La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Evolution de lHomme Théories et débats autour de la naissance de lhumanité Cours Ifsi 1ere année 2008-2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Evolution de lHomme Théories et débats autour de la naissance de lhumanité Cours Ifsi 1ere année 2008-2009."— Transcription de la présentation:

1 1 Evolution de lHomme Théories et débats autour de la naissance de lhumanité Cours Ifsi 1ere année

2 2 1) Comment reconstituer lhistoire de lhomme ? L'histoire de l'homme avant l'apparition de l'écriture ne peut se faire quà partir de traces, ou de restes d'activités humaines L'histoire de l'homme avant l'apparition de l'écriture ne peut se faire quà partir de traces, ou de restes d'activités humaines Cest le cas des pierres taillées, des parois gravées ou peintes, des statues, des objets mobiliers. Cest le cas des pierres taillées, des parois gravées ou peintes, des statues, des objets mobiliers. Ou des traces retrouvées dans l'environnement : Ou des traces retrouvées dans l'environnement : empreintes de pieds dans de la boue fossile, des foyers d'habitation, des amas de détritus, restes de cuisine avec des os rongés ou cassés. Mais l'information la plus utile sobtient par l'analyse scientifique des restes de corps : os, dents et même cheveux. Mais l'information la plus utile sobtient par l'analyse scientifique des restes de corps : os, dents et même cheveux.

3 3 1-1) Outils et méthodes de la paléontologie humaine La fouille par strates successives (outils adaptés : tamis) La fouille par strates successives (outils adaptés : tamis) Les pièces seront traitées avec un fixateur et sécurisées par un moulage (plâtre) Les pièces seront traitées avec un fixateur et sécurisées par un moulage (plâtre) En paléontologie humaine : En paléontologie humaine : Lanatomie comparée permet de différencier homme/primate (os du bassin, colonne vertébrale, bipédie, dentition) Lanatomie comparée permet de différencier homme/primate (os du bassin, colonne vertébrale, bipédie, dentition) De faire des études comparatives pour établir le classement daprès des pièces déjà classées. De faire des études comparatives pour établir le classement daprès des pièces déjà classées. De reconstruire le paléo-environnement : à partir de traces de la faune (pollen, insectes) ; du climat ; des éruptions volcaniques antérieures De reconstruire le paléo-environnement : à partir de traces de la faune (pollen, insectes) ; du climat ; des éruptions volcaniques antérieures Lanalyse de la dentition est importante : Pour connaître le type de mastication, le mode alimentaire. Lanalyse de la dentition est importante : Pour connaître le type de mastication, le mode alimentaire. Utilisation de lanalyse moléculaire pour le séquençage de lADN Utilisation de lanalyse moléculaire pour le séquençage de lADN Datation au carbone 14 (isotope) Datation au carbone 14 (isotope)

4 4 Exemple de fouille: site de Ménez-Drégan, Plouhinec dans le Finistère (cnrs éds.)

5 5 1-2) La bipédie un signe dhumanisation du singe Méthode de reconnaissance de la bipédie Méthode de reconnaissance de la bipédie La bipédie est lun des premiers traits à repérer pour différencier lhomme du singe et/ou qualifier un squelette comme étant humain On cherche à déterminer : On cherche à déterminer : Lexistence dun trou occipital avancé à la base du crâne présent en cas de bipédie Lexistence dun trou occipital avancé à la base du crâne présent en cas de bipédie un bassin large et évasé qui permet une meilleure stabilité durant la marche un bassin large et évasé qui permet une meilleure stabilité durant la marche des fémurs obliques par rapport à la verticale, ce qui permet aux pieds d'être à l'aplomb du centre de gravité des fémurs obliques par rapport à la verticale, ce qui permet aux pieds d'être à l'aplomb du centre de gravité un pouce parallèle aux autres orteils avec l'existence d'une voûte plantaire un pouce parallèle aux autres orteils avec l'existence d'une voûte plantaire des membres antérieurs raccourcis. des membres antérieurs raccourcis.

