La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens (suite) Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens (suite) Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392."— Transcription de la présentation:

1 Les organes des sens (suite) Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale /

2 Le système auditif / loreille L'oreille sert à capter le son. C'est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre.oreillesonsensouïe De vue : c'est une lame fixée au niveau de la fosse temporale par sa partie moyenne. Elle est polymorphe et a une armature cartilagineuse recouverte de peau; le pourtour s'appelle l'hélix, c'est une lame concave, pour orienter les vibrations sonores. Elle comprend trois parties: 1- oreille externe 2- oreille moyenne 3- oreille interne

3 L'oreille externe comprend 2 segments: pavillon et conduit auditif externe. pavillonconduit auditif externe Le pavillon est une lame plissée ayant la forme d'un pavillon de cornet acoustique, et fait de fibro-cartilages élastiques déformables. À ce niveau il n'existe pas de tissu cellulaire sous-cutané. La vascularisation est mauvaise sauf pour le lobule non cartilagineux. On y distingue : -des saillies(hélix, anthélix, tragus, antitragus); -des dépressions(conque, fossette naviculaire...), -le lobule… - des muscles rudimentaires : les uns intrinsèques, les autres extrinséques (muscles auriculaires ant, post,sup) Vascularisation: artéres et veines temporale superficielle et auriculaire post Innervation: nerf auriculo-temporal et plexus cervical superficiel

4 Le conduit auditif externe a la forme d'une corne acoustique diminuant de diamètre à mesure que l'on se rapproche vers le fond c'est-à-dire le tympan.tympan Ses deux-tiers externes ont un squelette cartilagineux alors que son tiers interne est creusé dans l'os temporal. Le CAE fait environ 2 cm de long et 9-10 mm de diamètre Cette partie interne est revêtue d'une peau dotée de nombreux pores et de glandes sébacés, ainsi que des glandes sudoripares apocrines (les glandes cérumineuses) qui fabriquent un liquide protéique et glucolipidique, pigmenté et visqueux, le cérumen.cérumen Vascularisation : artères temporale superficielle, auriculaire postérieure et tympanique Innervation: nerf auriculo-temporal, plexus cervical, un rameau du X

5 Loreille moyenne On y trouve : 1- trompe dEustache 2- les cellules mastoïdiennes 3- la caisse du tympan 4- le tympan Les structures principales sont : le tympan, la caisse du tympan avec les osselets et les deux fenêtres. La mastoïde et la trompe dEustache sont considérées comme des annexes de loreille moyenne. Trompe dEustache : canal de 35 mm faisant communiquer loreille moyenne et le nasopharynx, formé dune portion osseuse post (par rapport à la caisse) et dune portion fibro-cartilagineuse ant (par rapport au pharynx) recouvertes par une muqueuse qui se continue dans le pharynx et la caisse. Cellules mastoidiennes : cavités pneumatiques creusées dans lépaisseur de la mastoide et du rocher du temporal; en nombre et dimension variable, elles se groupent autour de la plus volumineuse cellule (antre mastoidien). Elles communiquent toutes avec la caisse par laditus ad antrum. On y trouve une mince muqueuse en lien avec celle de la caisse tympanique. Caisse du tympan : pésente à étudier des parois osseuses, les osselets avec leurs muscles et articulations, une muqueuse, des vaisseaux et nerfs Tympan : mince membrane transparente de 8-10 mm de diamètre, inclinée en bas et dedans et qui sépare la caisse du CAE (lOM de lOE).Elle sattache à los tympanal et à lécaille. Vue de lextérieur, on voit la pars flaccida, le manche du marteau, un ligament tympanique … Puisque l'oreille moyenne est creuse, un environnement de haute pression (comme l'eau) poserait le risque de crever le tympan. Pallier ce risque est la fonction des trompes d'Eustachetrompes d'Eustache

