La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

METHODES DEXPLORATION OBJECTIVES. OTO-EMISSIONS ACOUSTIQUES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "METHODES DEXPLORATION OBJECTIVES. OTO-EMISSIONS ACOUSTIQUES."— Transcription de la présentation:

1 METHODES DEXPLORATION OBJECTIVES

2 OTO-EMISSIONS ACOUSTIQUES

3 Définition - Découvertes par le Pr. KEMP en Les oto-émissions sont des vibrations acoustiques émises par la cochlée - Ces vibrations peuvent être recueillies dans le CAE et être reconnues de façon fiable du bruit de fond. - Trois types doto-émissions sont décrits: Les oto-émissions acoustiques provoquées (OEAP) Les oto-émissions acoustiques spontanées (OEAS) Les produits de distorsions acoustiques (PDA)

4 Les oto-émissions acoustiques provoquées OEAP Sons émis par la cochlée en réponse à une stimulation brève (click ou tone burst) - Test routinier de par sa simplicité et sa fiabilité - Les OEAP sont présentes chez la quasi-totalité des normo-entendants - Les OEAP renseignent sur létat cochléaire (CCE). Leur présence permet daffirmer un fonctionnement cochléaire correspondant à une perte tonale inférieure à dB sur les fréquences conversationnelles. - Principale indication: dépistage des surdités de lenfant.

5 OEAP: Principe de lexamen - Sonde contenant un microphone et une source de bruit (écouteur) placée dans le CAE - Toute pathologie externe ou moyenne interfère avec les résultats (atténuation du stimulus arrivant à loreille interne) - On applique par lécouteur une série de stimuli et on recueille une série de réponses par le microphone. - Les réponses sont traitées et moyennées par un PC qui affiche les résultats de façon numérique et graphique.

6

7 Problèmes techniques -Les otoémissions que lon cherche à isoler sont de 40 dB inférieures au stimulus donc: - Problèmes essentiellement liés aux bruits: - Résonance du conduit auditif (latence de 10 à 20ms après le stimulus) - Bruits surajoutés: bruit de respiration, de déglutition, bruits ambiants

8 Solutions 3 caractéristiques essentielles 1.Structure du Stimulus: Stimulation non linéaire par une séquence de 4 stimuli espacés de 20 ms 2.Rejet des stimuli pollués (choix en temps réel du seuil de rejet) 3.Utilisation de la reproductibilité des otoémissions pour les extraire du bruit de fond: comparaison de deux réponses A et B et calcul du coefficient de corrélation.

9 Réalisation pratique du test Mise en place correcte de la sonde (stabilité nécessaire pendant la durée de lexamen) Vérification de la structure du stimulus

10 Vérification de labsence de résonance du stimulus in situ qui ne doit pas dépasser 3 ms sur une échelle de 5 ms

11 Réalisation pratique du test Mise en place correcte de la sonde (stabilité nécessaire pendant la durée de lexamen) Vérification de la structure du stimulus Choix du seuil de rejet Vérification des paramètres tout au long de lexamen

12 Interprétation des résultats Visualisation graphique en fréquence

13

14 Interprétation des résultats 1. Visualisation graphique en fréquence 2. Visualisation graphique en latence entre 5 et 20 ms: Les OAE sont présentes là où les deux courbes sont superposées

15

16 Interprétation des résultats 1.Visualisation graphique en fréquence 2.Visualisation graphique en latence entre 5 et 20 ms: Les OAE sont présentes là où les deux courbes sont superposées 3.De façon chiffrée en pourcentage de reproductibilité

17

18 Renseignements obtenus Les OEA renseignent uniquement sur létat cochléaire. (état fonctionnel des cellules ciliées externes) La présence dOEA permet daffirmer une perte tonale inférieure ou égale à environ 35 dB sur les fréquences conversationnelles. Les OEA napportent aucune donnée sur les voies afférentes auditives et les centres. Pour le dépistage de lenfant, des appareils plus simples et maniables sont fréquemment utilisés

19 Les Oto-émissions acoustiques spontanées OEAS Sons émis par la cochlée en labsence de toute stimulation - Analyse possible par introduction dun microphone très sensible dans le CAE - Les OEAS sont absentes chez plus de 50 % des sujets normo-entendants Possibilités dutilisation clinique réduites pour lexploration de la cochlée. - Intéressantes pour létude des acouphènes

20 OTOEMISSIONS ACOUSTIQUES SPONTANEES

21 Les Produits de Distorsion Acoustique Les produits de distorsion reflètent la non linéarité de la cochlée en bon état physiologique: En réponse à 2 sons purs de fréquence f1 et f2, la cochlée émet plusieurs produits de distorsion : le plus couramment utilisé en clinique et en recherche est celui constitué par 2f1-f2

