La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic LAUTORITE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic LAUTORITE."— Transcription de la présentation:

1 Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic LAUTORITE

2

3 SOMMAIRE INTRODUCTION I-CADRE CONCEPTUEL I- CADRE CONCEPTUEL Autorité … un état des lieux Autorité … un état des lieux Autoritarisme Autoritarisme Permissivité Permissivité Oscillation … danger !! Oscillation … danger !! Une alternative : lautorité éducative Une alternative : lautorité éducative

4 II-ET DANS LA PRATIQUE ? II- ET DANS LA PRATIQUE ? Autorité éducative … comment ? Autorité éducative … comment ? Attitudes de lenseignant Encourager lenfant à se connaître ( 1 er NIVEAU / 2 ème NIVEAU ) Encourager lenfant à respecter lautre Favoriser la coopération Quelques clés … Quelques clés … Le site « Tenue de classe » Le site « Tenue de classe »

5 OUI, mutations sociétales OUI, lévolution de la société a profondément modifié les rapports éducatifs : mutations sociétales … INTRODUCTION

6 LadolescentdaujourdhuiAccélération de lhistoire Familles désunies Désinstitutionnalisation de lécole Rapport au temps : tyranie du présent ! Le sommeil Etudes Avenir Ordinateurs / TV / médias Urbanisation Réussir Comprendre Comprendre Le SAVOIR nest plus lapanage de lenseignant « Nouveau contexte Educatif » Rapports Homme / Femme Evolution des conditions de travail ANNEXE 1

7 OUI, OUI, le rapport de force adulte / jeune sest modifié … OUI, lautorité ne va plus de soi ! OUI,parentsenseignants éducateurspolice justicedémunis OUI, de nombreux parents, enseignants, éducateurs, professionnels de la police ou de la justice … se sentent démunis face aux comportements denfants ou dadolescents daujourdhui …

8 I- LE CADRE CONCEPTUEL

9 > Autorité … un état des lieux

10 POTESTAS = Statique Pouvoir donné par le statut Pouvoir légal AUCTORITAS = Dynamique Ascendant personnel Qualités personnelles « la part du maître » AUTORITARISME PERMISSIVITE VIOLENCE AUTORITEEDUCATIVE « Etre lautorité » « Avoir de lautorité »

11 > LAUTORITE STATUTAIRE EST FINIE > ON SE SOUMET MOINS AU POTESTAS « Le fait davoir le statut de professeur ne suffit plus pour avoir de lautorité sur ses élèves !! » POTESTAS = Pouvoir donné par le statut Pouvoir légal Autorité formelle – Autorité Publique

12 > DESINSTITUTIONNALISATION DE LECOLE Nouveau contexte éducatif // DECLIN DES INSTITUTIONS ( famille, justice, école, armée … ) « Les rôles institués doivent être récréés ! » > (RE)-FAIRE lECOLE AVANT DE FAIRE LA CLASSE « Avantmaintenant « Avant les rôles étaient écrits, maintenant le maître doit recréer et réaffirmer les rôles de chacun » > LENSEIGNANT NEST PAS SEUL DETENTEUR DU SAVOIR

13 > Autoritarisme

14 AUTORITARISME NEGATIFPOSITIF _ + SOUMISSION / REVOLTE La dérive = VIOLENCE ATTITUDES PROVOQUEES PAR LAUTORITARISME - Se soumettre - Simuler la soumission - Fuir - Se rebeller Ressentiment / Désir de vengeance Conformisme Violence réactionnelle / sournoise Respect des règles superficielles Génère de lordre Cohésion du groupe …avant lindividu Détruit la confiance Met à mal la vitalité

15 > Permissivité

16 PERMISSIVITE NEGATIFPOSITIF _ + LAXISME PERTE DE REPERES Insécurisant Ne permet pas de gérer la frustration Ne permet pas de prendre conscience de lautre Ne permet pas de se socialiser Préserve la vitalité de lenfant Favorise lindividu par rapport au groupe Favorise son affirmation Favorise sa prise dinitiative « Autorité évacuée »

17 > Oscillation … danger !!

