La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ETATS LIMITES OU BORDER - LINE Pathologie nétant ni une névrose ni une psychose ni une psychopathie TABLEAU CLINIQUE PARTICULIER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ETATS LIMITES OU BORDER - LINE Pathologie nétant ni une névrose ni une psychose ni une psychopathie TABLEAU CLINIQUE PARTICULIER."— Transcription de la présentation:

1 ETATS LIMITES OU BORDER - LINE Pathologie nétant ni une névrose ni une psychose ni une psychopathie TABLEAU CLINIQUE PARTICULIER

2 Etats Limites Tableau Clinique I Etats Limites Tableau Clinique I Personnes très bien adaptées socialement voire hyper adaptées et capables de maintenir les apparences Personnes très bien adaptées socialement voire hyper adaptées et capables de maintenir les apparences Peuvent avoir une réussite sociale satisfaisante sappuyant sur leur BESOIN CONSTANT « dêtre appréciées et admirées » Peuvent avoir une réussite sociale satisfaisante sappuyant sur leur BESOIN CONSTANT « dêtre appréciées et admirées » Comportement mimique et plastique, caractérisé par des changements «Kaléidoscopiques» qui reflètent les personnalités de leurs interlocuteurs successifs Comportement mimique et plastique, caractérisé par des changements «Kaléidoscopiques» qui reflètent les personnalités de leurs interlocuteurs successifs

3 Etats Limites Tableau Clinique II Etats Limites Tableau Clinique II Ils mènent une vie comme sils avaient une maturité affective et une émotivité bien modulée Ils mènent une vie comme sils avaient une maturité affective et une émotivité bien modulée Linadaptation de leur conduite APPARAIT quand ils sont engagés dans des « relations affectives étroites ». Ils se dévoilent superficiels, mouvants, instables, narcissiques, ne sinteresse quà eux même Linadaptation de leur conduite APPARAIT quand ils sont engagés dans des « relations affectives étroites ». Ils se dévoilent superficiels, mouvants, instables, narcissiques, ne sinteresse quà eux même Instabilité vis-à-vis de « lobjet damour » et en même temps ont une exigence des « relations affectives anaclitiques » (de dépendance) Instabilité vis-à-vis de « lobjet damour » et en même temps ont une exigence des « relations affectives anaclitiques » (de dépendance)

4 Etats Limites Tableau Clinique III Etats Limites Tableau Clinique III Le patient sappuie entièrement sur lautre aussi bien: Le patient sappuie entièrement sur lautre aussi bien: - Dans une atteinte passive des - Dans une atteinte passive des « satisfactions positives » « satisfactions positives » - Que dans une manipulation affective - Que dans une manipulation affective LE DANGER PERMANENT contre lequel il se défend cest « La dépression » LE DANGER PERMANENT contre lequel il se défend cest « La dépression »

5 Etats Limites Tableau clinique IV Etats Limites Tableau clinique IV La dépression est liée à: La dépression est liée à: 1 - Sentiment de solitude et dabandon 1 - Sentiment de solitude et dabandon 2 – Peur de perdre « lObjet dAmour» 2 – Peur de perdre « lObjet dAmour» 3 – Les remords, les auto-accusations, 3 – Les remords, les auto-accusations, et le sentiment de culpabilité sont et le sentiment de culpabilité sont absents absents 4- Il sagit dune dépression 4- Il sagit dune dépression « Abandonnique » « Abandonnique »

6 Etats Limites Tableau Clinique V Etats Limites Tableau Clinique V Lagressivité est très marquée: Colères, hostilité, violences Lagressivité est très marquée: Colères, hostilité, violences Personne ne trouve « pitié » à leurs yeux car ils ont besoin dune valorisation narcissique permanente Personne ne trouve « pitié » à leurs yeux car ils ont besoin dune valorisation narcissique permanente Hypersensibles aux remarques et comportements dautrui Hypersensibles aux remarques et comportements dautrui Leur insatisfaction et leur angoisse dêtre abandonné saccompagnent de passages à lacte: crises clastiques et TS Leur insatisfaction et leur angoisse dêtre abandonné saccompagnent de passages à lacte: crises clastiques et TS

