La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M. Mazeau M. Mazeau, Paris Pluradys- DIJON, 25 mai 2012, 1 h 1 heure 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M. Mazeau M. Mazeau, Paris Pluradys- DIJON, 25 mai 2012, 1 h 1 heure 1."— Transcription de la présentation:

1 M. Mazeau M. Mazeau, Paris Pluradys- DIJON, 25 mai 2012, 1 h 1 heure 1

2 Les tr. du développement du geste : Définitions Trouble du développment gestuel coordonnés Geste = ensemble de mouvements coordonnés dans le temps et lespace en vue de la réalisation dune action volontaire En labsence : de déficience mentale ou de tr. psychiatrique (TED, TSA) de trouble neuro-moteur, neuro-sensoriel, neuro-musculaire soumis à un apprentissage habituel. alors que lenfant a été soumis à un apprentissage habituel. RETARD PSYCHO-MOTEUR, TAC, DYSPRAXIES 2

3 Problématique La question du lien entre les tr. des fonctions gestuelles et les fct° exécutives est sans cesse présente dans lesprit des cliniciens : soit que lon évoque un tr. de la planification du geste : la planification est une fonction exécutive. soit que les enfants TAC ou dyspraxiques présentent des « tr. de lattention » associés (et vice-versa : lattention est une fonction exécutive. N.B. Fct° Exécutives : fonctions de « haut niveau » (choix des objectifs, stratégies et planification en vue de leur réalisation, contrôles et jugement des résultats, ….), fonctions intégrant de vastes réseaux incluant en particulier les lobes frontaux. 3

4 PLAN 1- La question de « la planification » du geste 2- La question des troubles de lattention associés 3- Les arguments issus de la pathologie : diversité des troubles du geste Conclusion 4

5 Tout geste comprend 2 dimensions : une dimension cognitive et une dimension sensori-motrice Geste : Définition aspect cognitif - Un geste est défini par son but, par lintention de lagent aspect cognitif aspect moteur, - et NON par les segments de membres ou les séquences musculaires mises en jeu aspect moteur, neuro-moteur et/ou sensori-moteur 5 Le geste : de quoi parle-t-on ?

6 Le geste : aspects moteurs vs cognitfs Représentat° & planification/ programmat° du geste = ASPECT COGNITIF Réalisat° effective du geste = ASPECT NEUROMOTEUR et musculaires 6 Projet de geste Conception du geste en fct° du contexte + Contrôle et ajustement Mise en route des organes effecteurs (sensoriels et moteurs) Effectuation du geste -Tout cela « se fait » (sans conscience détaillée de toutes ces étapes) - Je réponds à linterlocuteur - Je veux répondre au téléphone (intention) - Je dois me lever, aller dans la pièce adjacente, ouvrir mon sac, en extraire mon portable, louvrir, accepter le message, …

7 Potentiels longs Potentiels courts Contract° musc. Temps P LANIFICATION DU GESTE C HRONOMÉTRIE DU PASSAGE À L ACTE P RÉPARATION ( VERSANT COGNITIF DU GESTE ) 7

8 Or cette préparation comprend 2 moments-clés distincts : la planification du geste et la programmation motrice du geste 8 planification 1- La planification du geste : de quoi parle-t-on ?

9 PROJET OU I NTENTION PRÉALABLE I NTENTION MOTRICE = Programme d exécution (Action simulée, anticipatrice) REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS REGULATION Pro-active Régulation rétro-active D ÉCISION COGNITIFCOGNITIFCOGNITIFCOGNITIF MOTEURMOTEURMOTEURMOTEUR Conscient Dyspraxies 9

10 Programme dexécution Passage à lacte REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS I NTENTION PRÉALABLE OU PROJET DE GESTE REGULATION PRO - ACTIVE Comparateur 10

11 PROGRAMMAT° Exécution Simulée Effectuée Réalisat° gestuelle éventuelle I NTENTION I NTENTION Contenu des représentations préalable et motrice I NTENT ° MOTRICE -Sous buts immédiats - Détails exécution motrice (NON conscient) visuo-MOTRICES) = cortex pariétal post (voie dorsale -Construits à partir infos visuelles (visuo-MOTRICES) = cortex pariétal post (voie dorsale) opérer de façon rapide et automatique à partir dun savoir visuel (objets, …) I NTENTION PREALABLE : - But abstrait, final - Conceptuel - Conscient -Connaiss. sur environnement, usages, contraintes physiques et biomécaniques, significations, … - mais PAS de détails sur la façon précise dexécuter les mvts de chaque séquence 11

