La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les nouvelles normes européennes concernant la sécurité dans les piscines publiques. NF EN 15288-1 : Conception NF EN 15288-2 : Fonctionnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les nouvelles normes européennes concernant la sécurité dans les piscines publiques. NF EN 15288-1 : Conception NF EN 15288-2 : Fonctionnement."— Transcription de la présentation:

1

2 Les nouvelles normes européennes concernant la sécurité dans les piscines publiques. NF EN : Conception NF EN : Fonctionnement

3 PRESENTATION

4 2 nouvelles normes européennes concernant les piscines publiques sont entrées en application : NF EN «Exigences de sécurité pour la conception » NF EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement». Conception, construction Et Exploitation PRESENTATION

5 Ces normes ont été discutées en France au sein dune commission miroir présidée par Patrick DUNY au titre de lANDIISS (Association Nationale des Directeurs et des Intervenants des Installations et des Services des Sports) et, par délégation, de lANDES (Association Nationale des Elus aux Sports) et du MS (Ministère en charge des Sports). PRESENTATION

6 Une délégation française menée par Patrick DUNY a participé aux travaux de la commission européenne aux côtés de lAFNOR (Association Française de NORmalisation). Un vote formel européen a validé le 1 er août 2008 ces 2 nouvelles normes. Elle ont été ajoutées au catalogue français le 1 er novembre PRESENTATION

7 Des guides dapplication français ont étés publiés en juin Ils donnent des explications et commentaires adaptés à la réglementation française. GA S « Piscines – Guide dApplication de la norme NF EN » GA S « Piscines – Guide dApplication de la norme NF EN » Ils sont disponibles aussi à lAFNOR PRESENTATION

8 Décembre 2011 : L'AFNOR publie un document qui permet de mieux gérer l'hygiène et la sécurité dans les piscines publiques. Ce guide facilite l'application de la norme EN PRESENTATION

9 Une norme comporte: des exigences : obligatoires des recommandations : ce qui est reconnu comme la meilleure pratique des notes : informations complémentaires et/ou des explications voir des exemples PRESENTATION

10 La présentation ci-après est axée sur les piscines de type 1. PRESENTATION

11

12 2 définitions importantes permettent de distinguer les piscines concernées ou non par les 2 nouvelles normes: usage privé utilisation dune installation destinée uniquement au propriétaire/à lexploitant, à sa famille et aux personnes quil invite, y compris lutilisation liée aux maisons de location usage public: Classifiées en trois types 1,2,3 utilisation dune installation ouverte à tous ou à un groupe défini de personnes, et qui nest pas destinée uniquement au propriétaire/à lexploitant, à sa famille et aux personnes quil invite, indépendamment du paiement dun tarif dentrée Points communs aux Nf EN et NF EN EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement » Seules les piscines à usage public sont concernées, elles sont classifiées en 3 types

13 Points communs aux Nf EN et NF EN

14 Seules les piscines à usage public sont concernées, elles sont classifiées en 3 types : Type 1 : Piscine dont les activités aquatiques constituent lactivité principale (par exemple, piscines municipales, piscines ludiques, parcs aquatiques, parcs nautiques) et dont lusage est « public » Type 2 : Piscine qui constitue un service additionnel à lactivité principale (par exemple, piscines dhôtels, de campings, de clubs privés, piscines thérapeutiques) et dont lusage est « public » Type 3 : Toutes les piscines, à lexception des : - piscines de type 1 ; - piscines de type 2 ; - piscines à usage privé Points communs aux Nf EN et NF EN

15

16 Partie 1: Exigences de sécurité pour la conception EN «Exigences de sécurité pour la conception »

17

18 Une conception soignée est la condition première à lobtention dune piscine qui peut être gérée avec une sécurité maximale pour les utilisateurs ainsi que pour le personnel. Il convient de définir des critères appropriés pour que les opérations de maintenance puissent être réalisées correctement et en toute sécurité.

19 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Une modification semblant insignifiante de la conception ou des finitions spécifiées pourrait avoir un impact significatif sur la sécurité. Si cette modification est négligée et génère un grave défaut de conception, cela pourrait entraîner plus daccidents et pourrait augmenter le coût dexploitation (embauche de personnel supplémentaire…) pour compenser. une solution consiste à intégrer une personne qualifiée/compétente dans léquipe de concepteurs pour formuler des conseils et des directives durant le développement du projet.

20 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les exigences de la présente Norme Européenne sappliquent à toutes les nouvelles piscines et aux travaux de rénovation de piscines existantes.

