La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens 5 octobre 2011 Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens 5 octobre 2011 Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens."— Transcription de la présentation:

1 1 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens 5 octobre 2011 Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens 5 octobre 2011

2 2 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Recentre la personne malade au centre des préoccupations. Objectif premier: une aide à améliorer la qualité de sa vie * laccès aux soins palliatifs et à laccompagnement est reconnu comme un droit pour toute personne dont létat le requiert (loi 9 Juin 1999); * personnes atteintes de maladies incurables, reconnues à un stade précoce, de tout âge, maladies chroniques, rares, ou orphelines, détresses aiguës ou subaiguës,cancers, insuffisances dorgane, polypathologies; *répondre aux besoins de la personne incurable dans sa globalité: biologique,mentale, familiale et sociale,matérielle,spirituelle, lunité du «corps global»; * replacée au centre avec ses proches, dans son environnement,le cadre naturel de vie, dans son projet de vie; *dans une organisation médico-psycho- socio- familiale, dans la continuité, le parcours personnalisé de soins (PPS) t aider l R Recentre la personne malade au centre des préoccupations. Objectif premier: une aide à améliorer la qualité de sa vie * laccès aux soins palliatifs et à laccompagnement est reconnu comme un droit pour toute personne dont létat le requiert (loi 9 Juin 1999); * personnes atteintes de maladies incurables, reconnues à un stade précoce, de tout âge, maladies chroniques, rares, ou orphelines, détresses aiguës ou subaiguës,cancers, insuffisances dorgane, polypathologies; *répondre aux besoins de la personne incurable dans sa globalité: biologique,mentale, familiale et sociale,matérielle,spirituelle, lunité du «corps global»; * replacée au centre avec ses proches, dans son environnement,le cadre naturel de vie, dans son projet de vie; *dans une organisation médico-psycho- socio- familiale, dans la continuité, le parcours personnalisé de soins (PPS) t aider l R

3 3 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices * le projet de soins discuté en pluridisciplinarité (RCP), curatifs, palliatifs préventifs,le cure.Exigences: soins compétents,adaptés,cohérents, anticipés; * en priorité lutte contre la douleur, préalable, une urgence,les symptômes pénibles,les inconforts, la iatrogénie; * de préférence, selon son souhait,dans le lieu habituel de vie avec les soignants de son choix * organisé selon un Parcours Personnalisé de Santé( pps,)comprenant des soins en tout lieu, domicile, établissements, pôles, maisons pluridiciplinaires, centres de santé, réseaux ou plateformes polyvalentes de santé dans la continuité et la proximité(zones de proximité); * la graduation des soins,selon lintensité des soins, domicile, hôpital, usp * le médecin généraliste du «premier recours»(loi hpst) assure lanimation et la coordination dune équipe pluridisciplinaire ville- hôpital,spécialistes,soignants, travailleurs sociaux, services à domicile( ssiad),associations * la» famille, première unité de soins»(Cicely Saunders) * prise en compte de la souffrance globale,»total pain»,le care,la relation daide intersubjective basée sur lécoute du ressenti s,, ( * le projet de soins discuté en pluridisciplinarité (RCP), curatifs, palliatifs préventifs,le cure.Exigences: soins compétents,adaptés,cohérents, anticipés; * en priorité lutte contre la douleur, préalable, une urgence,les symptômes pénibles,les inconforts, la iatrogénie; * de préférence, selon son souhait,dans le lieu habituel de vie avec les soignants de son choix * organisé selon un Parcours Personnalisé de Santé( pps,)comprenant des soins en tout lieu, domicile, établissements, pôles, maisons pluridiciplinaires, centres de santé, réseaux ou plateformes polyvalentes de santé dans la continuité et la proximité(zones de proximité); * la graduation des soins,selon lintensité des soins, domicile, hôpital, usp * le médecin généraliste du «premier recours»(loi hpst) assure lanimation et la coordination dune équipe pluridisciplinaire ville- hôpital,spécialistes,soignants, travailleurs sociaux, services à domicile( ssiad),associations * la» famille, première unité de soins»(Cicely Saunders) * prise en compte de la souffrance globale,»total pain»,le care,la relation daide intersubjective basée sur lécoute du ressenti s,, (

