La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bien vieillir « les deux mains sur le volant » Vieillir en pleine conscience Roger Thériault 418-650-2190 AREQ, Beauport, Côte-de-Beaupré, 16 janvier 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bien vieillir « les deux mains sur le volant » Vieillir en pleine conscience Roger Thériault 418-650-2190 AREQ, Beauport, Côte-de-Beaupré, 16 janvier 2013."— Transcription de la présentation:

1 Bien vieillir « les deux mains sur le volant » Vieillir en pleine conscience Roger Thériault AREQ, Beauport, Côte-de-Beaupré, 16 janvier 2013

2 Je pense que le travail du bien vieillir commence vraiment avec le troisième âge, entre 55 ans à 75 ans environ. Marie de Hennezel

3 Préalables à une vieillesse bien réussie Lacceptation La démystification Léquilibre Louverture aux autres et au monde

4 Les 3 temps de laprès 50 ans: La retraite Retrait du monde structuré du travail. Période dite aussi de maturescence. La vieillesse Dernière période de la vie, caractérisée par diverses pertes et une réduction de lautonomie. -Ladolescence de la vieillesse -Le vieil âge La fin de vie Période de la vie précédant la mort.

5 2 grandes périodes... Le troisième âge (±65 à ± 75 ans) (Ladolescence de la vieillesse) Le quatrième âge (±75 à ± 100 ans) (La vieillesse)

6 « Je suis convaincue que chaque être a un quadrant (quart) physique, émotionnel, intellectuel et spirituel. » Élisabeth Kübler-Ross *

7 Santé physique et vieillissement

8 2 concepts importants: Espérance de vie à la naissance (longévité): En progression constante. En 2011 au Québec:* - À la naissance: H:79.7, F: ans ( génération de 1941 ) : H18.9, F: 21.8 À noter: EVN en 1841: H: 45, F: 48 EVN en 1931: H: 56.2, F: 57.8 EVN en 2051: H: 85.5, F: 89 ( prévision) N.B. Peu sensible avant 1920, lécart H-F diminue. * Institut de la Statistique du Québec

9 Espérance de vie active (sans incapacité) Durée de vie en bonne santé* : - en 1998: H 65.4, F en 2006: H 66.5, F 68.3 La région de Chaudière-Appalaches affiche lespérance de vie en bonne santé sans incapacité la plus élevée en 2006 avec 69,5 années. Suivent les régions de la Capitale-Nationale et de Laval avec 68,9 années. À lopposé, lOutaouais et les Terres-Cries-de-la-Baie-James et le Nunavik accusent un retard sur le reste du Québec avec une espérance de vie en bonne santé de 64,1, 63,2 et 52,8 années, respectivement. *Institut de la statistique du Québec

10 Activité physique diversifiée Développer: Force et endurance musculaire Équilibre (6 e sens, très important) Flexibilité et agilité Aptitude aérobie

11 Une alimentation équilibrée 55% à 65% de glucides 15% de protéines 20 à 30% de lipides dont 10% maximum de gras saturés

12 Le guide alimentaire canadien 4 groupes d aliments: Pain et céréales: 5 à 12 portions Fruits et légumes: 5 à 10 portions Lait et produits laitiers: 2 à 4 portions Viandes et substituts: 2 à 3 portions *

13 Ma santé intellectuelle ou Mon mieux-être cérébral

14 LE CERVEAU Centre de toutes les commandes de lorganisme Neurones (cent milliards) et quelque connexions (synapses) chacun (10% activées à la naissance). (Cerveau: 2% du poids du corps, 20% de loxygène)

15 Le cerveau, sil nest pas malade, est lorgane du corps humain qui résiste le plus au temps. Cest notre meilleur atout pour bien vivre longtemps...,si on lui assure un fonctionnement optimal. Les maladies du cerveau sont à lorigine de 70% des états de grande dépendance de fin de vie.

16 Principales craintes... Problèmes de santé mentale ( dépressions, anxiété, stress, paranoïa, schizophrénie, etc) Problèmes cognitifs ( attention, jugement, orientation, apprentissage, mémoire, etc ) Démences (maladie dalzheimer,... ) Maladies neurologiques ( Parkinson,...)

17 Problèmes de santé mentale Certaines causes... Facteur génétique... Certains médicaments Maladies chroniques Douleurs chroniques Chagrin, pertes, deuil,... Solitude Insécurité ( financière ou autre) Retraite

18 Pistes de solution... Apprendre à se détendre Faire de lactivité physique Se distraire (loisirs) Entretenir vos relations amicales Solutionner vos problèmes Se donner un rythme de vie équilibrée Ayez confiance en vous Au besoin, consultez.