6 La trompe dEustache, ou trompe auditive, est un mince conduit de 35 à 40 mm de long. Constituée de cartilage, de muscles et dos, elle relie loreille moyenne (par le récessus tympanique du protympanum) au rhinopharynx (par lostium pharyngien) Listhme tubaire constitue la portion la plus étroite de la trompe auditive à lunion de la partie osseuse (protympanum) et des structures cartilagineuses donnant la forme dun sablier. Deux muscles principaux, le tenseur du voile du palais et lélévateur du voile du palais, forment une boutonnière fonctionnelle servant à ouvrir et à fermer la trompe auditive. Elle permet avant tout déquilibrer la pression dair dans loreille moyenne, appellée souvent fonction tubaire. Elle sert aussi à lévacuation des sécrétions produites dans loreille moyenne et à protéger loreille des infections provenant de larrière-nez. Le tympan, ou membrane tympanique qui ferme loreille externe en dedans, est fixé à los sur la plus grande partie de sa circonférence par une zone plus épaisse, lannulus. Il apparaît comme une fine membrane denviron 1 cm2 de surface, légèrement creusée en entonnoir autour du manche du marteau. Il est habituellement de couleur gris perle et partiellement transparent. Son orientation est variable par rapport à laxe du conduit auditif externe Sur le plan structurel, le tympan se compose de trois couches : de la peau sur la face regardant lextérieur, du tissu conjonctif au milieu et de la muqueuse sur la face située dans loreille moyenne. Le tympan se divise en deux parties principales : la pars tensa, qui occupe plus du 90% de la surface et la pars flaccida occupant les 10% restant, appelée aussi membrane de Shrapnell. Elle constitue la partie supérieure du tympan et est de structure histologique plus fine que la pars tensa (absence de tissu conjonctif). Pour mieux localiser des lésions sur le tympan], la pars tensa est arbitrairement divisée en quatre cadrans dimportance variable.] Il est essentiel de noter que le tympan dun nouveau-né a quasi la taille adulte car son développement est terminé

7 mastoide Trompe Eustache

8 La caisse du tympan La cavité de loreille moyenne ou caisse du tympan est une cavité remplie dair qui a la forme dun cube irrégulier et déformé, dont le tympan constitue une face. Chez le nouveau-né elle a atteint sa taille adulte et définitive. Elle renferme, en son centre, trois osselets : le marteau, lenclume et létrier. Elle se divise en trois parties principales : en haut lattique (appelé aussi épitympan), au milieu latrium (appelé aussi mésotympan), dont une des parois est constituée par le promontoire et en bas lhypotympan. Trois nerfs traversent la caisse du tympan : 1.la corde du tympan, une branche du nerf facial qui sert au goût et qui passe entre le manche du marteau et la longue apophyse de lenclume ; 2.la deuxième portion du nerf facial, plus en profondeur et située normalement dans un canal osseux 3.le nerf tympanique de Jacobson, souvent invisible, parcourt le promontoire en surface, avec de nombreuses variations individuelles. Les parois de la caisse du tympan possèdent différents orifices qui communiquent avec les structures avoisinantes : la trompe dEustache avec le rhinopharynx, laditus ad antrum avec la mastoïde et les deux fenêtres avec loreille interne. Les deux fenêtres permettent à la caisse du tympan de communiquer avec loreille interne. 1.La première, la fenêtre ovale ou fenêtre vestibulaire, dans laquelle se loge la platine de létrier, fait le lien entre la chaîne ossiculaire et la rampe vestibulaire de la cochlée. 2. La deuxième, la fenêtre ronde ou fenêtre cochléaire, fait le lien entre la rampe tympanique de loreille interne et la caisse du tympan.

9

10 Les osselets, au nombre de trois, comportent différentes parties anatomiques. Ils sont maintenus ensemble par des articulations et des ligaments. Le premier osselet est le marteau, car il a la forme dun marteau. Il est le plus long et mesure entre 7 et 9 mm. Il est le seul osselet nettement visible en regardant dans loreille car il est inclus dans le tympan par sa longue apophyse, appelée plus communément le manche du marteau. Il comporte également une petite apophyse, elle aussi visible en regardant le tympan et une tête cachée, car enfouie dans lattique. La tête du marteau sarticule au niveau du corps du deuxième osselet, lenclume, appelée ainsi en raison de sa forme. Lenclume est un peu plus courte et plus lourde que le marteau. Elle possède aussi une longue apophyse en contact avec le troisième osselet, létrier, appelé ainsi en fonction de sa forme. Létrier se compose dune tête en contact avec lextrémité de la longue apophyse de lenclume (appelée apophyse lenticulaire), de deux branches et dune base de forme sphérico-ovale, nommée platine. Lensemble comprenant la tête et les branches de létrier est appelé superstructure de létrier. Cette platine se trouve dans une logette, la fenêtre ovale, un des orifices entre loreille moyenne et loreille interne. Elle est maintenue en place par un ligament dit annulaire. Létrier mesure environ 4 mm de hauteur. La mobilité des osselets est contrôlée par le muscle tenseur du tympan sinsérant entre la tête et la longue apophyse du marteau et par le muscle de létrier sinsérant au niveau de la tête de létrier. Le muscle du marteau attire le manche du marteau vers lintérieur et augmente ainsi la tension du tympan tout en poussant létrier dans sa logette. Le muscle de létrier attire létrier en arrière et en dehors, diminuant ainsi sa mobilité.