4 4 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Les soins au domicile ou en epha(d) * Les acteurs de la MG assurent les soins et se transmettent les informations sans retard (dossier ou cahier au chevet du malade. *Le généraliste fait appel aux services daides à domicile, la.d.m.r., les experts, le réseau ou lh.a.d., accepte de donner du temps (forfait)et de se former. *Il anticipe des prescriptions et lhospitalisation avant laggravation irréversible. Il ne prend une décision grave quen prenant avis du patient, des soignants,dun autre confrère, de la famille,( loi Léonetti) * La vie au domicile ou en institution nécessite une étroite coordination des acteurs,la capacité des aidants familiaux ou institutionnels à assurer la permanence, les soins fondamentaux, la tenue dun cahier de soins et les transmissions. *»la famille première unité de soins»(Cicely Saunders): informée, formée, écoutée,soutenue et suivie, reconnue en souffrance, rassurée, réconfortée,inversion des rôles * aidée dans la vie quotidienne,fonds Fnass (cpam), aides de lAPA( cg),aides de Les soins au domicile ou en epha(d) * Les acteurs de la MG assurent les soins et se transmettent les informations sans retard (dossier ou cahier au chevet du malade. *Le généraliste fait appel aux services daides à domicile, la.d.m.r., les experts, le réseau ou lh.a.d., accepte de donner du temps (forfait)et de se former. *Il anticipe des prescriptions et lhospitalisation avant laggravation irréversible. Il ne prend une décision grave quen prenant avis du patient, des soignants,dun autre confrère, de la famille,( loi Léonetti) * La vie au domicile ou en institution nécessite une étroite coordination des acteurs,la capacité des aidants familiaux ou institutionnels à assurer la permanence, les soins fondamentaux, la tenue dun cahier de soins et les transmissions. *»la famille première unité de soins»(Cicely Saunders): informée, formée, écoutée,soutenue et suivie, reconnue en souffrance, rassurée, réconfortée,inversion des rôles * aidée dans la vie quotidienne,fonds Fnass (cpam), aides de lAPA( cg),aides de

5 5 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Réintroduit laccompagnement, lapproche psychologique, le soin relationnel, le «care» *blessure morale, effraction de la réalité du sujet et de son organisation psychique, répercussions sur la vie quotidienne, * la souffrance globale (total pain) de Cicely Saunders faite de multiples composantes, peurs, pertes, image corporelle,crise existentielle... *relation daide,relation dautonomisation, repose sur lempathie, laccueil inconditionnel et la congruence ( authenticité de lêtre), croire en ses ressources * comprendre les réactions de défense ( E. Kübler-Ross), processus de cicatrisation, accompagner le cheminement Réintroduit laccompagnement, lapproche psychologique, le soin relationnel, le «care» *blessure morale, effraction de la réalité du sujet et de son organisation psychique, répercussions sur la vie quotidienne, * la souffrance globale (total pain) de Cicely Saunders faite de multiples composantes, peurs, pertes, image corporelle,crise existentielle... *relation daide,relation dautonomisation, repose sur lempathie, laccueil inconditionnel et la congruence ( authenticité de lêtre), croire en ses ressources * comprendre les réactions de défense ( E. Kübler-Ross), processus de cicatrisation, accompagner le cheminement

6 6 Intégrer la démarche palliative dans lensemble de lactivité hospitalière

7 7

8 8

9 9

10 10

11 11

12 12

13 13

14 14 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Loi HPST 21 juillet modernisation des établissements de santé: participent à la coordination des soins nouvelle gouvernance centrée sur le directeur,aux pouvoirs renforcés, assisté dun directoire composé de représentants du personnel dun conseil formé : 5 élus, 5 représentants des personnels et 5 personnes qualifiées, délibère sur la stratégie et le contrôle de la gestion de létablissement regroupement des hôpitaux :Communauté Hospitalière de Territoire, GCS Loi HPST 21 juillet modernisation des établissements de santé: participent à la coordination des soins nouvelle gouvernance centrée sur le directeur,aux pouvoirs renforcés, assisté dun directoire composé de représentants du personnel dun conseil formé : 5 élus, 5 représentants des personnels et 5 personnes qualifiées, délibère sur la stratégie et le contrôle de la gestion de létablissement regroupement des hôpitaux :Communauté Hospitalière de Territoire, GCS

15 15 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices 2 accès à tous à des soins de qualité soins de «premier recours» et continuité des soins regroupements des professionnels de santé 2 accès à tous à des soins de qualité soins de «premier recours» et continuité des soins regroupements des professionnels de santé


Télécharger ppt "1 Les soins palliatifs, un modèle de politiques sanitaire et sociale novatrices Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens 5 octobre 2011 Dr. Henri DELBECQUE- DU Amiens."

Présentations similaires


Annonces Google