La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rendre nos pratiques plus justes avec les filles de LP ? Michel Guélou- Groupe de réflexion EPS « Les filles- les garçons la mixité » Académie dAmiens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rendre nos pratiques plus justes avec les filles de LP ? Michel Guélou- Groupe de réflexion EPS « Les filles- les garçons la mixité » Académie dAmiens."— Transcription de la présentation:

1 Rendre nos pratiques plus justes avec les filles de LP ? Michel Guélou- Groupe de réflexion EPS « Les filles- les garçons la mixité » Académie dAmiens

2 Les filles de LP ne seraient donc pas que quon pense quelles sont… Pas sportives Réfractaires à leffort Activité de surface Moins bonnes que les garçons Plus souvent inaptes (CM) Mais gentilles

3 Quelques données qui renforcent les à priori…

4 1)Résultats aux examens Bac Général et Technologique Bac Professionnel CAP BEP Moyenne générale Moyenne Fille Moyenne Garçon Ecart Fille/Garçon Inapte fille6.15%5.8%?12%?7% Inapte garçon 2.6%2.5%?2%?

5 2) Participation à lAS

6 Faut-il se résigner? Et si on pouvait faire quelque chose? Et si on rendait nos pratiques plus justes avec les filles de LP?

7 Définitions (Larousse): Juste: qui se conforme à léquité, en respectant les règles de la morale ou de la religion Equité: justice naturelle ou morale, considérée indépendamment du droit en vigueur

8 Refusons lidée que ces difficultés sont une caractéristique portée par nature par les filles de LP. On peut considérer au contraire que si elles nous donnent du fil à retordre, cest que les dispositifs dapprentissage ne sont pas les bons. Lélève en échec, par essence, nexiste pas Stéphane Bonnéry Chercheur en science de léducation « Comprendre léchec scolaire. Elèves en difficulté et dispositifs pédagogiques » La Dispute

9 Il est donc légitime de réfléchir: A la caractérisation des filles de LP (ce quelles sont plutôt que ce quelles ne sont pas…) A lanalyse de leurs besoins Aux APSA à programmer Aux situations de pratique et aux objets denseignement à proposer

10 Caractéristiques des filles de LP et analyse des besoins A définir selon les établissements scolaires (sections, niveaux denseignement) Nécessité: identifier les ressources des élèves pour les faire fructifier = équité (rôle du service public déducation)

11 Programmation des APSA: état des lieux

12 Les filles de LP et la certification Quelles notes?

13 Bac proCAP - BEP Les 5 meilleures moyennes Hauteur 14 Sauvetage HB Rugby 13.9 Gym acro Natation Escalade Step Relais Disque 13 Les 5 moyennes les plus basses Javelot Demi-fond VB CO Disque Pentabond Pentabond 10.1 Javelot VTT 8.25 Biathlon 10.58

14 Les référentiels sont-ils équitables?

15 Un parti pris

16 Pour une culture scolaire des APSA (cahiers du CEDRE) Référence plutôt que révérence Des objets denseignement adaptés et réalistes (cibler) Des formes de pratique pertinentes pour réussir le pas en avant (habiller)

17 Quelques réflexions* On sétonne souvent dans les épreuves de certification de lécart avec les pratiques sociales de référence dominantes On devrait plutôt sétonner de leur similitude,compte tenu des ressources des élèves et des conditions de lenseignement de lEPS à partir dun article dAlain Soler « la spécificité des formes scolaires de la pratique sportive: une nécessité.Lexemple de lathlétisme au lycée » Cahiers du CEDRE n°5 Faire pratiquer pour faire apprendre

18 Quelques pistes… Les ASDEP:Activités Scolaires de Développement et dEntretien Physique Les pratiques sociales de référence recouvrent des modalités de pratique de plus en plus diversifiées. LEPS a à définir des formes de pratique scolaires originales qui sappuient sur lactivité adaptative singulière des élèves. La référence aux seules activités sportives de compétition devient réductrice. Lintroduction des ASDEP en EPS peut être loccasion de réfléchir à ces formes de pratique scolaires originales qui intègrent la culture du savoir sentraîner. EPS : Pratiques sociales et activités scolaires : UNE ETUDE DE CAS : les « ASDEP » Raymond Delhemmes Cèdre N° 4

19 Le renversement des rapports entre buts et moyens de laction CC1 à CC5 But de lactionMoyens de laction CC1 Réaliser une performance … Optimiser son résultat à un moment T (performance) Ressources bio- fonctionnelles disponibles, à développer CC5 Orienter les effets de lactivité physique … Transformer ses ressources bio- fonctionnelles initiales Performances comme repères de lorientation de leffet

20 Exemples de mises en oeuvre: musculation et step (site EPS de lacadémie dAmiens)

21 En dehors des ASDEP, point de salut?

22 Des exemples Badminton: « gagner ou perdre avec la manière » N.Mascret Cahiers du CEDRE n°6 Relais athlétique MO (retour sur vidéo): elles ne courent pas… pour autant, elles napprennent rien? Passeur Bloqueur (VB J.Metzler)

23 Pour résumer … Favoriser le « et si jessayais? » en espérant aussi un « et si elles apprenaient ? » pour aller ensuite vers un « et si jessayais autre chose? » agir sur les personnes et les relations interpersonnelles: une posture à adopter instaurer un climat de classe où les élèves sont considérées pour ce quelles sont plutôt que pour ce quelles ne sont pas

24 Pour résumer… ( suite et fin) instaurer un climat de classe où on finit par faire confiance au prof quand on aborde des APSA méconnues ou à priori mal appréciées Agir pour une plus grande justice sociale: prise en compte des ressources des élèves et tenter de les faire fructifier les faire accéder à des APSA dont elles sont écarter du fait de leur milieu social


Télécharger ppt "Rendre nos pratiques plus justes avec les filles de LP ? Michel Guélou- Groupe de réflexion EPS « Les filles- les garçons la mixité » Académie dAmiens."

Présentations similaires


Annonces Google