La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conferenceboard.ca Les rôles, létat, et limpact de lEP au Canada. Carl Amrhein Cadre supérieur invité, Le Conference Board du Canada 5 novembre 2013 Où

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conferenceboard.ca Les rôles, létat, et limpact de lEP au Canada. Carl Amrhein Cadre supérieur invité, Le Conference Board du Canada 5 novembre 2013 Où"— Transcription de la présentation:

1 conferenceboard.ca Les rôles, létat, et limpact de lEP au Canada. Carl Amrhein Cadre supérieur invité, Le Conference Board du Canada 5 novembre 2013 Où sommes-nous, où devons-nous aller, et pourquoi.

2 2 1.Objectif de lenseignement supérieur et des études supérieures. 2.Demandes et défis de lEP. 3.Aperçu du programme de recherche. 4.Conclusions préliminaires: Où en sont les compétences aujourdhui? : la formation postsecondaire et létat de la production de compétences au Canada. 5.Prochaines étapes. Aperçu de la présentation.

3 3 Dans Lidée duniversité (1891), John Henry Newman affirmait que la fonction de luniversité est de développer la culture intellectuelle dun individu de manière générale. «Elle forme lintelligence à bien raisonner dans tous les domaines, à chercher la vérité et à la comprendre.» La valeur de lenseignement supérieur.

4 4 La valeur de lenseignement supérieur: Wilhelm von Humboldt envisageait un "Universitas litterarum" qui aurait pour but lunité en enseignement et en recherche. Le professeur nexiste plus pour létudiant; les deux existent pour le savoir. La valeur de lenseignement supérieur.

5 5 Les rôles définis par les cardinaux Newman et Wilhelm von Humboldt au 19 e siècle demeurent pertinents. En plus de la quête de connaissance «comme une fin en soi», les universités forment les individus pour les responsabilités de la citoyenneté, comme futurs dirigeants et contributeurs de tous les aspects du gouvernement, de la société, de la culture et de léconomie. Valeur de lenseignement supérieur.

6 6 Léventail et la diversité des programmes détudes supérieures canadiens sont essentiels pour remplir ces rôles. Les études supérieures guident les étudiants dans les formes de pensées et de recherches qui fournissent une fondation pour faire avancer les connaissances humaines et contribuer au bien-être économique, social, culturel et esthétique du Canada et du monde. Valeur des études supérieures.

7 7 Le Centre de recherche sur les compétences et léducation postsecondaire aborde les défis des compétences et de la formation supérieure au Canada aujourdhui. Centre de recherche sur les compétences et léducation postsecondaire.

8 8 Une personne compétente est une personne qui, grâce à sa formation théorique et pratique, et à son expérience, apporte une contribution utile à léconomie et à la société. Les compétences définies au sens large.

9 9 Élargir la mission de la RCEP. Développer une Stratégie de RCEP et compétences pour le Canada. Encourager une compréhension commune et un sens de lobjectif qui mène à une action des intervenants. Améliorer la qualité de lenseignement, de la technologie, de la pédagogie et des compétences des étudiants des cycles supérieurs. Objectifs de la RCEP.

10 10 Clarifier le choix des structures, des investissements, et des cheminements pour les étudiants Améliorer et démontrer la pertinence pour linnovation, la productivité, la santé, les infrastructures, les villes et les dossiers urbains. Suivre et rapporter la performance de la RCEP. Sensibiliser le public à la RCEP et à son importance. Objectifs de la RCEP.

11 11 Quelques statistiques sur la RCEP. Faits et chiffres Dépenses annuelles 2009 de la RCEP 37 milliards $ Dépenses engagées et estimées 40 milliards $ Employés de la RCEP (comprend les administrateurs, les formateurs, etc.; ne comprend pas la chaîne dapprovisionnement et les établissements prestataires de services) Pourcentage de la population qui a terminé des études universitaires ou collégiales (2011) 51 pour cent R. et D. en enseignement supérieur (2011) 11,3 milliards $

12 12 Découvertes et innovations. Apprentissages et développement des compétences. Conseils dexperts et renforcement des capacités. Rôles et impact de la RCEP.

