La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le plongeur voyageur. Le plongeur voyageur taux dincidence des ennuis de santé: 55 000/100 000 surtout diarrhée pas seulement maladies infectieuses: accidents.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le plongeur voyageur. Le plongeur voyageur taux dincidence des ennuis de santé: 55 000/100 000 surtout diarrhée pas seulement maladies infectieuses: accidents."— Transcription de la présentation:

1 le plongeur voyageur

2 Le plongeur voyageur taux dincidence des ennuis de santé: / surtout diarrhée pas seulement maladies infectieuses: accidents cardiovasculaires, noyade, AVP… VACCINATIONS PREVENTION DU PALUDISME CONSEILS GENERAUX TROUSSE MEDICALE

3 LES VACCINATIONS Sassurer que les vaccinations de base sont correctes tétanos polio diphtérie DTP ou REVAXIS 2 inj. À 1 mois dintervalle puis tous les 10 ans

4 Fièvre jaune en centre agréé de vaccinations 1 ère inj. J-10 jours + 10 ans 2 ème inj. J ans sdrome grippal au 5-7 ème jour LES ZONES A RISQUE SONT PLUS ETENDUES QUE CELLES OU LE VACCIN EST OBLIGATOIRE +++

5

6 HEPATITE B J0 – J7 – J21 M0 – M1 – M6 Pas de liens prouvés avec SEP mais accidents neurologiques 2aires EN EUROPE : porteurs sains du virus AILLEURS : hépatites aigues très contagieuses

7

8 HEPATITE A M0 (à J-15j) – M6 à ans Il existe des formes graves surtout chez ladulte (fulminantes) Le taux dadultes protégés est passé de 50% en 77 à 8.5% en 2004 vaccination nécessaire Endémie forte sur pourtour méditerranéen Afrique du nord Afrique noire

9 Autres vaccinations concernent peu le plongeur Encéphalite japonaise séjour prolongé uniquement en zone rurale en Asie du sud et de lest Encéphalite à tiques séjour en Europe centrale Méningite à méningocoques C AC : à J-10j + 3 ans ACYW135 : pèlerinage à la Mecque risque toute lannée en zone sahélienne de lAfrique se renseigner avant le départ :

10 Typhoïde séjour prolongé et dans de mauvaises conditions dans des pays ou lhygiène est précaire J-15 jours + 3 ans Rage séjour prolongé ou aventureuse et en situation disolement dans un pays à haut risque (surtout en Asie et notamment en Inde) traitement curatif même si vaccination préventive Grippe?? Choléra forme orale : DUKORAL réservé au personnel de santé

11 PALUDISME Plasmodium falciparum risque de paludisme fatal problème de la résistance Plasmodium vivax et ovale accès palustre dévolution bénigne risque de rechute possible dans les 2 ans qui suivent TOUTE PATHOLOGIE FEBRILE AU RETOUR DES TROPIQUES DOIT ETRE CONSIDERE A PRIORI COMME POUVANT ETRE DORIGINE PALUSTRE ET NECESSITE UNE CONSULTATION EN URGENCE +++ (épidémie de grippe) SIGNES CLINIQUES : fièvre, nausées, céphalées, myalgies, fatigue

12 Réduire le risque de piqures de moustiques porter des vêtements longs imprégnés de pyrethrinoides ou de répulsifs utiliser des insecticides le soir chambre : diffuseur(penser à ladaptateur de courant) extérieur : tortillons fumigènes la climatisation réduit seulement lagressivité des moustiques dormir sous une moustiquaire imprégnée de pyrethrinoides utiliser des répulsifs sur les parties découvertes du corps se renseigner sur

13

14 CHIMIOPROPHYLAXIE Pays du groupe 1: zones sans chloroquinorésistance Nivaquine Pays du groupe 2 : zones de chloroquinorésistance Savarine ou Malarone Pays du groupe 3 : zones de prévalence élevée de chloroquinorésistance Lariam ou Malarone ou Cyclines

15

16 Toujours prendre conseil auprès dun médecin La résistance évolue : 7 pays côtiers de lAfrique de louest sont passés en zone 3 Tenir compte des escales +++ (pour les vaccins également) Prendre le médicament au cours du repas Pour Nivaquine, Savarine et Cyclines commencer le jour du départ poursuivre 4 semaines après le retour Pour Malarone commencer le jour du départ poursuivre 7 jours après le retour Pour Lariam commencer 10 jours avant le départ poursuivre 3 semaines après le retour

17 CONSEILS GENERAUX Pas de bain en eau douce (bilharziose) Pas de marche pieds nus (ankylostome, anguillulose) Limiter les contacts peau/sable (puce, larva migrans, myiase) Eviter les chiens (hydatidose, rage, leishmaniose) Hygiène de leau et des aliments eau gazeuse micropur, hydroclonazone, aquatabs 1 sachet KMnO4 pour 10 l deau pour les aliments

18 CONSEILS GENERAUX Refuser toute transfusion sanguine Conduite automobile adaptée Protection solaire Assurance rapatriement MST dont le SIDA

19 TROUSSE MEDICALE PROTECTION CONTRE LE PALUDISME MATERIEL Désinfection cutanée : BETADINE Compresses, pansements Elastoplast, steristrip Crème solaire efficace! Crème pour les brulures : BIAFINE Solution hydroalcoolique pour lhygiène des mains Produits pour la désinfection de leau Pince à épiler Thermomètre Seringues Préservatifs

20 MEDICAMENTS PROBLEMES GENERAUX Antibiotiques polyvalents : AMOXICILLINE Antipyrétiques : DOLIPRANE Anxiolytique (LEXOMIL) ou somnifère daction courte (STILNOX) DIARRHEE SPASFON – SMECTA – TIORFAN Eviter IMODIUM surtout si T° Fluoroquinolones (NOROXINE) si tourista mais attention à la photosensibilisation

21 MAL DES TRANSPORTS Antiémétiques (VOGALENE LYOC) SCOPODERM BOBOS DU PLONGEUR Traitements ORL locaux HEXALYSE RHINOFLUIMICIL – DETURGYLONE POLYDEXA – PANOTILE Aspirine dans le sac de plongée (ASPEGIC 500)

22 POUR EN SAVOIR PLUS CENTRE DE VACCINATION ANTIAMARILE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : CONSEILS AUX VOYAGEURS OMS InVS : BULLETIN EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE

23 BON VOYAGE ! dr bertaud PMT 2011


Télécharger ppt "Le plongeur voyageur. Le plongeur voyageur taux dincidence des ennuis de santé: 55 000/100 000 surtout diarrhée pas seulement maladies infectieuses: accidents."

Présentations similaires


Annonces Google