La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mesure de la performance de la chaine logistique verte en se basant sur lapproche processus et la logique floue Hind Lachir 1, 2, Rachid Benmoussa 1, Bernard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mesure de la performance de la chaine logistique verte en se basant sur lapproche processus et la logique floue Hind Lachir 1, 2, Rachid Benmoussa 1, Bernard."— Transcription de la présentation:

1 Mesure de la performance de la chaine logistique verte en se basant sur lapproche processus et la logique floue Hind Lachir 1, 2, Rachid Benmoussa 1, Bernard Grabot 2 1. ENSA de Marrakech, Maroc 2. LGP-ENIT, INPT, Université de Toulouse, France

2 I NTRODUCTION La satisfaction des clients passe par une bonne maîtrise de la performance des différents éléments de la chaine logistique. Les critères de performance ont évolué dune performance monocritère, strictement financière, à une performance multicritères (coûts, qualité, délais, innovation, impacts sociétaux, environnementaux…) Mesure de la performance dune chaine logistique "verte", basée sur une approche par processus et sur la logique floue

3 Etat de lart (1) SCOR / GreenSCOR plan, make, source, deliver, return ISO liste un ensemble dexigences pour la gestion des impacts l'environnementaux générés par les activités dune entreprise. ne suggère pas de moyens ou de lignes directrices pour le déploiement dune démarche verte, exige que lentreprise fournisse des efforts pour réduire son impact global sur l'environnement et donne la preuve de ces efforts à travers un ensemble de documents

4 Etat de lart (2) ISO donne des lignes directrices pour construire un système de mesure qui tienne compte de laspect environnemental. préconise l'utilisation d'indicateurs environnementaux regroupés au sein dun tableau de bord environnemental. Indicateurs de Performance du Management environnemental (IPM - par exemple le nombre d'heures de formation aux problématiques environnementales par employé), Indicateurs de Performance Environnementale (IPE - par exemple, la quantité de déchets par produit fabriqué) Indicateurs de Condition Environnementale (ICE - par exemple les kilos de CO2 émis par heure de travail) Ecobilan [Loerincik et Jolliet, 2007].

5 L « approche processus » pour la mesure de la performance Approche processus proposé dans Benmoussa et al., 2009 : un formalisme clair et précis pour le découpage de la chaine en processus selon la vision stratégique de lentreprise une méthode pour identifier un système dindicateurs de performance cohérents, guidé par la vision stratégique de lentreprise.

6 Finalités stratégiques (OS, IG) Finalités stratégiques (OS, IG) MP1( FCS1, OS1, IS) MP2 MPn P1( FCP1, OP1, IP1) P2 Pn A2 An A1(FCpg1, Opg1, Ip) T2 Tn T1(FCpg1, Opg1, Ip) …..…………… …..……… DCn DC1 Structuration de la chaîne Mesure de la performance Eclatement en tâches Regroupement en activités DC2 DC1DC2 DC1DCn Description de lapproche processus

7 Apport spécifique – approche « processus » Adapter lapproche processus à une chaine logistique verte Les finalités stratégiques de cette approche sont groupées en quatre axes : Efficacité, Efficience, Relation Client et Flexibilité. Une adaptation « verte » consistera à intégrer un autre axe stratégique orienté "environnement". Faciliter le choix des indicateurs selon les objectifs cibles de lentreprise : Ontologie dindicateurs

8 Apport spécifique – evaluation et agregation des indicateurs les données mesurées peuvent être entachées dimprécision et dincertitude certaines peuvent être subjectives Logique floue – théorie des possibilités au niveau local : mesurer le degré de contribution de chaque élément au niveau global : agréger le résultat des différents indicateurs élémentaires afin de conclure sur la performance globale de la chaine logistique verte, à l'aide d'une inférence floue.

9 U TILISATION DE LA LOGIQUE FLOUE Élément 1 : Définition des variables dentrée et de sortie que lon veut manipuler. Élément 2 : Détermination de lunivers du discours de chaque variable, de la partition des univers en classe et finalement de la fonction dappartenance de chaque classe. Élément 3 : Définition des règles floues de la forme SI…ET…. ALORS …. La définition des règles se fait en se basant sur une base de connaissance ou en se référant à lavis dun expert qui maîtrise le comportement du système. Élément 4 : Spécification des opérateurs dimplication, dagrégation et la méthode de défuzzification

10 Paramétrage des variables dentrées et de sorties pour la mesure du degré de contribution Les variables dentrées Dans une vision classique, la contribution dun processus P dans la réalisation de P +1 peut être mesurée selon les variables suivantes : 1. T : le % de temps pris par P dans la réalisation de P +1 par rapport aux autres processus de même niveau que P qui participent à la réalisation de P V A : le % de la valeur ajoutée de P dans la réalisation de P +1 par rapport aux autres processus du même niveau que P et qui participent à la réalisation de P C : le % de coût de P par rapport aux coûts des autres processus de même niveau que P qui participent à la réalisation de P +1

11 Paramétrage des variables dentrées et de sorties pour la mesure du degré de contribution Les variables dentrées Dans un cadre vert : la contribution dun processus doit prendre en compte laspect écologique. Nous proposons : 1. R : % ressources consommées par P par rapport aux autres processus de même niveau que P qui participent à la réalisation de P+1 2. D : % des déchets générés par P lors de sa réalisation par rapport aux autres processus de même niveau que P qui participent dans la réalisation de P+1

12 Paramétrage des variables dentrées et sorties pour la mesure du degré de contribution Univers de discours : la plage de variation des variables dentrée et de sortie est lintervalle [0%, 100%]. Fonctions dappartenance Fonctions dappartenance de la variable temps Variable coût : Faible [0 0 40] moyen [ ], important [ ]. Variable valeur ajoutée : faible [0 0 45], moyenne [ ], importante [ ]. Variable ressources : faible [0 0 35]moyenne[ ], importante [ ]. Variable déchets : faible[0 0 40], moyen[ ], important [ ].

13 Paramétrage des variables dentrées et sorties pour la mesure du degré de contribution Choix des opérateurs : Pour limplication on choisit Mandani et pour lagrégation on choisit lopérateur max. Exemples de règles floues R1 : si T est important et C faible et VA importante et D faible alors DC moyen R2 : Si T est important et C est faible et VA moyenne et D moyen et R est moyenne alors DC faible R 3 : Si T est important et C moyen et VA importante et D faible et R faible alors DC important

14 Paramétrage des variables dentrées et sorties pour la mesure du degré de contribution La variable de sortie quon veut estimer est représentée par la fonction dappartenance suivante

15 Exemple dexploitation du modèle de mesure de contribution

16 C ONCLUSION ET PERSPECTIVES Le modèle proposé reste un modèle générique, dans lattente de laffiner au niveau des fonctions dappartenance utilisées ainsi que la base des règles floues. Perspectives dexploitation et damélioration de cette approche : tenir compte du degré de contribution et des différents indicateurs identifiés pour la mesure de la performance globale, réaliser une ontologie dindicateurs qui sera intéressante pour le choix d'indicateurs de performance pertinents et adéquats par rapport à la finalité stratégique choisie, étude de cas pour validation des différents modèles.

17


Télécharger ppt "Mesure de la performance de la chaine logistique verte en se basant sur lapproche processus et la logique floue Hind Lachir 1, 2, Rachid Benmoussa 1, Bernard."

Présentations similaires


Annonces Google