19 Problèmes cognitifs Certains facteurs de risque Âge: croît avec lâge Facteur génétique: limité Isolement physique et intellectuel Bas niveau détudes (peu ou pas de stimulations cognitives par la suite) Risque vasculaire (hypertension, cholestérol,diabète) Traumatismes crâniens

20 Pour prévenir ou retarder... Amorcer ou poursuivre une activité intellectuelle. Demeurer socialement actif et garder ou prendre des responsabilités. Éviter lisolement, le repliement sur soi

21 Un mot sur la mémoire... Le vieillissement affecte la mémoire et en particulier certaines de ses manifestations. Mais le vieillissement normal na pas en général deffets catastrophiques.

22 Les difficultés de mémoire sont plutôt modérées et différentes des déficits graves associés à la démence La mémoire à long terme est variable selon les caractéristiques individuelles et les expériences de vie antérieures

23 Âge et mémoire Stockage de la mémoireEffets de lâge Mémoire sensorielleLimités (voire nuls) Attention sélectiveCertaines différences liées à lâge Mémoire de travail Capacité de stockage Capacité générale Limités (voire nuls) Assez importants Mémoire à long terme Mémoire épisodique Mémoire sémantique Assez importants Meilleur score des adultes âgés Rappel de la mémoire à long terme Einstein Gilles O., McDaniel Mark A. Tout sur les petits et grands troubles de la mémoire, Payot, 2009, p. 49 Assez importants si absence dindices de rappel Limités avec indices de rappel

24 Démences et troubles cognitifs Maladie dAlzheimer* (causes multifactorielles) – Symptômes: perte de mémoire, de jugement et de raisonnement, sautes dhumeur, difficulté à accomplir les tâches familières... – Évolution: lente (7 à 10 ans), différents stades. *47.2% des démences (Canada), Béliveau et Gingras, 2009.

25 Deux formes de maladie: – Formes familiales ou liées à lhérédité (5% des cas). Se transmettent de génération en générations. Affectent 50% des enfants. Précoce: entre 30 et 50 ans (1 à 2%) Tardive: après 65 ans (± 3%) N.B. Selon des sources citées par Béliveau et Gingras: 25% hérédité (2 à 3% précoce, 15 à 25 % tardive), 75% sporadique

26 Formes communes (95% des cas) Frappe un peu au hasard. Évolue différemment (plus lente). Absence de traitement curatif ou préventif de la maladie. La médication actuelle ne peut que ralentir ou décaler les symptômes aux différents stades. Daprès Poirier et Gauthier, La maladie dAlzheimer. Le guide,

27 Facteurs de risques... Lâge Les gênes Le sexe (femmes plus touchées que les hommes) Le niveau dinstruction Les traumatismes à la tête Le diabète Cholestérol, hypertension, obésité, sédentarité, paresse intellectuelle, abus alcool ou drogues,... Daprès Marie Gendron, Le mystère Alzheimer.

28 Facteurs de protection... Exercice physique (plusieurs fois par semaine) Alimentation (pauvre en viande rouge, riche en viande blanche et poisson, fruits et légumes) Saines habitudes dactivité intellectuelle *

29 Ma santé affective

30 La chaleur du cœur empêche nos corps de rouiller

31 « Cest bien souvent laffectivité qui imprègne les relations de la fin dune vie » Charlotte Mémin « Laffectivité est pourtant au centre des mécanismes de résistance au vieillissement, capable à elle seule parfois de faire échec à la maladie ». Dr Jacques Waynberg

32 Ma vie affective: une habitation à géométrie variable Requiert: – Prévention – Entretien – Réparation

33 Prévention Ne pas laisser se creuser des distances entre moi et la société... i.e. continuer à sintéresser à la vie du monde daujourdhui,exercer une activité dans le milieu qui correspond à nos intérêts et à nos capacités N.B. La capacité de sintéresser dure plus longtemps que la capacité dagir.

34 Entretien Dabord, lestime de soi: Qui est au cœur du comportement d'un individu. C'est ce qui lui apporte la confiance, l'assurance, et c'est ce qui lui permet de progresser et de réussir. Cela permet de maintenir la cohérence et la continuité de notre existence, et donc notre satisfaction face à la vie. L'estime de soi est faite de quatre composantes: le sentiment de confiance, la connaissance de soi, le sentiment d'appartenance à un groupe et le sentiment de compétence et dutilité. Lestime de soi tendrait à se maintenir, voire à augmenter à la vieillesse. (George, 1995)

35 Ensuite, le réseau affectif: Évaluation Sélection Consolidation Développement...

36 Évaluer mon réseau affectif Personnes importantes pour moi Ce quelles mapportent ValorisationAffection amour Encouragement réconfort StimulationClarification, conseil Aide matérielle Bien-être physique Questions : Ces personnes savent-elles quelles sont importantes pour moi? Ai-je le goût de leur dire. Dois- je ajouter dautres personnes jadis importantes dans le passé?.. Daprès Jean-Luc Hétu, Psychologie du vieillissement, Groupéditions, p Qui sont les personnes importantes pour moi et je reçois quoi delle?

