La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Sciences 10 e MIC Le système respiratoire 1. 2 Le système respiratoire humain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Sciences 10 e MIC Le système respiratoire 1. 2 Le système respiratoire humain."— Transcription de la présentation:

1 1 Sciences 10 e MIC Le système respiratoire 1

2 2 Le système respiratoire humain

3 3 Ma représentation du système respiratoire humain

4 4 Mes représentations initiales Dessine sur le schéma les organes que tu sais déjà nommer. Note les légendes. Note 2-3 phrases sur ce que tu connais déjà du fonctionnement de ce système.

5 5 Anatomie du système respiratoire Questions 1. Lis le texte et entoure les mots de vocabulaire concernant l’appareil respiratoire. 2. Observe le schéma et aide-toi du texte et des mots que tu as entourés pour mettre les légendes. 3. Relis le texte et souligne en rouge les passages qui te permettent de savoir quel trajet suit l’air dans le système respiratoire. 4. Indique en rouge sur le schéma le trajet suivi par l’air.

6 Anatomie du système respiratoire Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires.

7 Anatomie du système respiratoire Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme. Les poumons sont des organes mous, spongieux, élastiques et légers. Le poumon droit comprend trois lobes et le gauche uniquement deux. Une enveloppe transparente et double entoure les poumons. Elle s’appelle la plèvre. Le cœur est situé entre les deux poumons. L’ensemble cœur-poumons est protégé par la cage thoracique. La cage thoracique est limitée dans le dos et les côtés par la colonne vertébrale et les côtes, en avant par le sternum et à la base par un muscle : le diaphragme.

8 8 nez bouche pharynx trachée artère poumons lobes cœur bronches bronchioles alvéoles pulmonaires diaphragme DroiteGauche

9 Anatomie du système respiratoire Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires. Quand tu inspires, l’air pénètre par le nez ou la bouche ; il traverse le pharynx, endroit de la gorge où passent à la fois les aliments avalés et l’air inspiré. Il s’engage dans la trachée artère, tube souple et rigide. L’air parvient aux deux bronches principales qui se ramifient et le conduisent dans un réseau de bronches de plus en plus petites appelées bronchioles. Les bronchioles se terminent par des petits sacs microscopiques : les alvéoles pulmonaires. On évalue à 700 millions le nombre d’alvéoles pour les deux poumons. Quand tu expires, l’air ressort par le nez ou la bouche en suivant le chemin inverse depuis les alvéoles pulmonaires.

10 10 nez bouche pharynx trachée artère poumons lobes cœur bronches bronchioles alvéoles pulmonaires diaphragme DroiteGauche

11 11 But de la respiration La respiration permet le ravitaillement des cellules en......................... et l’évacuation du........................................ qu’elles fabriquent. Les échanges entre l’oxygène et le dioxyde de carbone se passent dans les.................................................................passe de l’air dans le sang et le...................................... du sang dans l’air. oxygène (O 2 ) gaz carbonique (CO 2 ) alvéoles pulmonaires.L’oxygène (O 2 ) gaz carbonique (CO 2 ) Echanges gazeux

12 12 Alvéoles pulmonaires Capillaires sanguins Sang pauvre en O 2 Globules rouges Trajet de l’air Trajet du sang Echanges gazeux Sang riche en O 2 Air alvéolaire O2O2 CO 2

13 13 Composition de l’air inspiré et expiré Quels changements observes-tu ? La quantité d’azote et des autres gaz ne varie pas, la quantité d’O 2 diminue dans l’air expiré, la quantité de CO 2 augmente dans l’air expiré. Comment expliques-tu ces différences ? Nos cellules n’ont pas besoin d’azote, il est complètement rejeté. Nos cellules n’utilisent pas tout l’oxygène présent dans l’air inspiré. Il y a donc une partie de l’oxygène qui ressort dans l’air expiré. Nos cellules produisent du gaz carbonique qui est évacué par la respiration. Air inspiréAir expiré Azote 78 % Oxygène 21 %16 % Dioxyde de carbone 0.03 %~ 5 % Autres gaz ~ 1 %

14 14 Composition de l’air Composant% Azote78 % Oxygène21 % Autres gaz1 %

15 15 Quel réactif a été utilisé ? Ce réactif, en se troublant, nous a permis de mettre en évidence le rejet d’un gaz. Lequel ? Expérience sur l’air expiré Matériel : verre, eau de chaux, paille Manipulation : expire 10 fois dans la paille dont une extrémité est plongée dans l’eau de chaux présente dans le verre. De l’eau de chaux Le gaz carbonique