6 6 2) La Préhistoire de lHomme Quest-ce que la préhistoire ? Quest-ce que la préhistoire ? Définition : période où l'homme n'a pas laissé de traces écrites, ou de signes. Définition : période où l'homme n'a pas laissé de traces écrites, ou de signes. Par opposition, l'histoire nous a laissé de nombreux documents écrits (ou gravés). Si l'idée est simple, son application est plus complexe. Par opposition, l'histoire nous a laissé de nombreux documents écrits (ou gravés). Si l'idée est simple, son application est plus complexe. En effet toutes les civilisations n'ont pas maîtrisé l'écriture au même moment. En effet toutes les civilisations n'ont pas maîtrisé l'écriture au même moment. Quand les Égyptiens anciens gravaient la pierre ou écrivaient sur des papyrus, les Européens étaient loin dutiliser ce mode de communication. Quand les Égyptiens anciens gravaient la pierre ou écrivaient sur des papyrus, les Européens étaient loin dutiliser ce mode de communication. La préhistoire peut également être définie par l'apparition de l'humanité et des premiers représentants de l'espèce Homo (hominidés) La préhistoire peut également être définie par l'apparition de l'humanité et des premiers représentants de l'espèce Homo (hominidés)

7 7 2-1) Les grandes étapes de la préhistoire En 7 millions d'années les hominidés ont accompli des pas de géant : En parcourant des milliers de kilomètres pour conquérir de nouveaux territoires. En parcourant des milliers de kilomètres pour conquérir de nouveaux territoires. Du berceau africain l'Homo habilis a commencé son périple, il y a 3 millions d'années, Du berceau africain l'Homo habilis a commencé son périple, il y a 3 millions d'années, puis c'est au tour d'Homo erectus et enfin d'Homo sapiens de conquérir la terre. puis c'est au tour d'Homo erectus et enfin d'Homo sapiens de conquérir la terre. 3 théories expliquent ces migrations : 3 théories expliquent ces migrations : Les théories du Monocentrisme, du Pluricentrisme, et la théorie intermédiaire Les théories du Monocentrisme, du Pluricentrisme, et la théorie intermédiaire

8 8 2-2) Les trois théories La théorie monocentriste Autrement appelée l« Out of Africa » ou en français la théorie de « LArche de Noé » (Rien à voir avec la religion) Autrement appelée l« Out of Africa » ou en français la théorie de « LArche de Noé » (Rien à voir avec la religion) Situe l Afrique comme berceau de lhumanité. Situe l Afrique comme berceau de lhumanité. Elle considère 3 grandes migrations humaines connues (Homo habilis, Homo erectus, Homo sapiens). Respectivement, il y a 2M, 1M années et entre et ans av J.-C. pour lhomme moderne. Elle considère 3 grandes migrations humaines connues (Homo habilis, Homo erectus, Homo sapiens). Respectivement, il y a 2M, 1M années et entre et ans av J.-C. pour lhomme moderne. La théorie Pluricentriste ou du candélabre Une grande migration humaine, celle dHomo erectus 2M, qui se décline en Homo sapiens localement. Une grande migration humaine, celle dHomo erectus 2M, qui se décline en Homo sapiens localement. La théorie réticulée ou intermédiaire Des migrations constantes à partir de 2M dannées ; accompagnées dun mixage des populations. Des migrations constantes à partir de 2M dannées ; accompagnées dun mixage des populations. NB: Depuis le 15 juillet 2007, cest la théorie de l« Out of Africa » qui été confirmée. Homo sapiens a quitté lAfrique et sest répandu en supplantant les autres hominidés. NB: Depuis le 15 juillet 2007, cest la théorie de l« Out of Africa » qui été confirmée. Homo sapiens a quitté lAfrique et sest répandu en supplantant les autres hominidés.

9 9 2-2) Les trois théories

10 10 3) Les grandes étapes de lévolution La domestication du feu estimée à ans av J-C., permet aux hominidés de passer un cap. estimée à ans av J-C., permet aux hominidés de passer un cap. Méthode : par percussion (silex) ; par friction (deux végétaux secs frottés) Méthode : par percussion (silex) ; par friction (deux végétaux secs frottés) Usage du feu : protection pendant les périodes de grand froid ; chauffage dans la grotte ; défense face aux animaux ; cuisson de la viande ; avantage sur les autres populations Usage du feu : protection pendant les périodes de grand froid ; chauffage dans la grotte ; défense face aux animaux ; cuisson de la viande ; avantage sur les autres populations Les transformations physiques Différenciation avec les autres primates : bifurcation homme/singe Différenciation avec les autres primates : bifurcation homme/singe Augmentation de la taille du cerveau, Augmentation de la taille du cerveau, Acquisition de la bipédie Acquisition de la bipédie Corps de plus en plus gracile/harmonieux Corps de plus en plus gracile/harmonieux Acquisition du langage, de la communication Acquisition du langage, de la communication

