La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Symposium CNPC/SHO Karibe Convention Center, 18-19-20 Mai 2012 Dr Carole Cadet Day.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Symposium CNPC/SHO Karibe Convention Center, 18-19-20 Mai 2012 Dr Carole Cadet Day."— Transcription de la présentation:

1 Symposium CNPC/SHO Karibe Convention Center, Mai 2012 Dr Carole Cadet Day

2 Introduction Définition Données statistiques Un besoin réel Enjeux Défis Obstacles Perspectives Conclusions

3 Parvenir un jour a aborder professionnellement un malvoyant, de manière responsable et éclairée avec le respect de sa condition de limitation fonctionnelle, représente le défis le plus sérieux a relever dans le domaine de la Basse Vision en Haïti

4 La, cest la résultante dune déficience au niveau des yeux conduisant la personne a une incapacité fonctionnelle La "basse vision" est le terme utilisé pour désigner le handicap visuel modéré ou sévère non améliorable par médicament, lunettes, lentilles ou intervention chirurgicale. Cest quand lophtalmologue ne peut plus rien faire Sur le plan légal, cest une acuité visuelle du meilleur œil après correction, comprise entre 20/200 et 20/400, ou un champ visuel inférieur à 20° pour chaque œil.

5 A léchelle mondiale, on estime à plus de 50 millions les individus souffrants de malvoyance, et de lordre de 2 millions son augmentation annuelle. En Haïti on estime cette population à 300,000 malvoyants

6 Tout protocole de chirurgie comporte le volet complications, comme tout médicament a son side-effect La Basse Vision est le recourt de tous les patients faisant face à ces impasses visuelles et même des spécialistes embêtés par des résultats non satisfaisants et sans appel Transversalité (Ophtalmologie, Med Int)

7 Pour 300,000 personnes frappées de cette incapacité en Haïti, des problèmes sociaux, économiques et familiaux ne manqueront pas de se posés, dans ce contexte de pauvreté de stigmatisation et de manque d intérêt gouvernemental

8 Le glaucome La Cataracte La Rétinopathie diabétique La Dégénérescence maculaire liée à l âge Rétinite pigmentaire On peut souffrir de basse vision à tout âge, mais ce sont les personnes âgées qui sont le plus souvent atteintes Certaines malformations congénitales Traitements de longue durée

9 Eviter que la déficience (altération dune structure ou de sa fonction) visuelle évolue vers lincapacité et culmine à lhandicap Répondre au besoin en santé oculaire de nos patients souffrants de Basse Vision.

10 Un ophtalmologue Un opticien (pour le volet technique, faire essayer différents systèmes optiques grossissants, de la simple loupe au télé-agrandisseur informatique, les filtres protecteurs, autres aides…) Un rééducateur Basse Vision Unformateur en rééducation Une assistante sociale Un secrétaire

11 Pour les tâches en vision rapprochée, comme la lecture, l'écriture, la couture, les jeux de société et l'artisanat. Loupe à main Loupe sur pied Verres de lunettes Miroir grossissant

12 Grossissement en vision éloignée + de 12 pouces: localiser les signaux routiers, assister à des évènements sportifs ou regarder la télévision. Télescope monté sur les verres de lunettes Télescope monté à l'intérieur des verres de lunettes Télescope à main

13 Aide non optique. - Pas dutilisation de lentilles correctrices - Utilisée dans les tâches sollicitant à la fois la vision rapprochée et éloignée - Améliorer les éléments environnementaux, comme la luminosité et le contraste, en guise de soutien au fonctionnement visuel et de contrôle de la fatigue visuelle. Filtre coloré Gros caractères La taille de l'image est agrandie à la projection: Écran de micro-ordinateur Télévision en circuit fermé

14 Etant une vision fonctionnelle l'intérêt de la rééducation « basse-vision » est de tenir compte du besoin individuel de chaque patient Elle se fait parfois a domicile :

15 Absence de spécialiste forme en Basse vision Absence dintérêt pour cette branche de lophtalmologie par les décideurs de la Santé publique Aucune clinique de Basse vision existante

16 Former des spécialistes en Basse Vision: Médecins et Techniciens Créer des Boutiques de matériels spécialises Etablir des relations avec les pays, les institutions et les partenaires ou cette branche fonctionne Stimuler les jeunes Installer des cliniques ou des Centres de Basse vision dans les principaux hôpitaux départementaux pourvus d une clinique ophtalmologique fonctionnelle et fréquentée

17 Promesse de formation (Iris Mondial), au Pérou au mois dAout, avec la SPABV Préparation dun symposium sur la Basse vision par la SHAA avec Mme Denise Promesse de formation de 3 résidents en Base vision par la CCB

18 Dans un monde idéal, les soins de santé oculaire complets et optimaux seraient disponibles et accessibles a chaque citoyen. Malheureusement, ce monde idéal nexiste pas

19

20 Je vous remercie


Télécharger ppt "Symposium CNPC/SHO Karibe Convention Center, 18-19-20 Mai 2012 Dr Carole Cadet Day."

Présentations similaires


Annonces Google