La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La technologie et la société française La formation professionnelle et technologique Yves Farge Membre de lAcadémie des technologies AFDET- Isère, le 8.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La technologie et la société française La formation professionnelle et technologique Yves Farge Membre de lAcadémie des technologies AFDET- Isère, le 8."— Transcription de la présentation:

1 La technologie et la société française La formation professionnelle et technologique Yves Farge Membre de lAcadémie des technologies AFDET- Isère, le 8 mars 2012 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 1

2 Le plan de lexposé 1.Une présentation de lAcadémie des technologies 2.Les technologies, les techniques et la science 3.Les technologies, moteur du développement social et économique 4.Les usages des technologies et leur apprentissage 5.Pourquoi les technologies et les techniques sont peu reconnues en France ? 6.La formation professionnelle et technologique 2

3 1. LAcadémie des technologies Créée en 2000 et en 2006 par la loi qui en fait un EPA Composition Pour un progrès raisonné, choisi et partagé Missions : - Emettre des propositions et des recommandations pour une meilleure exploitation des technologies au service de l'homme - Eclairer sur les technologies émergentes, sur les choix stratégiques en apportant la garantie d'une approche indépendante et éclairée par des compétences multiples. 3

4 1. LAcadémie des technologies Missions - Contribuer aux débats de société sur l'apport des technologies et les opportunités et risques associés. - Contribuer aux réflexions sur l'enseignement dans les domaines professionnels et technologiques. - Valoriser l'image des technologies et des métiers nouveaux auprès des jeunes et de leurs parents. - Elever l'intérêt et la compréhension du public en participant à son information. 4

5 1. LAcadémie des technologies Publics privilégiés : - L'Académie s'adresse à des publics intervenant dans les débats de société où sont impliquées les technologies : - les décideurs politiques au niveau international et national mais aussi régional et local, - les leaders d'opinion, la presse, les grandes Associations et/ou Fondations, - les entrepreneurs, les industriels et les fédérations professionnelles, - le milieu éducatif : les professeurs, les jeunes -lycéens et collégiens- et leurs parents... 5

6 1. LAcadémie des technologies Mode de travail : - 12 commissions, en particulier une commission « formation » et une commission «société et technologie » - Groupes de travail ( par exemple le GT sur la « formation professionnelle) - Lappel à des experts extérieurs : Y. Ravary et J.Fourniol pour le groupe « formation professionnelle » Les « produits » : publications, rencontres, interventions etc. 6

7 2. Science, technologies et techniques La confusion des termes est un obstacle permanent La science est essentiellement dans le champ de la connaissance et elle découvre. les technologies sont essentiellement dans le champ des « artefacts » matériels ou immatériels : elles procèdent de linvention et de linnovation. La technique concerne la maîtrise des technologies par les humains : savoirs faires. La recherche traverse la science, les technologies et les techniques Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 7

8 2. Science, technologies et techniques Enfin, une technologie nexiste que si elle a une usage social (le TGV vs lAérotrain). Mais elle nest acceptable que si elle devient rapidement invisible et que son usage ne relève plus que du savoir faire. Les technologies matérielles, immatérielles et la combinatoire croissante des deux. Les technologies ont un cycle de vie et ne sont pas pérennes. Leur vie sinscrit dans lobsolescence et dans une dynamique historique. 8

9 2. Science, technologies et techniques La rapidité de ces évolutions pose une question à la société et, bien entendu à une organisation comme lAcadémie des technologies. La science na pas du tout la même dynamique de naissance, vie et mort : les nouveaux savoirs viennent accroître les savoirs précédents et ne les détruit que très rarement. Les procédures adaptées à la science ne le sont pas à la technologie. 9

10 3. Les technologies, moteur du développement social et économique Une très longue histoire : âges de pierre, du bronze, du fer …..du silicium aujourdhui ? Elles ont été inventées pour répondre aux besoins individuels, sociaux, économiques ou de pouvoir des humains et des sociétés : se nourrir, se loger, se soigner, se déplacer, se défendre, communiquer etc. « Lhomo sapiens technologicus » est aujourdhui inséré dans un monde technologique de plus en plus dense et ne survivrait pas sans lui. Une part croissante des technologies immatérielles. 10

11 3. Les technologies, moteur du développement social et économique Les technologies, extensions des capteurs et actionneurs humains : les outils, les machines, lénergie et ses très nombreux usages etc. Une révolution profonde avec « linnervation» des sociétés à tous les niveaux grâce aux progrès fulgurants des TIC : latelier, la maison, les transports, la ville, le pays, le monde : on voit sous nos yeux se développer un système nerveux mondial. Lordinateur : une extension du cerveau. Deux exemples parmi de très nombreux : les logiciels de conception, laccès à linformation et au savoir (internet …) 11

12 3. Les technologies, moteur du développement social et économique Les technologies constituent donc la base du développement des sociétés dans lesquelles elles vont se combiner entre elles ou être au service dautres activités. Aujourdhui, linnovation déborde largement la seule technologie qui néanmoins en constitue une brique essentielle. Les vagues technologiques et lapproche de Schumpeter. Où en sommes nous aujourdhui et quelles sont les voies qui vont souvrir demain ? 12

13 3. Les technologies, moteur du développement social et économique La technologie est le moteur essentiel et irréversible de la mondialisation. La compétition entre les nations. Les ressources limitées de la planète. Janus et les technologies. Le réchauffement climatique. Pour survivre, nos sociétés vont devoir devenir économes, recycler et pour cela des technologies devront être développées. 13

