La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conduite à tenir devant… une tumeur maligne cutanée Louis Guillou Institut Universitaire de Pathologie, Lausanne, CH.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conduite à tenir devant… une tumeur maligne cutanée Louis Guillou Institut Universitaire de Pathologie, Lausanne, CH."— Transcription de la présentation:

1 Conduite à tenir devant… une tumeur maligne cutanée Louis Guillou Institut Universitaire de Pathologie, Lausanne, CH

2 Histoire clinique –Femme, 64 ans, nodule sous cutané de la cuisse gauche –Antécédents: 52 ans: mastectomie radicale + curage axillaire pour carcinome mammaire peu différencié, pT1 pN0 M0. Pas dirradiation 64 ans: multiples lésions lytiques (radios) de la colonne vertébrale lombaire et du fémur proximal gauche, interprétées comme de probables métastases du cancer du sein. 5 mois plus tard: nodule sous cutané de cuisse gauche Biopsie-excision du nodule sous-cutané Cas n° 1

3

4

5

6

7

8 Hypothèses diagnostiques I Carcinome du sein métastatique +++ Mélanome Lymphome

9 Carcinome mammaire de 1984

10 Tumeur cutanée de cuisse Récept oestrog. Kératines MNF116 EMA

11 Hypothèses diagnostiques II Mélanome Sarcomes de morphologie épithélioïde –Angiosarcome épithélioïde –Sarcome épithélioïde –MPNST épithélioïde –Rhabdomyosarcome Lymphome de morphologie épithélioïde –lymphome à grandes cellules, lymphome CD30+,… Sarcome histiocytaire Mésothéliome

12 CD34 CD31 S100 Négativité aussi pour desmine, CD45 et CD30

13 Résumé Tumeur cutanée maligne posant essentiellement deux problèmes: - Nature (différenciation) des cellules ? - Tumeur primaire ou métastase ?

14 Résumé -Nature (différenciation) des cellules ? Positivité pour CD31 et CD34 Négativité pour protéine S100, kératines, EMA, actine lisse, et desmine prolifération de nature vasculaire (angiosarcome épithélioïde)

15 Résumé - Tumeur primaire ou métastase ? revenir vers la clinique…

16 Antécédents cliniques mois auparavant: lésions lytiques progressives de la colonne vertébrale et du fémur, interprétées comme des métas du cancer du sein. Pas de réponse au traitement par anti-oestrogènes 9 mois auparavant: biopsie dune lésion lytique du fémur G, interprétée comme une métastase du ca du sein. 4 mois auparavant: fracture pathologique du fémur. Révision des coupes histologiques

17

18 CD34 CD31

19 Diagnostic anatomo-pathologique corrigé Angiosarcome épithélioïde dans los (fémur G)

20 Sagit-il dun angiosarcome épithélioïde – primaire de los avec méta cutanée secondaire ? – primaire de la peau avec méta osseuse secondaire ? – métastatique au niveau cutané et osseux ? Questions

21 Langiosarcome épithélioïde osseux existait avant que le nodule cutané napparaisse (biopsie fémorale 9 mois auparavant) Il sassociait à dautres lésions lytiques osseuses, sans extension extra-osseuse avant que le nodule cutané napparaisse Le nodule cutané était isolé et de petite taille contrairement aux lésions osseuses Retour à la clinique pour la réponse…. Angiosarcome épithélioïde de l'os avec métastase cutanée secondaire

22 ….puis confronter le diagnostic à lévolution clinique Progression de la maladie en dépit de la chimiothérapie. Développement de multiples lésions lytiques des vertèbres, côtes, crâne et du membe inférieur gauche uniquement ; le membre inférieur droit est resté intact. Pas de métastase pulmonaire, ni cérébrale. Décès 17 mois après le début de la maladie, 8 mois après le diagnostic dangiosarcome épithélioïde Diagnostic anat-path dangiosarcome épithélioïde de los confirmé

23 Diagnostic anatomo-pathologique final proposé Métastase cutanée dun angiosarcome épithélioïde primaire de los, simulant une métastase dun cancer du sein

24 Conclusions / Messages à retenir –En présence d'une prolifération maligne d'aspect épithélial dans la peau, éliminer d'abord carcinome (I ou II), mélanome et lymphome ensuite les sarcomes d'aspect épithélioïde: sarcome épithélioïde (scalp+++), angiosarcome épithélioïde, MPNST épithélioïde, etc... puis penser aux tumeurs rares: tumeurs histiocytaires / monocytaires, mésothéliome malin, nodule angiomateux épithélioïde cutané,… –N'hésitez pas à demander conseil auprès de collègues pathologistes et/ou de demander un avis externe. Cas n° 1


Télécharger ppt "Conduite à tenir devant… une tumeur maligne cutanée Louis Guillou Institut Universitaire de Pathologie, Lausanne, CH."

Présentations similaires


Annonces Google