11 L'oreille interne (labyrinthe) logée dans le rocher, située en dedans de la caisse du tympan, comprend le labyrinthe membraneux et le labyrinthe osseux constitués chacun de 3 parties : le vestibule, la cochlée et les canaux semi-circulairesvestibulecochlée Ces éléments délimitent lespace périlymphatique séparant les labyrinthes osseux et membraneux et contenant un liquide particulier: la périlymphe. Dans le vestibule flottent deux vésicules : le saccule et l'utricule. Lutricule répond à la fenêtre ovale, par où communique vestibule et caisse du tympan. Les canaux semi-circulaires contiennent chacun un canal ou conduit qui est ouvert sur l'utricule. Donc, ce sont des tubes qui souvrent sur le vestibule. La cochlée ou limaçon est un conduit en cul-de-sac formé de tubes prismatiques enroulés autour dun axe : la columelle. Cette columelle présente les rampes vestibulaires et tympaniques. NB:On trouve laqueduc du vestibule entre vestibule et rocher, laqueduc du limaçon entre rampe tympanique et rocher, le conduit auditif interne (CAI) entre columelle et vestibule; le fond du CAI présente des orifices (filets du nerf auditif) et laqueduc de Fallope (canal du nerf facial) qui va se terminer au trou stylo- mastoidien. La cochlée est l'organe de l'ouïe alors que le vestibule et les canaux semi- circulaires sont les organes de l'équilibre, responsable de la perception de la position angulaire de la tête et de son accélération. Les mouvements de l'étrier sont transmis à la cochlée via la fenêtre ovale et le vestibule. Les vibrations enregistrées par les cellules de la cochlée sont transformées en messages électriques transmis au nerf cochléaire (le nerf de l'audition).cochlée

12 Loreille interne contient deux sortes de liquides qui se différencient par leur composition chimique : la périlymphe qui schématiquement entoure les enveloppes des structures sensitives dans lespace dit périlymphatique et lendolymphe contenue autour et à lintérieur de ces structures dans lespace dit endolymphatique. Lespace endolymphatique communique avec la base du crâne par laqueduc du vestibule. Il contient le canal endolymphatique et se termine au niveau du sac endolymphatique. La rampe tympanique communique aussi avec la base du crâne par laqueduc cochléaire qui contient lui de la périlymphe. Le conduit auditif interne est localisé en profondeur des canaux semi-circulaires et contient le nerf facial[vi] et le nerf auditif[vii] séparés en quatre branches : le premier segment du nerf facial, le nerf cochléaire et les deux nerfs vestibulaires inférieur et supérieur. Les trois derniers forment le nerf auditif.[vi][vii]

13

14 La cochlée est un organe creux rempli d'un liquide appelé endolymphe. Elle est tapissée de cellules ciliées - des cellules sensorielles non renouvelables coiffées de structures filamenteuses, les stéréocils. Ces cellules sont disposées le long d'une membrane (la membrane basilaire) qui vient partitionner la cochlée en deux chambres. L'ensemble des cellules ciliées et des membranes qui leur sont adjointes constitue l'organe de Corti.cochlée cellules ciliées La membrane basilaire et les cellules ciliées qu'elle porte sont mises en mouvement par les vibrations transmises au travers de l'oreille moyenne. Le long de la cochlée, chaque cellule répond préférentiellement à une certaine fréquence, pour permettre au cerveau de différencier la hauteur des sons. Ainsi, les cellules ciliées les plus proches de la base de la cochlée (fenêtre ovale, au plus près de l'oreille médiane) répondent préférentiellement aux aigus. Celles situées en son apex (dernier tour de la cochlée) répondent au contraire aux basses fréquences.cellules ciliéescochléecellulecellules ciliées Ce sont les cellules ciliées qui font la transduction mécanoélectrique : elles transforment un mouvement de leur cils en signal nerveux acheminé par le nerf auditif, et qui va être interprété par le cerveau comme un son de la hauteur tonale correspondant au groupe de cellules excitées.cellules ciliéestransduction mécanoélectriquesignal nerveuxnerf auditifcerveausonhauteur tonale L'appareil vestibulaire postérieur se constitue de trois canaux semicirculaires, disposés orthogonalement dans les trois plans. Ils sont remplis de la même endolymphe que la cochlée. Lorsque l'oreille est soumise à un mouvement, l'inertie de ce liquide rend ce mouvement détectable par des cellules ciliées, tout à fait similaires à celles de la cochlée. La disposition des trois canaux en trois plans orthogonaux permet de détecter la position angulaire de la tête dans toutes les directions possiblescochlée Physiologie de laudition et de léquilibre