16 16 Modélisation de la respiration Matériel pour le modèle Composant du système respiratoire Bouteille en PET coupée fermée par un bouchon percé cage thoracique étanche Ballon et élastique pour le fixerpoumons Paille orifice + pharynx + trachée artère Gant en plastique et scotch pour le fixer diaphragme

17 17 Schéma du modèle paille bouchon élastique ballon bouteille gant

18 18 Fonctionnement de la respiration Quand on inspire, le diaphragme (un muscle) se contracte et s’abaisse. Cela crée un appel d’air et le poumon va se remplir d’air. Quand on expire, le diaphragme se relâche et remonte. L’air est expulsé hors du poumon.

19 19 C’est pas sorcier «Le tabac» ✴ A partir de 11’15’’

20

21

22 22 Le tabac

23 23 Quelques chiffres Nous inspirons et expirons en moyenne 18 fois par minute, soit 25 920 fois par jour, pour un total de 775 millions de respirations dans une vie de femme et 700 millions dans une vie d'homme. La quantité d'air inspirée chaque minute est de 6 litres lors d'une respiration normale. Elle peut atteindre 200 litres par minute lorsque la respiration s'accélère lors d'un effort. Ainsi, nous inspirons en moyenne chaque jour, dans nos 700 millions d'alvéoles, 12 000 litres d'air, soit plus de 4 millions de litres par an. Ce qui rend nos poumons si efficaces, c'est une surface d'échange entre le sang et l'air d'environ 100 m2, plus ou moins 2,4 km de capillaires et des globules rouges capables d'emporter, chacun, 1 milliard de molécules d'oxygène.

24 24 Le DDT ? L'ARSENIC ? Le MERCURE, le CADMIUM, le PLOMB ? L'AMMONIAC ? Le METHANOL ? L'ACETONE ? Le GOUDRON ? Saviez-vous ce que c’est ?

25 25 Le DDT est un insecticide très puissant utilisé sur de grandes surfaces. L'ARSENIC est un poison très violent utilisé pour augmenter la toxicité de certaines armes chimiques et comme anti-fourmi. Le MERCURE, le CADMIUM, le PLOMB sont des métaux que l'on trouve dans les batteries d'automobiles. L'AMMONIAC est un produit que l'on trouve dans de l'eau de javel, dans des engrais et dans certains explosifs. Le METHANOL sert d’antigel est est utilisé comme carburant pour les fusées. L'ACETONE est un produit chimique utilisé comme décapent à peinture ou pour enlever du vernis à ongle. Le GOUDRON est une substance noire que l'on tire du pétrole et qu'on utilise pour recouvrir les routes. Saviez-vous ce que c’est ?

26 26 La question est ETES-VOUS PRETS A FUMER CELA ?

27 27 Le DDT est un insecticide très puissant utilisé sur de grandes surfaces. Le DDT L'ARSENIC est un poison très violent utilisé pour augmenter la toxicité de certaines armes chimiques et comme anti-fourmi. L'ARSENIC Le MERCURE, le CADMIUM, le PLOMB sont des métaux que l'on trouve dans les batteries d'automobiles. Le MERCURE le CADMIUM le PLOMB L'AMMONIAC est un produit que l'on trouve dans de l'eau de javel, dans des engrais et dans certains explosifs. L'AMMONIAC Le METHANOL sert d’antigel est est utilisé comme carburant pour les fusées. Le METHANOL L'ACETONE est un produit chimique utilisé comme décapent à peinture ou pour enlever du vernis à ongle. L'ACETONE Le GOUDRON est une substance noire que l'on tire du pétrole et qu'on utilise pour recouvrir les routes. Effet du tabac sur la santé

28 28

29 29 Le tabac

30 30 Exercices 1 à 3 p.240

31 31 a.Les échanges gazeux entre l’air alvéolaire et le sang se déroulent au niveau des alvéoles. b.L’inspiration est un phénomène actif provoqué par la contraction des muscles respiratoires. c.L’eau de chaux permet de visualiser le rejet de dioxyde de carbone lors de l’expiration. d.Les gaz polluants émis par les cigarettes sont des substances toxiques provoquant des cancers. Exercice 1 p.240

