateforme joue un rôle important, on parle de marché bi-faces ou marché two-sided Plateforme(s) Acteur A1 Acteur A2 Acteur A3 Acteur An Acteur B1 Acteur B2 Acteur B3 Acteur Bm

6 Marc Bourreau Exemples deffets réseaux Les réseaux de communication Téléphone, fax, , MSN… Effets de réseaux intra-groupe ou directs mais on peut avoir une interprétation en termes deffets indirects (émetteurs, récepteurs) Un exemple extrême : la « loi » de Metcalfe : Dans un réseau de communication maillé, si chaque connexion a une utilité pour les utilisateurs du réseau : la valeur du réseau augmente en proportion du carré du nombre dutilisateurs. Biens « systèmes » Ordinateurs et logiciels, lecteur DVD et DVD Effets de réseaux inter-groupe ou indirects

7 Marc Bourreau Impact des effets réseaux sur léconomie dun bien Un exemple : les formats de base de données dans les années Deux formats standards de marché : LOTUS (Lotus 1-2-3) pour les tableurs DBF (DBase) pour les bases de données Effets réseaux intra-groupe : Pouvoir échanger des fichiers entre utilisateurs dun même logiciel Effets réseaux inter-groupe : Pouvoir échanger des fichiers entre utilisateurs de différents logiciels (bdd-tableurs) Neil Gandal (1995) montre que : La compatibilité LOTUS donne un premium de 60% pour les tableurs et de 30% pour les bases de données (toutes choses égales par ailleurs) La compatibilité DBF ne donne aucun premium

8 Marc Bourreau Impact des effets réseaux sur léconomie dun bien Demande pour un bien avec effet réseau Lutilité dun consommateur pour le bien dépend du nombre dutilisateurs du bien auquel sattend le consommateur : Espérance du nombre dutilisateurs : n e En présence deffets réseaux, la demande dépend des anticipations des consommateurs Un exemple : 1000 consommateurs Pour chaque consommateur, valeur du bien = nombre dutilisateurs Si n e =0 ? Si n e =999 ? Notion de masse critique p=9 Dans un premier temps, 9 consommateurs seulement adoptent le bien

9 Marc Bourreau Notion de masse critique Masse critique : taille de réseau à partir de laquelle le réseau « bascule » p q Équilibre Pas dadoption Équilibre grand réseau Masse critique (équilibre instable) demande

10 Marc Bourreau Impact des effets réseaux sur léconomie dun bien Conséquences Dans un marché concurrentiel Le prix est égal au coût marginal Si le coût marginal décroît au cours du temps, le prix va décroître au cours du temps et on va passer –Dun équilibre à prix élevé et petit réseau –A un équilibre à prix bas et grand réseau Dans un marché en monopole Introduire le bien à un prix suffisamment bas pour dépasser la masse critique (effet boule de neige) Exemple des réseaux téléphoniques en monopole

11 Marc Bourreau Les limites des effets réseaux Si les « réseaux » sont parfaitement interconnectés : Interconnexion entre réseaux Interopérabilité entre services Convertisseurs… Si les coûts marginaux sont croissants Si les consommateurs valorisent aussi la variété

12 Marc Bourreau Effet de feedback Dans le modèle classique en économie, les événements historiques peuvent avoir un effet, mais cet effet diminue au cours du temps En présence deffets de réseaux, ceci nest plus vrai : notion de path dependency Un exemple : Deux technologies : A et B Des fans des deux technologies : Fans de A : utilité u+n A avec la technologie A, n B avec la technologie B Fans de B : utilité n A avec la technologie A, u+n B avec la technologie B Si une technologie obtient beaucoup plus dutilisateurs que lautre, elle tend à être adoptée par les deux types dutilisateurs Exemple : n A - n B > u : cest A qui est adoptée Il y a un effet de feedback positif (de renforcement) Effet de lock-in : lindustrie se bloque dans une des deux technologies La « mauvaise » technologie peut lemporter Des événements infimes peuvent avoir un impact important

13 Marc Bourreau Effet de feedback t n A -n B n B -n A u u Lock-in sur la techno A

14 Marc Bourreau Stratégies en présence deffets réseaux Le succès du CD Technologie développée par Philips en 1979 Lecteurs CD introduits aux Etats-Unis par Philips et Sony en 1983 Intégration contenants-contenus : Philips : Polygram Sony : CBS Records of Japan Politique de licence libérale : en 1991, plus de 30 firmes avaient une licence pour utiliser la technologie Philips Incompatibilité avec vinyles, mais succès