11 11 La fabrication d'outils du plus simple (un galet tranchant à une ou deux faces) du plus simple (un galet tranchant à une ou deux faces) au plus complexe (un propulseur) pour la chasse au plus complexe (un propulseur) pour la chasse Usage : racler, trancher, dépecer, lancer... Usage : racler, trancher, dépecer, lancer... LArt préhistorique (30000 à av J.-C.). Début de conscience du Monde ; peut être de soi ? Début de conscience du Monde ; peut être de soi ? Il se composait de : Il se composait de : lart paléolithique, avec lart pariétal au fond des grottes lart paléolithique, avec lart pariétal au fond des grottes lart rupestre ou néolithique sur roche sous abris ( av J-C) lart rupestre ou néolithique sur roche sous abris ( av J-C) Art du totémisme ou empreinte de chamanisme ? Art du totémisme ou empreinte de chamanisme ? Deux explications possibles : Si totems danimaux, ils garantissaient une bonne chasse Si totems danimaux, ils garantissaient une bonne chasse Si chamanisme, la grotte serait un lieu de passage entre 2 mondes Si chamanisme, la grotte serait un lieu de passage entre 2 mondes

12 12 4) La marche de lévolution

13 13 Une image très représentative de lévolution de lhomme mais qui est fausse. Lapparition de lhomme nest pas linéaire ! Lévolution nest pas une succession logique despèces, aboutissant à un être final : Homo sapiens. Lévolution nest pas une succession logique despèces, aboutissant à un être final : Homo sapiens. Au contraire, notre arbre généalogique possède de nombreuses branches qui se développent et parfois se brisent. Au contraire, notre arbre généalogique possède de nombreuses branches qui se développent et parfois se brisent. Lespèce humaine a vu le jour pour plusieurs raisons, liées au hasard et à ses capacités dadaptation en fonction des incidents climatiques et à lévolution écobiologique de la planète, de plus en plus favorable à la vie. Lespèce humaine a vu le jour pour plusieurs raisons, liées au hasard et à ses capacités dadaptation en fonction des incidents climatiques et à lévolution écobiologique de la planète, de plus en plus favorable à la vie. Lévolution se fait par deux bifurcation Homme-singe vers 10MA et pré- humain genre Homo vers 3MA Lévolution se fait par deux bifurcation Homme-singe vers 10MA et pré- humain genre Homo vers 3MA Rappel : l'orang-outan présente 3,46% de divergence moléculaire avec l'homme, le gorille 1,84%, le chimpanzé seulement 1,61% Rappel : l'orang-outan présente 3,46% de divergence moléculaire avec l'homme, le gorille 1,84%, le chimpanzé seulement 1,61%

14 14 4-1) Lenchaînement des espèces Aegyptopithèque 35 M dannées (Egypte) Petit singe arboricole de 4 kg (proche du Lémurien) Petit singe arboricole de 4 kg (proche du Lémurien) Il évoluait à quatre pattes, avait une queue préhensile pour saccrocher, Il évoluait à quatre pattes, avait une queue préhensile pour saccrocher, premier animal placentaire à avoir une dentition premier animal placentaire à avoir une dentition Habitat : forêt luxuriante, climat équatorial ; faune variée Habitat : forêt luxuriante, climat équatorial ; faune variée Proconsul africanus : M dannées Espèce Dryopithèques (le plus ancien représentant) Espèce Dryopithèques (le plus ancien représentant) Ancêtre des chimpanzés Ancêtre des chimpanzés Morphologiquement, c'est un singe sans queue, arboricole et quadrupède Morphologiquement, c'est un singe sans queue, arboricole et quadrupède Taille variable 90 cm, poids entre 5 à 70 kg (dimorphisme sexuel ou variétés ?) Taille variable 90 cm, poids entre 5 à 70 kg (dimorphisme sexuel ou variétés ?) Habitat variable: niches arborées/clairières/forêts denses Habitat variable: niches arborées/clairières/forêts denses Arboricole et/ou terrestre Arboricole et/ou terrestre

