La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enfants victimes, parents maltraitants1 Magali TEILLARD DIRAT, Psychologue Département dUrgence et Post Urgence Psychiatrique Hôpital Lapeyronie CHRU de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enfants victimes, parents maltraitants1 Magali TEILLARD DIRAT, Psychologue Département dUrgence et Post Urgence Psychiatrique Hôpital Lapeyronie CHRU de."— Transcription de la présentation:

1 Enfants victimes, parents maltraitants1 Magali TEILLARD DIRAT, Psychologue Département dUrgence et Post Urgence Psychiatrique Hôpital Lapeyronie CHRU de Montpellier 16/10/2013

2 Enfants victimes, parents maltraitants2 Enfants maltraités : deux morts par jour LE MONDE | à 10h03 Mis à jour le à 10h55 |Par Gaëlle DupontGaëlle Dupont |

3 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants3 Négligence affective, humiliations caractérisées, agressions émotionnelles, violence sexuelle, violence intra-familiale et extra-familliale, exploitation à des fins commerciales… La maltraitance envers les enfants a toujours existé.

4 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants4 Les victimes sexpriment difficilement sur la problématique. Elles sont jeunes, faibles, vulnérables et non organisées. Elles subissent souvent la situation comme étant normale ou sen accommodent dans la souffrance (syndrome daccommodation) de plus elles disposent de peu dinfluence et de force pour changer la situation existante. Elles sont souvent liées émotionnellement et économiquement à lagresseur (lauteur) et donc dépendantes.

5 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants5 Les auteurs quant à eux se figent dans une sorte de conspiration du silence, véritable mur dindifférence. Peu empathiques ils ne ressentent pas le même niveau de culpabilité que leur victime. La victime porte ainsi la responsabilité de sa souffrance.

6 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants6 Cest une dialectique particulière qui sarticule comme un malentendu dans les rapports entre les enfants et certains adultes, telle la « confusion des langues » de Ferenczi.

7 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants7

8 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants8 I La maltraitance à travers lhistoire :

9 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants9 Lhistoire ne sinterroge guère sur les droits de lenfant et montre à quel point il a été lobjet de mépris de rejet… Aujourdhui encore lenfant est trop souvent pris comme objet ou enjeu du désir ou du non désir des adultes.

10 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants10 Dans son ouvrage lenfant et la famille sous lancien régime, Ariès (1973) démontre que la famille, dans son acceptation actuelle est une invention récente de la bourgeoisie du XIX° siècle. Lenfant na pas toujours été considéré comme un « être fragile », un sujet à part entière, nécessitant une considération et une protection particulière.

11 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants11 Le code Napoléonien (1804) stipule que « la puissance paternelle sexerce à la fois sur la personne et sur les biens de lenfant. Sur la personne, elle comporte un droit de garde, de direction et de surveillance, permettant aux parents de choisir lhabitation, dêtre maître de son éducation, de contrôler ses relations et sa correspondance. Elle leur confère même le droit demprisonner leur enfant (droit de correction)… »

12 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants12 FREUD écrit en 1919 « Un enfant est battu » article dans lequel il sinterroge sur « le rôle des châtiments corporels réels et leur composante sadique dans léducation familiale de lenfant et de leur impact sur les fantasmes de fustigation et la perversion sexuelle ».

13 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants13 Si dans les faits le droit de correction paternelle na été aboli quen 1935 en France, il reste dans les mentalités une survivance.

14 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants14 II Définition de la maltraitance

15 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants15 « Mauvais traitements subis par lenfant qui résultent dune action humaine qui est réprouvée, qui se produit dans lenvironnement immédiat et qui peut être prévenue » Def internationale de D.Finkelhor et J.Korbin 1988

16 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants16 « Les états parties prennent toutes les mesures législatives, administratives, sociales et éducatives appropriées pour protéger lenfant contre toute forme de violences, datteintes ou de brutalités physiques et mentales, dabandon ou de négligence, de mauvais traitements ou dexploitation, y compris la violence sexuelle, pendant quil est sous la garde de ses parents ou de lun deux… » Def de larticle 19 DE LA CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE LENFANT 20 NOVEMBRE 1989

17 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants17 « Lenfant maltraité est celui qui est victime de violences physiques, cruauté mentale, abus sexuel, négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement physique et psychologique. » def de lODAS 1993

18 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants18 La maltraitance est ainsi à comprendre comme un processus complexe qui sinscrit dans lhistoire de chacune des personnes impliquées, dans son contexte de vie et qui senracine dans lhistoire transgénérationnelle de la famille sans pour autant y être réduite.

19 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants19 III Elements de vulnérabilité à la maltraitance :

20 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants20 1.La place de lenfant et son statut : Enfant illégitime, né dun adultaire ou dun viol… Enfant « pansement » investi dune fonction réparatrice ou salvatrice mais quil nassure pas

21 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants21 2. Les circonstances de la grossesse ou de la naissance Grossesse pathologique, IVG envisagée, grossesse non souhaitée, géméllité, prématurité, rupture précoce des liens (hospitalisation, placements…)handicap, maladie chronique, troubles éprouvants pour les parents (refus alimentaires, pleurs incessants, troubles du sommeil…)

22 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants22 3. La vulnérabilité psychique du ou des parents mis en cause Deuil, maladie, séparation, épuisement, violences conjugales, peuvent favoriser des passages à lacte qui ne seraient pas survenus dans un autre contexte.