12 Planification : « sens précis » Planification : « sens précis » Organisation temporelle de laction, des séquences successives Liée aux fonctions pré-frontales (fct° exécutives) + NGC 12

13 13 Boucles cortico-basale et cortico-cérébelleuse Doya, 2000 NGC cervelet Boucle Cortico- basale Nouvelles séquences motrices enchaînement (séquences) dactions Choisir et gérer le bon enchaînement (séquences) dactions La planification de laction : Le rôle des noyaux gris centraux (NGC) Cortex Boucle Cortico- cérébelleuse Ajustement moteur Ajustement moteur (réaliser finement les mvmts qui permettent de réaliser une action)

14 Planification : « sens précis » Planification : « sens précis » Organisation temporelle de laction, des séquences successives A distinguer de la programmation motrice format moteur se transformer immédiatement en action automatiquement La PROGRAMMAT° MOTRICE possède un « format moteur » qui épouse étroitement le fonctionnement moteur dans son ensemble et lui permet de se transformer immédiatement en action réalisée automatiquement 14

15 Programme dexécution Passage à lacte REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS Facultatif - I NTENTION - REPRÉSENTATION - P LANIFICATION - DÉCISION REGULATION PRO - ACTIVE Comparateur 15

16 La Programmation (ou intention) motrice CORTEX MOTEUR CORTEX PARIETAL POST CORTEX PREMOTEUR (PM) + CERVELET, GG de la BASE PM Ventral PM Dorsal SMA Commande (effective ou simulée) Action « POUR » UTILISATION Action « POUR » UTILISATION : codage forme, taille, orientations, usage, etc + Neurones miroirs (simulation) Action VERS visuelsaisies Action VERS objet : but visuel (saisies +++)> - Mvmts bilatéraux copie defférence, régulation pro-active) - Décharge corrollaire (copie defférence, régulation pro-active) BUT de laction (préparation) VISUO-MOTEUR (Objet de laction) 16

17 Programme dexécution Passage à lacte REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS Facultatif - I NTENTION - REPRÉSENTATION - P LANIFICATION - DÉCISION REGULATION PRO - ACTIVE Comparateur 17

18 DECISION I NTENTION PLANIFICAT° PROGRAMMAT° PROGRAMMAT° EXECUTION Simulée Contrôle RETRO-Actif LENT TARDIF - Cortex prémoteur : PMd, PMv, SMA - Cortex moteur - Cortex visuo-moteur (pariétal post) - Gg de la base, Cervelet Comparateur = PRO-actif Effectuée Projet visuo- moteur de laction ( Copie defférences Feed-back sensoriels Réalisat° gestuelle Thèse « périphéraliste » Thèse « centraliste » L A RÉGULATION Régulations temporelles Cf. échec rééducations Cf. échec rééducations « classiques », sensorielles, Ayres, … 18

19 Ouver -ture de la pince en cm Taille de lobjet en cm M. Jeannerod, 2009, Le cerveau volontaire, O. Jacob, p.98 Chronophotographie dun mouvement de prise dun cylindre On voit la préformation progressive de la main au cours du mvt de transport de la main vers lobjet. Les mvts des doigts qui anticipent la saisie proprement dite traduisent lexistence dune représentation visuo-motrice où sont codés les paramètres de lobjet. En particulier louverture maximale durant le transport code de manière précise la taille de lobjet : le diagramme montre la corrélation linéaire entre lamplitude de la pince (en ordonnée, en cm) et la taille de lobjet (en abscisse, en cm) 19

20 20 anticipatrice automatiqueprécisès sa conception (programmation motrice) La simulation anticipatrice permet un ajustement automatique et précis du geste dès sa conception (programmation motrice) (et non en cours de réalisation, ou lors du contact avec lobjet)

21 Corrections et ajustements Feed-back : Le résultat du comportement nest connu quen cours (ou à lissue) de la réalisation motrice : le signal derreur arrive tard +++ Pro-actif : comparaison entre état prévu (programmation motrice, simulation anticipatrice copie defférences) et état attenu (comparateur) : réussite (habituelle) du geste 21