15 ) Toumaï : un préhumain de 7 millions d'années Toumaï, qui signifie « espoir de vie » en langue Goran. Toumaï, qui signifie « espoir de vie » en langue Goran. Il a été découvert au nord du Tchad Il a été découvert au nord du Tchad Le squelette de Toumaï est très incomplet. Le squelette de Toumaï est très incomplet. Il est constitué d'un crâne complet mais déformé Il est constitué d'un crâne complet mais déformé Toumaï est l'ancêtre le plus vieux de l'humanité connu à ce jour. Toumaï est l'ancêtre le plus vieux de l'humanité connu à ce jour. Il appartient à une nouvelle espèce, Sahelanthropus Tchadensis. Il appartient à une nouvelle espèce, Sahelanthropus Tchadensis. Taille : entre 1,10m et 1,30m Taille : entre 1,10m et 1,30m Poids oscillant entre 25 et 35 kg Poids oscillant entre 25 et 35 kg Il présente un front fuyant. Individu mâle de 30 ans Il présente un front fuyant. Individu mâle de 30 ans Crâne avec bourrelets sus-orbitaires et des attaches musculaires importantes. Crâne avec bourrelets sus-orbitaires et des attaches musculaires importantes. La capacité de sa boîte crânienne est de 360 à 370 cm3, équivalente à celle des chimpanzés actuels. La capacité de sa boîte crânienne est de 360 à 370 cm3, équivalente à celle des chimpanzés actuels.

16 ) Les Australopithèques Ardipithecus ramidus : 4.4 millions d'années Il est à la racine de ce qui débouche sur le genre Homo Il est à la racine de ce qui débouche sur le genre Homo Il est considéré comme le plus ancien fossile dAustralopithecus afarensis. Il est considéré comme le plus ancien fossile dAustralopithecus afarensis. Il vivait ans avant Lucy Il vivait ans avant Lucy Lucy : 3.9 millions d'années Espèce d'Australopithecus afarensis assurant la transition vers les hominidés. Espèce d'Australopithecus afarensis assurant la transition vers les hominidés. Elle fut découverte en 1974 à l'Est du Rift africain par Yves Coppens et donna naissance à sa théorie de l'East Side Story pour expliquer la divergence hominidés-paninés: Elle fut découverte en 1974 à l'Est du Rift africain par Yves Coppens et donna naissance à sa théorie de l'East Side Story pour expliquer la divergence hominidés-paninés: A l'est du rift, les Hominidés se seraient développés en pré- australopithèques puis en Australopithèques « tailleurs de pierre » et enfin en Homo, sous la pression sélective de crises climatiques A l'est du rift, les Hominidés se seraient développés en pré- australopithèques puis en Australopithèques « tailleurs de pierre » et enfin en Homo, sous la pression sélective de crises climatiques Il la décrit comme une pré-femme de 1.10m, disposant dun petit cerveau, pesant environ 30 kg Il la décrit comme une pré-femme de 1.10m, disposant dun petit cerveau, pesant environ 30 kg

17 ) Les Australopithèques Dimorphisme marqué avec le mâle de 1.50m, pesant plus de 60 kg Dimorphisme marqué avec le mâle de 1.50m, pesant plus de 60 kg La position centrale de l'os crânien témoigne que son crâne était en équilibre sur son corps : Lucy se tenait droite La position centrale de l'os crânien témoigne que son crâne était en équilibre sur son corps : Lucy se tenait droite La structure de sa colonne vertébrale et de son bassin confirment que Lucy pouvait se déplacer sur ses deux pieds. La structure de sa colonne vertébrale et de son bassin confirment que Lucy pouvait se déplacer sur ses deux pieds. Avait une marche déhanchée, elle était donc assez handicapée et ne pouvait parcourir que de courtes distances. Avait une marche déhanchée, elle était donc assez handicapée et ne pouvait parcourir que de courtes distances. Abel (entre 3 et 3.5 millions) de l'espèce Australopithecus bahrelgazali, Abel (entre 3 et 3.5 millions) de l'espèce Australopithecus bahrelgazali, est le premier Australopithèque découvert à l'Ouest du Rift, au Tchad (Koro Toro). est le premier Australopithèque découvert à l'Ouest du Rift, au Tchad (Koro Toro). Abel avait un régime végétarien et frugivore Abel avait un régime végétarien et frugivore Abel fut capable d'émettre des sons. Abel fut capable d'émettre des sons. Il assure la transition avec le genre Homo car sa mâchoire est presque humaine. Il assure la transition avec le genre Homo car sa mâchoire est presque humaine.