15 Marc Bourreau Stratégies en présence deffets réseaux Léchec de la DCC DCC=Digital Compact Cassette Technologie lancée par Philips en 1992 (Sony lance une autre technologie : le mini-disc) Qualité DCC > qualité mini-disc au départ Rétro-compatibilité (pour la lecture, pas pour lenregistrement) Echec et arrêt de la production en octobre 1996 En octobre 1997, Philips lance un enregistreur CD de salon Rétro-compatibilité avec cassettes audio, mais échec

16 Marc Bourreau Stratégies en présence deffets réseaux Ces deux exemples montrent que : Il y a deux types de stratégies en présence deffets réseaux pour convaincre les consommateurs de changer de technologie : Lévolution : pari de la compatibilité plus que de la performance (la DCC) –Utiliser sa base installée La révolution : pari de la performance plutôt que de la compatibilité (le CD) –Convaincre sa base installée et les nouveaux consommateurs dadopter Lune ou lautre de ces stratégies peut échouer / réussir Il y a une deuxième dimension stratégique : le degré douverture de la technologie : Stratégie propriétaire ou de contrôle : Forte part des revenus, faibles effets réseaux Stratégie douverture Faible part des revenus, forts effets réseaux

17 Marc Bourreau Stratégies en présence deffets réseaux

18 Marc Bourreau Les standards Standard : Quand une technologie unique simpose sur le marché Effets des standards Renforce les effets réseaux « réseau » plus grand, donc plus deffets réseaux Réduit lincertitude pour les consommateurs Réduit les effets du verrouillage Concurrence sur le marché plutôt que concurrence pour le marché Concurrence en prix plutôt que différenciation PC-PC vs PC-Mac Concurrence sur les composants / modules plutôt que concurrence sur les systèmes Consoles vs. PC Guerre de standards : Quand plusieurs technologies sont en concurrence pour devenir le standard du marché

19 Marc Bourreau Guerre de standards : VHS vs. Betamax Le magnétoscope : Inventé en 1956 par Ampex (vendu à + de $) A partir des années 50, recherches pour réaliser un magnétoscope grand public : Ampex aux EU, Philips en Europe, Japan Victor et Matsushita au Japon 1971 : technologie U-Matic de Sony Premier pas, mais technologie encore trop chère pour les particuliers 1975 : introduction du Betamax par Sony 1976 : introduction du VHS par JVC et Matsushita Dautres formats alternatifs par : Ampex, RCA, Toshiba, Sanyo, Philips Mais concurrence essentiellement entre VHS et Betamax Deux technologies basées sur U-Matic Donc, faible différenciation technologique

20 Marc Bourreau Guerre de standards : VHS vs. Betamax

21 Marc Bourreau Guerre de standards : VHS vs. Betamax Alliances en

22 Marc Bourreau Guerre de standards : VHS vs. Betamax Facteurs de succès, déchec : Politique dalliances agressives de JVC/Matsushita, en particulier sur les marchés européens Capacités de production importantes de Matsushita Refus de Sony de produire des magnétoscopes en marque blanche, alors quaccord de JVC/Matsushita Plus de cassettes pré-enregistrées sur VHS

23 Marc Bourreau Conclusions sur les guerres de standards Les atouts : Avoir une base installée Contrôler les droits de propriété Capacité à innover Avantage au leader Capacités de production Produits complémentaires Réputation de la marque Les tactiques La préemption Construire une base installée rapidement Mais tenir compte du progrès technique Manier les anticipations « vaporware »

24 Marc Bourreau En résumé : Les effets réseaux Valeur dun bien croissante avec le nombre dutilisateurs Effet de feedback En présence deffets réseaux, la firme qui développe le plus rapidement sa base dutilisateurs prend un avantage important Pour un bien/service avec effets réseaux : Choix entre performance et compatibilité Choix entre ouverture et contrôle Guerres de standard : Importance des alliances Développer sa technologie Concurrence « rapide »


Télécharger ppt "Marc Bourreau Economie des réseaux Economie des réseaux Marc Bourreau ENST Département Sciences Economiques et Sociales"

Présentations similaires


Annonces Google