22 Cortex pré-frontal SUPERVISEUR (activités nouvelles) L E CONTRÔLE F CT ° EXÉCUTIVES représentations de lenvironnement -Intégration des connaissances sur soi, le monde, … représentations de lenvironnement -Espace global de calcul = ttt conscient = action volontaire - Programmation - Régulation - Vérification (comparateur) gestionnaire de contraintes Moduler (inhiber/activer) le « gestionnaire de contraintes » Si plans contradictoires, gestions des priorités, … savoirs sémantiques, biographiques - Contenus Mémoires déclaratives savoirs sémantiques, biographiques, … Etat émotionnel et affectif - Etat émotionnel et affectif - Faire face à la nouveauté, résolution de problèmes, danger 22

23 PROGRAMMAT° EXECUTION Simulée E FFECTUÉE Réalisat° gestuelle éventuelle I NTENTION I NTENTIONPLANIFICAT° I NTENT ° MOTRICE I NTENTION PREALABLE Image motrice (conscient) 23

24 PROJET OU I NTENTION PRÉALABLE I NTENTION MOTRICE = Programmation Action simulée, anticipatriceet REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS REGULATION Pro-active Régulation rétro-active D ÉCISION COGNICOGNITTIIFFCOGNICOGNITTIIFFTIF MOTEURMOTEURMOTEURMOTEUR Conscient 24

25 - Focaliser attention sur la tâche - Garder but (et sous-objectifs) en mémoire - Planifier étapes - Passer dune étape à lautre + Commander exécution (motricité) Effectuer (réaliser) le programme dexécution DECISION = mise en œuvre MT de laction Planification Mise en mémoire du but Cortex pré- frontal 25

26 L E PASSAGE À L ACTE : 2 VOIES Région orbito-frontale - Syst. Sous-cortical, gg de la base (Amygdale+++) - effets de laction Représentat° des effets de laction degré de satisfact Anticipat° du degré de satisfact° (dadéquation aux buts) qui en résultera Décision de mise en œuvre de laction (motricité) Voie LENTE - Objectifs à court terme, - Gère séquences brèves - EMOTIONS Voie RAPIDE, automatique (danger) 26

27 L E PASSAGE À L ACTE : 2 VOIES EN COMPÉTITION Région orbito-frontale - Syst. Sous-cortical, gg de la base (Amygdale+++) - Décision Décision de mise en œuvre de laction Passage à lacte Voie LENTE Voie RAPIDE, automatique (danger) INHIBITION 27

28 Programmat° Motrice Passage à lacte REALISAT° EFFECTIVE MOUVEMENTS Facultatif CONCLUSIONS PARTIELLES - I NTENTION - REPRÉSENTATION - P LANIFICATION - DÉCISION REGULATION PRO - ACTIVE Comparateur jeu coordonnée Mise en jeu coordonnée de nombreux réseaux : - Préfrontaux, - Cortex PM, Cortex moteur, + cervelet + Gg de la base - Pariétal post + Voie dorsale 28

29 Le geste : les supports cérébraux Régions Pré-frontales Régions pariétales Régions Motrices et pré-motrices + Cervelet, gg de la base + Cervelet, gg de la base, moelle épinière, nerfs moteurs Représentat° & planification/ programmat° du geste = ASPECT COGNITIF Réalisat° du geste = ASPECT NEUROMOTEUR et musculaires 29 Projet de geste Conception du geste en fct° du contexte + Contrôle et ajustement Mise en route des organes effecteurs (sensoriels et moteurs) Effectuation du geste + Cervelet, gg de la base + Cervelet, gg de la base, moelle épinière, nerfs moteurs

30 30 Lorsquon parle de TAC et/ou de dyspraxies (tr. spécifique du développement du geste), lun et/ou lautre de ces réseaux peut être possiblement en cause

31 PLAN 1- La question de « la planification » du geste 2- La question des troubles de lattention associés 3- Les arguments issus de la pathologie : diversité des troubles du geste Conclusion 31

32 Sources nombreuses et congruentes dès 2003 : -Harvey & Reid, 2003 : comorbidité entre TDAH et TAC -Piecher, Pieck & Hal, 2003 : 50% des TDAH ont des perf. Motrices inférieurs à la norme - Gillberg, 2003 : DAMP (déficit de lattention, du contrôle moteur et de la perception) : regroupe les TDAH + TAC TAC +TDAH ~ 30 à 50 % selon les études 2- Lassociation tr. du geste/tr. de lattention 32

