La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETHIQUE ET GERIATRIE La maladie Alzheimer, un modèle. Dr Claude ROUGERON Généraliste Docteur es sciences en éthique médicale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETHIQUE ET GERIATRIE La maladie Alzheimer, un modèle. Dr Claude ROUGERON Généraliste Docteur es sciences en éthique médicale."— Transcription de la présentation:

1 ETHIQUE ET GERIATRIE La maladie Alzheimer, un modèle. Dr Claude ROUGERON Généraliste Docteur es sciences en éthique médicale

2 Introduction la question de la finitude et de la mort sens de la vie, de la vieillesse, de la vie Les rituels religieux et laïques Le lieu de la mort La mort cachée, devenue obscène Au fil de linstallation de ces évolutions : leuthanasie

3 Introduction apparaît la problématique de la personne gravement malade plus ou moins communicante, à la fois enjeu juridique, socio-économique et fardeau familial. Les problématiques soulevées par la maladie dAlzheimer prennent une allure teintée par lévolution sociologique globale de notre société ?

4 Introduction Des plans : plan cancer avec son train, les dépistages de masse, les recommandations médicales, les plans Alzheimer depuis 2001 Objectifs du Plan 2008 le renforcement de la dimension éthique de la prise en charge de la maladie, le développement de la recherche médicale, la simplification et lamélioration du parcours du malade et de sa famille, dans toutes ses dimensions, lamélioration de la prise en charge de la maladie dAlzheimer dapparition précoce

5 Les personnes âgées sont-elles malades ? Lâge de la maladie recule plusieurs facteurs de vieillissement ou de longévité. - facteurs génétiques : vie longue ou courte avec maladie. - facteurs liés au vécu de la maladie chronique, des traitements au long court ou labsence de traitement, le mode de vie, les ressources, le stress, lusure… - facteurs de linstant avec apparition dinégalité de réactions face à la maladie.

6 Des particularités sont bien décrites concernant la personne âgée malade la complexité médicale le risque de perte dautonomie Le risque accru de la iatrogénie la difficile juste place du soignant, entre lobstination déraisonnable et le renoncement thérapeutique, laddition des thérapeutiques et la hiérarchisation des priorités.

7 Regard éthique sur la mise en pratique du plan Alzheimer – la stigmatisation dune maladie terrible. Quel service médical rendu ajouté pour les prises en charge précoces ? Les camisoles chimiques ont-elles disparues ? Quen est-il de la place du consentement éclairé des personnes une juste intention quelle place à linformation du patient, stigmatisation de la maladie dAlzheimer et pression sur les soignants et les aidants proches ?

8 Regard éthique sur la mise en pratique du plan Alzheimer – De lintention au principe de finalité se poser la question de lintention qui conduit à laction, à la décision Quelle en est la finalité ? Comment déterminer la proportionnalité de ces soins par-delà le pronostic du malade, sa douleur, la souffrance de lentourage ? quelle place pour lintérêt du malade ?

9 Regard éthique sur la mise en pratique du plan Alzheimer – Quen est-il des données actuelles de la science ? Le concept devidence based medecine La compétence biomédicale La compétence relationnelle La compétence humaine du soignant

10 Regard éthique sur la mise en pratique du plan Alzheimer – de la maladie dAlzheimer à la personne âgée malade. le plan Alzheimer 2004 – 2007 a mis en place un certain nombre doutils médico-socio-économiques : les CLIC, lAPA, le délestage de la part socio-économique de la part médicale, louverture des unités de vie, lévolution des structures daccueil des personnes âgées, la formation du personnel soignant et bénévoles, concept du travail en équipe basé sur les notions de se connaître et se reconnaître entre soignants, bénévoles et aidants autour du malade.

11 UNE EQUIPE autour du PATIENT à domicile Pr Claude Rougeron. Le Pallium Ssiad HAD Réseaux Etat Economie Sécurité sociale Philosophie Théologie Art Sciences techniques Droit Coutumes cultures


Télécharger ppt "ETHIQUE ET GERIATRIE La maladie Alzheimer, un modèle. Dr Claude ROUGERON Généraliste Docteur es sciences en éthique médicale."

Présentations similaires


Annonces Google