32 32 Exercice 2 p.240 a.L’expiration fait intervenir des muscles respiratoires. b.L’air inspiré contient plus d’oxygène que l’air expiré. c.Au niveau des alvéoles, il y a passage d’oxygène de l’alvéole vers le sang. d.Les gaz polluants atmosphériques sont tous dus aux gaz d’échappement des véhicules. Faux l’air alvéolaire Vrai Faux Une partie des

33 33 34 2 1 INSPIRATION B R O N C H E C I G A R E T T E A L V E O L E Exercice 3 p.240

34 34 Différents types de respiration

35 35 Classification des animaux

36 36 Le lapin Classification : Dans quel milieu vit le lapin ? Dans quel milieu respire-t-il ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire du lapin ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Vertébrés → Mammifères Sur la terre (prairies,…) Dans l’air Aérienne Les poumons Pulmonaire

37 37 La grenouille Classification Dans quel milieu vit la grenouille ? Dans quel milieu respire-t-elle ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire de la grenouille ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Vertébrés → Amphibiens Sur la terre et dans l’eau Dans l’air Aérienne Les poumons Pulmonaire

38 38 L’escargot Classification : Dans quel milieu vit l’escargot ? Dans quel milieu respire-t-il ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire de l’escargot ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? 1er temps2e temps3e temps4e temps Orifice ouvertse fermefermés’ouvre Plancher s’abaisseremonte Invertébrés → Mollusques Sur la terre Dans l’air Aérienne Les poumons Pulmonaire

39 39 La truite

40 40 La truite Classification : Dans quel milieu vit la truite ? Dans quel milieu respire-t-elle ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quels sont les organes respiratoires de la truite ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Vertébrés → Poissons Dans l’eau Aquatique Les branchies Branchiale

41 41 La sauterelle Classification : Dans quel milieu vit la sauterelle ? Dans quel milieu respire-t-elle ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire de la sauterelle ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Invertébrés → Insectes Sur la terre (prairies,…) Dans l’air Aérienne Les trachées Trachéenne

42 42 Le ver de terre Classification : Dans quel milieu vit le ver de terre ? Dans quel milieu respire-t-il ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire de le ver de terre ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Invertébrés → Vers Dans la terre humide - La peau Cutanée

43 43 Le dauphin Classification : Dans quel milieu vit le dauphin ? Dans quel milieu respire-t-il ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire du dauphin ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Vertébrés → Mammifères Dans l’eau Dans l’air Aérienne Les poumons Pulmonaire

44 44 Le dytique Classification : Dans quel milieu vit le dytique ? Dans quel milieu respire-t-il ? Comment nomme-t-on ce type de respiration ? Quel est l’organe respiratoire du dytique ? Par quel adjectif qualifie-t-on cette respiration ? Invertébrés → Insectes Dans l’eau Dans l’air Aérienne Les trachées Trachéenne

45 45

46 46 Respiration et milieux de vie La diversité des comportements respiratoires permet aux animaux d’occuper différents milieux. Quand le milieu de vie n’est pas le milieu de respiration, il leur faut s’adapter. Le type de respiration n’est pas forcément en lien avec le milieu de vie. Par contre, il existe un lien entre organe respiratoire et mode de respiration.

47 47

48 48 Tableau récapitulatif A l’aide des informations se trouvant sur les feuilles, fabrique un tableau récapitulatif comprenant : - les divers exemples d’animaux étudiés - leur classification - les différents modes de respiration - les différents milieux de respiration - les différents organes de respiration

49 49 Tableau récapitulatif Espèce animale Milieu de vie Milieu de respiration Organes respiratoires TerreEauAirEauPoumonsBranchiesTrachéesAutresClasification Ver de terre Escargot Sauterelle Dytique Grenouille Truite Lapin Dauphin

50 50 Tableau récapitulatif Espèce animale Milieu de vie Milieu de respiration Organes respiratoires TerreEauAirEauPoumonsBranchiesTrachéesAutresClassification Ver de terre XX Peau humide Vers Escargot XXX Mollusque Sauterelle XXX Insecte Dytique XXX Insecte Grenouille XXXX Peau en hiver Amphibien Truite XXX Poisson Lapin XXX Mammifère Dauphin XXX Mammifère

