La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation du projet PHARES Hôpital Expo 2010 Mercredi 19 mai 2010 L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. Lenay.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation du projet PHARES Hôpital Expo 2010 Mercredi 19 mai 2010 L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. Lenay."— Transcription de la présentation:

1 Présentation du projet PHARES Hôpital Expo 2010 Mercredi 19 mai 2010 L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. Lenay

2 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 1. Généralités sur le projet Projet régional (Pays de Loire) portant sur les pratiques hospitalières en matière dabsentéisme, « Recherche intervention » établie sur un terme de 3 ans; démarrage du projet à lété 2009, Recherche animée par une équipe de 4 chercheurs, Recherche pilotée par un comité de pilotage constitué des différents partenaires / financeurs de la recherche.

3 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 2. Partenaires du projet Agence Régionale de lHospitalisation des Pays de la Loire, Fédération Hospitalière de France, Fédération Hospitalière Régionale des Pays de la Loire, Fonds National de Prévention de la CNRACL, Ecole des Mines de Paris / Centre de Gestion Scientifique, Cellule ACORT

4 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 3. Quelques mots sur lEcole des Mines et le CGS Plusieurs centres de recherche à lEcole des Mines de Paris Le Centre de Gestion Scientifique (CGS) réunit plusieurs dizaines de chercheurs en gestion, Centre inscrit dans une tradition de recherche privilégiant des interactions fortes avec des terrains détude dans différents secteurs (industrie, culture, santé, transports, etc.), La santé, lun des secteurs avec lesquels le CGS a, historiquement, le plus souvent travaillé.

5 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 4. Objectifs du projet Explorer les pratiques hospitalières en matière dabsentéisme (amont et aval) et accompagner des établissements dans lamélioration de ces pratiques, Quatre objectifs intermédiaires: Caractériser labsentéisme hospitalier à partir de la construction de diagnostics locaux, Mettre en évidence des leviers de transformation, à travers des outils de correction et de prévention, Organiser la capitalisation et lappropriation collective des outils ainsi élaborés, Articuler santé au travail et organisation du travail.

6 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 5. Structure du projet et dispositif méthodologique Deux phases: Etude dun premier groupe de 5 établissements (accompagnement : du diagnostic jusquà la proposition de dispositifs de gestion ou dactions visant à améliorer les pratiques), Ajout dun second groupe de 10 établissements (diagnostic plus rapide et accompagnement sur le déploiement des actions proposées) Capitalisation sur lensemble des établissements

7 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 5. Structure du projet et dispositif méthodologique Méthodologie de la recherche intervention (cf. précédemment), Une équipe de 3 chercheurs CGS et dun ergonome de la cellule ACORT, Déploiement méthodologique progressif et co-élaboré avec le terrain: Premier dispositif méthodologique: entretiens individuels et / ou collectifs Second dispositif méthodologique: mise en place dun accompagnement sur un ou plusieurs micro projets et travail collectif sur les outils de mesure

8 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 6. Démarrage de la recherche Début des entretiens de la phase exploratoire début juillet (07/07/09), 5 établissements sélectionnés (un pôle MCO dun CHU, 2 hôpitaux de proximité, un établissement sanitaire intermédiaire, un établissement de santé mentale), Niveaux davancement des entretiens divers (plusieurs dizaines dentretiens toutes catégories de métiers confondues), Accueil au sein des établissement de bonne qualité: Terrains préparés à laccueil des chercheurs, Accès à différentes catégories de personnels, Peu de pratiques invasives.

9 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 7. Premiers constats sur la problématique de labsentéisme Labsentéisme est vécu ou présenté dans tous les établissements comme une problématique réelle et actuelle, Lintensité du phénomène (ou de la perception quen ont les acteurs) semble variable mais croissante, Les outils de représentation du phénomène sont hétérogènes (SIRH à des niveaux de développements variés, statistiques peu stabilisées, etc.)

10 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 8. Généralités sur les attentes Toutes les catégories de personnels expriment des attentes fortes, y compris en termes organisationnels Expression de mécontentements ou de sentiments de mal-être (avec intensité variable: du dysfonctionnement à la souffrance individuelle et / ou organisationnelle), Attentes de résorption de labsentéisme et dun accompagnement à court terme très concret.

11 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/09 9. Généralités sur la gestion des effets de labsentéisme et la gestion en amont Les effets de labsentéisme sur lorganisation du travail sont identifiés dans tous les établissements par toutes les catégories de personnel (effets ou causes ?) Niveau de formalisme variable des modes de gestion de labsentéisme… …mais globalement prédominance du mode basé sur « lélasticité », Plus de matériau collecté au cours des entretiens sur les impacts que sur la gestion en amont, La question des effectifs : apparaît souvent dans léventail des solutions.

12 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/ Généralités sur les indicateurs et la mesure du phénomène Grande hétérogénéité des modes de calculs, des mesures, des indicateurs utilisés, entre établissements, Indicateurs mal maîtrisés et modes de calcul souvent mal connus, Utilisations hétérogènes des indicateurs (réunions budgétaires par exemple), pas toujours diffusés au niveau de la gestion de proximité Utilisations managériales des indicateurs non rencontrées.

13 Présentation du projet PHARES L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. LenayJournée du 26/11/ Prolongement méthodologique Poursuite des entretiens de la phase exploratoire (mise à niveau des 5 établissements), En parallèle ou ensuite, mise en place de micro-projets en mode co-conception (pistes détudes dépendant des contextes locaux, non généralisables a priori), Chantier dactualisation des fiches de postes Travail sur les stratégies de retour à lemploi après un arrêt de travail long Chantier détude de la mesure de la charge de travail en relation avec un chantier de redimensionnement des effectifs Coordination des intervenants médicaux externes et organisation du travail Transmission dexpérience Gestion des mobilités, Etc. Travail sur la définition et les modes de calcul communs de labsentéisme Intervention à plus long terme sur certains leviers organisationnels identifiés préalablement comme pertinents.


Télécharger ppt "Présentation du projet PHARES Hôpital Expo 2010 Mercredi 19 mai 2010 L. Brami, S. Damart, F. Kletz, O. Lenay."

Présentations similaires


Annonces Google