15 Il met en oeuvre un système en trois parties:trois parties -oreille externe, elle capte les ondes -oreille moyenne, qui transforme les ondes en ondes mécaniquesondes mécaniques -oreille interne, elles transforment les ondes mécaniques en stimulation mécanique. De l'oreille interne nait le nerf de l'audition qui conduit les impulsions électriques jusqu'au diencéphale, puis il se dirige vers l'encéphale et ensuite vers le lobe temporal.diencéphaleencéphale La seule partie visible de cet appareil est le pavillon auriculaire. Le nerf de l'audition à deux parties : -fibres cochléaires -fibres vestibulaires. Le système auditif L'oreille humaine perçoit les sons dont les fréquences sont comprises entre 20 et Hz environ. A chaque instant, l'oreille reçoit une partie de l'énergie émise par la source. L'intensité du son, mesurée en décibels (dB), correspond à l'amplitude des ondes : plus le son est intense, plus les crêtes des ondes sont amples.décibels

16 Lappareil visuel / loeil L'œil humain est constitué d'un globe oculaire d'environ 2,5 cm de diamètre, logé dans lorbite (cavité osseuse, recouverte d'une membrane fibro-élastique ou périorbite). Lorbite le protège.globe oculaire Cest une structure creuse de forme globalement sphérique. Il se compose de tuniques, d'un cristallin et de liquides et il est pourvu dannexes (appareil lacrymal, paupières, muscles, aponévrose de Ténon, conjonctive...) Un de ces liquides est une substance gélatineuse appelée le corps vitré. Le corps vitré est principalement constitué d'eau et sert à maintenir la forme de l'œil.corps vitré On dénombre trois tuniques : les tuniques externe, moyenne et interne.

17 Innervation motrice : III, IV, VI Innervation sensitive: nerf nasal et nerf frontal (rameaux de lophtalmique) Vascularisation : artère et veine ophtalmique via des collatérales (lacymale, ciliaire, musculaire,palpébrale, rétine…)

18 Tunique externe (cornée et sclérotique) La sclérotique est la plus résistante des tuniques de l'œil. Elle protège l'œil des dégâts mécaniques et soutient sa structure. Elle devient transparente en avant pour donner la cornée. Cest un tissu conjonctif dense et peu vascularisé. C'est le blanc de l'oeil, (jaune chez le vieillard)sclérotique La cornée est une membrane transparente et bombée qui permet le passage des rayons lumineux. Elle est très riche en fibres nociceptives : le contact avec un objet induit le clignement et la sécrétion lacrymale, 2 fonctions de protection.cornéesécrétion Son rayon de courbure avant est de 7,8 mm. Le rayon de courbure de la face arrière est de 6,8 mm. Elle est plus mince au centre : 0,45 mm. Son indice de réfraction est n=1,377indice de réfraction Sa puissance est de 42 dioptries Elle est composée de 5 couches différentes : 1.Épithélium cornéen : 32 micromètres d'épaisseur,Épithéliummicromètres 2.Membrane de Bowman : couche de transition de 12 micromètres, 3.Stroma : très épais (400 microns), 90% de l'épaisseur de la cornée.. 4.Membrane de Descemet : 6 micromètres 5.Endothélium : de 6 micromètres, membrane interne, fragile et fine. La qualité et la quantité de ces cellules varient avec l'âge et des altérations y surviennent à partir de 65 ans. Une muqueuse très fine et transparente ( conjonctive) tapit en avant la cornée pour la protéger. Le limbe ou limbe scléro-cornéen est la zone de jonction entre cornée et sclérotique. Le limbe présente le canal de Schlemm

19

20 Tunique moyenne (choroïde, iris, et corps ciliaire) Cest une tunique vasculaire et formée de trois parties : la choroïde, le corps ciliaire et l'iris.choroïde 1.La choroïde est une membrane pigmentée en brun / brun foncé par la mélanine des mélanocytes afin que les rayons ne pénètrent que par la pupille. Elle constitue une chambre noire ; elle est très vascularisée et assure la nutrition de la rétine. Elle forme en avant l'iris.choroïdemélanocytes 2.L'iris est la partie colorée de l'œil (lui donne sa couleur) ; Il est percé en son centre par une ouverture circulaire la pupille, qui se dilate ou se contracte selon l'intensité de la lumière, grâce à l'action des muscles lisses de l'iris. Il permet donc de contrôler la quantité de lumière: (diaphragme de l'oeil).irispupillediaphragme 3.Le corps ciliaire sécrète l'humeur aqueuse. Il contient un réseau de muscles qui permettent de modifier la forme et la courbure du cristallin afin de rendre la vision nette: l'accomodation.corps ciliaireaccomodation