13 13 Les intervenants et leurs rôles. Voici les intervenants impliqués dans la RCEP: Universités Polytechniques et collèges Systèmes dapprentissage Systèmes de métiers spécialisés Établissements de formation théorique et pratique spécialisée pour les adultes Gouvernement fédéral Gouvernements provinciaux Gouvernements municipaux Entreprises Organismes subventionnaires Organismes daccréditation Communautés Groupes autochtones Faculté/Étudiants Les intervenants peuvent avoir un impact sur lenseignement, la recherche, lentreprise et léconomie, et la communauté.

14 14 1.Préparation à lemploi. Augmentation de la demande pour les diplômés encore plus qualifiés. 2.Rôle sociétal. Besoin continu de citoyens, dirigeants et contributeurs formés. 3.Main-d'œuvre. Besoins changeants pour les travailleurs avec une mise à jour des compétences et de la formation. 4.Immigrants et étudiants non traditionnels. Besoin de reconnaissance de titres de compétences internationaux, et de nouveaux cheminements de formation. Demandes actuelles pour la RCEP.

15 15 Environnement opérationnel. Diversité démographique et socio-économique des étudiantsbeaucoup plus de demandes et de créneaux. Démographie et niveaux dinscription changeants. Compétition internationale pour les étudiants et les ressources, alimentée par la mondialisation. Multiples communautés avec des besoins dapprentissage. Défis du secteur de la RCEP.

16 16 Objectifs et attentes changeantes. Demandes pour élargir les compétences et la mission de la RCEP et développer une «perspective systémique» commune sur les valeurs et les résultatsmais comment, avec autant dintérêts et de juridictions? Augmentation de la demande pour une meilleure qualité denseignement (technologie et pédagogie), et plus de diplômés qualifiésmais quelles compétences, pour quels objectifs? Augmentation des attentes pour améliorer et démontrer la pertinence des autres dossiers innovations, productivité et compétitivité; santé; infrastructures; villes et dossiers urbains. Défis du secteur de la RCEP.

17 17 Processus. Habileté limitée des administrateurs dautoriser et de diriger les changements institutionnels. Intérêts/revendications conflictuels des groupes demployés et des intervenants, y compris les syndicats, les professeurs, le personnel, les étudiants, les communautés, les entreprises, les gouvernements. Empêcher limpact des modèles de financement gouvernemental sur les processus de changement. Défis du secteur de la RCEP.

18 18 Ressources. La viabilité et la performance de la RCEP sont menacées par les gels/diminutions de financement, la compétition, et les augmentations plafonnées des frais de scolarité. Limitations du financement de la recherche. Augmentation du coût des infrastructures et des frais généraux; des coûts indirects de la recherchequi nest pas complètement financée à long terme. Défis du secteur de la RCEP.

19 19 Professeurs en demande. Lintense compétition mondiale pour les meilleurs talents provoque une augmentation vertigineuse des coûts pour attirer/retenir les experts réputés. Plusieurs établissements nont pas la capacité financière de compétitionner avec les meilleures universités internationales et les établissements privés fortement dotés. Défis du secteur de la RCEP.

20 20 Paramètres. La performance doit être mesurée afin de démontrer la valeur des investissements faits dans le système et pour attirer du financement. La plupart des données sont des entrées/sorties: ressources allouées, participation, taux de diplomation. Données limitées sur les résultats de performance: pertinence/impact de la recherche; innovation; carrières réussies. Peu de mesures de RDI, valeur ajoutée. Défis du secteur de la RCEP.

21 21 Besoin de diagnostics et de solutions. Quels sont/devraient être les objectifs du système? Quelle est la performance du système? Quel est son impact sur le développement des compétences, léconomie, la société, la santé et la communauté? Quest-ce qui distingue une bonne performance dune mauvaise performance? Que peut-on faire pour améliorer la performance? Recherche et dialogue.

22 22 Le Centre de recherche sur les compétences et léducation postsecondaire aidera à fournir le diagnostic nécessaire et facilitera la discussion de solutions. Activités de la RCEP.

