La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Quelles sécificités de la prise en charge palliative pour lenfant ? Dr Matthias Schell, médecin coordinateur Équipe de soins de support, soins palliatifs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Quelles sécificités de la prise en charge palliative pour lenfant ? Dr Matthias Schell, médecin coordinateur Équipe de soins de support, soins palliatifs."— Transcription de la présentation:

1 1 Quelles sécificités de la prise en charge palliative pour lenfant ? Dr Matthias Schell, médecin coordinateur Équipe de soins de support, soins palliatifs pédiatriques, de ressource et daccompagnement Congrès URHSE, Puy en Velay le 26/09/13

2 2 Les soins palliatifs pédiatriques: Quels sont les enfants concernés? ( définition canadienne 2006) Groupe 1 Enfants présentant des conditions pour lesquelles un traitement curatif est possible. Les soins palliatifs peuvent être nécessaires pendant des périodes dincertitude ou quand les traitements curatifs sont inefficaces. Exemples : cancer, atteinte cardiaque, rénale ou hépatique importante. Groupe 2 Enfants présentant des conditions où une mort prématurée est inévitable. Ces enfants peuvent avoir besoin de longues périodes de traitements intensifs destinés à prolonger leur vie et à leur permettre de participer à des activités normales pour des enfants de leur âge. Exemples : fibrose kystique, dystrophie musculaire. Groupe 3 Enfants présentant des conditions progressives sans espoir de guérison. Les traitements offerts à ces enfants sont uniquement palliatifs et peuvent sétendre sur des années. Exemples : mucopolysacccharidose, Leucodystrophie, amyotrophie spinale, dystrophie neuroaxonale….

3 3 Les soins palliatifs pédiatriques: Quels sont les enfants concernés? (définition canadienne 2006) Groupe 4 Enfants présentant des problèmes neurologiques graves accentuant leur vulnérabilité et accroissant les risques de complications pouvant amener une détérioration non prévisible, mais considérée comme non progressive, de leur état. Exemples : accidents avec atteintes neurologiques, paralysie cérébrale grave. Groupe 5 Nouveaux-nés dont lespérance de vie est très limitée. Groupe 6 Membres dune famille ayant perdu un enfant de façon imprévue à la suite dune maladie, dune situation engendrée par une cause externe* ou dune perte dans la période périnatale Exemples : traumatismes, mortinaissances, avortements *Selon la dixième classification internationale des maladies (CIM-10), une cause externe peut être un accident de véhicule à moteur, une chute, une noyade ou une submersion accidentelle, une exposition à la fumée, au feu ou aux flammes, une lésion « auto-infligée » (suicide), une agression (homicide), ou toute autre cause non liée à une maladie.

4 4 Des SPP : quelles spécificités ? Lenfant, un être en développement : –notion de mort… –Quelle compétence et autonomie ? à participer à des décisions thérapeutiques ? à décrire des symptômes physiques, psychiques ou existentiels à lorigine dune éventuelle souffrance. –Quelle influence sur son autonomie de la «dépendance» relative par rapport aux parents ? –Enjeux de protection mais également de culpabilité.

5 5 Des SPP : quelles spécificités ? Rôle des parents : un rôle spécifique ? –responsable légal, –la responsabilité parentale –la relation triangulaire patient-parent-soignant est mise en tension dans des situations où lenjeu est la vie de son propre enfant. –Le risque est alors de passer outre un enfant capable et compétent –La compétence des familles –Les parents sont des soignants naturels –Le risque dépuisement physique et psychique des proches est une réalité importante. –Des solutions de répit sont à réfléchir et envisager.

6 6 Des SPP : quelles spécificités ? Les frères et sœurs : les grands oubliés ! –Sont-ils tolérés ou réellement accueillis et accompagnés dans nos services ? –La reconnaissance de limpact sur leur vie sociale (scolarité, activités périscolaires…) –Le lien fraternel mis à lépreuve nest en effet pas tellement la préoccupation des soignants, les parents, souvent dépassés par les évènements –Enfin le deuil et particulièrement durant lenfance est à réfléchir et à accompagner de façon spécifique. Et les grands parents ?

7 7 Des SPP : quelles spécificités ? La place des soignants…. –La rareté des situations peuvent être à lorigine dun manque de repères par rapport à ces situations extrêmes. –Lattachement des soignants à lenfant peut rendre plus difficile la posture de bienveillance, neutralité et objectivité notamment pour des enfants atteints de maladie chronique dans toute décision notamment thérapeutiques. Le risque de substitution et les difficultés liées à une identification

8 8 Les ERRSPP LERRSPP : une aide à des niveaux différentes Les ERRSPP ont pour mission : –le développement de la démarche palliative en pédiatrie. –Accompagnement et soutien des équipes traitantes autour des PEC palliatives. –Prise en charge des proches.


Télécharger ppt "1 Quelles sécificités de la prise en charge palliative pour lenfant ? Dr Matthias Schell, médecin coordinateur Équipe de soins de support, soins palliatifs."

Présentations similaires


Annonces Google