14 4. Les usages des technologies et leur apprentissage Une formule (trop) simpliste mais éclairante : - la science, cest lesprit assisté par la main - la technologie, cest la main assistée par lesprit Nous savons aujourdhui que plusieurs formes dintelligence cohabitent chez les humains (cf. le numéro spécial de La Recherche de février 2009). Il est donc gravement réducteur de tout vouloir ramener à une seule forme dintelligence. De ce point de vue, le document du BOEN du 10/03/11 « Promotion des disciplines scientifiques et technologiques » met une fois de plus laccent sur lintelligence conceptuelle. 14

15 Les formes dintelligence daprès Howard Gardner linguistique logico-mathématique musicale spatiale corporelle interpersonnelle intrapersonnelle (de lenvironnement naturel) 15

16 4. Les usages des technologies et leur apprentissage Une technologie nexiste que si elle est vivante dans la société, cest-à-dire complètement intégrée par les individus et les différents niveaux. Elle procède dabord du corps et lindividu va lapprendre par la méthode « essai-erreur » jusquà ce que le cerveau lait bien intégrée et que son usage devienne un réflexe, libérant ainsi lespace mental qui peut alors se consacrer à dautres tâches. Cet apprentissage ne se fait pas de façon logico-déductive, même sil y a des logiques implicites que le cerveau et les fabricants vont utiliser (ex du i-phone). 16

17 5. Pourquoi les technologies et les techniques sont peu reconnues en France ? Une domination sans partage de lintelligence logico-mathématique sur les autres formes dintelligence. Cette domination met en avant la science qui écrante la technologie. La dimension « corporelle » de la technologie la place alors en dessous de la dimension dabord « mentale », donc noble, de la science. Cette forme dintelligence tient à dominer les autres, convaincue que son mode de fonctionnement doit simposer aux autres Par ailleurs, les technologies doivent être largement invisibles au niveau mental pour être supportables. 17

18 6. Réflexions sur la formation et les compétences. Les travaux de lAcadémie sur le sujet : - Participation à la « main à la pâte » et à lenseignement intégré de la science et de la technologie avec lAcadémie des Sciences. - La formation professionnelle. - Un avis sur les IUT. Pourquoi les formations professionnelles et techniques sont-elles les « parents pauvres » de notre système éducatif ? La formation aux technologies et les technologies pour la formation. 18

19 6.1. Et si lon parlait dabord des compétences ? Compétences vs savoirs. savoirs, savoirs-faires et savoir être. les savoirs sont accessibles de partout. Compétences pour quoi faire : - pour la société : entretenir et développer les technologies et les systèmes techniques et contribuer ainsi à la vie sociale et économique. - pour les individus : exercer un métier leur permettant dêtre insérés dans la société. La formation nest quun moyen et non une fin. 19

20 6.2. Les compétences et les formations dans un monde technologique en évolution permanente et rapide Les contenus des formations techniques ne peuvent être quen évolution permanente. Comment définir le contenu de ces formations dans une perspective dynamique. Une organisation nationale inadaptée à la vitesse dévolution pour la formation permanente. Des outils de formation très rapidement obsolètes. Et si essayait didentifier les processus de formation suivant la nature de chacune ? 20

21 6.4. Les formations professionnelles et techniques peu visibles et peu connues. Pour le secondaire, on observe une prise de pouvoir progressive de « lintelligence logico-mathématique » sur les autres formes dintelligences. Cette dérive peut sobserver au travers de la « religion du bac » pour ces formations. La volonté permanente dimposer le processus de lenseignement général. Par ailleurs, lorientation en fin de troisième se fait largement en fonction de cette forme dintelligence : le réservoir dintelligence de la Nation est ainsi très mal exploité. 21

22 6.4. Les formations professionnelles et techniques peu visibles et peu connues. Les effectifs et les flux. Les déformations de perception liées aux trajectoires « enseignement général » de la quasi-totalité des décideurs. Une très forte idéologie : formation = métier = entreprise = exploitation de lhomme par lhomme. La filière générale : une chasse bien gardée. 22

23 Quelques Chiffres En ,5 % de la classe dâge 17 ans se trouvait en cycle court de formation CAP, BEP. Les diplômés 2008 de lenseignement professionnel se répartissaient ainsi: Niveau V: CAP BEP BM 9095 Total Niveau IV Bac Pro Total à comparer avec les diplômés du Bac Général et les diplômés du Bac Technologique Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, Paris 23

24 Pourquoi lAcadémie des technologies a-t-elle dabord travaillé sur la formation professionnelle initiale et comment ? Limportance des effectifs en seconde (LP et CFA) : une réalité méconnue. Limportance de ces formations en termes demplois et dactivité économique : niveau 4 et 5. Le choix dun président du groupe de travail « extérieur » au domaine. Les participants au GT. Les experts extérieurs. Les visites détablissements : l IUFM de Nancy, au Lycée des métiers dOrléans, aux Lycées professionnels de Neufchâteau (88) et de Tours (37), et au CFA de Tours 24

25 6.5. Comment approfondir le processus de la formation professionnelle initiale et celui de la formation technique Quelques questions et pistes. Compétences. Pourquoi, pour qui, où, quand et comment Le mix des intelligences ou encore les parts inductives et déductives dans les formations et un ré-équilibrage indispensable. Un apport plus important sur les façons dapprendre et, en particulier, lapprentissage. Lobsolescence rapide des métiers et des technologies. Le monde virtuel et la formation. Les technologies pour la formation 25

26 6.5. Comment approfondir le processus de la formation professionnelle initiale et celui de la formation technique Voir ce qui se fait de mieux à létranger Labsurdité de lexception française. 26

27 Conclusions Plus de questions que de réponses. Les questions permettent délargir le champ mental. Libérer linnovation à tous les niveaux. Le futur deviendra le présent !!!!! 27


Télécharger ppt "La technologie et la société française La formation professionnelle et technologique Yves Farge Membre de lAcadémie des technologies AFDET- Isère, le 8."

Présentations similaires


Annonces Google