23 23 Il facilite le dialogue et la collaboration entre les investisseurs et les intervenants pour réussir sa mission. Il a de lexpérience pour rassembler les groupes aux intérêts similaires afin de développer des partenariats. Il a une réputation de recherche à impact élevé grâce à son approche impartiale et rigoureuse. Il est financé de façon indépendante, il est non partisan, et ne défend pas dintérêts particuliers. Il a fait ses preuves pour influencer le dialogue national sur des questions clés qui touchent le Canada. Lavantage du Conference Board.

24 24 Le Conference Board rassemblera les intervenants pour: Le Sommet national sur les compétences et la RCEP (Toronto, 6-7 novembre 2013) Les réunions dinvestisseurs Les consultations régionales, institutionnelles et dexperts Les groupes de référence multiples Réseau de qualité pour les universités Table ronde des dirigeants sur limmigration Table ronde sur les compétences autochtones et la RCEP Jeunes et étudiants entrepreneurs Conseil sur la formation théorique et pratique à lère numérique Les groupes de travail liés à la recherche Convocation.

25 25 Comprendre lenvironnement opérationnel Les politiques, lois, et règlements gouvernant les compétences et la RCEP. Identifier et évaluer les principaux PLR qui façonnent les objectifs, les principaux établissements, et qui ont un impact sur la gouvernance et les opérations de la RCEP. Examiner le rôle des organes de direction/établissements dans lapplication et la responsabilité des PLR (p. ex.: les commissions, les sénats, les conseils entre établissements; les organismes daccréditation). Analyser les possibilités/contraintes sur le changement de système de RCEP dû aux PLR. Recherche fondamentale en cours.

26 26 Comprendre lenvironnement opérationnel Les politiques, lois, et règlements gouvernant les compétences et la RCEP. Chercher à démontrer les impacts différentiés des modèles de PLR sur le système des compétences et de la RCEP. Recherche de base actuellement en cours (revue de la littérature et examen des données). Analyse approfondie de la documentation relative aux politiques, lois, et règlements en cours. Entrevues avec des leaders et des experts en RCEP (novembre 2013). Recherche fondamentale en cours.

27 27 Limpact économique de la RCEP au Canada. Quantifier les impacts économiques du secteur de la RCEP au niveau individuel, organisationnel, communautaire, provincial et économique. Caractériser le RDI du système de la RCEP dans son ensemble (y compris les succès et les échecs) et les impacts générés par différentes parties et sous-secteurs du système de la RCEP. Comparer les impacts sur différents groupes démographiques (p. ex. les femmes par rapport aux hommes; les Autochtones par rapport aux non Autochtones) et communautés (p. ex. urbaines par rapport à rurales; les différences selon les provinces). Recherche fondamentale en cours.

28 28 Limpact économique de la RCEP au Canada. Démontrer les impacts différentiés et pertinents aux stratégies actuelles des établissements. Recherche de base actuellement en cours (revue de la littérature et examen des données). Entrevues avec des leaders et des experts en RCEP (novembre 2013). Recherche fondamentale en cours.

29 29 Les compétencesOù en sommes-nous aujourdhui? La RCEP et létat de la production des compétences au Canada. Souligner limportance des compétences pour le bien-être économique et social du Canada et des Canadiens. Cartographier et caractériser le système de la RCEP en ce qui concerne les établissements principaux et les rôles dans le développement des compétences. Fournir un aperçu et une analyse de létat des compétences dans la population adulte canadienne. Identifier et discuter des points faibles et des défis du système de la RCEP canadienne, et des perspectives pour le développement futur des compétences. Recherche fondamentale en cours.

30 30 Les compétencesOù en sommes-nous aujourdhui? La RCEP et létat de la production des compétences au Canada. Fournir une base/fondation initiale pour comprendre la performance de la production de compétences. Recherche de base actuellement en cours (revue de la littérature et examen des données). Analyse approfondie du Sondage de lOCDE sur les compétences chez les adultes (octobre 2013) en cours. Entrevues avec des leaders et des experts en RCEP (novembre 2013). Recherche fondamentale en cours.