33 Hypothèses : Liens bio-physio-neurologiques ? Liens bio-physio-neurologiques ? le rôle de la dopamine ? Les modèles de co-morbidité Coût cognitif Coût cognitif lié au contrôle gestuel et attention visuo-spatiale ? Le manque dhabileté motrice induirait un déficit attentionnel 2- La question de lassociation tr. du geste/tr. de lattention 33

34 Liens TAC/TDAH : hypothèses neuro-biologiques Rôle de la dopamine (neuro-transmetteur) Dans lapprentissage moteur (striatum) Dans la régulation attentionnelle (le méthylphénidate ou ritaline agit exclusivement sur la dopamine) 34

35 Lapprentissage moteur : (Halsband & Lange, 2006) Phase initiale : Association des indices visuels, proprioceptifs et actes moteurs : adaptations par essais et erreurs en fct° du jugement de sa propre performance. Processus en grande partie explicites, conscients performances variables La construction des associations sensori- motrices fait appel à des processus attentionnels 3 phases : Phase intermédiaire Amélioration de la perf. Meilleure régularité de la perf. Processus dadaptation implicite (non conscient) = mise en place des programme moteurs Dernière phase : automatisation Stabilisation et automatisation de la performance Peu de contrôle ni dattention requis La tâche se maintient même si période dinactivité (rétention = mémoire procédurale) 35

36 36 cortex préfrontal Activation cortex préfrontal attention (contrôle conscient, détection et correction derreurs, attention) + pariétal + cervelet les boucles cortico-NGC- frontales, le striatum (dopamine) Reconfiguration de certains circuits neuronaux impliquant les boucles cortico-NGC- frontales, en particulier le striatum (dopamine)

37 Hypothèses : Liens dans bio-physio-neurologiques ? Liens dans bio-physio-neurologiques ? le rôle de la dopamine ? Les modèles de co-morbidité : - Développement cérébral atypique (Kaplan, 1998) - Théorie cérébelleuse (M. Habib) - ?? 2- La question de lassociation tr. du geste/tr. de lattention 37

38 2- La question de lassociation tr. du geste/tr. de lattention Tr. attention secondaire à linsuffisance de ressources attentionnelles du fait même de la dyspraxie : le contrôle gestuel (visuo-spatial) consomme lessentiel des ressources du sujet Double-tâche = échec : attention + traitement gestuel et/ou visuo-spatial Simple tâche = réussite (matériel ni visuo-spatial, ni gestuel) 38

39 39 intrinsèque secondaire Cliniquement : distinguer tr. intrinsèque de lattention // tr. secondaire au pb gestuel ?

40 PLAN 1- La question de « la planification » du geste 2- La question des troubles de lattention associés 3- Les arguments issus de la pathologie : diversité des troubles du geste Conclusions 40

41 Geste et fct° exécutives : Synthèse Le projet de geste ou intention préalable, La représentation du but, la planification La décision Le comparateur et la régulation pro-active Lintention motrice, la représentation du geste au format moteur : programmation motrice Sa mise en œuvre (exécution simulée ou réalisée) 41 Fct° exécutives pariétal post + Fct° CPM + pariétal post + cervelet, NGC, …

42 Oui mais … Cliniquement, comment sy retrouver ?? 42

43 Symptômes Une « maladresse », un « retard », qui peut concerner : Marcher, ramper, sasseoir, monter/descendre escaliers… Faire tomber des objets, Maladresse dutilisation doutils (ciseaux, couverts, jardinage, bricolage) Mauvais résultats sportifs, sauts, sauts à cloche-pied, jeux de ballons, vélo, balançoire, natation, escalade, skate, ……. Mauvaise écriture Lhabillage, + se moucher, se coiffer,.. Les jeux et activités de construction [La parole] [Loculo-motricité] HETEROGEGEÏTE lenteur + lenteur toutes tâches motrices 43

44 1. Pb motricité fine (précision, rapidité) dysgraphie et tr. visuo-constructifs 2. Pb coordination digitale, tr du tonus, apraxie constructive et idéomotrice 3. Retard psychomoteur sévère touchant tous les domaines + apraxies à tous les modes + lenteur + faible efficience verbale (= déficit intellectuel ) 4. Retard psychomoteur, tr. de léquilibre, grande imprécision gestuelle, tr. du tonus, pas dapraxie Regrouper les symptômes ? 4 gr. denfants, Albaret et al (1995, 1999) 44