18 OSCILLATION = DANGER !! TOUTE PUISSANCE / IMPUISSANCE PROBLEME DE LISIBILITE POUR LE JEUNE IL FAUT APPRENDRE A CREER Une DISSYMETRIE fondamentale de position entre professeur et élève

19 Lautoritarisme ou la permissivité détériorent la RELATION = RESSENTIMENT ET FRUSTRATION QUI LAISSENT DES TRACES VIOLENCE PAS DE CREATION DUN RESPECT MUTUEL LAUTORITEEDUCATIVE LALTERNATIVE =

20 > Une alternative … lautorité éducative

21 AUTORITE EDUCATIVE AUTORITARISME

22 OBJECTIFS GENERAUX OBJECTIFS PAR RAPPORT A LA VIOLENCE citoyen éclairélibre responsablesoucieux de lhumanité « Former un citoyen éclairé, libre, responsable, soucieux de lhumanité » N°1 N°1 : Un citoyen respectueux N° 2 N° 2 : Un être socialisé N°1 N°1 : Fixer des limites en préservant la vitalité N° 2 N° 2 : Entendre la souffrance générée par la violence avant quelle ne se retourne en violence N°3 N°3 : Eviter dutiliser soi même la violence « Elle permet lacquisition du SAVOIR en favorisant lAUTONOMIE du sujet »

23 « Lautorité éducative entend non seulement prévenir la violence mais développer les qualités constitutives du citoyen » N°1 N°1 : Un citoyen respectueux > Citoyenneté passive : > 1 er degré … Citoyenneté passive : Obéissance et respect de lordre établi - Autrui a les mêmes droits que soi même - Certains statuts donnent des droits spécifiques > Respect de la loi + esprit critique : > 2 ème degré … Respect de la loi + esprit critique : - Citoyen qui pense par lui-même > Citoyen solidaire : > 3 ème degré … Citoyen solidaire : - Lindividu est poussé à se battre pour chaque être humain ! NB REGLES = 2 niveaux 1°) La loi = ciment social (tous les citoyens) 2°) règles dans la famille ou une institution « les règles concrétisent les valeurs dun groupe »

24 N° 2 N° 2 : Un être socialisé >Développer sa capacité à saffirmer sans agresser lautre > Développer sa capacité à saffirmer sans agresser lautre >Canaliser sa vitalité > Canaliser sa vitalité > Créer des relations fondées sur le respect mutuel et la solidarité Les lacunes qui freinent la socialisation : - Avoir soi même manqué de limites « Lêtre humain est un être de relation dès sa conception » - Avoir perdu lestime de soi - Comportement daide par soumission donc non durable Autorité éducative permissivité …car elle pose des limites à la manière dont lenfant saffirme

25 « Lautorité en classe est le pouvoir dobtenir un certain comportement de la part dun élève, délèves, ou dun groupe classe, sans recours à des contraintes physiques ou morales discriminatoires ( liées aux propriétés physiques, familiales, sociales, ethniques, politiques, religieuse …) ou à lhumiliation »

26 II- ET DANS LA PRATIQUE ?

27 > Lautorité éducative … comment ?