31 31 Importance des compétences et de la RCEP. Les compétences sont très importantes pour le bien-être économique, social, politique et culturel du Canada et des Canadiens. Lobtention de compétences avancées par une large proportion de la population dun pays améliore la compétitivité économique, et lengagement politique et communautaire. Elles contribuent à de meilleures perspectives demploi, de revenus, et de santé pour les individus et leurs familles. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

32 32 Importance des compétences et de la RCEPRésultats concernant le marché du travail. Avant 2008, les Canadiens ayant un diplôme détudes supérieures avaient un taux de chômage de 4,1 pour cent; les personnes nayant pas ce diplôme avaient un taux de chômage de 9,1 pour cent. En 2011, le taux de chômage était de 5, 0 pour cent pour les personnes ayant un diplôme détudes supérieures par rapport à 11, 7 pour cent pour les personnes qui navaient pas ce diplôme. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

33 33 Importance des compétences et de la RCEPRésultats concernant le marché du travai l. Les Canadiens nayant pas de diplôme détudes secondaires ont un taux demploi de 55 pour cent; les personnes ayant un diplôme détudes universitaires ou collégiales ont un taux demploi de 82 et 81 pour cent, respectivement. Il existe des différences à travers les disciplines, mais, en moyenne, les personnes de 25 à 64 ans ayant un titre de compétences en études supérieures gagnent 39 pour cent de plus que les personnes ayant seulement un diplôme détudes secondaires. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

34 34 Importance des compétences et de la RCEPRésultats concernant la société et la politique. Lenseignement supérieur est lié à: Une meilleure santé 75 pour cent des personnes ayant un diplôme détudes supérieures disent avoir une santé excellente ou très bonne, par rapport à 47 pour cent des personnes nayant pas de diplôme détudes secondaires. Un plus grand engagement politique 78 pour cent des personnes ayant un diplôme universitaire ont voté à lélection fédérale de 2011, par rapport à 60 pour cent des personnes ayant un diplôme détudes secondaires ou moins. Des taux de bénévolat plus élevés 58 pour cent des diplômés universitaires, 45 pour cent des autres diplômés de la RCEP, 43 pour cent des diplômés détudes secondaires, et 37 pour cent des personnes qui nont pas de diplôme détudes secondaires. Létat des compétences et de la RCEPConclusions préliminaires.

35 35 Lobtention dun diplôme détudes supérieures et les compétences au Canada. Plus de 51 pour cent des adultes canadiens détiennent un diplôme ou un certificat universitaire ou collégial. Cest bien au-delà de la moyenne de lOCDE de 32 pour cent. 12 pour cent des Canadiens détenaient un certificat détudes professionnelles en Lobtention dun diplôme détudes supérieures au Canada a augmenté de 11 points de pourcentage depuis Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

36 36 Lobtention dun diplôme détudes supérieures et les compétences au Canada. Mais le sondage de lOCDE sur les compétences chez les adultes (2013) démontre que lobtention des compétences chez les Canadiens adultes est dans la moyenne. Le rang canadien: dans la moyenne de lOCDE en alphabétisme. sous la moyenne de lOCDE en numératie. au-dessus de la moyenne de lOCDE en utilisation de la technologie pour résoudre des problèmes. Étant donné notre taux dobtention dun diplôme détudes supérieures, nous devrions faire beaucoup mieux. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

37 37 Lobtention dun diplôme détudes supérieures et les compétences au Canada. Les Canadiens ayant un diplôme détudes supérieures ont des niveaux de compétences plus faibles que la moyenne de lOCDE parmi les personnes ayant un diplôme détudes supérieures: Les Canadiens ayant un diplôme détudes supérieures obtiennent un résultat de 290 en alphabétisme, par rapport à la moyenne de 297 de lOCDE. Seulement 3 pays avaient des résultats plus bas: lItalie, lEspagne, et Chypre. Au Japon, les diplômés des études secondaires ont obtenu un résultat de 289! Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

38 38 Lobtention dun diplôme détudes supérieures et les compétences au Canada. Les Canadiens ayant un diplôme détudes supérieures ont des niveaux de compétences plus faibles que la moyenne de lOCDE parmi les personnes ayant un diplôme détudes supérieures: 47 pour cent des Canadiens ayant un diplôme détudes supérieures ont obtenu un résultat de niveau 3 ou plus élevé pour lutilisation de la technologie pour résoudre les problèmes La moyenne de lOCDE est de 52 pour cent. Le Canada est au 15 e rang sur 19 pays pour ce paramètre. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