45 45 oui mais … ne répond pas à la question du repérage du rôle – ou non - des fct° exécutives dans lanomalie gestuelle …

46 L. Vaivre-Douret (2001) Dyspraxies visuo-spatiale ou visuo-constructive (~ 40%) Pb avec puzzles, pb visuo-moteurs, visuo-spatiaux, cubes, arithmétique et écriture Dyspraxies idéo-motrices (~ 12%) Pb reproduction de gestes, mimes, gnosies digitales lenteur exécution, pb équilibre, pb intégration spatiale du corps, dextérité manuelle, écriture Forme mixte (~ 40 %) 46

47 47 oui mais … ne répond pas à la question du repérage du rôle – ou non - des fct° exécutives dans lanomalie gestuelle …

48 CL Gérard, M Dugas (1991, 2005) Dyspraxie de type 1 : pb de déroulement du geste tr. élémentaire affectant postures, coordinations manuelles et articulations Dyspraxies de type 2 : pb pensée spatiale (pb dvlpmt pensée non égocentrique) Dyspraxie de type 3 : pb régulation exécutive de laction association fréquente maladresse et tr. attentionnels +/- hyperactivité 48

49 Pb de représentat° (fct° pré- frontales, exécutives Pb de représentat° abstraite du geste (fct° pré- frontales, exécutives) Pb de Programmat° //Réalisation pariétales post + Programmat° //Réalisation (Fct° CPF + pariétales post + nyx de la base + cervelet) Dewey et Kaplan (1994) – OHare (1999) (daprès Roy & Square, 1985) Système conceptuel connaissances des fct° des objets et outils connaissances des actions indépendantes des outils mais où ils peuvent être incorporés connaissances relatives à la sériation dactions simples en une séquence Système de production génération et coordination des mvts contrôle automatisé 49

50 50 Testé par : reconnaissance, description verbale et utilisation dobjets, sur OO et imitation Lenfant est conscient de son échec - Il reconnait les bons schèmes - Il peut verbaliser laction (ses séquences, les prises, les orientations de la main, de loutil, …)

51 Cliniquement … En faveur de …Tr. du geste « dys-exécutif » Tr. de programmat° régulat°, automatisat° Implication essentielle réseaux … … pré-frontaux… pariétaux post, (+/-NGC, Cervelet) EtiologiePrématurité, LMPV Tr. associés : TDA/H, tr. dys-exécutif +++- T SA associés (comportement, relationnel, …) + ??? Tr. neuro-visuels et/ou Visuo-spatiaux -+++ Échec du geste :Rapide, impulsifLent, laborieux, pièce à pièce 51

52 Recherches en IRM-f Kashiwagi M. et al, 2009, 12 DCD// 12 témoins (9-12 ans) Sous-activation pariétale post G. (BA 40), Sous-activation pariétale post G. (BA 40), et gyrus post-central G. Zwicker, 2010, 12 ans, 7 TAC// 7 témoins Sous-activation pariétal post G Sous-activation pariétal post G et gyrus post-central G sous activation BA 40 G (pariétal post G) Après entraînement : entraînement plus efficace pour témoins que pour DCD; sous activation BA 40 G (pariétal post G) et cervelet Querne L, Berquin P. et al, 2008, 9 DCD// 10 témoins (9-13 ans) mais … tâche go/non go Sur-activation cortex frontal médian, cortex pariétal inf, > G Sous activation striatum et cortex pariétal, > D Mariën et al, 2010, mais : cas unique DCD, 19 ans, … Implication du cervelet 52

53 53 Rôle +++ pariétal post ? Travaux actuellement sujet à caution

54 Proposition : 5 types denfants Dyspraxiques Dyspraxiques : pb commencent lors apprentissage gestes « culturels » (3-4 ans) : graphisme, habillage, repas, outils, mimes, … programmation ? + Pb neuro-visuels et visuo-spatiaux Diagnostic à lécole maternelle = programmation ? Retard psychomot. ou TAC Retard psychomot. ou TAC : début précoce (retard 4 pattes, pince pouce-index, marche, sauts, équilibres, dextérité, …) Dans le cadre dun sydrome dys-exécutif planification ? Dans le cadre dun sydrome dys-exécutif + TDA/H synd. dys-exéc. = planification ? Dans le cadre dun multi-dys Dans le cadre dun multi-dys : + dyslexie, + dysphasie, … = tr. recyclage neuronal ? (automatisation) ? TSA associés (comportement, relationnel, …) + TSA associés (comportement, relationnel, …) + pb schéma corporel ? Rôle neurones miroirs ? 54

