La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DRAINAGE THORACIQUE BUT. permettre l évacuation d air ou de liquide contenu dans la cavité pleurale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DRAINAGE THORACIQUE BUT. permettre l évacuation d air ou de liquide contenu dans la cavité pleurale."— Transcription de la présentation:

1 DRAINAGE THORACIQUE BUT

2 permettre l évacuation d air ou de liquide contenu dans la cavité pleurale

3 PREPARATION DU MALADE

4 Bilan : - une radiographie pulmonaire ayant de préférence moins de deux heures - Un bilan sanguin avec une N.F.S., un bilan dhémostase, les gaz du sang - Une voie dabord en cas de besoin( perfusion) - Une prémédication si le malade est anxieux

5 Information du patient Rassurer le patient, lui expliquer les principes du drain pleural et l amélioration de létat respiratoire qui va sen suivre linformer quune anesthésie locale va être pratiquer Expliquer au malade la position quil devra garder durant la pose du drain Lui recommander de ne pas poser les mains sur les champs stériles et lui expliquer toutes les précautions prises pour éviter une infection

6 SURVEILLANCE DU PATIENT

7 La surveillance du patient est monitorée et clinique - surveillance du pouls et de l ECG par un électrocardioscope - la pression artérielle - la saturation en oxygène - la fréquence respiratoire - la température - la douleur - la toux - l état de la conscience - la coloration des extrémités - le soulèvement symétrique du thorax

8 - lauscultation pulmonaire symétrique - létat de la peau autour de l orifice du drain - il peut être nécessaire dattacher un malade agité afin de limiter les risques darrachement du drain La surveillance est aussi para clinique - les gaz du sang si une insuffisance respiratoire persiste - une radiographie quotidienne des poumons permet de sassurer que le poumon est à la paroi et que le drain est bien en place

9 SURVEILLANCE DU DRAINAGE

10 L intégrité du système doit être régulièrement contrôlé, absence de déconnexion, de fuite, de coudure La tubulure doit être fixée en deux points distincts sur le corps du patient et non sur le lit pour prévenir les risques d arrachement Il faut vérifier que le niveau de dépression correspond à celui prescrit Le pleurévac doit être en position déclive par rapport au patient Surveiller et noter la quantité, la couleur et l aspect du liquide recueilli dans le bocal Clamper le drain si le pleurévac doit être changer (2 pinces)

11 Traire le drain régulièrement surtout sil sagit d un hémothorax, car il y a un risque important de caillotage dans le drain puis dobstruction On ne clampe jamais un drain qui bulle Il faut vérifier le niveau deau dans la colonne et au besoin réajuster le volume Un drain qui ne bulle plus ou dont le niveau deau noscille plus est un drain exclu ou obstrué Il ne faut jamais injecter pour déboucher un drain (le traire) Ne jamais enfoncer un drain ( manœuvre septique)

12 SOINS INFIRMIERS AU NIVEAU DU DRAIN

13 La plus grande asepsie doit être appliquée par tous les infirmiers Le pansement doit être refait toutes les 48 heures voir plus souvent sil est souillé Lors de la réfection du pansement, on vérifie si le drain a bougé, l état de la peau autour du drain (inflammation, écoulement, emphysème sous cutanée) Mettre un masque et faire un lavage antiseptique des mains avant de commencer le pansement Le pansement est réalisé soit avec un set stérile soit avec des gants stériles

14 Utilisé lantiseptique spécifique au service, hibitane, bétadine… Un pansement sec, avec des compresses stériles, est appliqué sur le drain Le soin est terminé par la pose dune cravate de sécurité pour fixer le drain au patient. Transmission écrite dans le dossier du patient.

15 CRITERES DABLATION DUN DRAIN PLEURAL

16 Pour qu un drain soit susceptible dêtre enlevé,il faut qu il ne bulle plus pendant une période de 24 à 48 heures Un contrôle radiologique confirme que le poumon est revenu à la paroi

17 TEST DE CLAMPAGE

18 Il doit être pratiqué avant toute ablation et consiste à: - clamper le drain de façon intermittente au cours de la journée - si lors des déclampage le drain ne bulle pas, il est clampé pendant 12 heures durant lesquelles on surveillera le patient cliniquement et par un monitorage(TA, pouls, scope, saturation en O 2 ) - après ces 12 heures si un déclampage ne provoque pas de bullage, on fait une radio de thorax qui si elle ne présente pas de modification permettra d enlever le drain

19 ABLATION DU DRAIN

20 Il faut être deux pour procéder à l ablation dun drain Avant de commencer, on rassure le patient, et on lui explique le déroulement du geste Il sagit dun acte douloureux pour lequel le patient doit bénéficier dun antalgique

21 SOINS INFIRMIERS

22 On prévient le patient que lon va retirer le drain et qu il doit bloquer sa respiration en expiration forcée. Laide tire doucement le drain de manière continue, l opérateur serre le premier nœud rapidement dés que le drain est entièrement retiré. Laide appui sur le premier nœud avec un pince munie dun tampon pendant que lopérateur en fait un deuxième(assurer létanchéité)

23 L extrémité du drain peut être mis en culture sur prescription médicale L orifice est désinfecté, puis mise en place dun pansement sec, stérile et occlusif. Le patient est réinstallé confortablement puis - radio de contrôle - surveillance clinique et monitorée - transmission dans le dossier - le fils de bourse pourra être enlevé après avis médical ( 10 jours)

24 FIN

25


Télécharger ppt "DRAINAGE THORACIQUE BUT. permettre l évacuation d air ou de liquide contenu dans la cavité pleurale."

Présentations similaires


Annonces Google