La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA COMPTABILITE PAR LES ACTIVITES : ACTIVITY BASED COSTING (ABC) Enseignant : Rached GABSI IHEC Carthage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA COMPTABILITE PAR LES ACTIVITES : ACTIVITY BASED COSTING (ABC) Enseignant : Rached GABSI IHEC Carthage."— Transcription de la présentation:

1 LA COMPTABILITE PAR LES ACTIVITES : ACTIVITY BASED COSTING (ABC) Enseignant : Rached GABSI IHEC Carthage

2 1.MOTIFS DE LA METHODE Insuffisances de la méthode des sections homogènes: En cas de restructuration de lentreprise, les frais de section varient et les coûts ne sont plus comparables dune période analytique à lautre du fait que chaque section ne regroupe plus les mêmes services et par conséquent les mêmes charges indirectes. Cette variation entraine une variation des coûts complets et modifie les décisions de gestion. Avant restructuration Après restructuration Achats Approv. Atelier A Technique Achats Atelier BMagasins Atelier A Technique MagasinsAtelier B Approv. S.Approv. S.Atel. B S.Atel. A S.Approv. S.Atel. A S.Atel. B

3 1.MOTIFS DE LA METHODE La répartition des sections auxiliaires sur les autres sections principales et auxiliaires et la multiplication des prestations réciproques rend difficile lidentification des responsables des dépassements de coûts en raison de l'impossibilité disoler la responsabilité de chacun. Doù la nécessité daffecter directement les charges par nature aux activités et de répartir certaines autres charges au moyen de clés de répartition.

4 1.MOTIFS DE LA METHODE Prépondérance des charges indirectes dans la structure des coûts: La méthode des sections homogènes considère les charges indirectes comme secondaires dans la structure des coûts en raison de leur faible importance, cette réalité nest plus valable de nos jours. En effet, les charges directes se réduisent dans le coût total au profit des charges indirectes de conception, de production et de distribution (CAO et GPAO, robotique, DAB,…)et des charges dactivités de support. La méthode des sections homogènes devient alors difficilement acceptable et non pertinente quant au calcul des coûts complets, à lanalyse des écarts et la prise de décisions correctives: Doù la nécessité de retraiter les charges indirectes pour une meilleure pertinence des coûts.

5 1. MOTIFS DE LA METHODE Segmentation des marchés: La variété des besoins des clients a entrainé lapparition de micromarchés correspondant à des produits différenciés. La différenciation apparait à la fois au niveau des charges directes et indirectes car les produits ne consomment plus les mêmes activités et le consommateur nest plus prêt à payer des fonctionnalités quil na pas consommées.

6 2. PRINCIPE GENERAL LOGIQUE DE CAUSALITE: LOGIQUE DE CALCUL DES COUTS: Les objets de coûts ne consomment pas des ressources, mais des activités lesquelles consomment des ressources. Donc, les causes de variations des coûts se trouvent en amont des engagements de coûts : Doù la nécessité de contrôler les activités consommées par les objets de coûts et non les sections ou centres générant ces coûts. Objets de couts Activités Ressources (Charges indirectes) Objets de couts Activités Ressources (Charges indirectes)

7 3. OBJECTIFS DE LA METHODE Représenter lentreprise en un réseau dactivités ou en chaine de valeur dont lactivité constitue le centre du système dinformation comptable et danalyser ces activités; Reclasser les charges indirectes par activité et imputer les coûts des activités sur les objets de coûts afin de calculer des coûts complets (Full costs); Rechercher les facteurs de causalité de la variation des coûts qui trouvent leurs origines dans la consommation des activités.