21 La pupille est un trou circulaire au milieu de l'iris (diaphragme de l'œil). Son diamètre en lumière normale se situe aux alentours de 3 et 6 mm. Il règle la quantité de lumière entrante et sa taille varie en fonction de la lumière. Quand le diamètre est petit, la profondeur du champ augmente, et il y a moins d'imperfection au niveau de l'image perçue. Le diamètre de son ouverture s'adapte automatiquement à l'intensité lumineuse perçue. L'augmentation du diamètre de la pupille se nomme "mydriase", et sa diminution:" myosis". Il y a une mydriase bilatérale lors d'une excitation d'un nerf sensitif (ouïe, vue, odorat), dans l'obscurité, lors de coma ou de mort, chez les diabétiques, les épileptiques et également chez les usagers de drogues dérivées des amphétamines.comadiabétiques Une mydriase unilatérale s'installe à la suite d'un glaucome ou d'un décollement de la rétine.glaucomedécollement de la rétine Un myosis bilatéral apparaît lors d'une luminosité abondante, d'un clignement de l'oeil, lors du passage de la vision de loin à la vision rapprochée et chez les usagers de dérivés morphiniques.luminosité Un myosis unilatéral se forme quand il y a une présence d'un corps étranger dans l'oeil, lors d'une kératite (inflammation de la cornée) ou encore à la suite d'une paralysie des voies optiques. Chez l'homme la pupille est circulaire, ce n'est pas le cas chez bien des animaux.

22 Tunique interne ou rétine La rétine est la tunique sensible de l'œil.rétine Elle est composée de deux couches: 1. La couche pigmentaire (externe) empêche la lumière de diffuser dans l'oeil.pigmentaire 2. La couche interne est une structure nerveuse, composée de nombreux photorécepteurs ou cellules sensorielles [cônes (vision diurne) et bâtonnets (vision nocturne)] et de cellules nerveuses ou neurones traitant et acheminant l'information visuelle vers le cerveau par le nerf optique.cônesbâtonnetscerveau Les fibres nerveuses efférentes sortent de l'oeil par le nerf optique. Au niveau de ce point de sortie, la rétine s'interrompt: c'est la tache aveugle appelée disque optique ou encore papille.disque optique A proximité de cette tache aveugle se trouve la macula avec une fossette centrale, la fovéa, qui est le point de la rétine avec la meilleure acuité visuelle parce que la densité de photorécepteurs y est la plus importante.maculafovéa Chaque œil comporte environ 7 millions de cônes, et 120 millions de bâtonnets. Les cônes (rouge, vert, bleu) servant à décomposer la lumière en couleurs et les bâtonnets limités à la perception de la lumière sont plus rapides et plus sensibles que les cônes.cônesrougevertbleucouleursbâtonnets Le dysfonctionnement d'un des trois types de cônes conduit au daltonisme, et le dysfonctionnement des trois types de cônes conduit à l'achromatopsie, ou absence totale de vision des couleurs.daltonismeachromatopsie

23 La fovéa sorte de tache jaune, assure une motilité visuelle maximale, car elle est formée de nombreuses cellules visuelles.fovéa La macula est une petite zone de la rétine sensible aux couleurs et sert pour la précision de la vision.macula La tache aveugle ou papille est la zone où les fibres se réunissent pour former le nerf optique, qui ne renferme aucune cellule photosensible.tache aveugle Le nerf optique est formé du regroupement des fibres nerveuses de la rétine et conduit l'information visuelle au cerveau. nerf optique A noter que les nerfs optiques se croisent un peu en avant et au-dessus de lhypophyse pour former le chiasma optique. 1. chambre postérieure (remplie d'humeur vitrée), 2. ora serrata, 3. muscle cilliaire, 4. ligament suspenseur, 5. canal de Schlemm, 6.pupille, 7. chambre antérieure (remplie d'humeur aqueuse), 8. cornée, 9. iris, 10. cristallin cortical, 11. noyau du cristallin, 12. corps cilliaire, 13. conjonctive, 14. muscle oblique inférieur, 15. muscle droit inférieur, 16. muscle droit médian, 17. veines et artères rétinales, 18. papille optique ou point aveugle, 19. lame criblée, 20. artère rétinale centrale, 21. veine rétinale centrale, 22. nerf optique, 23. veine vortiqueuse, 24. conjonctif, 25. macula, 26. fovéa, 27. sclère, 28.choroïde, 29. muscle droit supérieur, 30. rétine.humeur vitréepupillehumeur aqueusecornéeiriscristallincorps cilliairepoint aveuglemaculafovéasclèrechoroïderétine