7 Etats Limites Tableau Clinique VI Etats Limites Tableau Clinique VI Personnalité impulsive avec comportements addictifs: boulimie, alcoolisme, toxicomanie, etc. liés au besoin de gratifications Personnalité impulsive avec comportements addictifs: boulimie, alcoolisme, toxicomanie, etc. liés au besoin de gratifications « instinctuelles intenses » « instinctuelles intenses » Parfois tendances sexuelles perverses, avec une instabilité à Parfois tendances sexuelles perverses, avec une instabilité à « lObjet » qui les différencie des « vrais pervers » « lObjet » qui les différencie des « vrais pervers » Résistance particulière à la Dissociation Schizophrénique Résistance particulière à la Dissociation Schizophrénique Capacité relative dappréhension de la réalité Capacité relative dappréhension de la réalité

8 Etats Limites Tableau Clinique VII Etats Limites Tableau Clinique VII Parfois il y a des « Emergences Psychotiques » sans expression délirante permanente qui surviennent lors des situations de stress ou déstructurantes Parfois il y a des « Emergences Psychotiques » sans expression délirante permanente qui surviennent lors des situations de stress ou déstructurantes Les « Episodes Psychotiques » sont transitoires et mal structurés Les « Episodes Psychotiques » sont transitoires et mal structurés Crises dangoisse et symptômes de dépersonnalisation fréquents Crises dangoisse et symptômes de dépersonnalisation fréquents Présence de comportement hystérique sans érotisation de la relation ni manipulation Présence de comportement hystérique sans érotisation de la relation ni manipulation

9 Etats Limites Tableau clinique VIII Etats Limites Tableau clinique VIII Présence fréquente de phobies dimpulsion, éreutophobie (peur de rougir) claustrophobie et agoraphobie, états psychosomatiques graves etc Présence fréquente de phobies dimpulsion, éreutophobie (peur de rougir) claustrophobie et agoraphobie, états psychosomatiques graves etc Est possible la survenue de symptômes « dans le REGISTRE » psychotique, névrotique, caractériel, pervers et psychosomatique Est possible la survenue de symptômes « dans le REGISTRE » psychotique, névrotique, caractériel, pervers et psychosomatique

10 Etats Limites – Analytique Le trouble majeur consiste à « une incapacité à faire le synthèse des INTROJECTIONS et des IDENTIFICATIONS positives et négatives » Le trouble majeur consiste à « une incapacité à faire le synthèse des INTROJECTIONS et des IDENTIFICATIONS positives et négatives » Le « Clivage du Moi » et le « Clivage de lObjet » vise à prévenir une généralisation de langoisse intense qui résulte de Le « Clivage du Moi » et le « Clivage de lObjet » vise à prévenir une généralisation de langoisse intense qui résulte de « lINTROJECTION des mauvais objets » « lINTROJECTION des mauvais objets » Des états contradictoires du Moi sont actifs de façon alternante: « bon et mauvais » Des états contradictoires du Moi sont actifs de façon alternante: « bon et mauvais » Se rappeler les notions de Mélanie Klein: la position schizo- affective, objets partiels etc. Se rappeler les notions de Mélanie Klein: la position schizo- affective, objets partiels etc.

11 Etats Limites - Traitement Antidépresseurs car ils ont des dépressions sévères et à répétition Antidépresseurs car ils ont des dépressions sévères et à répétition Neuroleptiques éventuellement pour palier à langoisse et les symptômes psychotiques Neuroleptiques éventuellement pour palier à langoisse et les symptômes psychotiques Psychothérapies difficiles car il existe une problématique narcissique intense: « Il ne faut pas le blesser avec les interprétations » Psychothérapies difficiles car il existe une problématique narcissique intense: « Il ne faut pas le blesser avec les interprétations »


Télécharger ppt "ETATS LIMITES OU BORDER - LINE Pathologie nétant ni une névrose ni une psychose ni une psychopathie TABLEAU CLINIQUE PARTICULIER."

Présentations similaires


Annonces Google