La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La scintigraphie : Introduite en 1960. Utile dans la recherche de maladies osseuses. Image dun organe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La scintigraphie : Introduite en 1960. Utile dans la recherche de maladies osseuses. Image dun organe."— Transcription de la présentation:

1

2 La scintigraphie : Introduite en Utile dans la recherche de maladies osseuses. Image dun organe.

3 I : Déroulement de lexamen I : Déroulement de lexamen II : Fonctionnement dune scintigraphie II : Fonctionnement dune scintigraphie III : Résultats et interprétation III : Résultats et interprétation

4 I : Déroulement de lexamen 1) Indications thérapeutiques : Inutile de se déshabiller. Retirer objets métalliques. Examen ni dangereux, ni douloureux. Non toxique, ne provoque pas dallergie. Inutile de modifier les traitements en cours. Attention : femmes enceintes ou allaitant : prévenir le personnel ! Aucune préparation nécessaire. Pas besoin dêtre à jeun, ni hospitalisé, ni anesthésié. Boire 1L deau en 2heures. Après examen, alimentation normale, possibilité de reprendre ses activités normalement.

5 2) les différentes étapes : 2) les différentes étapes : Injection dans la veine du bras, dun produit radioactif : technétium 99m.

6 Après linjection, un délai compris entre quelques minutes et plusieurs heures, est nécessaire avant la prise des clichés. Les clichés sont pris à laide dune gamma caméra. Durant la scintigraphie, le patient doit rester allongé ou couché. Il doit rester immobile ce qui peut être pénible. Lexamen dure au total environ 3H.

7 Voici quelques exemples : Position assise ; le dos contre le collimateur pour une scintigraphie de la face postérieure du thorax. Position couchée pour une scintigraphie du genoux. Position assise, le front contre le collimateur pour une scintigraphie du crâne.

8 II : Fonctionnement de la scintigraphie: 1)Principe de fixation du produit : Le traceur circule dans le sang. Le traceur circule dans le sang. Sa captation par le squelette est maximale au bout de 3H. Sa captation par le squelette est maximale au bout de 3H. Il quitte le secteur sanguin pour atteindre le compartiment osseux. Il quitte le secteur sanguin pour atteindre le compartiment osseux. Fixation plus importante dans les zones malades car elles sont plus vascularisées. Fixation plus importante dans les zones malades car elles sont plus vascularisées.

9 Exemples de fixation, comparaisons. Scintigraphie dune personne « saine ». Scintigraphie dun enfant présentant des carences osseuses.

10 2)La gamma caméra: 2)La gamma caméra: Les rayonnements sont détectés à lextérieur de lorganisme grâce à la gamma caméra. La tête de détection de la gamma caméra, amplifie lémission des rayons gamma, sous la forme dun signal électrique. Le grand cristal diodure de sodium arrête les photons et converti une partie de lénergie émise, en scintillations lumineuses. Le signal électrique est numérisé pour être stocké par le système informatique associé à la gamma caméra. Limage est ainsi créée en une durée comprise entre 20min et 1H.

11 Schéma dune gamma caméra : Vue en coupe de la tête de détection d'une caméra à scintillation type Anger.

12 III : Résultats et interprétations : 1) Résultats obtenus : 1) Résultats obtenus : On obtient de cette manière une succession dans le temps de plusieurs images des organes intéressés. Il est impossible de visualiser une évolution, une transformation, voire un mouvement. Les images fonctionnelles du squelette seront directement adressées au médecin. Les images sont obtenues sous forme numérique. Le document photographique est en noir et blanc.

13 2) Radios obtenues et interprétations : 2) Radios obtenues et interprétations : Ces images permettent de visualiser la présence ou non danomalies. Les anomalies se présentent sous la forme dun déficit de fixation ou dune hyper fixation. Ainsi une scintigraphie osseuse permet la détection précoce danomalies osseuses, de tumeurs, de cancer, de métastases, … Cependant des lésions hypofixantes et hyperfixantes peuvent sassocier sur le même cliché. Cest pourquoi, linterprétation dune scintigraphie osseuse doit intégrer les antécédents médicaux, chirurgicaux et traumatiques du patient.

14 Conclusion : La scintigraphie osseuse permet de faire un diagnostic plus précis et plus précoce. Cependant elle présente des limites. En effet, certaines métastases ne sont pas fixantes, tout ce qui se fixe nest pas obligatoirement métastatique, et los est en perpétuel remaniement. De plus elle ne permet pas de différencier les lésions sus citées les unes des autres. Cest pourquoi, le recours à un scanner, ou à une IRM est indispensable, après une scintigraphie pour différencier les anomalies. Il existe dautres scintigraphies telles que les scintigraphies pulmonaires, thyroïdiennes et cardiaques.

15


Télécharger ppt "La scintigraphie : Introduite en 1960. Utile dans la recherche de maladies osseuses. Image dun organe."

Présentations similaires


Annonces Google