23 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants23 4. Les circonstances économiques et sociales Déracinement familiale culturel, isolement, chômage, mais aussi pressions professionnelles et conditions de travail éprouvantes…

24 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants24 5. Les troubles de la personnalité du ou des parents mis en cause Immaturité affective, instabilité, pathologie mentale avérée, dépression post partum, conduites addictives ou prise de toxiques.

25 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants25 A de multiples périodes de la vie, lenfant peut venir réactiver dans lhistoire des parents des blessures non cicatrisées contre lesquelles les parents vont sen défendre par de la violence. Il est plus simple dêtre dans un statut de celui qui contrôle et dirige, lauteur, que dêtre à la place de celui qui subit, la victime.

26 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants26 IV Les conséquences des maltraitances subies

27 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants27 1.Les traces physiques Le corps de lenfant peut être blessé de multiples façons… Les lésions directement observables Le syndrome de Münchhausen par procuration Les lésions limitées, enfant secoué, bousculé…

28 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants28 1.Les traces psychiques : Les violences physiques exercées contre lenfant apparaissent dans un contexte où les violences psychologiques sont étroitement liées : humiliation, chantage, menace, brimade, cruauté mentale, terreur, dénigrement, rejet, insulte. Lenfant battu est un enfant qui nest plus perçu par lauteur des coups comme un enfant, mais qui est lobjet/victime expiatoire des défaillances (en générales narcissique) du parent.

29 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants29 a.Troubles post-traumatiques Peuvent être multiple et sexprimer de façon durable, souvent caractérisés par des symptômes danxiété et des comportements dévitement, une perte dattachement, une diminution de lestime de soi et des relations interpersonnelles réduites…

30 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants30 b. Identification à lagresseur et confusion des langues Lenfant se trouve dans un contexte demprise et peut présenter face à celui qui le menace et lagresse une identification à lagresseur qui le conduit en particulier à sattribuer toute la responsabilité face aux violences subies. Ce mécanisme permet de comprendre le silence des enfants, mais également leur ambivalence à légard de lauteur lorsque les faits sont dénoncés.

31 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants31 c. La disqualification En référence au double de lien de G. Bateson, sentend dans linceste lorsque le parent, celui qui protège et éduque, vient dans le même temps, agresser son enfant, créant par conséquent une confusion intense pour celui qui la vit.

32 16/10/2013 Enfants victimes, parents maltraitants 32 d. Tentative de reprise de contrôle Les maltraitances subies peuvent conduire certains enfants à se structurer psychologiquement dans une relation dagresseur/agressé et avoir tendance à inverser les rôles lorsquils grandissent. Ils peuvent manifester des conduites de violences agies sur eux-mêmes (auto-mutilation, conduite ordalique…) ou contre les autres (répétitions dagressions) en particulier au sein des fratries.

33 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants33 e. Le clivage Un certain nombre denfants ne présentent pas de troubles apparents et continuent de grandir « comme si de rien nétait ».Ils ne se plaignent pas, nont pas de trouble du comportement, surinvestissent lécole, la blessure psychique est mise de côté. Cest un mécanisme de défense très couteux psychologiquement et susceptible de seffondrer lors dun nouveau traumatisme.

34 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants34 f. Le silence Les enfants qui restent dans le silence sans parvenir à élaborer une plainte ou les enfants qui ont tenté de solliciter de laide sans réponse, risque de reproduire inconsciemment des situations traumatisantes, de se mettre en danger et/ou dadopter des conduites ordaliques sorte dappel à laide muet.

35 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants35 g. Périodes de vulnérabilité psychique Certaines périodes de la vie de lenfant sont susceptibles de devenir des moments de vulnérabilité psychique réactivant les maltraitances subies. Ladolescence, la grossesse, le devenir parent, l'âge de leur propre enfant qui correspond à lâge auquel ils ont subies les maltraitances…

36 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants36 h. Intensité de limpact de la maltraitance dans lhistoire de lenfant Chaque enfant a des ressources qui lui sont propres, liées à son niveau de développement et aux ressources internes et externes quil a pu élaborer progressivement dès ses premiers moments de vie. Par conséquent limportance des troubles post traumatiques est différente dun enfant à un autre en fonction de son histoire et de ce quil vient réactiver.

37 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants37 En conclusion :

38 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants38 Limite de la prise en charge : Le déni partiel ou total des auteurs et des capacités dintrospection limitée…liée à leurs défaillances narcissiques que le lien familial permettait de combler…les empêche de se séparer de leur famille « psychiquement »… la mise en place de thérapie systémique par rapport à leur dynamique psychique peut être envisagée pour les auteurs…et les victimes…

39 16/10/2013Enfants victimes, parents maltraitants39 La maltraitance à légard des enfants a de multiples visages et des conséquences plurielles. Pour exister les enfants doivent être conçus, pensés dans un lien structurant aux parents, à la famille. Lorsque ce lien est mis à mal, cest tout le devenir de lenfant qui est remit en cause. Au-delà des blessures, il sagit dapporter à lenfant un maillage humanisant qui lui évitera de rester condamné à sa vulnérabilité et se sortir de lépreuve du trauma et continuer à vivre malgré tout, telle que peut lêtre la résilience (B.CYRULNIK)

40 Enfants victimes, parents maltraitants40 Merci pour votre attention… 16/10/2013


Télécharger ppt "Enfants victimes, parents maltraitants1 Magali TEILLARD DIRAT, Psychologue Département dUrgence et Post Urgence Psychiatrique Hôpital Lapeyronie CHRU de."

Présentations similaires


Annonces Google