La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COLLOQUES JEUNES FEDERATION FRANCAISE DATHLETISME.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COLLOQUES JEUNES FEDERATION FRANCAISE DATHLETISME."— Transcription de la présentation:

1 COLLOQUES JEUNES FEDERATION FRANCAISE DATHLETISME

2 Athlé des jeunes BALMA 21 NOVEMBRE 2009

3 Programme de la journée 9h00 – 9h30 : accueil 9h30 – 10h : discours introductif dun élu de la FFA 10h – 11h : présentation de lapproche fédérale de lathlétisme des jeunes 11h – 15 – 12h : Travail par groupes sur 2 thèmes : - lorganisation de lathlétisme des jeunes - le projet fédéral - les formations dentraîneurs 12h30 : repas 14h – 14h30 : restitution des groupes de travail 14h30 – 15h : fonctionnement des structures qui organisent la pratique des jeunes 15h – 15h30 : présentation du DVD « Planète Athlé Jeunes » 15h30 – 16h : échanges sur la journée 16h – 16h15 : discours de conclusion de lélu de la FFA

4 Fin de carrière Parcours dExcellence Motrice Parcours dExcellence Sportive Baby - de 12 ans (EA – PO) - de 16 ans (BE – MI) CA - JU ES - SE VE Parcours dExcellence Sportive Parcours dExcellence Motrice Orientation Jeunes talents

5 lathlé cest ça lathlé cest ça

6

7 LA CROISSANCE Jusquà ans, lenfant se trouve dans une dynamique constante de développement, qui voit modifier considérablement : Sa morphologie Ses grandes fonctions physiologiques Ses qualités physiques son équipement perceptif son bagage moteur On ne peut pas considérer lentraînement de lenfant comme une simple réduction quantitative de lentraînement de ladulte (Chazaud).

8 LA MORPHOLOGIE Pics de croissance - 0 à 5 ans - 11 à 15 ans Mais différence de 4 à 5 ans entre certains enfants à ladolescence

9 LES GRANDES FONCTIONS PHYSIOLOGIQUES Jusquà la puberté, pas de différence Garçons-filles Système anaérobie lactique pas en place Bon système aérobie FC supérieure de 20 à 30 % des adultes FC des filles supérieure à la FC des garçons de 10%

10 ANAEROBIE Anaérobie alactique -Travail de vitesse sous toutes ses formes -Intéressant sur le plan des conductions nerveuses Anaérobie lactique -Métabolisme faible -Développement de ce système déconseillé

11 LEQUIPEMENT PERCEPTIF Beaucoup dhabiletés sont liées au repérage spatio-temporel : -Modifier la position et le mouvement du corps dans lespace -Information visuelle déterminante

12 LE BAGAGE MOTEUR - Lenfant doit découvrir 4 à 6 situations nouvelles par séance - 10 à 12 répétitions sont nécessaires pour fixer un geste -Aller du simple au compliqué (le compliqué : pivot au disque, talon pointe au TS………) - Aller du facile au difficile

13 Les enfants qui nous arrivent, savent déjà faire pas mal de choses !!! Pourquoi et comment ? « Madame motricité habituelle » a déjà eu loccasion de leur faire vivre des milliers de situations quotidiennes souvent au travers des jeux. Cela a eu pour effet de développer leur motricité en créant de nouveaux circuits moteurs. Lenfant passe de gestes instinctifs à une motricité très poussée.

14 Motricité habituelle Vie de tous les jours Expérimenter et Développer sa motricité habituelle = Vivre des expériences motrices

15 Motricité habituelle Ne pas reproduire les erreurs Créer quelque chose en interaction avec le milieu pour atteindre un but Finir par choisir la meilleure solution parmi tous les possibles Les erreurs ne sont pas négatives Elles sont des possibles que lon élimine après Apprendre cest : Explorer tous les possibles

16 Motricité habituelle et motricité athlétique La Motricité habituelle: - na pas de modèle - elle développe avant tout des compétences liées à la sécurité des individus La Motricité athlétique: - répond à un modèle culturel - elle développe des compétences liées à la réalisation de performances en relation avec les ressources disponibles

17 Quand les jeunes arrivent à lathlétisme, ils ont: Commencé à tonifier leur corps

18 Quand les jeunes arrivent à lathlétisme, ils ont: Développé une motricité efficace ou habituelle Exploré de manière sécurisée