18 18 Les Australopithèques, traces fossilisées

19 19 4-2) La conquête du monde A l'époque de Lucy, il y a 3.9 millions d'années, les conditions climatiques ont sérieusement changé. Avec des conséquences importantes sur le règne animal et végétal, particulièrement en Afrique orientale : La Terre connut un « coup de chaleur » : La Terre connut un « coup de chaleur » : les régions tropicales se sont asséchées, les régions tropicales se sont asséchées, la grande forêt devint herbeuse, pour évoluer graduellement en savane puis en prairie. la grande forêt devint herbeuse, pour évoluer graduellement en savane puis en prairie. Selon Yves Coppens Ce changement climatique entraîne une sélection des hominidés : développement de leur corps et de leur cerveau, développement de leur corps et de leur cerveau, il perd ses canines et devint omnivore, il perd ses canines et devint omnivore, il perd son prognathisme et son visage s'ouvre. il perd son prognathisme et son visage s'ouvre. L'angle facial acquis lui permet d'articuler L'angle facial acquis lui permet d'articuler

20 20 Les migrations hominidés (Le Monde)

21 ) L'Homo habilis (habile des mains) Homo habilis est le premier hominien (genre homo) Homo habilis est le premier hominien (genre homo) Son nom d homme habile vient du fait que ses fossiles sont associés à des pierres taillées Son nom d homme habile vient du fait que ses fossiles sont associés à des pierres taillées Il consommait de la viande (charognard). Il consommait de la viande (charognard). Apport en protéine qui consolida la musculature de l'Homo habilis et développa son cerveau Apport en protéine qui consolida la musculature de l'Homo habilis et développa son cerveau la morphologie de la main présente des phalanges longues et recourbées pour grimper aux arbres et un pouce opposable comme lhomme moderne. la morphologie de la main présente des phalanges longues et recourbées pour grimper aux arbres et un pouce opposable comme lhomme moderne. Son volume crânien variait entre 600 et 750 cm3 (celui de lhomme moderne est de 1350 cm3 en moyenne). Son volume crânien variait entre 600 et 750 cm3 (celui de lhomme moderne est de 1350 cm3 en moyenne). il mesurait de 1,10 m à 1,40 m il mesurait de 1,10 m à 1,40 m pesait 30 à 40kg pesait 30 à 40kg

22 22 Homo habilis, le début de la dextérité humaine. La main dhomo habilis (3° en partant de la gauche) est intermédiaire entre la main du singe et celle de lhomme

23 ) Homo habilis

24 24 Il a de longs bras qui descendent jusquaux genoux ; il est très poilu Il a de longs bras qui descendent jusquaux genoux ; il est très poilu Bipède, il marche mais ne peut pas courir Bipède, il marche mais ne peut pas courir Il crée des outils essentiels à sa survie : Il crée des outils essentiels à sa survie : outils en silex avec un ou deux côtés tranchants outils en silex avec un ou deux côtés tranchants Ses ossements crâniens sont relativement minces. Ses ossements crâniens sont relativement minces. Sa mâchoire arrondie présente un bourrelet externe, Sa mâchoire arrondie présente un bourrelet externe, ses molaires réduites lui donnaient un faciès plus humain que simiesque. ses molaires réduites lui donnaient un faciès plus humain que simiesque. Il ressemble aux Australopithèques mais également aux membres du genre Homo. Il ressemble aux Australopithèques mais également aux membres du genre Homo. Il est probable quil assura la transition entre les deux genres. Il est probable quil assura la transition entre les deux genres. L'Homo habilis représentait une population d'environ individus L'Homo habilis représentait une population d'environ individus Homo rudolfensis est un vague cousin (2,4 à 1,5 M années) Homo rudolfensis est un vague cousin (2,4 à 1,5 M années)

