La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer HORMONO-DEPENDANT 1ere cause de mortalité et de morbidité par cancer chez la femme en France 10 % des femmes touchées Age moyen : 58,4 ans - la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer HORMONO-DEPENDANT 1ere cause de mortalité et de morbidité par cancer chez la femme en France 10 % des femmes touchées Age moyen : 58,4 ans - la."— Transcription de la présentation:

1

2 Cancer HORMONO-DEPENDANT 1ere cause de mortalité et de morbidité par cancer chez la femme en France 10 % des femmes touchées Age moyen : 58,4 ans - la fréquence augmente avec l âge : - 60 % des patientes ont leur cancer entre 45 et 75 ans - 5,6 % des cancers avant 40 ans Le pronostic est lié à la maladie générale Taux de survie : 73 % à 5 ans 59 % à 10 ans 30 à 40 % de métastases en cours dévolution 5 à 10 % métastatiques demblée

3

4

5 Affection tumorale maligne la plus fréquente de la femme -comportement occidental : cas : cas 8629 décès décès -forte augmentation de lincidence (x 2 en 20 ans) -décroissance de la mortalité 20 à 30 % mortalité Dépistage Début des années 1980, limité à 10 départements, généralisation 2004

6 Deux types de situation en France actuellement : - Le DPI (dépistage personnel individuel) en cas de symptômes ou d'anomalies palpatoires - Le DMO (dépistage de masse organisée) convocation pour un dépistage tous les deux ans entre 50 et 74 ans Avant 50 ans : obligatoirement DPI Entre 50 et 74 ans : DMO mais en cas de symtômes et/ou d'anomalies palpatoires : DPI Au-delà de 74 ans : le DPI prends le relai +++

7 PREMIERE LECTURE : mammographie des deux seins (2 clichés par sein). - un examen clinique - une première lecture de vos clichés mammographiques. S'il y a une anomalie nécessitant une surveillance, un contrôle à six mois ou des biopsies : sortie du dépistage DEUXIEME LECTURE : Les clichés considérés comme normaux sont adressés au centre ADC 77 (Association dépistage cancer du sein en Seine et Marne) qui regroupe lensemble des examens de dépistage des cancers du sein pour une deuxième lecture. Soit les 2 comptes rendus mammographiques ont la même conclusion : examen normal. Nouvelle convocation dans 2 ans. Le second lecteur peut classer l'examen ACR 0 et demande la réalisation de clichés supplémentaires, une échographie des biopsies. La mammographie est reclassée par le premier lecteur Normale: reconvocation dans deux ans Anormale: demande dautres examens, IRM, biopsies : sortie du dépistage jusquà la conclusion définitive. EXAMENS COMPLEMENTAIRES : Au cours de lexamen initial le radiologue peut un examen échographique (pris en charge par la CPAM) en complément de la mammographie afin de préciser une image.

8

9 Pb : surdiagnostic - lésion in situ -évolution lente 30 % -FN 0,5 à 0,6 % -FP 24 % Participation moyenne 43 % (20-60%) Femmes de 50 à 74 ans, tous les 2 ans, 2 clichés double lecture Clichés remis à la patiente depuis 2002 Intérêt chez les ans ?

10 TERRAIN FAMILIAL : -Hérédité : Antécédent familial de cancer du sein -Prédisposition génétique : 5 % Mutation du gène BRCA1 sur le bras long du chromosome ans risque de 65 % K sein, 39 % K ovaire Mutation du gène BRCA2 sur le bras long du chromosome ans risque de 65 % K sein, 39 % K ovaire Consultation doncogénétique : ! Aux répercussions psychologiques (patientes, famille) Chirurgie prophylactique ? : Mastectomie recommandée chez les femmes de plus de 30 ans, espérance de vie dau moins ans

11

12

13 SEXE : - 1 % des cancers du sein chez lhomme -RR x 2,8 si femme atteinte dans la famille FACTEURS HORMONAUX : « Hypothèse oestrogènique » -précocité des premières règles -ménopause tardive : RR 1 si ménopause 55 ans -RR 1,4 pour femme de même âge non ménopausée/ ménopausée -nullipare ou paucipare, faible fécondité -première grossesse tardive > 35 ans, cancer après la ménopause

14 COMPARAISON INTER-ETHNIQUE : Facteurs environnementaux -Incidence plus élevée Amérique du nord, Europe du nord / pays en voie développement, Japon - Mortalité plus élevée en grande Bretagne -en France clivage nord /sud, mortalité moindre dans le sud et dans louest

15 TERRAIN : Obésité : risque accru si ménopause (androgène, aromatisation) Alimentation riche en graisse RR < 1,5 Consommation alcool : effet dose RR 1,24 Irradiation : +++ dans lenfance ou ladolescence Risque proportionnel à la dose dirradiation reçue

16

17 ANTECEDENTS de chirurgie mammaire bénigne : -Hyperplasie atypique avant la ménopause RR 5,9 -Mastose fibrokystique RR 2 -FA complexes, adénose sclérosante -Grande densité radiologique ANTECEDENTS personnels de cancer du sein : -Carcinome lobulaire in situ -Carcinome infiltrant

18 TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF : Controverse Controverse -Méta-analyse dOxford ( Lancet études de cohorte, 36 études cas-témoins ) - THS / groupe témoin : -2 cas supplémentaires à 5 ans -6 cas à 10 ans (RR = 1,6) -12 cas à 15 ans (RR = 2,2) -WHI (Women Heath Initiative, JAMA 2002, double aveugle/ placebo, femmes ménopausées ) Association Oestrogènes conjugués équins + medroxyprogesterone -RR = 1,06 si < 5 ans -RR = 2,13 si 5 ans < 10 ans

19 TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF : MWS (Million Women Study, Lancet 2003 ) -Augmentation de lincidence du cancer du sein -Durée dépendante -+++ si association oestroprogestative / oestrogènes seuls Cohorte E3N : ( Int J Cancer 2005 ) - RR = 1,2 si THS - RR = 1,1 si E seuls, RR = 0,9 si E cutané et Pg micronisée - RR = 1,4 si E et Pg de synthèse

20


Télécharger ppt "Cancer HORMONO-DEPENDANT 1ere cause de mortalité et de morbidité par cancer chez la femme en France 10 % des femmes touchées Age moyen : 58,4 ans - la."

Présentations similaires


Annonces Google