La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1.- Eliminer du tabac les substances pathogènes 2.- Réduire globalement l'exposition à la fumée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1.- Eliminer du tabac les substances pathogènes 2.- Réduire globalement l'exposition à la fumée."— Transcription de la présentation:

1 1.- Eliminer du tabac les substances pathogènes 2.- Réduire globalement l'exposition à la fumée

2 1.- Cancers 2.- Bronchites 3.- Cardiovasculaire 4.- Social

3 Essentiellement aux points touchés par les carcinogènes concentrés - Bouche, gorge, larynx, poumons - Vessie Longue latence Longue durée d'exposition Cofacteurs (alcool) 1.- Les cancers

4 1.- Hydrocarbures polycycliques (Benzanthracène, Benzopyrène etc…) Peu dans le tabac Formés par pyrosynthèse. Corrélés au goudrons Pas de réduction spécifique : favoriser la combustion 2.- Hydrocarbures volatils (Benzène, 1-3 butadiène etc…) Piégés par filtres à charbon actif 4.- Métaux lourds (Cadmium, Berylium, Arsenic, Chrome, Nickel, et Polonium 210 (radioactif)…) Induction génétique d'une métalloprotéine piégeant le cadmium dans les racines 3.- Amines aromatiques (4-aminobiphényl, 2-naphtylamine…) En partie liées à la fermentation 5.- Aldéhydes (Formol, Acétaldéhyde…) Irritants, cocarcinogènes Piégés par charbon actif 6.- Nitrosamines Les Carcinogènes

5 Amine secondaire H N N NO + H²O Nitrosamine HO N = O + Acide nitreux ( ou nitrite ) Formation des nitrosamines Présentes dans le tabac. Formées par réduction des nitrates en nitrites par l'hydrogène naissant lors des fermentations. Les nitrites réagissent avec les groupements aminés divers

6 Exemple N NO N NNN N-nitrosonornicotine On peut avoir de même NAT : N-nitrosoanatabine NAB : N-nitrosoanabasine La nicotine elle-même ne peut être nitrosée, car l'azote du cycle pyridine est occupé par un groupement méthyle CH 3 Mais si le cycle est ouvert, on a encore d'autres très dangereux carcinogènes (NNK, NNAl) Nitrosamines spécifiques du tabac

7 Volatiles : exemples CH 3 N NO DMNA (diméthylnitrosamine) N NO O NMOR (N-nitrosomorpholine) NPYR (N-nitrosopyrrolidine) N NO N NO Non volatiles Exemples: dérivés d'acides aminés COOH N-nitrosoproline Nitrosamines non spécifiques

8 Réduction des nitrosamines Introduction d'un gène supplémentaire codant la nitrate réductase, qui augmente l'assimilation azotée et diminue de 50% la teneur en nitrates 2.- Eviter les contaminations Ex: Nitrosomorpholine formée avec la morpholine de papiers d'emballage 1.- Eviter la formation dans le tabac Diminution des engrais nitratés Eviter la fermentation Séchage à l'étuve en l'absence d'oxygène Tuer les germes par chauffage au micro-ondes

9 1.- Cigarettes légères en nicotine : Plus cher, et inefficace p=0,05 Les mauvaises solutions

10 Rendement machine en nicotine (mg par cigarette) Absorption de nicotine par cigarette (mg) Absorption réelle de nicotine par cigarette comparée à l'absorption prédite par leur rendement machine Health Survey for England 1998 Absorption réelle par le fumeur Absorption prédite par la machine Jarvis MJ, Boreham R, Primatesta P, Feyerabend C, Bryant A. Nicotine yield from machine-smoked cigarettes and nicotine intakes in smokers: evidence from a representative population survey. J Natl Cancer Inst Jan 17;93(2):134-8.

11 Contenu en NNK et NNN de cigarettes vendues en Pologne en fonction de leur rendement en goudrons (d'après Gray et coll.) MarqueGoudrons mg/cig. NNK ng/cig. NNN ng/cig. Caro Extra Mocne Popularme Carmen Stoleczne Radomski Mars Mocne Golden American Klubowe Camel Marlboro Cigarettes légères en goudrons : Pas de lien avec la dangerosité

12 2.- Les BPCO Les responsables Irritants, paralysants ciliaires : Formol, acétaldéhyde, acroléïne, crotonaldéhyde… Oxydes d'azote Piégeage par filtres au charbon actif, sépiolite La nicotine de la fumée semble assez inoffensive (phase particulaire)

13 3.- Risque Cardiovasculaire 1.- Nicotine relativement innocente Accidents aigus (vasomotricité) Choix alimentaires 2.- CO indispensable 3.- Rôle du café Filtres en papier Favoriser la combustion : porosité du papier tabac reconstitué…