51 51 Exercices 1, 2, 3 p.132 Exercice 5 p.133

52 52 Chez les insectes, l’oxygène entré dans les trachées passe dans le sang. Les branchies des poissons sont formées de filaments qui portent des lamelles. Tous les vertébrés respirent à l’aide de poumons. Une paroi fine est une caractéristique des surfaces d’échanges. Exercice 1 p.132 Faux directement dans les organes Vrai Faux Certains Vrai

53 53 Exercice 2 p.132 Prélèvement d’oxygène et rejet de dioxyde de carbone Organe respiratoire caractéristique des poissons Groupe d’animaux qui respirent avec des trachées Respiration ou échanges gazeux respiratoires Branchies Insectes

54 54 Exercice 3 p.132 346 25 1 TRACHEOLE T R A C H E E B R A N C H I E O X Y G E N E P O U M O N A E R I E N N E

55 55 Exercice 5 p.133 La quantité d’oxygène et de dioxyde de carbone présents dans l’air qui circule dans le réseau des trachées d’un insecte a été mesurée au cours d’une expérience. Air ambiantAir dans les trachées Quantité d’O 2 (en %)21 %a. Quantité d’CO 2 (en %)0.03 %b. a.Pour l’oxygène, remplace le a. par une des propositions suivants suivantes : 4 %, 21 %, 38 %. Justifie. b.Pour le CO2, remplace le b. par une des propositions suivants suivantes : 0.01 %, 0.03 %, 6.5 %. Justifie. 4 %. L’oxygène est prélevé par les organes et la quantité dans l’air diminue. 6.5 %. Les organes rejettent du CO 2 dans l’air présent dans les trachées.

56 56 Exercices 1, 2, 3 p.142 Exercices 6 et 8 p.143

57 57 2 4 5 3 1 POUMON B R A N C H I E S INSECTES A E R I E N N E T R A C H E E S Exercice 1 p.142

58 58 Poissons, branchies, aquatiques, vertébrés Respiration, aquatique, aérienne, dytique Dauphin, aquatique, poumons, vertébré Exercice 2 p.142 Les poissons sont des vertébrés aquatiques qui respirent avec des branchies. Le dytique est un animal aquatique à respiration aérienne Le dauphin est un vertébré aquatique qui respire à l’aide de poumons.

59 59 Tous les animaux terrestres ont une respiration aérienne. Les vertébrés aquatiques respirent tous avec des branchies Les animaux terrestres respirent soit avec des poumons, soit avec des trachées. Les trachées sont formées de filaments riches en sang. Exercice 3 p.142 Faux aussi avec poumons Vrai Faux branchies Vrai

60 60 Les larves d’agrions vivent en permanence au fond de l’eau. Trois lamelles au bout de l’abdomen servent d’organes respiratoires. Exercice 6 p.143

61 61 Indique le mode de respiration de cet insecte. Cite deux ressemblances entre ces lamelles et les branchies d’un poisson. Nomme les tubes présents à l’intérieur de ces lamelles. Justifie le nom de ces tubes en rédigeant deux arguments. Exercice 6 p.143 Aquatique Fines et plates, en contact avec l’eau Trachées Ce sont des tubes fins, allongés et ramifiés et c’est un insecte.

62 62 Quand les larves de moustiques respirent, les valves du siphon sont écartées ; quand les larves se déplacent vers le fond de l’eau, les valves se ferment pendant toute la durée de la plongée. Exercice 8 p.143

63 63 Explique le rôle de ces 5 valves dans la respiration Nomme les organes respiratoires dans le siphon. Justifie. Qualifie le mode de respiration des larves de moustique. Quel animal étudié a un mode de respiration semblable ? Exercice 8 p.143 Les valves contrôlent l’entrée de l’air Trachées Le dytique Ce sont des tubes fins, allongés et ramifiés et c’est un insecte. Aérienne et trachéenne

64 64 Objectifs Date : insuffisantpassabletrès bien Nommer les différents organes du système respiratoire humain Expliquer le rôle des différents organes Reconnaître et légender les organes sur un schéma Distinguer les différents organes de respiration, leur ressemblance et leur spécificité Expliquer les échanges gazeux au niveau des organes respiratoires Citer quelques problèmes de santé apportés par le tabac Différencier les milieux de vie et les milieux de respiration des animaux Identifier les composants de l’air inspiré et expiré Déduire les organes respiratoires en fonction du milieu de respiration


Télécharger ppt "1 Sciences 10 e MIC Le système respiratoire 1. 2 Le système respiratoire humain."

Présentations similaires


Annonces Google