28 2- 2- Encourager lenfant à se connaître Encourager lenfant à respecter lautre Favoriser la coopération 1 er NIVEAU 2 ème NIVEAU Les attitudes de lenseignant

29

30 LAutorité … un entraînement ???

31

32 CREER UNE DISSYMETRIE DE POSITION entre professeur et élèvePATIENT foi en léducabilité de lélève > ne renonce ni à ses valeurs ni à son projet éducatifEMPATHIQUE aptitude qui consiste à être présent à lémotion de lautre tout en étant distinctRIGOUREUXGENEREUX disponibilité, écoute, différenciation, renforcements positifs MAITRISER SES EMOTIONS connaissance de soi et gestion de ses émotions > prévisible > sécurisant Cf citation en ANNEXE 3 LES FONDAMENTAUX … INCONTOURNABLES !! LEGITIME (= processus de légitimation) = « SYMETRIE ! » ( Asymétrie de position) = notre propre engagement, notre détermination

33 > REGRESSIF BINAIRE ! > REGRESSIF ou BINAIRE ! >CONFIANCE > CONFIANCE >NE PAS AGIR SOUS LEMPRISE DE LA COLERE > NE PAS AGIR SOUS LEMPRISE DE LA COLERE supériorité physique > ( Utiliser sa supériorité physique = pour empêcher lenfant de nuire aux autres ) QUELQUES CLES …N° 1 > RENTRER EN RELATION AVEC AUTRUI Attention = éviter les regards, les mots qui CASSENT ! Certains élèves nous poussent à tomber dans leur fonctionnement BINAIRE ou REGRESSIF / Attention = éviter les regards, les mots qui CASSENT ! Ex. // curiosité primaire des adolescents = sadisme, voyeurisme, mégalomanie ( sexe / argent / violence ) EX BOIMARE : « alimenter la machine à penser !! » = notamment dans lapprentissage de la socialisation // ex en natation >ANALYSE SYSTEMIQUE ( // observations ) > ANALYSE SYSTEMIQUE ( // observations ) = scolaire- psychologique-sociale > PLACE DES COMPORTEMENTS VERBAUX = « autorité civique » = « Laisser fonctionner lautre ! » = la vraie écoute! = chercher le soutien dautre triangulation – médiation ( cf REPERTOIRE ELEVE ) > PLACE DES COMPORTEMENTS NON VERBAUX = regards, mimiques = déplacements … >DISTINGUER : PRO / INDIVIDU > DISTINGUER : PRO / INDIVIDU

34 SANCTIONNER QUELQUES CLES …N° 2 > COUP DARRET = > COUP DARRET = ce nest pas une contre violence symétrique ( « Linterdit se dit ! ») > APAISERCULPABILITE > APAISER la CULPABILITE = réconcilier le fautif avec lui-même > DECENTRER > DECENTRER = souvrir au point de vue de lautre > > Elle peut être de lordre de la : FRUSTRATION - FRUSTRATION ( « tu ne pas pas être responsable de … ») MISE A LECART - MISE A LECART temporaire REPARATION - REPARATION La sanction …. > IMMEDIATEDIFFEREE > IMMEDIATE ou DIFFEREE NB : « La sanction, un acte éducatif dans un cadre juridique rigoureux »

35 PROFESSEUR ELEVE Punition LOI REGLE ELEVE Sanction PROFESSEUR Transgression

36 Lorsque les adultes coopèrent pour poser des limites, les enfants se sentent en sécurité et en confiance et respectent davantage autrui TRAVAILLER EN EQUIPE QUELQUES CLES … N° 3

37 2- 2- Encourager lenfant à se connaître 1 er NIVEAU

38 « Pour trouver en soi les forces qui permettent de sengager auprès des autres il faut avoir du respect, de lestime et de lamour envers soi-même » Autorité éducative Autoritarisme … car elle encourage la connaissance de soi ! ses perceptions > Connaître ses perceptions = « saisir par les sens » ses pensées > Connaître ses pensées = ma construction du monde ! ses actes > Connaître ses actes = jagis sur le monde ( verbal / physique ) son état intérieur > Connaître son état intérieur = sensations internes et émotions PROCESSUS DYNAMIQUE Tenue de classe maternelle Devenir élève

39 PAR INTROSPECTION sensationsémotions « Lintrospection consiste à connaître, reconnaître et exprimer ses sensations ( sens ) et émotions (affectif) =informations vitales pour la survie, la réalisation et la socialisation de lindividu Parler de soi ( par la parole, par différentes formes dArts …) = DESAMORCE LA VIOLENCE // « Identifier et exprimer son état intérieur // apprentissages sécurité intérieure pour être plus ouverts aux apprentissages !» COMMENT ? « Des mots pour éviter des maux !»