24 Le cristallin est une capsule mince et élastique, composée de cellules anucléés et de fibres spécifiques. Il est entouré par les corps ciliaires auxquels il est maintenu par la zonule de Zinn (ligament suspenseur). Il joue le rôle d'une lentille biconvexe.lentille Le cristallin est comme un petit disque fibreux placé devant le vitré et derrière liris, transparent et flexible qui permet de focaliser l'image sur la rétine en fonction de la distance.cristallin Le cristallin et son ligament suspenseur divisent le globe oculaire en deux chambres : La chambre antérieure remplie par l'humeur aqueuse, continuellement renouvelée et la chambre postérieure remplie d'une substance gélatineuse transparente, le corps vitré, ou humeur vitrée qui contribue à maintenir la pression intra-oculaire, et ainsi la forme de l'oeil. Ainsi (effet daccommodation de la lentille), lœil fonctionne comme une chambre noire et donne une image inversée de l'objet sur la surface sensible de la rétine, selon les lois de l'optique (convergence)..

25 Les liquides internes de l'œil Lintérieur de l'oeil est délimité en 2 zones principales par le cristallin : 1.la chambre antérieure qui se situe entre la cornée, le cristallin et l'iris et qui est remplie par l'humeur aqueuse. 2.la chambre postérieure entre l'iris et le cristallin avec du corps vitré. L'humeur aqueuse est un liquide transparent constamment renouvelé responsable du maintien de la pression intra-oculaire.transparent Elle est produite par les procès ciliaires et passe de la chambre postérieure vers la chambre antérieure à travers la pupille. Dans la chambre antérieure, elle est éliminée au niveau du trabéculum et passe dans le canal de Schlemm. Le trabéculum est une sorte de filtre. Si le trabéculum se bouche (débris d'iris, excès de protéines), il y a augmentation de la pression d'où l'apparition d'un glaucome. L'humeur aqueuse est composée d'eau, mais aussi de vitamine C, de glucose, d'acide lactique et de protéines. Elle se renouvelle constamment toute les 2-3 heures. Son rôle est nourricier, réparateur, régulateur de la pression intra-oculaire, et du maintien de la forme de l'oeil.vitamine Cglucoseacide lactiquerégulateur La pression normale de l'oeil pour des sujets de moins de 40 ans est de mm. Chez les sujets de plus de 40 ans, elle est de mm. Si la pression augmente il peut y avoir glaucome et dégénérescence des tissus rétiniens, atrophie du nerf optique …atrophie Le glaucome est l'une des premières causes de cécité dans le monde, au même titre que le diabète non contrôlé.diabète Lors de diminution de la pression oculaire (hypotonie), un œdème se forme, d'où diminution de la netteté de la cornée, et soulèvement de la choroïde.œdème A l'arrière de l'œil, la grande chambre est occupée par le corps vitré qui est une masse gélatineuse claire capable d'amortir les chocs, de maintenir la rigidité du globe oculaire et de garder la rétine en place collée contre le fond du globe. Il représente 90% du volume. C'est un tissu conjonctif transparent, un matériau de remplissage, entouré par une membrane appelée membrane hyaloïdienne.rigidité

26 Les annexes de lœil (appareil lacrymal, paupières, muscles, aponévrose de Ténon, conjonctive...) La conjonctive est une muqueuse transparente qui recouvre la face profonde des paupières et se réfléchit sur la face antérieure de lœil (cornée) en formant les cul-de-sacs conjonctivaux ou oculo-palpébraux; tout en produisant un mucus lubrifiant.conjonctive Elle recouvre la caroncule et le repli semi-lunaire dans langle interne de lœil. Aponévrose de Ténon est une membrane aponévrotique qui recouvre les muscles de lorbite (gaines musculaires) et la sclérotique (capsule de Ténon) Les muscles oculomoteurs, rôle de déplacement. Au nombre de 6 chez lhommemuscles –4 muscles droits : droit supérieur, droit inférieur, droit interne (ou médial) et droit externe (ou latéral) ; –2 muscles obliques : grand oblique (ou oblique supérieur) et petit oblique (ou oblique inférieur) La paupière, membrane permettant une isolation plus ou moins importante du rayonnement électromagnétique, l'étalement du film de larmes et la protection de la cornée. Elle porte des cils. (voir ci-après)paupière rayonnement électromagnétique La glande lacrymale : située en haut et en dehors, elle secrète 40 % de nos larmes, le reste étant sécrété par des glandes accessoires.(voir ci-après)glande lacrymale On peut y ajouter les sourcils qui ont pour rôle de dévier la sueur du front et le muscle releveur de la paupière supérieur

