La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La mondialisation et ses contestations LES PROGRAMMES: Paradoxe… Mais … 2 e thème de la 3 e et dernière partie, qui ne représente que 10% du programme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La mondialisation et ses contestations LES PROGRAMMES: Paradoxe… Mais … 2 e thème de la 3 e et dernière partie, qui ne représente que 10% du programme."— Transcription de la présentation:

1 La mondialisation et ses contestations LES PROGRAMMES: Paradoxe… Mais … 2 e thème de la 3 e et dernière partie, qui ne représente que 10% du programme de géographie…… Introduction: Conclusion:

2 « Rien ne serait plus faux et donc inopérant que de considérer, dun côté, le « mondial » comme une entité supérieure abstraite, englobante et, dun autre, le local, précis, concret, avec, entre les deux, des structures filtres immuables comme lEtat, la famille, la religion. Cest lensemble quil convient de saisir dans ses mouvements et dans ses interactions. » O. Dollfus, La Mondialisation, Presses de Sciences Po, 2001 Partir dun débat mettant en jeu lespace proche, comme en 6 e. Partir dun débat mettant en jeu lespace proche et le développement durable, comme en 5 e. On conclurait sur un débat imbriquant les trois grandes notions vues depuis la 6 e : lhabitant dans lespace proche, le développement durable et la mondialisation.

3 Source: Source: dictionnaire Larousse 2010 Les trois grandes notions dans deux sources importantes: un site officiel et un dictionnaire.

4 Les programmesLe socle commun La culture humaniste Connaissances : 1. Principales puissance du monde contemporain 2. Grands principes de la production et de léchange 3. La mondialisation 4. Inégalités et interdépendances 5. Développement Durable Capacités : 1. Lire et utiliser différents langages (en particulier limage) Compétences sociales et civiques 1. Esprit critique = évaluer la subjectivité et la partialité 2. Savoir construire une opinion personnelle et la nuancer Les prérequis 6 e : Espace proche, périurbanisation. 5 e : Le Développement Durable, la sécurité alimentaire mondiale. 4 e : Le sentiment national, laffirmation des nationalismes. Locavores

5 Mise en place de la problématique 1.Une fiche de travail afin que les élèves identifient les échelles quils vont aborder. 2.Un travail sur des vidéos afin déveiller lesprit critique quils garderont pour toute la durée du cours (débat).

6 1 Publicité Coca-Cola Publicité Farmers market 2007

7 1 Publicité Coca- Cola Publicité Farmers market 2007 Phrase comparative: Bande-image Echelle géographique Bande-sonDonne des adjectifs pour qualifier la musique de chaque publicité: Noir et blanc contre couleur, le bien contre le mal? Stratégie nationale contre stratégie mondiale Logique commerciale: vente directe contre grande distribution urbaine Produits naturels contre produits industriels Les deux publicités utilisent des cartes géographiques pour appuyer leur message. Musique joyeuse et enfantine pour la première publicité et musique ancienne pour la seconde. Monde Etat, région, ville

8 Mots-clés Comment les « locavores » contestent-ils la mondialisation? Un consommateur privilégiant son espace proche pour ses achats alimentaires conteste-t-il la mondialisation ? Mondialisation = uniformisation alimentaire, nous mangeons tous les mêmes produits « Locavores » = refus du « fast food », de la « malbouffe »

9 Une réponse en trois parties: I. Les locavores opposent le Développement Durable à la mondialisation alimentaire. II. « Manger local »: une mode récupérée par la grande distribution : III. « Manger local »: une manière de renforcer la domination des grandes puissances agricoles mondiales? Reprise des mêmes figurés: On part du modèle de DD proposé par les « locavores »… …Pour le décliner à plusieurs échelles.

10 = Locavores Mondialisation

11 Doc.3 Travail sur la charte des AMAP (Associations pour le Maintien dune Agriculture Paysanne) 1.Que peux-tu dire du rayon daction dune AMAP? 2.Relève en rouge les mots qui te rappellent quune AMAP est dabord une association commerciale. 3.Relève en vert ce qui concerne la qualité des produits vendus. 4.Relève en bleu ce qui concerne les rapports entres producteurs et consommateurs.

