La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le volley ball: les points essentiels De sa naissance à son essor sociétal : De sa pédagogie à la didactique : donner le goût de la pratique. De sa naissance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le volley ball: les points essentiels De sa naissance à son essor sociétal : De sa pédagogie à la didactique : donner le goût de la pratique. De sa naissance."— Transcription de la présentation:

1 Le volley ball: les points essentiels De sa naissance à son essor sociétal : De sa pédagogie à la didactique : donner le goût de la pratique. De sa naissance à son essor sociétal : De sa pédagogie à la didactique : donner le goût de la pratique. Polyvalence L3 2007

2 1 Une histoire récente Le volley-ball, né lui aussi de limagination dun éducateur, William G. Morgan, en 1895 dans un gymnase de lY.M.C.A., situé à Holyhoke (Massachusetts, Boston), se caractérise par le fait que les six joueurs des deux équipes ne se trouvent jamais opposés au coude à coude, séparés quils sont par un filet. La mintonette est donc au début un compromis entre le tennis et le basket ball La mintonette est donc au début un compromis entre le tennis et le basket ball neuf joueurs, libres de se faire autant de passes quils le voulaient. –Aire de jeu illimitée –nombre de passes illimitées dans le même camp –Nombre de joueurs illimités –1917 deux axes pour le volley USA : 6 à 8 joueurs, ht du net 2m44,terrain de 9X18 Asie : 9 joueurs, ht du net 2m30,terrain de 11X22

3 Une histoire, des évolutions dans une culture sociale dentre deux guerres 1.1 contextes historiques –Le pasteur William G. Morgan, directeur d'éducation physique à l'YMCA (Young Men Christian Association) d'Holyhoke dans l'état de Massachusetts en Le Pr. Halstead rebaptise la mintonette en volley ball en –La guerre : 1919 diffusion en France via les ports. –Le création de la FFVB sous le front populaire –les règles évoluèrent vers ce quelles sont désormais, selon les canons de la Fédération internationale (F.I.V.B.A.), créée en 1947 sous légide du Français Paul Libaud qui présida de longues années à ses destinées. 1.2 contextes culturels –Aujourdhui le volley-ball se targue dêtre : lun des sports les plus pratiqués, sinon «le» plus pratiqué, à travers le monde. 140 million de licenciés.Sport universitaire par excellence UNSS FFSU ( –Loisir, haut niveau et scolaire, féminin et masculin : sport pour tous toutes catégories sociales peuvent pratiquer longtemps (pque : Alors un sport mixte ? Alors une pratique adaptée pour APA ?)

4 Une Histoire par l image Le pasteur William G. Morgan YMCA d'Holyhoke dans l'état de Massachusetts.

5 De la « mintonette » en 1895 aux J.O de 2008 Pékin 1924 apparition du VB sur les plages françaises Médiatisation par le canal mondovision JO de Rome en Aux J.O de Tokyo 1964 le VB devient un sport olympique (10 équipes et 6 équipes ) et pour le Beach volley cest à Atlanta aux USA en 1996 (pque : une recherche dimages simpose entre les deux temps historiques ? )

6 2 Contextes et définitions Du haut niveau à la gestion de sa vie physique

7 Quelques repères essentiels définitions générales –Non interpénétration des espaces, attaque et défense dans le même temps, visuo-motricité et rapidité gestuelle prépondérante –Gestion dun rapport de force, mise en jeu de stratégies individuelles et collectives, choix dhabiletés motrices finalisé par un résultat (évaluation comparée). Anticipation –Il ny a pas de volley sans anticipation –Placement au point du chute avec ajustement occulo manuel ( oeil sur la balle et sur les surfaces de frappes). –Décentration progressive (ex: la réchappe) Approche différentielle –Primat de lefficacité (téléocinèses) - stabilité du milieu (sauf VB ext) – sociomotricité (Pierre Parlebas) – habiletés ouvertes et flexibilité des réponses

8 3 Formes et statuts sociaux Des savoirs scolaires aux savoirs sociaux transférables