55 PLAN 1- La question de « la planification » du geste 2- La question des troubles de lattention associés 3- Les arguments issus de la pathologie : diversité des troubles du geste Conclusions 55

56 Conclusion ?? Complexité des fonctions et réseaux en jeu lors du geste (projet, programmation, régulation, réalisation) Bien différencier planification (qui évoque fct° exécutives) et programmation du geste … Travaux en cours … ?? Wait & see ! ! Association tr. du geste + tr. attent° Oui, mais … Kashiwagi et al, 2009 BA40 : pariétal post G BA2 : gyrus post-central 56

57 Micro-bibliographie M. Jeannerod, Le cerveau volontaire, O. Jacob, 2009 M. Mazeau & C. Le Lostec, Lenfant dyspraxique et les apprentissages, Masson, 2010 C. Huron : Lenfant dyspraxique, mieux laider à la maison et à lécole, O. Jacob, 2011 A. Pouhet : Sadapter en classe à tous les élèves dys, SCEREN, 2011 Dr. Michèle Mazeau, Paris 57

58 Latences neuronales pour le ttt visuel (Thorpe & Fabre-thorpe, 2001) 58

59 Circuits impliqués dans lémergence dune réponse émotionnelle 59

60 1- Le terme de « planification » du geste Tout geste comprend deux dimensions – une dimension cognitive : intention et préparation (planification/programmation) de laction – une dimension motrice : réalisation effective de laction Dyspraxies (et TAC ?) sintéressent aux aspects cognitifs du geste Sinterroger sur le rôle des fct° exécutives dans la réalisation (normale ou pathologique) du geste suppose donc de préciser la question de la « planification » du geste 60

61 P ROGRAMME D EXECUTION I NTENTION I NTENTION Régions pré-frontales - Active Régions pré-frontales : Anticipation - CONSCIENT -MT Gestion de la planification, assemblage du plan daction : Organisation temporelle diff. étapes et contraintes en fct° but- 61

62 L A PLANIFICATION DE L ACTION Intention = but Intention = but (abstrait, invisible) PLANIFICATION SI NON ROUTINIER E LABORAT ° D UN PLAN D ACTION SI NON ROUTINIER :E LABORAT ° D UN PLAN D ACTION ( RÉALISER CONCRÈTEMENT LE BUT, LE RENDRE « VISIBLE ») -Organisation temporelle de laction mettre en séquence ordonner les séquences intention préalable Plan général = intention préalable Cortex préfrontal (supervision consciente) NON Conscient : automatisé action volontaire Initiative, genèse action volontaire ordonnancement des contraintes Hiérarchisation dactions et sous-actions, étapes, séquences successives = « ordonnancement des contraintes » Gg de la base (schémas moteurs, non conscients) Intention motrice Plans « locaux » = Intention motrice Si action routinière Si action routinière : sélection et activation des bons « schémas » (déja organisés et assemblés en mémoire), en fonction du contexte et du but Conscient 62

63 De la planification à la programmation PM VentralPM DorsalSMA Action POUR ACTION UTILISATION Action POUR ACTION UTILISATION : codage forme, taille, orientations, usage, etc + Neurones miroirs (simulation action) Action VERS visuelsaisies Action VERS objet : but visuel (saisies ) - Mvts bilatéraux copie defférence, régulation pro-active) - Décharge corollaire (copie defférence, régulation pro-active) Cortex pre-moteur (PM) NON conscient BUT de laction (préparation) – NON conscient Gg de la base (NON conscient) 63