12 X X X X X X X

13 I. Les locavores opposent le Développement Durable à la mondialisation alimentaire. Sphère économique: le producteur local gagne plus, le consommateur mange de la meilleure qualité. Sphère environnementale: peu dengrais chimiques, peu de transport et de déchets pour les produits locaux. Sphère sociale: dialogue entres acheteurs et producteurs grâce aux circuits courts, le consommateur apprend à mieux manger, le producteur fidélise les clients et fait plus de bénéfices. Une agriculture plus durable Développement durable - Vocabulaire guerrier. - Les territoires concernés sont isolés du reste du monde: seuls contre tous…

14 I. Les locavores opposent le Développement Durable à la mondialisation alimentaire. Sphère économique: le producteur local gagne plus, le consommateur mange de la meilleure qualité. Sphère environnementale: pas dengrais chimiques, peu de transport et de déchets pour les produits locaux. Sphère sociale: dialogue entres acheteurs et producteurs grâce aux circuits courts, le consommateur apprend à mieux manger, le producteur fidélise les clients et fait plus de bénéfices. Une agriculture plus durable Développement durable Risque de repli nationaliste régionaliste ? Fin de la première partie: Un travail à la maison ou une évaluation pour « réactiver » la problématique et poursuivre la réflexion.

15 Document 2: 1. Présente soigneusement le document Où le mouvement « Locavore » est-il né? 3. Daprès le document 2, quel est le but dun « Locavore » ? 4. Trouve dans le document 1 trois idées qui justifient le mot souligné dans le document Que refusent les « Locavores » ? Objectifs: 1.Retrouver les trois sphères du D.D. 2.Retrouver lidée de contestation de la mondialisation. 3.Amener la transition vers la grande distribution (II).

16 Diapositive issue du travail de M. TAVERNIER sur les transports maritimes.

17 Mondial (grande distribution) contre Local (« Locavores ») ? Source: Direction générale de l'Agriculture

18 Logique de développement durable des « locavores »… MAIS… Hiérarchie des enseignes de la grande distribution = Circuits longs, ce que refusent les « locavores ». Le secteur de la grande distribution est l'ensemble des groupements de commerces de détail de biens de consommation. Chaque groupement est intégré horizontalement et dispose d'une enseigne, afin de bénéficier dune communication et dune image de marque commune à tous les commerces qui le compose. Source: Wikipédia

19 Hypermarché (centre commercial + parking + station essence) périurbain. Centre commercial essence Parking La réforme du secteur de la grande distribution souhaitée par le président de la République figure parmi les mesures inscrites dans la loi de modernisation de léconomie (LME) promulguée le 4 août La loi assouplit les conditions dimplantation des grandes surfaces. Le seuil de déclenchement des procédures dautorisation dinstallation des supermarchés a en effet été relevé de 300 à mètres carrés. Avec la LME, le nombre de hard discount de proximité devrait augmenter rapidement, ainsi que la catégorie dite des « magasins populaires ». (…) La LME pourrait permettre aux acteurs de la grande distribution de satisfaire les clients qui souhaitent consommer davantage de produits discount. Les Français auront la possibilité dacheter davantage de produits à bas prix. Source:http://www.ladocumentationfrancaise.fr La grande distribution change de méthode : « proximité » = dans les centre-ville! Concurrence entres les différents produits pour faire baisser les prix.