27 L'œil est mobile et toute une gamme de muscles entrent en action pour assurer ses déplacements Droit interne

28 Les paupières sont deux voiles musculo-membraneux mobiles qui recouvrent et protègent la partie antérieure du globe de l'œil. Les paupières sont séparées par l'ouverture palpébrale qui mesure 30mm de long sur 10mm de haut en moyenne. Elles sont constituées par plusieurs couches superposées : la peau, un tissu cellulaire lache, la couche fibro-élastique (tarses sup et inf ; ligaments larges), la couche musculaire (muscle de Horner et orbiculaire), la couche musculaire à fibres lisses (muscles palpébraux sup et inf), la couche muqueuse formée par la conjonctive Près de l'angle interne se trouvent: 1.l'ouverture des canaux lacrymaux appelé papille lacrymale sépare la partie ciliée et non ciliée 2. la caroncule au niveau de la commissure interne de lœilcaroncule 3.le pli semi-lunaire qui recouvre la sclère pli vertical de largeur 2,00mm son mouvement est lié à l'orbite de lœil et non au mouvement des paupières.sclère Sur les bords libres de la paupière s'implantent les cils sur trois ou quatre rangs -Le bord libre supérieur est constitué de 70 à 160 cils et mesure 30mm environ. -le bord libre inférieur est constitué de 70 cils environ mesure 25mm. Ils sont constitués d'orifice des glandes de Zeiss (2 par cils) et des glandes de Maull sur sa partie postérieure et d'orifices des glandes de Meibomius (glandes agissant dans la production lipidique du film lacrymal) sur sa partie antérieure. Les paupières sont actionnées par des muscles qui permettent l'ouverture et la fermeture : 1. Le muscle orbiculaire (fermeture). Il s'insère sur les commissures externes et interne de lœil. 2. Le muscle releveur de la paupière supérieure et muscle de Müller (ouverture de la paupière supérieure). C'est un muscle lisse qui est tendu de la surface inférieure du muscle releveur de la paupière supérieure au bord supérieur du tarse supérieur. Les paupières

29 Les paupières jouent plusieurs rôles vis-à-vis des yeux : - protéger les yeux de certaines agressions comme les projections de poussières (rabattement palpébral) ; - bloquer ou limiter la lumière pénétrant dans l'œil (par exemple lors du sommeil) ; - aider à la réhydratation et au nettoyage de la cornée.

30 Lappareil lacrymal Les glandes lacrymales, logées dans la fossette lacrymale du frontal sous la voute de lorbite, sécrètent des larmes au rythme auquel elles sont évacuées de l'œil,glandeslarmes par les conduits lacrymaux (points lacrymaux et sac lacrymal) puis par les fosses nasales (canal lacrymo- nasal), de sorte que les yeux restent toujours humides.conduits lacrymauxfosses nasalesyeux Les gouttes d'eau salée appelées larmes nettoient et protègent l'œil, surtout lorsqu'il est sale, par exemple si une poussière s'y trouve. Elles peuvent être activées lorsque le système nerveux analyse un danger au niveau de la cornée tel un contact avec l'oxyde de propanethial qui irrite l'œil lorsqu'on épluche un oignon. Dans ce cas le déclenchement du larmoiement permet de diluer le composé et de le chasser de la paroi oculaire.cornéeoxyde de propanethialoignon De plus, les larmes excrétées contiennent des substances bactéricides pour assurer la protection de l'œil contre des bactéries. L'homme exprime grâce à lui des sentiments (en particulier la douleur et la tristesse ou bien la joie).douleurtristessela joie NB: Les gaz lacrymogènes les plus courants sont les irritants oculaires 2-chlorobenzylidène malonitrile (appelé aussi « CS », des initiales de Corson et Stoughton, Chloracétophénone (« CN »), Dibenzoxazépine (« CR ») et l'irritant respiratoire « piment OC » en aérosol2-chlorobenzylidène malonitrileChloracétophénoneDibenzoxazépinepiment OC