19 Quand les jeunes arrivent à lathlétisme, nous nous devons de: Commencer à fortifier leur corps

20 Quand les jeunes arrivent à lathlétisme, nous nous devons de: Développer une motricité athlétique Utile à la découverte des gestes athlétiques Lui faire explorer les extrêmes

21 Quand les jeunes arrivent à lathlétisme, nous nous devons de: Faciliter les apprentissages moteurs Améliorer ses qualités physiques

22 La motricité et ses évolutions De la roulade au départ en start De la prise davance (croix, marelle….) à la hauteur, longueur…….. Le rebond : du saut à la corde à un pied intelligent et actif Lancer toutes sortes dengins (cerceaux, cartons,…….fusées, vortex) vers les lancers culturels Lancer avec précision, fort………….vers la performance. Se déplacer de diverses manières (vers lavant, vers larrière, en rotation……en courbe…..) pour maitriser les déplacements athlétiques. Courir dans toutes les allures et par intermittence avec ou sans obstacles vers le demi-fond Accélérer…..son corps ou les engins Courir le plus vite possible le plus tôt possible avec ou sans obstacles

23 Larticulation entre les catégories Licence découverte (EA,PO) Licence compétition (BE à VE)

24 Eveil Athlétique (moins de 10 ans) Eveil Athlétique (moins de 10 ans) - Motricité générale - Samuser pas de notion de rendement- Rencontres par équipes, adaptées….pas de pratique dathlé culturel, pas de notion de rendement - cest le concept KidsAthlétIcs qui prévaut lors des rencontres, cest le Pass Athlé qui fait office dévaluation du niveau et des progrès

25 Poussins ( ans) Motricité (pré-requis à lathlétisme) Jouer à lathlétisme Découvrir toutes les disciplines de lathlétisme adaptées (marche comprise) à cet âge, sans recherche absolue de rendement La pratique du KIDSATHLETICS est encore vivement conseillée en début de saison, pour aller vers le triathlon en fin de saison pour les meilleurs. Le Pass Athlé est également loutil dévaluation de la motricité

26 Benjamin ( ans) - Motricité élaborée, orientée - Apprendre à travailler sa condition physique - Apprendre à sentraîner - Se réaliser dans un triathlon (1c, 1s, 1l)

27 Minime (14-15 ans) - Apprentissage des habiletés athlétiques et des techniques - Développer une bonne condition physique et travailler les diverses capacités physiques : les tester. - Sentraîner et diversifier ses activités - Compétitions : équipathlé, pointes dor

28 Les jeunes talents Détecter - Déceler lexistence de ce qui est caché - Jeune : non adulte, à supériorité naturelle ou acquise. - Sinscrire dans des prévisions à long terme Actions minimes - Suivi minime (déptl, régl) - Pointes dor - Classes sections sportives - Clubs structurés

29 –Tableau récapitulatif : former pour orienter FORMER POUR ORIENTER Epreuves spécialisées (E.C. comprises) Tests physiques 4à8h 2à4 séances Sentraîner pour un résultat Développement de la condition physique Affinement des techniques CA Triathlonà thème Tests physiques (1000 minimes) 3à6h 3 séances Sentraînerà sentraîner Développement des capacités physiques Apprentissage technique Travail multiforme MI Triathlon (1c, 1s, 1 l) Tests adaptés2à4h 2 séances Apprendreà sentraîner Motricitéorientée et +élaborée Coordination spécifique Sollicitation des qualités physiques BE KidsAthlétics Epreuves multiples Triathlon PassPouss2à3h 1à2 séances Jouer (règles) Coordination Générale Motricité(Pré-requis athlétiques) PO Equipes Mixtes Adaptées =KidsAthlétics PassEveil1à2h 1à2 séances SamuserCoordination Générale MotricitéGénérale EA CompétitionEvaluationTemps/semaineMotivationQualitésàdévelopperCatégorie

30 Stratégies fédérales (1) Les commissions des jeunes - nationales - Régionales - Départementales

31 Stratégies fédérales (2) Le club : Laccueil Lanimation La formation Lapplication

32 FFA et Education Nationale Education nationale (ministère, UNSS, UGSEL, USEP) Conventions Semaine nationale du cross Journées mondiales de lathlé à lécole ……………