40 PAR LA RENCONTRE > conscience de soi et de lautre > jai nécessairement besoin de lAUTRE pour me connaître > on passe du PRINCIPE DE PLAISIR PLAISIR DE REALITE « Les autres sont ceux qui viennent poser des limites à son désir. » humanité singularité « Prise de conscience de son appartenance à l humanité et de sa singularité » DECENTRATION = COMMENT ?

41 SES COMPETENCES et ACQUISITIONS SCOLAIRES ! > Connaître SES COMPETENCES et ACQUISITIONS SCOLAIRES ! Encourager lenfant à se connaître 2 ème NIVEAU FAIRE ( activisme ) APPRENDRE Tenue de classe maternelle Devenir élève début !

42 3- 3- Encourager lenfant à respecter lautre

43 RESPECTER AUTRUI = - Gérer ses frustrations - Se décentrer - Accepter la réalité DIFFICILE lire ! Apprentissage DIFFICILE, peut-être plus difficile que dapprendre à lire ! EPROUVANTPROGRESSIF Apprentissage EPROUVANT et PROGRESSIF COMPETENCES INTELLECTUELLES RELATIONNELLES Apprentissage qui demande lacquisition de COMPETENCES INTELLECTUELLES et RELATIONNELLES A CONNAITRE PAR LENSEIGNANT :

44 4 4 - Favoriser la coopération

45 RENCONTRE AVEC AUTRUI = - Source de plaisir - Enrichissement « On est plus intelligent à 3 que tout seul !!!» 1 er NIVEAU Ex. « Coopérer … - Travail de groupe -Jeu de société - Jeux physiques « Dimension collective de lapprentissage = ECOLE !! » Ex. « Décider ensemble » Décisions démocratiques -Conseils d élèves, de classe,de famille … - Elaboration dun règlement … Ex. « Tutorat» Apprendre à parler > Pavages > Engrenages

46 « Passer dune vision dopposition entre lui et lautre à une perception commune dun problème » Lapproche coopérative de la gestion des conflits // dispositif de médiation 2 ème NIVEAU

47 « Lenseignant dautorité fait donc passer une partie de son autorité derrière lorganisation pédagogique. » 1 ère Conclusion

48 > Quelques clés …

49 REPERTOIRE ELEVE ENTRETIENS DEXPLICITATION ( VERMERSH) UNE TECHNIQUE : LE CERCLE DE PAROLE Ex. LEGITIMER DES DEPLACEMENTS, DU BRUIT … POUR MIEUX LES INTERDIRE ! BOITE AUX LETTRES, CONSEILS … APPRENDRE A DIFFERER AUTORITE & CREATIVITE Limaginaire dune classe doit sexprimer « Le climat de classe cest limaginaire dune classe ! » CARNET DE COMPORTEMENT IMPLIQUER LES FAMILLES

50 …… ….. CODES DU MAITRE EXPLICITES ……

51 > Le site « Tenue de classe »

52 BONUS

53 Les périodes Période 2 du 24/09/07 au 18/12/07 Période 3 et 4 du 28/01/08 au 03/05/08 Période 5 du 12/05/08 au 04/07/08 Evaluation enseignants Evaluation de lélève Evaluation enseignants Evaluation de lélève Evaluation enseignants Je me mets en rang quand la cloche sonne. Je me tiens correctement sur ma chaise. Je suis attentif et je fais le travail demandé. J'écoute et je prends en compte la parole des autres. Je sais donner du silence. Signature des enseignants Signature de l'élève Signature des parents

