La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le logarithme décimal : quelques exemples (introduction, utilisation)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le logarithme décimal : quelques exemples (introduction, utilisation)"— Transcription de la présentation:

1 Le logarithme décimal : quelques exemples (introduction, utilisation)

2 « La fonction logarithme décimal est la seule exigible en ST2S, elle doit donner lieu à des activités variées dans un cadre pluridisciplinaire. » On utilisera la fonction logarithme décimal pour résoudre des équations ou des inéquations du type a x = b, a x b On pourra signaler que la fonction log transforme les produits en sommes, mais toute technicité sur cette notion est exclue. Dans le programme et le document daccompagnement :

3 Introduire le log par lhistoire: Exemple de texte pouvant servir de point de départ à létude de cette fonction : Texte dOzanam. « Les logarithmes sont des nombres en proportion arithmétique, correspondant à dautres nombres en proportion géométriques, desquels ils sont appelés logarithmes. Comme il est libre de prendre telle progression que lon voudra, on choisira la plus commode, qui est de prendre la progression décimale pour la progression géométrique et la progression des nombres naturels pour larithmétique, en sorte que, pourtant, le premier nombre arithmétique, qui répond au premier géométrique, ou à lunité, soit 0, c'est-à-dire que le logarithme de lunité soit O, pour rendre lusage des logarithmes plus facile : comme vous le voyez dans cette table, où le logarithme de 1 est 0, de 10 est 1, de 100 est 2, de 1000 est 3 et ainsi de suite ; et parce que, dans la pratique, on a besoin des logarithmes des nombres moyens 2, 3, 4, 5, etc., et que ces logarithmes ne peuvent être exprimés quen fractions, on se servira aussi de la progression décimale pour la facilité du calcul, en ajoutant un certain nombre de zéros à chaque terme de la progression arithmétique, plus ou moins exacts, comme vous voyez ici. Ainsi, nous supposerons que le logarithme de 10 est 1,000000, que le logarithme de 100 est 2, , celui de est 3, , etc., en suite de quoi il faut trouver les logarithmes des nombres moyens 2, 3, 4, 5, etc., ce que nous ferons après avoir expliqué la nature et les propriétés des logarithmes dans les propositions suivantes : (…) »

4 Introduction sur un exemple concret : Le niveau dintensité sonore. (première partie) Le niveau dintensité sonore N, en décibels(dB), dun son dont lintensité sonore est I (en W.m ²) est donnée par la relation : N= 10 log(I / I 0 ), où I 0 est le seuil minimum au-dessous duquel on ne perçoit aucun son, avec I 0 = 10 –12 Wm² Lorsquil existe, loga est le logarithme décimal du nombre a. En utilisant la touche « log » de la calculatrice (ou le tableur) : 1. Calculer la valeur de N pour I = Wm² 2. Calculer la valeur de N pour I = Wm²

5 Dans ce début dactivité, les élèves découvrent le nombre loga puis la fonction log au travers de la fonctionnalité correspondante sur la calculatrice. Le tableur permet de multiplier les exemples : La relation log(10 b ) = b nest pas évidente à remarquer …

6 … mais en détaillant le calcul grâce au tableur ou à la calculatrice : La relation log(10 b ) = b apparaît plus clairement.

7 On peut ensuite étendre les exemples à des nombres de nature différentes : Cela permet de généraliser la relation précédente aux décimaux strictement positifs. Cela permet aussi dexpliquer le terme « logarithme décimal ».

8 Suite de lactivité ; deuxième partie : Etude de la fonction logarithme décimal : Grâce au tableur ou à la calculatrice, on peut dresser un tableau de valeurs : Cest loccasion de préciser lensemble de définition de la fonction log. On peut ensuite en tracer une représentation graphique.

9 Voici ce que lon obtient en utilisant le tableur et le tableau de valeurs précédemment rempli.

10 Au vu de la courbe on peut ensuite conjecturer le tableau de variations de la fonction. Puis faire apparaître les propriétés algébriques de la fonction logarithme décimal : Que peut-on observer dans le tableau de valeurs pour log(4) ? Et pour log(0,5) et log(2) ?

11 Ici on conjecture la relation « pour tout réel a > 0 et tout réel b > 0 on a log(ab)=log(a)+log(b) », qui peut ensuite être explicitement admise dans les cours des élèves. On peut aussi conjecturer puis admettre de même que sous les mêmes conditions log(a/b)=log(a)-log(b) et que pour tout entier naturel n log(a n )=nlog(a)

12 Suite de lactivité ; troisième partie : Application concrète et retour au problème de départ 1. Déterminer par le calcul le niveau dintensité sonore N pour une intensité sonore I de Wm ² 2. Déterminer lintensité sonore I, en Wm ², pour un niveau dintensité sonore N de 20dB.

13 Un exemple dutilisation : le pH Le pH dune solution Lacidité dune solution est mesurée par son pH, défini en fonction de la concentration en ions H3O+ par : pH = log[H3O + ] où [H3O + ] est la concentration (en mole par litre) dions H3O + de la solution. Le pH de leau pure est 7 ; celui dune solution acide est strictement inférieur à 7 alors que celui dune solution basique est strictement supérieur à 7. Le pH dun sol, généralement compris entre 3,5 et 9,5 renseigne sur le degré de saturation du complexe absorbant. La fougère et le châtaignier recherchent un sol au pH voisin de 4 à 5 ; le buis exige un sol au pH de lordre de 8. Cet exemple permet demployer les propriétés algébriques telles que « pour tout réels strictement positifs a et b, log(a b) = log(a) + log(b), qui ne sont pas exigibles mais qu permettent de mettre en valeur lintérêt et lutilité concrète de la fonction log.

14 Exemples 1. Quel est le pH dune solution dont la concentration en [H3O + ] est 4,8 × 10 6 mole par litre ? Si la concentration est égale à 4,8 × 10 6 mol.L –1, alors le pH est donné par : pH = log(4,8 × 10 6 ) = (log(4,8) + log(10 6 )) soit environ 0,681 6 soit environ 5,319. Le pH est donc environ 5, Si le pH dune solution est 4, quelle est la concentration en ions [H3O + ] ? Si le pH est 4 alors 4 = log[H3O + ] doù log[H3O + ] = 4 soit log[H3O + ] = log(10 4 ). Ainsi [H3O + ] =10 4 mole par litre. 3. Que fait le pH lorsque la concentration est divisée par 10 ? Avec pH = log[H3O + ] et pH = log([H3O + ]/10). Alors pH = log[H3O + ] + log(10) soit pH + 1. Lorsque la concentration en [H3O + ] est divisée par 10, le pH augmente de 1.


Télécharger ppt "Le logarithme décimal : quelques exemples (introduction, utilisation)"

Présentations similaires


Annonces Google