37 Réparation Diverses pertes viennent attaquer de front lhabitation de ma vie affective, en réduisent lun ou lautre des espaces et mobligent progressivement à vivre bien dans plus petit. Je dois restaurer au besoin mon réseau, assumer les deuils quentraînent ces pertes si je veux conserver en bon état ma santé affective.

38 Les trois morts de la vieillesse... La mort sociale: perte des statuts et des rôles professionnel, familial, conjugal. La mort psychique: réduction du champs dintérêt, altération et même perte de la mémoire, réduction du champs relationnel. La mort charnelle ou physique.

39 La vieillesse, cest l hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour le sage. – Proverbe Yiddisch *

40 Et mon esprit... – Est-il?... – En santé?...

41 « Le vieillissement réussi, particulièrement dans les dernières étapes de lexistence, passe par une spiritualisation progressive. À cette phase, le développement personnel devient de plus en plus difficile et apparaît comme une solution incomplète. La vie ne peut atteindre tout son sens que si elle est centrée sur quelque chose de plus grand et de plus profond que lindividu. » (Gilbert Leclerc)

42 Dun monde vers lautre... Extérieur Intérieur

43 Le spirituel: quest-ce? Spirituel intellectuel Cest ce par quoi lhomme tend à la réalisation de soi par lunification de son être autour dun sens et dun système de valeurs, dans le dépassement. (Bergeron, Richard, Naître à la spiritualité, Fides, 2002, p. 99)

44 Le spirituel... Il est rattaché à la question du sens. Lexpérience spirituelle devrait conduire à donner un sens unifiant, assis sur des valeurs, qui soit décisif et fondamental à la vie et qui puisse mener au dépassement de soi. Il est rattaché à la dimension de lintériorité de la personne, il fait appel à la conscience, au repositionnement de légo. Il nest pas donné au départ. On devient spirituel, par étapes...

45 Le sens de sa vie... Avec lavancé en âge, la question du sens ne peut pas être évacué. Si nous ne trouvons pas un sens à notre avenir, nous ruminerons le passé, gaspillant ainsi le temps qui nous reste, désespérant de lavenir...

46 PISTES DE DÉVELOPPEMENT Développer la connaissance de soi. Apprendre à « prendre du temps », à « lâcher prise* »... Faire son bilan de vie. Développer la pratique régulière de la méditation, cette gymnastique de lesprit, outil dunification et de dével. intérieur. Pratiquer le silence qui peut devenir source de vie spirituelle et une démarche intérieure qui favorise les bilans...

47 Pratiquer les vertus du grand âge Au moment où nos forces physiques sont moins présentes et où notre autonomie devient un peu plus défaillante, quels comportements ou qualités acquises peuvent nous permettre de trouver toujours un sens à la vie et den profiter au mieux?

48 La patience La gratitude La sérénité La compassion La douceur Lamour

49 En conclusion Bien vieillir, cest privilégier la vie, quoiquil advienne et se donner les outils disponibles pour pouvoir le faire. Je veux être partie prenante du voyage quest ma vie jusquà sa conclusion. « Je veux toute la vivre ma vie! » Quel beau projet, et qui ne laisse pas place à la solitude et à lennui!

50 Petite bibliographie De Hennezel, Marie, La chaleur du cœur empêche nos corps de vieillir, Robert Laffont, 2008, 239p Grün, Anselm, Lart de bien vieillir, Albin Michel, 2008, 202p Lenoir, Frédéric, Petit traité de vie intérieure, Plon, 2010, 194p. Hétu, Jean-Luc, Bilan de vie, Fides, 2000, 189p. De Hennezel, Marie, Mourir les yeux ouverts, Albin Michel, 2005, 185p. Grün, Anselme, Vieillir dans la sérénité, Médiaspaul, 2011, 183p.


Télécharger ppt "Bien vieillir « les deux mains sur le volant » Vieillir en pleine conscience Roger Thériault 418-650-2190 AREQ, Beauport, Côte-de-Beaupré, 16 janvier 2013."

Présentations similaires


Annonces Google