31 La couleur des yeux est déterminée par un seul pigment appelé la mélanine qui est présente dans l'iris de l'oeil. La mélanine est un pigment brun qui se dépose sur la surface frontale de l'iris. Si la mélanine est abondante les yeux paraîtront bruns ou même noirs. Si la mélanine est très peu présente, l'oeil paraîtra bleu. Les gènes de la couleur des yeux contrôlent la quantité de mélanine dans l'iris.pigmentmélanine Il y a au moins 3 paires de gènes contrôlent la couleur de nos yeux : deux sur la paire de chromosomes 15 et le troisième sur la paire 19.gèneschromosomes Le gène 2 du C15 présente un allèle qui code pour brun et bleu.allèle Un 2ème gène, situé sur le C19 présente un allèle qui code pour bleu et vert. Un 3ème gène, situé sur le C15, donne la couleur brune. L'allèle brun est toujours dominant vis-à-vis de l'allèle bleu. L'allèle vert est dominant vis-à-vis de l'allèle bleu mais récessif vis-à-vis de l'allèle brun du C15.récessif Cela signifie qu'il existe un ordre de préséance. S i une personne présente un allèle brun sur le C15 alors que tous les autres allèles codent pour bleu ou vert, la personne aura les yeux bruns. Si elle présente un allèle vert sur C19 et si tous les autres allèles codent bleu ou vert, la personne aura les yeux verts. Les yeux bleus se manifestent uniquement lorsque tous les allèles codent pour bleu.

32 Géométrie de l'œil L'œil peut être hypermétrope (image se forme derrière la rétine), il sera corrigé par des verres convexes.verresconvexes L'œil peut être myope (image se forme en avant de la rétine), il sera corrigé par des verres concavesconcaves L'œil peut être astigmate (défaut de courbure de la cornée) et sera corrigé par un tore Hétérophorie : strabisme latent. Si les axes oculaires ne sont pas parallèles, il y a hétérophorie, la fusion des deux images (perçues par chacun des deux yeux) ne peut être obtenue que par une contraction active des muscles, entraînant une fatigue visuelle, voire des signes de décompensation.latent La presbytie n'est pas un défaut géométrique, elle survient avec lage (40 F / 45 H) L'acuité visuelle est définie comme la possibilité pour l'oeil de séparer deux points vus distinctement. Elle est maximum pour le minimum de vision distincte. Sa mesure consiste à observer, avec un seul œil, un tableau de lettres de tailles décroissantes et séparées d'un intervalle connu, depuis une certaine distance... tout le monde connaît ! L'accommodation est réalisée par une déformation spatiale du cristallin : quand un objet est très près de l'observateur le cristallin se bombe pour « mettre au point » selon les schémas ci-dessous. Cest la convergence. Le champ de vision est la portion d'espace que nous voyons, il comprend une partie de vision monoculaire et une partie de vision binoculaire. Cette vision binoculaire relativement large n'est possible que parce que les yeux sont situés sur le devant de la tête, bien des oiseaux ont une vision binoculaire très petite à cause de la position latérale des yeux sur la tête.

33 myopehypermétrope astigmate

34 La transmission des informations obtenues sur la rétine vers le cerveau est opérée par le nerf optique. Toutes les fibres optiques issues des cellules visuelles convergent vers un point précis de la rétine : la papille. En ce point débouche aussi le réseau veineux et artériel de la rétine. Les fibres optiques se rejoignent toutes là pour former un câble : le nerf optique. Il mesure 4 mm de diamètre et 5 cm de long. Il y a un nerf optique par oeil. Les 2 nerfs se croisent dans une zone appelée chiasma optique. A cet endroit s'entrecroise une partie seulement des fibres selon le dessin ci-contre : Les voies visuelles sont schématisées ici dans le cerveau vu de dessous. Le signal de la rétine est transporté jusqu'au corps genouillé latéral par les axones des cellules ganglionnaires regroupés dans les nerfs optiques. La moitié, environ, des axones passe de l'autre côté du cerveau de sorte que chaque demi-champ visuel se projette dans l'hémisphère opposé.axones Les axones arrivent au cortex primaire du lobe occipital du cerveau : l'aire visuelle cortex Système visuel et voies visuelles


Télécharger ppt "Www.gustavedabresil.vpweb.fr Les organes des sens (suite) Gustave Dabresil, MD ORL-CCMF, Imagerie Diagnostique Radiothérapie et Oncologie Médicale 3371-1392."

Présentations similaires


Annonces Google