8 4.METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE : 1 ère ETAPE : IDENTIFICATION DES ACTIVITES : DEFINITION DUNE ACTIVITE: UNE ACTIVITE EST UN ENSEMBLE DE TACHES ELEMENTAIRES : REALISEES PAR UN INDIVIDU OU UN GROUPE ; FAISANT APPEL A UN SAVOIR-FAIRE SPECIFIQUE ; HOMOGENES DU POINT DE VUE DE LEURS COMPORTEMENTS DE COUT ET DE PERFORMANCE ; PERMETTANT DE FOURNIR UN OUTPUT ; A UN CLIENT INTERNE OU EXTERNE (FONCTION R et D, CLIENT EXTERNE ) A PARTIR DUN PANIER DINPUTS (TRAVAIL, MACHINES, INFORMATION )

9 AVANTAGES DUNE ACTIVITE ELLE PRESENTE LES AVANTAGES SUIVANTS : ELLE PRESENTE LINTERET DETRE PERMANENTE ET STABLE EN CAS DE CHANGEMENTS ORGANISATIONNELS ; ELLE SAPPLIQUE A DIVERS METIERS : ACTIVITES OPERATIONNELLES ET ACTIVITES DE SUPPORT « TOUTE FIRME PEUT SE CONCEVOIR COMME UN ENSEMBLE DACTIVITES DESTINE A CONCEVOIR, FABRIQUER, COMMERCIALISER ET SOUTENIR SON PRODUIT. LENSEMBLE DES ACTIVITES EST REPRESENTE PAR UNE CHAINE DE VALEUR » M. PORTER ; E LLE CONSTITUE UN MAILLON DUN PROCESSUS : LES ACTIVITES SE COMBINENT ET SENCHAINENT POUR FORMER DES PROCESSUS OPERATOIRES, ELEMENT DE BASE DE LA GESTION PAR PROCESSUS : REENGINEERING ELLE CONSTITUE LE LIEU OU LES COMPETENCES SONT MISES EN ŒUVRE ET OU DES AMELIORATIONS POURRAIENT ETRE FAITES: LIEU DE CREATION DE VALEUR

10 SECTIONSACTIVITES APPROVISIONNEMENTLANCER LES APPELS DOFFRES PASSER LES COMMANDES RECEPTIONNER LES ARTICLES COMMANDES GERER LES STOCKS CONTROLER LA QUALITE PRODUCTIONPLANIFIER LA PRODUCTION USINER LES PRODUITS MONTER LES COMPOSANTS ASSURER LA FINITION DES PRODUITS CONTROLER LA QUALITE DISTRIBUTIONCONTACTER LES CLIENTS POTENTIELS RECEPTIONNER LES ARTICLES PRODUITS VENDRE GERER LES STOCKS EXPEDIER AUX CLIENTS CONTROLER LA QUALITE ASSURER LE SERVICE APRES-VENTE SUIVRE LES RETOURS DES CLIENTS ADMINISTRATIONLANCER APPELS DOFFRES PASSER LES COMMANDES RECEPTIONNER LES ARTICLES COMMANDES FACTURER AUX CLIENTS RECOUVRER LES CREANCES GERER LA TRESORERIE PREPARER LA PAIE ASSURER LES INVENTAIRES GERER LE PORTEFEUILLE TITRES PREPARER LES ETATS FINANCIERS GERER LES AFFAIRES CONTENTIEUSES

11 2 ème ETAPE: CALCUL DES COUTS DES ACTIVITES ELLE CONSISTE A RECLASSER LES CHARGES INCORPORABLES PAR ACTIVITE PAR DEUX MOYENS : AFFECTER DIRECTEMENT LA CHARGE A LACTIVITE SI ELLE SE FAIT SANS AMBIGUITE, LORSQUE LA CHARGE CONCERNE LACTIVITE ; REPARTIR LA CHARGE SUR LES ACTIVITES AU MOYEN DUNE CLE DE REPARTITION SI LA CHARGE CONCERNE PLUSIEURS ACTIVITES (TEMPS DE TRAVAIL, TEMPS MACHINE,…)

12 AMORTISSEMENTS AUTRES CHARGES INDIRECTES CHARGES DE PERSONNEL ACTIVITES : Passer les cdes Gérer les stocks Usiner les produits Contrôler la qualité Monter composants Vendre Expédier aux clients Gérer la trésorerie Etablir états finan. Recouvrer les créances PRODUITS CLIENTS OU COMMANDES CANAUX DE DISTRIBUTION MATIERES RESSOURCES CLE DE REPARTITION OBJETS DE COUTS (CHARGES INDIRECTES) OU ALLOCATION DIRECTE TEMPS DE TRAVAIL TEMPS MACHINE ALLOCATION DIRECTE