9 Une variété de formes de volley à explorer Le jeu scolaire –Jeu réduit (1vs1, 2vs2, etc) –Gestuelle (répétition et variabilité des frappes, dissociation des ceintures) Le haut niveau salle –Puissance et maximalisation des actions (planification, PMA, suivi,...) –Médiatisation (télévision, règles Tie break, JO,...) Le haut niveau extérieur –Pratique éco centrée (tourisme, régionalisation, esthétisme,...) –Tournois et sponsoring (tournées et prix, promotion,...) Le loisir organisé –Corporatif (mixité sociale, adaptation des règles, convivialité 3e mi-temps,.. ) –Loi de 1901(assurance et protection,...) La pratique libre ou sauvage –VB sauvage (accident et gestion souple, formation minimale,...) –Retour au origine de la mintonette. Pque : Jacques Metzler : « Résoudre en acte, seul ou à plusieurs des cascades de problèmes non prévus à priori »

10 Transversalités Le libéro est un gardien Le duel serveur vs libéro ou réceptionneur Le demi centre en HB et le block La physiologie et son entraînement Les choix technico-tactiques (Malho- Teodoresco-Matzudera-Toyoda- Blain......) ou pédago tactiques (Metzler-Bonnefoy-Lahuppe- Marcenach...) Les espaces de jeu et les circulations de balles.....

11 4 Niveaux de jeu et terminologies De la gestuelle aux schémas tactiques : de lécole à la plage

12 4.1 le terrain : géographie de la pratique

13 4 2 Petites évaluations et petits repérages par les chiffres Indicateurs et les critères de réussite : nombre dactions positives sur le nombre total de balles jouées ou nombre de sorties positives sur nombre dentrées nombre de sorties plus nombre dentrées totales ===1 (ce chiffre est le ratio du nombre dactions plus ou zéro sur le nombre de total dactions positives,négatives ou dans la continuité du jeu. ) On peut suivre individuellement une personne et compter dans le niveau 3 par exemple le nombre dactions positives de toutes ses interventions en relation avec une touche de balle. Par exemple : Services plus, zéro ou négatifs. Réceptions plus,zéro ou négatives. Attaques plus, zéro ou négatives. Passes plus, zéro négatives. Si le ratio est 0,7 cela fait 70 % de réussite, si le ratio est 0,3 cela fait 30 % de réussite,etc.

14 Hauteurs des filets et âges des élèves, étudiants ou athlètes Items Benjamins(es) UNSS 6 e 5 e 2m10 Minimes UNSS 4 e 3 e 2m102m24 Cadets ( ettes) UNSS 2 nd 1 e 2m242m35 Juniors(es) UNSS Terminale2m242m43 Seniors(es)2m242m43

15 Niveau de jeu à repérer pour le pédagogue : Trois niveaux N1 N2 N3 (aléatoire, relais, orienté) Augmenter la précision gestuelle en : Attaque et service Passe Réception Contre et block (défense haute à une ou deux ou trois personnes) Récupération/soutien (défense basse et jeu sans ballon) Augmenter lefficacité technico-tactique par : La création singulière des schémas tactiques organiser pour les équipes la variété des combinaisons:création dincertitude dans lespace temps Augmenter lefficacité physique : Filières énergétiques PMA Anaérobie alactique Puissance musculaire détente- vitesse-souplesse Pque : 1 pour récupérer la balle et assurer le renvoi chez les autres, 2 pour organiser la progression de la balle vers la cible, 3 pour mettre ladversaire en difficulté, 4 pour créer de lincertitude chez ladversaire. Pque : 1 pour récupérer la balle et assurer le renvoi chez les autres, 2 pour organiser la progression de la balle vers la cible, 3 pour mettre ladversaire en difficulté, 4 pour créer de lincertitude chez ladversaire. 4.3 quelques caractéristiques « volleyballistiques »

16 5 Exemples concrets Premier geste de défense pour préparer lattaque !