14 1.- Eliminer du tabac les substances pathogènes 2.- Réduire globalement l'exposition à la fumée

15 Jetée parce qu'elle a perdu son tabac dans le paquet Une bouffée avant d'entrer en amphi… Fumer un peu du filtre… Même marque, même longueur : Comparer la coloration des filtres… 1.- Réduire le nombre de cigarettes : Inefficace et dangereux On compense en inhalant autant de fumée C'est une fumée plus toxique

16 Début1sem2 sem6 sem4 mois12 mois 18 mois % valeur de début 2.- Diminuer l'inhalation de fumée en comblant le besoin de nicotine avec la "bonne nicotine" des substituts nicotiniques a) Cher et seulement partiellement efficace 200 % cig/j placebo Variation de consommation Deux groupes de 200 fumeurs de 30 cigarettes par jour. Les inhaleurs étaient gratuits et délivraient en moyenne 20 mg de nicotine par jour. L'inhaleur placebo seulement le menthol. Les sujets devaient volontairement réduire leur consommation de 50%. 200 % cig/j nicotine Variation d'inhalation % CO placebo % CO nicotine

17 nicotine Encore dans l'étude utilisant l'inhaleur placebo Début1sem2 sem6 sem4 mois12 mois 18 mois a) Observance misérable : Fréquence inacceptable des abandons

18 1.- Seule arme absolue : Cesser complètement de fumer Pour réduire le risque de la fumée Faites le calcul… Faux car la véritable formule établie par Doll et Peto pour l'incidence des cancers bronchiques est : Incidence annuelle de cancers = 0, (cigarettes/jour+6) 2 x (âge-22,5) Parler de "Paquets x Années" est dangereux car faux et trompeur Cest la DURÉE dexposition qui tue Il faut arrêter LE PLUS TÔT POSSIBLE Si lon fume 10 ans au lieu de 20 ans, il est divisé par 2 4,5, soit par 23 ! Si lon fume 1 paquet par jour au lieu de 2, le risque est divisé par 3 Catherine HILL: (à condition que ce soit pendant toute la vie de fumeur!) Trompeur car réduire l'exposition quotidienne a un effet insignifiant

19 3.- Réduction RÉELLE de la nocivité de la fumée à exiger des fabricants Mais il faudrait une recherche indépendante pour mieux connaître le tabac, pour pouvoir leur opposer des arguments et leur donner des directives. 4.- Réduire l'inhalation de fumée avec la nicotine: A long terme : Nécessité d'une OBSERVANCE que ne donnent pas les "substituts nicotiniques". Ils ne devraient être utilisés, chez les malades du tabac, que dans l'optique d'une étape vers l'arrêt. La seule solution scientifiquement étayée : La nicotine freine réellement l'inhalation Seule celle du tabac est acceptée à long terme par les fumeurs Il faudrait revenir sur la décision européenne de limiter le rendement en nicotine. De plus… 5.- Supprimer totalement la fumée: Tabac sans fumée

20 À chiquer, la "carotte", enseigne des bureaux de tabac pratiquement plus utilisée. S'en vend-il encore ! À priser, la "prise ordinaire" de la SEITA (Altadis) il ne s'en ferait également plus pratiquement exclusivement dans les milieux du Maghreb les "Makhlas", pâte ou pastilles souvent parfumées à la menthe, d'origine tunisienne, délocalisée en Belgique La "Neffa ", prise sèche

21 USA : Twist, feuilles tordues, commun dans les Westerns Looseleaf (lanières), Plug (comprimé en bouchons) USA et Scandinavie : la prise ( Snuff) est très utilisée Dry snuff (sèche) Moist snuff (humide : fermentation en saumure, séchage et arômes : menthol, citron, eucalyptol, réglisse...) Inde : Pan ( Bétel et noix d'arec), Mihri (semi-calciné), Khaïni (+Ca(OH)²) Caucase : Nass (mêlé à cendres et huile de coton ou sésame) Snuff dipping : ces poudres directement dans la bouche, ou en sachets perméables (Skoal Bandits®, Copenhagen®)

22 Cancers : Aux points de contact Bouche et pharynx 90% de snuff-dippers ou chiqueurs sur 566 cancers (Rosenfeld) RR = 4,2 (soit 20 cigarettes) pour 255 cancers contre 504 témoins chez des femmes de Caroline du Nord (Winn, 1981) Ces travaux ont amené à l'interdiction dans la Communauté Européenne Fosses nasales : Communs au 18e siècle Actuellement, Bantous (mais poudre d'aloès calcinée avec Cr et Cd) Pneumoconioses : Avec la Neffa Mais ni artérites, ni cancers du poumon, ni BPCO Les Suédois incitent les fumeurs à passer au "snus" Dépendance très forte : Un seul succès sur 41 consultants (Glover)