25 ) L'Homo erectus (lhomme dressé) 1er véritable bipède (il marche et peu courir) 1er véritable bipède (il marche et peu courir) Il vivait dans le nord du Kenya entre 1.7MA et ans Il vivait dans le nord du Kenya entre 1.7MA et ans Taille : 1,50 à 1,65m (dimorphisme moins marqué) Taille : 1,50 à 1,65m (dimorphisme moins marqué) poids : 45 à 55 kg poids : 45 à 55 kg Fossiles connus : Homme de Pékin et Homme de Tautavel Fossiles connus : Homme de Pékin et Homme de Tautavel Sa capacité crânienne varie entre 750 et 1000 cm3 Sa capacité crânienne varie entre 750 et 1000 cm3 Son crâne présente deux bourrelets : Son crâne présente deux bourrelets : un au-dessus des yeux, formant une longue arcade sourcilière, un au-dessus des yeux, formant une longue arcade sourcilière, lautre au-dessus de la nuque lautre au-dessus de la nuque

26 ) Homo erectus

27 27 Homo erectus est aussi appelé homo ergaster Il consommait de la viande et était un prédateur organisé en groupe Il consommait de la viande et était un prédateur organisé en groupe Il rivalisait avec les grands félins (tigres à dents de sabre, lions, hyènes) de lépoque pour les mêmes proies Il rivalisait avec les grands félins (tigres à dents de sabre, lions, hyènes) de lépoque pour les mêmes proies Homo erectus fut le premier à parcourir lAfrique du Sud et lAfrique de lEst Homo erectus fut le premier à parcourir lAfrique du Sud et lAfrique de lEst Entre 1M dannées et ans, on le retrouve des Tropiques au grand Nord, à lEurasie, de lIndonésie à la Chine. Entre 1M dannées et ans, on le retrouve des Tropiques au grand Nord, à lEurasie, de lIndonésie à la Chine. Population évaluée à plusieurs millions dindividus Population évaluée à plusieurs millions dindividus En plus des outils, Homo erectus maîtrisait la technique du feu En plus des outils, Homo erectus maîtrisait la technique du feu

28 28 La présence de Homo erectus a duré 1M dannées. La présence de Homo erectus a duré 1M dannées. Il a lui même évolué, la taille de son cerveau en témoigne : Il a lui même évolué, la taille de son cerveau en témoigne : Celle des premiers représentants fossiles nétait pas supérieure à celle des anciens hominidés (volume entre 750 et 800 cm3). Celle des premiers représentants fossiles nétait pas supérieure à celle des anciens hominidés (volume entre 750 et 800 cm3). 1M dannées plus tard, sa capacité crânienne atteignait 1100 à 1300 cm3 1M dannées plus tard, sa capacité crânienne atteignait 1100 à 1300 cm3 Polémique entre homo erectus et homo ergaster (lartisan) Polémique entre homo erectus et homo ergaster (lartisan) Ergaster désigne de + en + lhomo erectus dAfrique, Ergaster désigne de + en + lhomo erectus dAfrique, Erectus est une terminologie de + en + consacrée à lespèce asiatique. Erectus est une terminologie de + en + consacrée à lespèce asiatique. Son descendant Homo heidelbergensis à occupé lEurope, est considéré comme un pré-néandertalien Son descendant Homo heidelbergensis à occupé lEurope, est considéré comme un pré-néandertalien

29 ) La lignée dhomo erectus daprès Lionel Coutot

30 30 4-3) Lhomme de Néandertal, Lhomme de Néandertal se sépare de son ancêtre homo erectus il y a ans Lhomme de Néandertal se sépare de son ancêtre homo erectus il y a ans Il fut découvert dans la vallée de Néander (Allemagne). Il fut découvert dans la vallée de Néander (Allemagne). Sa disparition nest toujours pas expliquée Sa disparition nest toujours pas expliquée Il cohabita avec lhomme de Cro-magnon durant 5000 ans (Europe) à ans (Proche Orient) Il cohabita avec lhomme de Cro-magnon durant 5000 ans (Europe) à ans (Proche Orient) Taille : 1,65m ; poids : 70 à 90kg Taille : 1,65m ; poids : 70 à 90kg Sa capacité crânienne était en moyenne 10% supérieure à lhomme moderne Sa capacité crânienne était en moyenne 10% supérieure à lhomme moderne Bourrelets sus-orbitaires saillants Bourrelets sus-orbitaires saillants Os du nez fortement relevés Os du nez fortement relevés Mandibule massive, menton fuyant Mandibule massive, menton fuyant

