La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA MULTIPLICATION VEGETATIVE OU REPRODUCTION ASEXUEE I. Introduction Cette reproduction ne fait pas intervenir les organes sexuels. La fleur n'intervient.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA MULTIPLICATION VEGETATIVE OU REPRODUCTION ASEXUEE I. Introduction Cette reproduction ne fait pas intervenir les organes sexuels. La fleur n'intervient."— Transcription de la présentation:

1 LA MULTIPLICATION VEGETATIVE OU REPRODUCTION ASEXUEE I. Introduction Cette reproduction ne fait pas intervenir les organes sexuels. La fleur n'intervient pas lors de cette reproduction. La plante se multiplie à partir des organes végétatifs : tige, racine et feuilles. Il existe plusieurs modes de multiplication végétative : le marcottage, le bouturage, le stolonnage, la division de touffe, le greffage, le drageonnage et la culture in vitro

2 II. Le marcottage Des branches souples sont enterrées dans le sol. Des racines apparaissent au niveau de la partie enterrée. On sépare la marcotte du pied mère lorsque les racines sont formées (on sèvre la marcotte) Cette technique est utilisée pour le framboisier, le cotonéaster, le saule, la spirée,…le framboisier, le cotonéaster, le saule, la spirée,… Marcotte Pied-mère Marcotte

3 Retour

4 Les différents types de marcottage Le marcottage par couchage simple : Le marcottage par couchage simple : On utilise cette technique pour les plantes à rameaux souple (Forsythia, groseillier) ou bien pour les arbustes denracinement difficile (conifères) Le marcottage en serpenteau :Le marcottage en serpenteau : Cette technique est utilisé pour les plantes grimpantes ou encore rampantes. La méthode reste la même que pour le marcottage par couchage simple sauf que les rameaux seront courbés à plusieurs endroit, aux vues de la longueur de ceux-ci, afin dobtenir plusieurs plants. Le marcottage par buttage ou en cépée :e marcottage par buttage ou en cépée : Cette technique se pratique pour les arbustes ayant un enracinement facile tels que les fruitiers. Le marcottage aérien avec incision :Le marcottage aérien avec incision : On utilise le marcottage aérien pour les arbustes à enracinement difficile ou pour les plantes dintérieur.

5 Le marcottage par couchage simple consiste à incliner une branche vers le sol, à en enterrer une partie en vue de son enracinement. La partie aérienne est tuteurée. Retour

6 Le principe du marcottage en serpenteau reste le même que celui de couchage simple, mais les rameaux, plus longs et plus souples, sont courbés plusieurs fois. Ils demandent évidemment à être maintenus à chaque contact avec le sol. Retour

7 Le marcottage par buttage, ou en cépée, consiste à butter une plante pour que ses branches, enfermées dans la terre de la butée, émettent des racines à son contact. Retour

8 Marcottage aérien Retour

9 III. Le bouturage Une bouture (morceau de tige ou de feuille) est prélevée sur le pied-mère et des racines vont apparaître à son extrémité. C'est une technique rapide et peu coûteuse. Il est possible de tremper l'extrémité de la bouture dans des hormones de bouturage pour faciliter l'apparition des racines.

10 IV. Le stolonnage Certaines plantes possèdent des tiges modifiées (les stolons) qui portent une nouvelle plante à son extrémité. Exemples : le fraisier, le chlorophytum (ou plante araignée), la jacinthe d'eau,…

11 V. La division de touffe Certaines vivaces possèdent un grand nombre de tiges et forment une touffe de plus en plus volumineuse. La division de touffe consiste à séparer la souche en plusieurs fragments qui devront tous posséder des tiges et des racines. On peut utiliser cette technique pour étoffer un massif un peu dégarni.

12 Exemples : Aster, hélianthus, monarde, doronic,…

13 VI. Le greffage Lors du greffage, on associe une partie d'un végétal (le greffon) à un autre végétal qui lui sert de support et le nourrit (le porte-greffe). Ils deviennent une seule et même plante Il existe de nombreux types de greffes : greffe en fente, en écusson, en couronne, …

14 Greffe en chip-budding à oeil dormant de pommier, en train de débourrer

15 1. Buts et avantages Cest un moyen rapide de reproduire des plantes à partir de bourgeons ou de rameaux Cest une solution pour multiplier des variétés qui se reproduisent mal par semis. Permet une meilleure adaptation au sol (choix du porte-greffe). Ex : Poirier sur poirier franc sur sol calcaire et sur cognassier pour les sols acides Cultiver des variétés darbres fruitiers sous forme naines en sélectionnant le porte-greffe Taille du pommier selon le porte greffe utilisé

16 2. Précautions à prendre on greffe 2 plantes qui appartiennent à la même famille botanique Les outils de greffage doivent être toujours très propres pour ne pas propager de maladies. Exemple phylloxera de la vigne

17 3. Inconvénients présence de bourrelets cicatriciels sur la plante dans certains cas, la vie de la plante est réduite.

18 VII. Le drageonnage Les drageons sont les pousses provenant de bourgeons situés sur les racines. Le drageonnage consiste à retirer un drageon d'un pied mère. On va la pratiquer sur certaines espèces comme le lilas, la ronce à mûres, le mirabellier ou les pruniers par exemple. Le drageonnage est utilisé pour : éviter la prolifération des plantes envahissantes multiplier les vivaces Il est à noter que les plants obtenus par drageonnage ont eux par la suite tendance à drageonner encore plus.

19 VIII. La culture in vitro La Culture in Vitro est une technique de multiplication végétative visant à régénérer une plante entière à partir de cellules ou de parties de végétaux isolés dans un milieu nutritif. La culture in-vitro nécessite de travailler en milieu stérile.

20 Elle permet de cultiver des plants sans virus ou autres infections produire rapidement un grand nombre de plantules Elle est utilisée pour la création de nouvelles plantes (par exemple des plants génétiquement modifiés) Elle est utilisée pour la multiplication de plantes commerciales produisant peu ou pas de graines ; ou encore la conservation et multiplication despèces rares.

21 IX. Avantages et inconvénients de la multiplication végétative La reproduction asexuée est : Plus rapide Permet d'obtenir des plantes identiques au pied mère Souvent peu coûteuse Possède un bon taux de réussite Mais : La multiplication végétative transmet les maladies (virus, bactéries, champignons) Pas de création de nouvelles variétés


Télécharger ppt "LA MULTIPLICATION VEGETATIVE OU REPRODUCTION ASEXUEE I. Introduction Cette reproduction ne fait pas intervenir les organes sexuels. La fleur n'intervient."

Présentations similaires


Annonces Google