23 Mortalité par cancer ajustée à l'âge (moyenne flottante sur 3 ans) Donne t'il plus de cancers? Le "snus" est un "moist snuff" oral suédois pratiquement dépourvu de nitrosamines

24 Mortalité par cancer du poumon ajustée à l'âge (moyenne sur 3 ans) Le cancer du poumon en Suède

25 Mortalité par cancer oral ajustée à l'âge (moyenne flottante sur 3 ans) Cancer oral et Suède

26 Aucun cancer n'est augmenté par l'usage du snus : CIRC (Lyon) Boffetta P, Aagnes B, Weiderpass E, Andersen A.Smokeless tobacco use and risk of cancer of the pancreas and other organs.Int J Cancer Jan 11; Pas d'augmentation des infarctus du myocarde chez les utilisateurs de snus Hergens MP, Ahlbom A, Andersson T, Pershagen G. Swedish moist snuff and myocardial infarction among men.Epidemiology Jan;16(1):12-6. Pas de porte d'entrée vers la cigarette chez les jeunes O'Connor RJ, Kozlowski LT, Flaherty BP, Edwards BQ. Most smokeless tobacco use does not cause cigarette smoking: Results from the 2000 National Household Survey on Drug Abuse. Addictive Behaviors 2005; 30 (2) : Diminution de mortalité d'au moins 90% par rapport à la cigarette Levy DT, Mumford EA, Cummings KM, Gilpin EA, Giovino G, Hyland A, Sweanor D, Warner KE. The relative risks of a low-nitrosamine smokeless tobacco product compared with smoking cigarettes: estimates of a panel of experts. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2004; 13(12): Travaux récents convaincants

27 Pourtant… Contre l'avis d'experts prestigieux : Karl FAGERSTRÖM Martin JARVIS Lynn T. KOZLOWSKI… La Cour de Justice Européenne vient de confirmer l'interdiction de vente du Snus dans la Communauté (14 décembre 2004 ) Naïveté, ignorance ou puritanisme ? Ou pression d'intérêts convergents ? Des compagnies tabagières Des multinationales pharmaceutiques Des intérêts fiscaux

28 Engouement mondial récent, conséquence des interdictions de fumer. Allez voir sur internet, c'est le délire marketing. (Image Wikipedia) Ça ressemble à une cigarette, on rejette une vapeur simulant la fumée, Parfois une diode s'allume au bout simulant une combustion.

29 Moyen de sevrage? Dépendance? Le substrat est imprégné d'arômes variés, souvent de nicotine en solution aqueuse. Vaporisé, le propylène glycol les entraîne et se charge de vapeur d'eau, L'air aspiré par le "fumeur" est chauffé autour de 60° par une résistance (pile ou batterie). Il traverse un substrat poreux imbibé de propylène glycol Au contact de l'air plus frais, la vapeur d'eau se condense simulant la fumée. Grande variation de composition, dose de nicotine. Irritants? Carcinogènes? Ni standardisation, ni contrôle. Toxicité à long terme du propylène glycol inhalé? On peut utiliser ça en public. Provocation?

30 4.- Risque Social Fumer est un facteur majeur de paupérisation Les précaires devraient s'arrêter, mais c'est eux qui fument le plus Attention aux effets pervers des mesures qui les touchent le plus (prix) Comportements de fume plus dangereux (tabac roulé, mégots) Accentuation des effets de la pauvreté sur le bien-être et la santé Délinquance Thème de la Journée Mondiale sans Tabac 2004 :

31 Du nouveau ! En 1994, face à l'explosion de la contrebande, le gouvernement Fédéral Canadien décide d'abaisser les taxes sur le tabac… Mais 5 sur les 10 provinces canadiennes ne le font pas Profitant de cette occasion exceptionnelle, le ministère de la Santé (Health Canada) demande à Statistics Canada une enquête auprès de sujets, interviewés tous les 3 mois pendant un an, pour juger de l'effet du prix en comparant les deux groupes de provinces. Aucune différence de prévalence du tabagisme, de consommation. Aucun effet sur l'initiation ou l'abandon du tabac. Aucun effet sur les jeunes Le rapport conclut à l'inefficacité de la politique d'augmentation du prix Ouellet JF. The failure of tax policies to curb tobacco consumption. Results of the 1994 Statistics Canada survey on smoking. HEC Montreal report. January Téléchargeable sur


Télécharger ppt "1.- Eliminer du tabac les substances pathogènes 2.- Réduire globalement l'exposition à la fumée."

Présentations similaires


Annonces Google