31 31 4-3) Mode de vie Mode de vie Mode de vie Très robuste, il vécut ans (3 x longtemps que nous !) Très robuste, il vécut ans (3 x longtemps que nous !) Adapté au climat rude de la période glacière, il se couvrait de peaux danimaux. Adapté au climat rude de la période glacière, il se couvrait de peaux danimaux. Il parcourait de longues distances en établissant des campements temporaires. Il chassait le gros gibier (les cerfs et les rennes) et attaquait les fauves et les ours. Il parcourait de longues distances en établissant des campements temporaires. Il chassait le gros gibier (les cerfs et les rennes) et attaquait les fauves et les ours. Il enterrait ses morts Il enterrait ses morts Il vivait dans des grottes ou sous des abris rocheux, ou dans des huttes armées de baliveaux = os et de défenses de mammouths, couvertes de peaux. Il vivait dans des grottes ou sous des abris rocheux, ou dans des huttes armées de baliveaux = os et de défenses de mammouths, couvertes de peaux. Remarque : On a longtemps cru que lHomme de Néandertal était lancêtre direct de lhomme actuel. Remarque : On a longtemps cru que lHomme de Néandertal était lancêtre direct de lhomme actuel. On sait aujourdhui que lhomme moderne est apparu en Europe il y a environ ans On sait aujourdhui que lhomme moderne est apparu en Europe il y a environ ans La transition directe entre les deux espèces est impossible. La transition directe entre les deux espèces est impossible. Pas dinterfécondité vérifié. Pas dinterfécondité vérifié.

32 32 Cohabitation entre lhomme de Néandertal (à gauche) et Homo sapiens

33 33 4-4) Homo sapiens et lhomme de Cro-Magnon Homo sapiens : Homo sapiens : ans pour les plus vieux spécimens comme Homo sapiens Idaltu (Afrique, 2003) ans pour les plus vieux spécimens comme Homo sapiens Idaltu (Afrique, 2003). Homo sapiens descend dHomo erectus par une seconde branche = évolution spécifique de lespèce ? Homo sapiens descend dHomo erectus par une seconde branche = évolution spécifique de lespèce ? Il arrive en Amérique à la fin de la période glacière grâce aux calottes glacières Il arrive en Amérique à la fin de la période glacière grâce aux calottes glacières Taille :1,55m à 1,70m Taille :1,55m à 1,70m Poids : 50 à 70kg ; crâne : 1350 cm3 Poids : 50 à 70kg ; crâne : 1350 cm3 Il occupa toutes les régions du monde. Il occupa toutes les régions du monde. Il maîtrisait le feu et faisait des outils Il maîtrisait le feu et faisait des outils Homo sapiens est la preuve de lorigine africaine de lhomme moderne né de l« Out of Africa » Homo sapiens est la preuve de lorigine africaine de lhomme moderne né de l« Out of Africa »

34 34 4-4) LHomme de Cro-magnon (35000 ans) Taille : 1,70m à 2m ; Poids : 65 à 70kg Taille : 1,70m à 2m ; Poids : 65 à 70kg Il vivait en Europe et au Moyen-orient dans la plaine et la forêt, possédait des outils et maîtrisait le feu Il vivait en Europe et au Moyen-orient dans la plaine et la forêt, possédait des outils et maîtrisait le feu Il sagit dun Homo sapiens repéré sur une période précise. Il sagit dun Homo sapiens repéré sur une période précise. Vie artistique et spirituelle très développées (peintures rupestres, pierres taillées) Vie artistique et spirituelle très développées (peintures rupestres, pierres taillées) Cette évolution culturelle est la conséquence dune nourriture suffisante, laissant le temps pour la réflexion et la création de liens sociaux. Cette évolution culturelle est la conséquence dune nourriture suffisante, laissant le temps pour la réflexion et la création de liens sociaux. Il sinterrogeait sur le sens de la vie, de la mort et invoque les puissances surnaturelles lors de cérémonies consacrées au culte des esprits. Il sinterrogeait sur le sens de la vie, de la mort et invoque les puissances surnaturelles lors de cérémonies consacrées au culte des esprits. Leur langage se rapprochait de celui des aborigènes ou des chants indiens. Leur langage se rapprochait de celui des aborigènes ou des chants indiens.