33

34 2 thèmes de travail 11h à 12h Lorganisation de lathlétisme des jeunes Le projet jeunes

35 FORMATION

36 La Formation tout au long de la carrière dEntraîneur Maria Callas et Luciano Pavarotti ont pris des cours de chants tout au long de leur carrière Formation initiale et continue

37 La Formation tout au long de la carrière dEntraîneur Entraîner pour comprendre Comprendre pour entraîner Formation en alternance

38 Hors clubs EA - PO BE - MI Motricité habituelle Education athlétique CA JU ES SE Orientation Entraînement spécialisé Se réaliser de la santé à la haute performance PLAN DE CARRIERE

39 Le sélectionner et loptimiser Découvrir et enrichir le patrimoine Entraîneur Spécialisé Entraîneur Formateur Santé Condition athlétique

40 CURSUS FEDERAL ALTERNANCE et EVALUATION ABC1 er degré Entraînement en club Evaluation Dossier club COMPETENCE Puis 2 ème degré

41 FORMER LES ENTRAÎNEURS DES JEUNES ABC Quelle est la place que joccupe dans le parcours sportifs des athlètes et dans la famille Athlétisme - de 12 ans- de 16 ans 1 er degré Être capable dencadrer la pratique des jeunes en toute sécurité = donner un cadre daction

42 FORMER LES ENTRAÎNEURS DES JEUNES - de 12 ans- de 16 ans EA - PO Exploiter la motricité habituelle pour amener une motricité athlétique par le jeu et des rencontres adaptées BE - MI faire découvrir les différentes spécialités de lathlétisme et commencer à développer de manière harmonieuse les capacités physiques exploitables / entraînables

43 FORMER LES ENTRAÎNEURS DES JEUNES - de 12 ans - de 16 ans 2 ème degré Etre capable de comprendre, dadapter et deffectuer des choix de pratique dans le cadre du développement moteur et social des jeunes des Ecoles dathlétisme et des jeunes débutants Benjamins/Minimes. - de 12 et – de 16 ans

44 FORMER LES ENTRAÎNEURS DES JEUNES 3 ème degré Soit être capable de concevoir ou de créer ses propres outils en vue de répondre aux besoins de nos jeunes. Soit être capable de transmettre son expérience dans le cadre de la formation fédérale (initiale ou continue).

45 FORMATION CONTINUE Sur lensemble du territoire Français Échanger - Partager

46 Depuis la fin du siècle dernier et encore plus à lentrée de notre 21e siècle, on sait très bien quil ne suffit plus en effet que chaque entraîneur accumule au début de son cursus un stock de connaissances, où il pourrait ensuite puiser indéfiniment. Il faut surtout quil soit en mesure de saisir et dexploiter dun bout à lautre de son investissement sur le terrain toutes les occasions de mettre à jour, dapprofondir et denrichir cette connaissance première et de sadapter à lévolution de nos athlètes changeants. FORMATION CONTINUE

47 CodeActions validantes COLColloque : Avoir suivi un colloque ASEPrésence aux assises des entraîneurs : Pour les ligues qui en organisent, la présence peut proroger un diplôme ETNAction dans l'ETN : Encadrer, participer aux animations et actions de lETN ETRAction dans l'ETR : Encadrer, participer aux animations et actions de lETR ETDAction ETD validée par le CTS: Encadrer une action ou un regroupement d'athlètes de niveau départemental PUBPublication : Ecrire un article, et le soumettre à la publication de sa ligue ou à la DTN AFIRecyclage Formation Initiale : Assister à une partie, un module de la formation initiale lié à son niveau de diplôme ASAPrésence aux suivis nationaux et régionaux avec leurs athlètes : Accompagner et assister aux regroupements proposés aux athlètes de son groupe AFPFormation sur Pôle : Assister à 2 séances sur un pôle avec ses athlètes + échanges

48 Quelle que soit la « taille » du diplôme, cest avant tout laction sur le terrain, les résultats et la manière dy arriver qui nous intéressent


Télécharger ppt "COLLOQUES JEUNES FEDERATION FRANCAISE DATHLETISME."

Présentations similaires


Annonces Google