13 ACTIVITESAPPR OV PRODUC TION DISTRIBU TION ADMINISTR ATION TOTAL PAR ACTIVITE LANCER LES APPELS DOFFRESXXA1 PASSER LES COMMANDESXXA2 RECEPTIONNER LES ARTICLESXXXA3 GERER LES STOCKSXXA4 CONTROLER LA QUALITEXXXA5 PLANIFIER LA PRODUCTIONXA6 USINER LES PRODUITSXA7 MONTER LES COMPOSANTSXA8 ASSURER LA FINITION DES PRODUITSXA9 CONTACTER CLIENTS POTENTIELSXA10 VENDREXA11 EXPEDIER AUX CLIENTSXA12 ASSURER LE SERVICE APRES-VENTEXA13 SUIVRE LES RETOURS DES CLIENTSXA14 FACTURER AUX CLIENTSXA15 RECOUVRER LES CREANCESXA16 GERER LA TRESORERIEXA17 PREPARER LA PAIEXA18 ASSURER LES INVENTAIRESXA19 GERER LE PORTEFEUILLE TITRESXA20 PREPARER LES ETATS FINANCIERSXA21 GERER LES AFFAIRES CONTENTIEUSESXA22 TOTAL PAR SECTIONS1S2S3S4T.général TOTAL DES COUTS DES SECTIONS = TOTAL DES COUTS DES ACTIVITES= TOTAL GENERAL S(i) (i = 1,2,3,4) = A(j) (j=1,2,…………,22)

14 3 ème ETAPE: DEFINITION DE LA NATURE DES INDUCTEURS UN INDUCTEUR OU COST DRIVER OU GENERATEUR DE COUT EST UNE NOUVELLE FORME DUNITE DŒUVRE QUI PERMET : DATTACHER LES COUTS DES ACTIVITES AUX OBJETS DE COUTS ; DINDUIRE LA CONSOMMATION DE RESSOURCES PAR LES ACTIVITES ; DE MESURER LA PRODUCTIVITE DE CHAQUE TYPE D ACTIVITE PAR LE RAPPORT ENTRE LE NOMBRE DINDUCTEURS REELS ET LE NOMBRE DINDUCTEURS STANDARDS. COUT DE LINDUCTEUR = COUT DE LACTIVITE / NOMBRE DINDUCTEURS R.KAPLAN et R.COOPER DISTINGUENT 4 NIVEAUX DE CAUSALITE LIES A 4 TYPES DACTIVITES : LES ACTIVITES CAUSEES PAR LE VOLUME DE PRODUCTION OU DE DISTRIBUTION APPELEES ACTIVITES DE NIVEAU UNITE ; ( Ex : Produire, vendre, Monter les produits finis,…) LES ACTIVITES CAUSEES PAR LE VOLUME DORGANISATION DE LA PRODUCTION ET DE LA LOGISTIQUE COMMERCIALE APPELEES ACTIVITES DE NIVEAU LOT ; (Ex : Passer les commandes, Contrôler la qualité, Lancer les appels doffres,…) LES ACTIVITES CAUSEES PAR LEXISTENCE MEME DU PRODUIT AU CATALOGUE APPELEES ACTIVITES DE SOUTIEN AU PRODUIT ; (Ex : Etablir un catalogue pour un produit ou une brochure pour un hôtel, Réaliser une campagne publicitaire pour un produit ou une démonstration ou une dégustation,…) LES ACTIVITES CAUSEES PAR LEXISTENCE DUNE CAPACITE DE PRODUCTION APPELEES ACTIVITES DE SOUTIEN A LINSTALLATION ; (Ex : Chauffage, Gardiennage, Administration financière, Adm. personnel)