17 5.1 Les trajectoires : service et passe dattaque NB : En rouge services smashés et en noir services tennis

18 Extrait de « De l'école aux associations », E. CHÊNE, C. LAMOUCHE, D. PETIT, 1985.

19 5.2 terminologie et schémas tactiques

20 6 Perspectives et prospectives Les nouvelles règles et la pédagogie ludique

21 En résumé le volley-ball dans les APS apparaît donc comme: Premièrement comme la gestion dun rapport de force médiée par le ballon dans un espace non interpénétré. Deuxièmement comme la mise en jeu de stratégies individuelles et collectives. Troisièmement comme le choix dhabiletés motrices finalisées par un résultat –Les instructions officielles de 1985 nous disent : «lenseignement de lEPS contribue à intégrer les pratiques des APS afin daméliorer les capacités des élèves et dinstaurer des compétences spécifiques.»

22 6.1 Nouvelles règles et conseils Le service tout le long de la ligne de fond Les scores : 3 sets gagnants 2 pts d écart Le libéro (sauf bjf et bjg) Les positions Le let au filet Les temps morts technique à 8 et 16 pts de 1 mn Le contre et les trois touches... Le jeu au pied

23 6.2 Pédagogie et didactique : pour plus tard ! Équilibre des équipes Équilibre des stratégies et des systèmes de jeu Repérer les niveaux N1 N2 N3 (ci- dessous) Communiquer et contextualiser les enjeux Plaisir de jouer : vers un savoir ludique La didactique pour gérer sa vie physique

24 Il faut passer d'un renvoi de sauvegarde à un renvoi pour viser. Le jeu de renvoi : N1 Solution N1 Solution : explorer les différentes frappes de balles, varier les hauteurs et les distances et les zones de déplacements, faire un maximum déchanges dans un jeu réduit.

25 Le jeu de relais Il faut passer d'un relayeur dos au filet à un relayeur perpendiculaire au filet. N2 Solution N2 Solution : Coopérer pour défendre son terrain, décentration par rapport au ballon, et coordination des actions par enchaînement de tâche.

26 Le jeu de l'attaque placée ou smashée : Il faut passer d'un passeur positionné à l'avance à un passeur qui se positionne en fonction de la trajectoire du ballon. N3 Solution N3 Solution : renforcer lattaque dans toute sa variabilité dans un premier temps puis la défense. Renforcer le rôle important des non porteurs de balle.

27 Le beach volley en 10 règles Se joue à 2 contre 2, il ny a pas remplacement. Le le terrain mesure 16m x 8m. La hauteur est identique au volley- ball de salle. Un match se joue en deux sets de 21 pts.Le tie-break en 15 pts. On change de côté tous les 7 pts. Tous les 5 pts au tie-break. Trois contacts, le contre compte comme une touche. Le ballon peut-être joué avec toutes les parties du corps. Le ballon ne peut être tenu, pas de feinte avec le bout des doigts ou la main ouverte, une relance ou réception ne peuvent se faire en touche haute,le ballon doit pas tourner plus de deux tours. Toute balle à ladversaire doit être effectuée dans laxe des épaules et du bassin. Une seule tentative de service est permise. Le joueur doit tourner à la récupération du service. Pénétration : les joueurs peuvent aller de lautre côté du filet sans gêner ladversaire. – Pque : toutes les balles sont frappées, pour la passe il faut privilégier la manchette qui ne sera jamais comptée comme faute.

28 Bibliographie : - « Power volley-ball », Arie Selinger et Joan Ackermann-Blount, Ed. Vigot, « Volley-ball, de lécole… aux associations », Elisabeth Chêne, Christine Lamouche, Dominique Petit, Ed. Revue EPS, « Volley-ball, du smash au match », Dominique Dottax, Ed. Vigot, « Fondamentaux de lentraînement technique »,FFVB, «Volley-ball : tome 1, les fondements pédagogiques et techniques », Yves Cloître, Ed. Amphora, 1987.

29 Bonne pratique et merci de votre écoute !


Télécharger ppt "Le volley ball: les points essentiels De sa naissance à son essor sociétal : De sa pédagogie à la didactique : donner le goût de la pratique. De sa naissance."

Présentations similaires


Annonces Google