39 39 Résultats concernant les diplômés. Les universités canadiennes produisent des milliers détudiants de maîtrise et de doctorat bien formés au niveau théorique et pratique chaque année. Plusieurs diplômés du doctorat espèrent trouver un emploi dans une université. Pourtant, presque 70 pour cent des diplômés possédant un doctorat ne trouvent pas demploi traditionnel à temps plein dans les universités. (Statistiques Canada). LAmérique du Nord à elle seule produit presque cinquante mille diplômés du doctorat, et la concurrence pour le nombre relativement petit de postes universitaires vacants est mondiale. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

40 40 Résultats concernant les diplômés. Si les universités canadiennes continuent de produire des diplômés de doctorat à des taux aussi élevéset nous croyons quelles le devraientelles doivent faire face avec la réalité selon laquelle la plupart des diplômés auront besoin de préparation pour des contextes professionnels non universitaires. Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

41 41 «Il y a toujours eu moins demplois [dans les universités] que de diplômés de doctorat, donc ces étudiants ont toujours eu à sadapter. Mais nous avons tardé, en tant quinstitutions, à reconnaître ce que nous pouvions faire pour les aider à sadapter, et je crois que cest un rôle que nous jouons de plus en plus.» Dr Douglas Peers, Professeur dhistoire, Doyen en Arts University of Waterloo Ancien président de lAssociation canadienne pour les études supérieures Létat des compétences et de la RCEP Conclusions préliminaires.

42 42 Prestation traditionnelle. Technologie et pédagogie. Silos institutionnels et de juridictions. Soutenir la recherche en priorité. De lenseignement à lapprentissage. Reconnaissance/agrément des titres de compétences. Compétences et feuilles de route des apprentissages. La RCEP a besoin de changements systémiques.

43 43 Compétences et stratégies de la RCEP au Canada. Outil de planification des cheminements de compétences et dapprentissages. Repenser les universités: nouvelles formules pour de nouvelles fonctions. Lapprentissage à lère numérique. Universités et collèges: cheminements de compétences et de carrières. Compétences avancées pour la nouvelle économie. Productivité et RCEP. Les cheminements de la RCEP vers linnovation et la commercialisation. Exploiter le secteur de la RCEP: options de réforme du financement. Meilleures pratiques internationales de la réforme de la RCEP. Résultats de recherche sur la RCEP.

44 44 De multiples intervenants devraient sen préoccuper. Les établissements de RCEP doivent faire preuve de leadership sur les questions où leur propre avenir est en jeu. Les employeurs ont besoin demployés talentueux et du système de la RCEP pour donner des résultats denvergure mondiale. Les professeurs, les étudiants et les familles font des investissements essentiels dans le système. Les gouvernements et les autres investisseurs des établissements de RCEP doivent aider à façonner et gérer lamélioration du système. Qui devrait investir?

45 45 Investisseurs fondamentaux $ / année. Investisseurs champions $ / année. Investisseurs partenaires $ / année. Investisseurs participants $ / année. Investisseurs associés5 000 $ / année. Niveaux dinvestissements.

46 46 Investisseurs actuels. Alberta Ministry of Enterprise and Advanced Education Association des collèges communautaires du Canada Association des universités et collèges du Canada Athabasca University Brandon University Association canadienne pour les études supérieures Canadian Alliance of Student Associations Université Concordia Dalhousie University Dawson College Inspire Nanaimo (Vancouver Island University/Nanaimo Chamber of Commerce/City of Nanaimo) Kwantlen Polytechnic University Memorial University Nova Scotia Dept of Labour & Advanced Education Ontario College of Art & Design University (OCADU) Red Deer College Royal Roads University Ryerson University Saint Marys University SAIT University of Alberta University of British Columbia Université dOttawa York University

47 47 Sommet national sur les compétences et la RCEP (Toronto, 6-7 novembre). La recherche. Cest à votre tour! (Nous voudrions avoir vos rétroactions durant la séance de travail). Prochaines étapes.

48 conferenceboard.ca


Télécharger ppt "Conferenceboard.ca Les rôles, létat, et limpact de lEP au Canada. Carl Amrhein Cadre supérieur invité, Le Conference Board du Canada 5 novembre 2013 Où"

Présentations similaires


Annonces Google