22 Produits de Distorsion Acoustique

23

24

25

26 METHODES ELECTRO- PHYSIOLOGIQUES 1.Electrocochléographie 2.Potentiels Evoqués Auditifs du Tronc Cérébral Stimulations itératives et moyennage

27 ELECTROCOCHLEOGRAPHIE Enregistrement des potentiels cochléaires grâce à une électrode placée sur le promontoire Nécessite une anesthésie générale Lélectrode active est piquée dans la partie postérieure du tympan pour venir au contact du promontoire (près de la fenêtre ronde). Lélectrode de référence est une électrode de surface collée sur la mastoïde homolatérale Lélectrode de masse est collée sur le front.

28

29 Réalisation du test Stimulation sonore délivrée en champ libre par un haut- parleur. Nombre de présentations du stimulus en général entre 500 et 1500, à une fréquence denviron 10/s. Durée danalyse sur 10 ms. On commence par un clic à 90 dB HL: Réponse normale: déflexion négative de latence comprise entre 1,4 et 1,9 ms, damplitude variant entre 10 et 50 microvolts. On abaisse ensuite lintensité du stimulus par pas de 10 dB: la latence de la réponse augmente et son intensité diminue. Le seuil est atteint lorsque lamplitude est inférieure à 0,1 µV.

30 Renseignements obtenus Seuils concordants avec les seuils audiométriques pour les fréquences > 1000 Hz En cas de surdité: seuil dapparition de la déflexion plus élevé. Indication essentiellement chez lenfant lorsque lâge ou létat ne permettent pas dapprécier son audition par dautres méthodes plus simples. Test souvent couplé à lenregistrement des PEA

31 Potentiels Evoqués Auditifs du Tronc Cérébral Principe: Une électrode active placée sur le crâne (vertex) permet d'enregistrer les potentiels évoqués du nerf auditif et du tronc cérébral (potentiels précoces I à V ou ondes I à V), et ceux des structures auditives supérieures thalamo- corticales (potentiels tardifs).

32 Potentiels précoces (PEA) Latence brève: < 10 ms > Permettent de définir lorigine endo ou rétrocochléaire dune surdité Potentiels semi-précoces Potentiels tardifs ou cognitifs > Diagnostic neurologique

33 Site anatomique des différentes ondes des PEA précoces Onde I:Nerf auditif Onde II:Noyau cochléaire Onde III:Olive supérieure Onde IV:Lemnisque latéral Onde V:Colliculus inférieur

34 Conditions dexamen 1/ Placement des électrodes (autocollantes ou transcutanées): - active: au vertex - références: aux mastoïdes - masse: sur le front 2/ Vérification de limpédance du dispositif 3/ Relaxation du patient: - position allongée et confortable, nuque relevée - ambiance calme - pénombre 4/ Chez lenfant, sédation légère éventuelle

35 Réalisation de lexamen On stimule la voie auditive par des sons brefs (clicks) délivrés à laide dun casque au rythme de 20/s Les électrodes de surface recueillent des potentiels électriques qui sont amplifiés et moyennés. Le moyenneur calcule la courbe moyenne résultant de 2000 stimulations sonores sur une période de 10 ms et recueille les 5 ondes Intensité de la stimulation dépendant du but recherché: - Diagnostic otoneurologique: 80 à 100 dB - Recherche de seuil: de 100 à 10 dB en seuil décroissant par pas de 10 dB Lanalyse des PEA consiste à identifier les 5 ondes et à mesurer les latences: I - III, I - V, III - V

36 I-III III-V I-V

37 Interprétation Les délais I-III, I-V et III-V sont indépendants de lintensité de stimulation et dun éventuel déficit auditif, ce sont des constantes: - Délai I-III: 2,0 ms +/- 0,13 ms - Délai I-V: 4,0 ms +/- 0,14 ms - Délai III-V:2,0 ms +/- 0,10 ms Atteinte de loreille interne: temps de conduction conservés. Atteinte du nerf auditif: allongement des temps I-III et I-V (Neurinomes) Pathologies du tronc cérébral: disparition des ondes III et/ou V (SEP)

38 Recherche de seuil En diminuant lintensité de stimulation: - La latence augmente - Lamplitude diminue Le seuil audiométrique est défini par lintensité minimale permettant lobtention de londe V Le seuil de londe V correspond au seuil auditif à dB près

39


Télécharger ppt "METHODES DEXPLORATION OBJECTIVES. OTO-EMISSIONS ACOUSTIQUES."

Présentations similaires


Annonces Google