15 4 ème ETAPE: LIMPUTATION DES COUTS DES ACTIVITES AUX OBJETS DE COUTS COUT DES ACTIVITES ACTIVITE 1 ACTIVITE 2 ACTIVITE 3 QUANTITE DINDUCTEURS P1x COUT DE LINDUCTEUR 2 QUANTITE DINDUCTEURS P2 x COUT DE LINDUCTEUR 2 QUANTITE DINDUCTEURS P5 x COUT DE LINDUCTEUR 3 QUANTITE DINDUCTEURS P4 x COUT DE LINDUCTEUR 3 QUANTITE DINDUCTEURS P3 x COUT DE LINDUCTEUR 3 QUANTITE DINDUCTEURS x COUT DE LINDUCTEUR 1 COUT DES ACTIVITES PAR PRODUIT = QTE DINDUCTEURS PAR PRODUIT x COUT DE LINDUCTEUR

16 Charges directesCharges indirectes Centre 1Centre 2Centre 3Centre 4 A3A3 A1A1 A5A5 A3A3 A4A4 A5A5 A1A1 A2A2 A2A2 A6A6 A1A5A2A4A3A6 Coût du produit 1 Cdirect +Cindirect Coût du produit 2 Cdirect +Cindirect Coût du produit 3 Cdirect+Cindirect Coûts par centre Coûts reclassés par activité Regroupement des coûts par activité Imputation des coûts des activités aux produits Charges totales de la comptabilité de gestion

17 Tableau de calcul des coûts, coûts de revient et résultats analytiques ELEMENTSQCUMQ M Coût direct de production : Matières consommées MOD Autres charges directes Coût indirect de production = Coût des activités production Coût activité de production A Coût activité de production B Coût activité de support A Coût activité de support B COUT DE PRODUCTION ABC Coût direct de distribution Coût indirect de distribution = Coût des activités de distribution + Variation des stocks COUT DE REVIENT ABC Chiffre daffaires RESULTATS ANALYTIQUES ABC PRODUITAB

18 7. APPORTS DE LA METHODE ABC COUTS PERTINENTS : LES COUTS INDIRECTS PAR RAPPORT AUX OBJETS DE COUTS DEVIENNENT DIRECTS PAR RAPPORT AUX ACTIVITES; COUTS DIFFERENCIES : LES OBJETS DE COUTS NE CONSOMMENT PAS TOUS LES MEMES ACTIVITES. LE CALCUL DES COUTS SE FAIT PAR COUPLE PRODUIT-MARCHE ; APPLICATION DU JUSTE PRIX : LE CONSOMMATEUR NE PAIE QUE LES ACTIVITES QUIL A REELLEMENT CONSOMMEES; MEILLEUR DIAGNOSTIC DES CAUSES DE LA VARIATION DES COUTS ET MEILLEURE REGULATION ( FEEDBACK) ;

19 7.APPORTS DE LA METHODE ABC IDENTIFICATION DES ACTIVITES A FORTE VALEUR AJOUTEE, DES ACTIVITES A FAIBLE VALEUR AJOUTEE ET DES ACTIVITES SANS VALEUR AJOUTEE POUR LE CLIENT ET PRISE DE DECISIONS STRATEGIQUES LES CONCERNANT; LA STRUCTURATION DE LENTREPRISE EN ACTIVITES ET EN PROCESSUS MONTRE QUE LA MAITRISE DE LA PERFORMANCE PEUT ETRE OBTENUE PAR UN REAMENAGEMENT DES PROCESSUS ET NON PAR LA VARIATION DES RESSOURCES; LA METHODE EST COMPATIBLE AVEC LES GESTION DE LA QUALITE TOTALE (TQM ) : INTEGRATION DE LA DIMENSION QUALITATIVE DANS LA MESURE DE LA PERFORMANCE.


Télécharger ppt "LA COMPTABILITE PAR LES ACTIVITES : ACTIVITY BASED COSTING (ABC) Enseignant : Rached GABSI IHEC Carthage."

Présentations similaires


Annonces Google