35 35 Homo sapiens va migrer dans toutes les contrées accessibles Homo sapiens va migrer dans toutes les contrées accessibles La population atteint plusieurs dizaines de millions dindividus La population atteint plusieurs dizaines de millions dindividus Apparition de groupes distincts dans lespèce homo sapiens. Apparition de groupes distincts dans lespèce homo sapiens. Des évolutions morphologiques iront de pair avec cette « spéciation » de lespèce Des évolutions morphologiques iront de pair avec cette « spéciation » de lespèce Évolutions qui proviennent de la pression écobiologique (climat, faune, environnement) Évolutions qui proviennent de la pression écobiologique (climat, faune, environnement) On estime à ans lapparition de la morphologie définitive de lhomme moderne On estime à ans lapparition de la morphologie définitive de lhomme moderne Apparition des traits distinctifs entre groupes vers 5000 ans avant J-C, notamment celui de la couleur Apparition des traits distinctifs entre groupes vers 5000 ans avant J-C, notamment celui de la couleur

36 36 5) La question de la Race En anthropologie la race est une notion subjective. En anthropologie la race est une notion subjective. Cest une catégorie construite autant historiquement que socialement : Cest une catégorie construite autant historiquement que socialement : Historiquement, à travers les tentatives de classification par phénotypes (ensemble des caractères montrant linteraction des gènes et du milieu) Historiquement, à travers les tentatives de classification par phénotypes (ensemble des caractères montrant linteraction des gènes et du milieu) Socialement, de par les stéréotypes culturels affectées à chaque populations Socialement, de par les stéréotypes culturels affectées à chaque populations La perception de la race sappuie sur les traits distinctifs pour construire le déterminisme (la reconnaissance) et/ou lenfermement dans une catégorie. La perception de la race sappuie sur les traits distinctifs pour construire le déterminisme (la reconnaissance) et/ou lenfermement dans une catégorie. Elle suppose que la différence dun individu renvoie au partage de gènes communs marquant lappartenance à un groupe précis. Elle suppose que la différence dun individu renvoie au partage de gènes communs marquant lappartenance à un groupe précis.

37 37 On la expliqué, Homo sapiens constitue une seule et unique « espèce humaine » On la expliqué, Homo sapiens constitue une seule et unique « espèce humaine » En effet, le terme espèce recouvre les populations interfécondes pouvant se reproduire entre elles ! En effet, le terme espèce recouvre les populations interfécondes pouvant se reproduire entre elles ! Les populations humaines ont donc toutes le même patrimoine génétique Les populations humaines ont donc toutes le même patrimoine génétique La confusion entre la race et lespèce se joue en fait par la reproduction des groupes culturels La confusion entre la race et lespèce se joue en fait par la reproduction des groupes culturels La forte probabilité de choisir un partenaire dans un groupe avec lequel on partage les mêmes traits de culture renforçant cette perception. La forte probabilité de choisir un partenaire dans un groupe avec lequel on partage les mêmes traits de culture renforçant cette perception. Le phénomène culturel rejoint la race comme catégorie de classement et se substitue à elle. Le phénomène culturel rejoint la race comme catégorie de classement et se substitue à elle. Les variations de teintes sont liées à une adaptation au milieu Les variations de teintes sont liées à une adaptation au milieu Elles varient en fonction de la concentration de mélanine présente dans les mélanocytes (cellules de la peau) Elles varient en fonction de la concentration de mélanine présente dans les mélanocytes (cellules de la peau) La différence de teinte est une réponse à une exposition solaire durable (sur plusieurs générations) et savère être une adaptation physiologique La différence de teinte est une réponse à une exposition solaire durable (sur plusieurs générations) et savère être une adaptation physiologique


Télécharger ppt "1 Evolution de lHomme Théories et débats autour de la naissance de lhumanité Cours Ifsi 1ere année 2008-2009."

Présentations similaires


Annonces Google