20 Grande distribution périurbaine = mise en compétition de tous les producteurs Produits locaux Métropole La plupart des consommateurs Produits « classiques » du monde entier Sphère économique: les producteurs locaux sont obligés de baisser leurs prix face à la concurrence mondiale. Sphère environnementale: les produits locaux sont davantage connus du public mais plus dans les hypermarchés périurbains que sur les marchés. Sphère sociale: peu de dialogue, perte de lidée dorigine, perte de salaire et stress car il faut produire davantage et de moins en moins cher. Enseignes « Express », « Discounter »… Marchés II. « Manger local »: une mode récupérée par la grande distribution :

21 Fin de la deuxième partie: « Rien ne serait plus faux et donc inopérant que de considérer, dun côté, le « mondial » comme une entité supérieure abstraite, englobante et, dun autre, le local, précis, concret, avec, entre les deux, des structures filtres immuables comme lEtat, la famille, la religion. Cest lensemble quil convient de saisir dans ses mouvements et dans ses interactions. » O. Dollfus, La Mondialisation, Presses de Sciences Po, 2001 « Manger local » = un phénomène de société qui prend de plus en plus dimportance, mais sans doute grâce à la médiatisation des circuits de la grande distribution. Laquelle ne semble pas « court-circuitée » (cf. larticle du ministère de lagriculture qui est en contradiction avec la Loi de Modernisation de lEconomie de 2008 qui favorise les Grandes Surfaces). Transition: un acteur majeur, lETAT.

22 La Communauté urbaine de Strasbourg veut créer des circuits agricoles courts pour sauver quelques 200 exploitations et renouer les liens entre lurbain et le rural. Une convention passée entre la CUS et la chambre dagriculture prévoit un changement dattitude des pouvoirs publics vis-à-vis des terres en culture quon ne doit plus considérer comme de simples réserves foncières pour lurbanisation. Charge à lagriculture de proposer des cultures les plus favorables à lenvironnement -les surfaces « bio » sont trois fois inférieures dans la CUS que la moyenne régionale –et de sadapter à la demande urbaine de produits sains, locaux et abordables. Pour favoriser la distribution de ces produits, la CUS prévoit de favoriser leur vente directe via les marchés ainsi que dans un ou des lieux dédiés, au centre de lagglomération, sans oublier la fourniture des cantines scolaires. Grâce à ce partenariat avec le monde agricole, lagglomération espère à la fois sauver un secteur économique en grande difficulté, alimenter les consommateurs avec des produits locaux, et modifier les abords de la ville pour en refaire un grand jardin débarrassé des pollutions agricoles, sans bannir pour autant les grandes productions céréalières. Les Echos, no , Didier Bonnet, Philippe Moreau, Emmanuel Guimard, Marie-Annik Depagneux, Paul Molga, le 28 avril 2010 Les normes européennes en matière de commercialisation encouragent les agriculteurs de l'Union à produire des produits d'une certaine qualité, conformément aux attentes des consommateurs. Elles permettent de comparer les prix des différentes qualités d'un même produit. Elles garantissent également une qualité minimale au consommateur et facilitent le fonctionnement du marché intérieur et du commerce international. Source: 1. Echelle urbaine 2. Echelle nationale 3. Echelle européenne La protection des produits locaux

23 Les Américains suivent la même logique de protection des produits locaux que les Européens.

24 Reste du monde La protection des productions locales est une stratégie pour renforcer la compétitivité des agricultures américaines et européennes. Procédures et réglementations environnementales très strictes venant des pays les plus riches. Le DD semble être imposé aux agriculteurs du monde entier. Où est passée lidée déquité pour les agriculteurs qui ne sont ni Européens, ni Américains? III. « Manger local »: une manière de renforcer la domination des grandes puissances agricoles mondiales? ? USA UE

25 = Locavores Mondialisation

26 CONCLUSION: = Locavores Mondialisation ? Mobilité (parking des hypermarchés) Pouvoir dachat: USA et Europe. Le locavore est avant tout Américain, or lAmérique est un centre de la mondialisation. Relations (AMAP) Liberté dexpression, de choix Vie métropolitaine. Or les métropoles sont des centres de la mondialisation. Centre de la mondialisation Lopposition nest pas aussi simple car…


Télécharger ppt "La mondialisation et ses contestations LES PROGRAMMES: Paradoxe… Mais … 2 e thème de la 3 e et dernière partie, qui ne représente que 10% du programme."

Présentations similaires


Annonces Google