64 PROGRAMMAT° Simulé Contrôle RETRO-Actif - Cortex prémoteur : PMd, PMv, SMA - Cortex moteur - Cortex visuo-moteur (pariétal post) - Gg de la base, Cervelet Comparateur = PRO-actif Effectué Copie defférences ( projet de mvmt) Feed-back sensoriels (proprioceptifs, kinesthésiques) Réalisat° gestuelle Evaluer écart à la forme de référence correction (lent +++) Thèse « périphéraliste » Thèse « centraliste » (endogène) - Compare le mouvement projeté (Modèle interne = REPRESENTATION ANTICIPATRICE, INTENTION PREALABLE) à la copie defférence si écart, régulation PRO-active (adaptations rapides) L A RÉGULATION Projet détaillé de laction (saisie, usage objet,ttt spatiaux) - Permet aussi distinction soi/non soi : identification de lorigine des perturbations de lenvironnement (le sujet lui même : les annuler, cf. déplcmt scène visuelle, sons, …) ou externes (les traiter) - idem que action soit imaginée, simulée consciemment (image motrice) ou non, ou réellement effectuée 64

65 Cortexpré-frontal Gg de la base Planifier stratégie daction ( but) Pensées, Conn. environnem t, Affects, Expériences ant., Attentes, … PLAISIR, Récompense neurones dopaminergiques -Régions sous-corticales ( neurones dopaminergiques ), - Syst. Limbique (émotions), Amygdale (émotions) passage à lacte Décision action (ou non!) passage à lacte (région orbito-frontale) « Volition » LA DÉCISION augmente si récompense attendue Intensité décharges des gg de la base augmente si récompense attendue 65

66 Les tr. du développement du geste : Terminologie « Débilité motrice » (Dupré 1907) « Retard psychomoteur » « Enfants maladroits », « maladresse congénitale » (Clumsy children, Ford,1960) « Tr. spécifiques de développement moteur » (CIM 10, 1992) « Tr. acquisition de la coordination » (DSM IV, Albaret 2000) = TAC « Dys-praxie de développement » (Walton, 1962; de Ajuriaguerra, 1964; Lesny 1980) « Maladresse » gestuelle Tr du geste + tr. des ttt spatiaux 66

67 P ROGRAMMAT ° + EXECUTION Réalisat° gestuelle éventuelle I NTENTION I NTENTION P LANIFICATION Continuité entre les 2 Régions pré-frontales - Active Régions pré-frontales : Anticipation MT Gestion de la planification, assemblage du plan daction : Organisation temporelle diff. étapes et contraintes en fct° but- MT CONSCIENT Gg de la base - Et activation Gg de la base (noyau caudé ++) : gestion des diff. ss-tâches immédiates, au fur et à mesure des séquences planifiées + signale fin dune étape passage dune séquence à lautre mémoire procédurale - cf « mémoire procédurale » -NON CONSCIENTelle 67

68 L INTENTION SUSPENDUE Exécution I NTENTION PERIODEPREPARATOIRE Simulation Image motrice Image motrice Inhibition Cf. Expériences de go/non go Passage à lacte DECISION DECISION 2 voies parallèles Réalisation visible (perceptible) 68

69 Noyaux de la base PARIETAL POST PRE-FRONTAL Les grands réseaux de planification, contrôle et réalisation du geste (schématique !) LOBE OCCIPITAL 6 Planificat° - - Décision, Intention, BUT -Planificat° -Stratégie, -Jugement, Comparateur (résultat) Stratégie, planification -Intégrat°sensorielle Schéma corporel - Ttt spatiaux -Intégrat°sensorielle - Schéma corporel - Ttt spatiaux Vision localisat° Vision pour la localisat° de laction (voie dorsale) -Régulat° tonus et paramètres temporo-spatiaux -Régulat° tonus et paramètres temporo-spatiaux du geste; Anticipat° posturales Automatisation - Automatisation Gestion temporelle de sous- séquences CERVELET PRE-MOTEUR MOTEUR Commandes motrices Commandes motrices coordonnées - Préparat° de laction (saisie, …) et copie defférence Oculomotricité régulation Oculomotricité pour la régulation gestuelle 69

70 70 format moteur se transformer immédiatement automatiquement La PROGRAMMAT° MOTRICE possède un « format moteur » qui épouse étroitement le fonctionnement moteur dans son ensemble et lui permet de se transformer immédiatement en intention motrice (OU en action réalisée automatiquement)


Télécharger ppt "M. Mazeau M. Mazeau, Paris Pluradys- DIJON, 25 mai 2012, 1 h 1 heure 1."

Présentations similaires


Annonces Google