54 VIOLENCE

55 VIOLENCE = > abus de la force > une démesure de la vitalité « Vitalité et violence sont de même nature » Peut-on établir une mesure objective de la violence ? Ex. // éléments naturels VITAUX ( leau,la terre, le feu et lair ) … à un certain degré ils sont destructeurs ! Idem pour lhomme qui possède une vitalité pour se battre et rester en vie, se reproduire, se défendre … mais cette même énergie si elle est refoulée ou mal maîtrisée se transforme en violence

56 sociabilité enfantine Oui la violence sinscrit dans une sociabilité enfantine, et dans la construction de lHomme Bagage pulsionnel ( cf Paccalet Pulsion de reproduction – de territoire – de domination) subit autres Oui quand on parle de violence, on parle surtout de celle que lon subit, de celle des autres ! ( « Quand lautre entre dans mon territoire » ) … // perception Donc problème de la perception de la violence !

57 VIOLENCE 3 FACTEURS lEMOTION 1°) La violence issue de lEMOTION = frustration ( émotion non maîtrisée ) le POUVOIR 2°) La violence qui accompagne le POUVOIR = la volonté de contraindre lautre par le pouvoir REACTIONNELLE 3°) La violence REACTIONNELLE = le refus de se laisser contraindre

58 AUTORITE EDUCATIVE OBJECTIFS PAR RAPPORT A LA VIOLENCE N°1 N°1 : Fixer des limites en préservant la vitalité N° 2 N° 2 : Entendre la souffrance générée par la violence avant quelle ne se retourne en violence N°3 N°3 : Eviter dutiliser soi même la violence RAPPEL

59 VIOLENCE A LECOLE LEVIERS dACTION « La fermeté seule appliquée dans une démarche de type « tolérance zéro » nest en aucun cas suffisante » Exemple dans le 2 nd degré = 1° ) Des règles à ré-instituer, négocier, faire vivre … 2°) La parole comme alternative au passage à lacte : lien et médiation 3°) Une pédagogie pour prévenir la violence ? ACTION « ACTION STOP VIOLENCE ! STOP VIOLENCE ! »

60 > Difficultés de comportement de lélève … quelles entrées ??

61 ICEBERG Agir sur le « symptôme » Sur ce que lélève « donne à voir » EX. ne salue pas, dit des gros mots, se tient mal, … Agir sur les CODES SOCIAUX Agir sur la partie cachée de liceberg Agir sur le MONDE INTERIEUR

62 ANNEXE 2 « Lautorité en classe est le pouvoir dobtenir un certain comportement de la part dun élève, délèves, ou dun groupe classe, sans recours à des contraintes physiques ou morales discriminatoires ( liées aux propriétés physiques, familiales, sociales, ethniques, politiques, religieuse …) ou à lhumiliation »

63 EMPATHIE « Imaginons que lenfant soit assis sur une colline et nous sur une colline en face : il ne voit pas le même paysage, il ne reçoit pas le soleil ou le vent de la même façon. Pour comprendre ce quil ressent, il est nécessaire de descendre de sa montagne, de sasseoir à côté de lui et de se mettre sur la même longueur dondes. Puis lorsque lon pense avoir perçu son émotion, on peut remonter sur sa colline. Ce voyage sappelle lempathie … se mettre à la place de lautre afin de mieux comprendre ce quil peut voir, entendre, ressentir de « son point de vue !» » ANNEXE 3

64 QQ citations … « Le climat de classe (latmosphère) … cest limaginaire dune classe !! » « Il est plus difficile dapprendre à vivre ensemble que dapprendre à lire ! » « AUTORITE >> tension dialectique : soumission-contrainte / autonomie –liberté » « Cest la compétence qui fait lautorité … encore faut-il que cette autorité se traduise par des actions observables »

65


Télécharger ppt "Document IEN Etang Salé Les Avirons CPC ASH Laurent Clodic LAUTORITE."

Présentations similaires


Annonces Google