21 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

22

23 Le taux doccupation doit être défini, lors de la phase de conception, comme étant la somme du nombre de baigneurs générés par les zones/activités aquatiques et du nombre dutilisateurs impliqués dans les autres zones/activités.

24 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

25 La natation et les activités aquatiques comportent des risques spécifiques (utilisateurs pieds nus et en maillot de bain) qui doivent être prise en compte. La phase de conception doit prendre en compte les utilisateurs ayant des besoins particuliers (personnes handicapées…) et les installations spéciales (vidéosurveillance, technologies permettant de détecter des utilisateurs en situation de noyade…). Une évaluation des risques liés à la conception, à la construction et à lexploitation doit être réalisée à chaque fois que des travaux de rénovation ou de modification sont entrepris.

26 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Une attention toute particulière doit être accordée aux voies de circulation prévues et au comportement vraisemblable des utilisateurs. a)séparation des zones «pieds nus»; b) les toilettes et les douches se situent dans la zone daccès aux bassins; c) les voies de circulation principales doivent éviter les zones dangereuses (grand bain, bassins à vagues, bassins avec plage surélevée, accès aux toboggans…) ou en être séparées de manière appropriée ; d) les pataugeoires et bassins destinés aux non-nageurs sont séparés ou placés à une distance raisonnable des bassins plus profonds ; e) laccès aux plages se fait dans une zone où le bassin est peu profond ; f) empêcher tout accès non autorisé

27 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

28 Un système (visuel et sonore) dinformations relatives à la sécurité doit être pris en considération. Il doit être défini en fonction du type dinstallation, de lutilisation prévue et des besoins en matière de sécurité, tout en tenant compte de lévaluation des risques de lexploitant et: a) de la fonction de chaque bassin ; b) des différentes profondeurs du bassin ; c) des issues de secours. La perception (compréhensibilité acoustique/visibilité) du système dinformations doit être garantie pour toutes les personnes présentes dans lenceinte de la piscine. Dans certaines situations, la transmission de messages de sécurité peut être améliorée par lutilisation dun équipement audio géré par ordinateur (annonces durgence préétablies).

29 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les profondeurs deau doivent être indiquées visuellement par des chiffres dune hauteur 70 mm utilisant des couleurs contrastées, situés de manière à être visibles par toutes les personnes dans leau et celles se trouvant sur les plages pour entrer dans le bassin. Les indications de profondeur doivent être placées au moins : d) aux points daccès aux bassins ; e) aux profondeurs maximale et minimale ; f) au milieu du bassin dans le cas où le fond du bassin est plat ou présente une pente uniforme, ou g) au niveau où le bassin passe subitement à une profondeur > 1,5 m. Des informations fonctionnelles complémentaires sont recommandées pour : h) les zones nageurs/non-nageurs ; i) les parties les moins profondes et les plus profondes du bassin, si nécessaire ; j) les zones destinées aux plongeons.

30 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

31 Tous les matériaux et finitions utilisés doivent convenir à lusage défini, à lenvironnement et aux conditions respectifs, et être capables de résister aux conditions dhumidité élevée avec saturation et/ou corrosivité occasionnelle sans favoriser le développement de bactéries. Lutilisation dacier inoxydable ayant une fonction statique dans latmosphère de lenceinte de la piscine, susceptible de subir une corrosion sous contrainte, doit être évitée, à moins quil puisse être examiné et nettoyé régulièrement. En cas dutilisation dacier inoxydable, il convient que la référence utilisée soit recommandée pour le cas concerné. Les matériaux et finitions doivent être faciles à nettoyer, à laide dagents chimiques si nécessaire. Les recommandations du fabricant doivent être prises en compte.

32 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

33

34 Les variations brutales de niveau du sol doivent, si possible, être évitées, notamment dans les zones «pieds nus». Les marches simples sur les voies de circulation doivent : a) avoir une hauteur 250 mm, la contremarche sans claire-voie ; une hauteur 180 mm est recommandée ; b) présenter un rebord marqué dune couleur contrastée ; c) avoir une surface antidérapante conforme aux normes/réglementations en vigueur. Les escaliers doivent être conformes aux normes en vigueur. Les rampes daccès sur les voies de circulation doivent : d) avoir une pente 8 % ; une pente de 5 % à 6 % est recommandée ; e) avoir une surface antidérapante conforme aux normes/réglementations en vigueur ; f) comporter un marquage visible au début et à la fin.

35 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

36 Les voies de circulation doivent être conçues pour permettre le libre passage des utilisateurs, en évitant les points de congestion, les étranglements et les obstacles. Il convient que des accès de service soient prévus séparément des voies de circulation générale (par exemple, accès direct de lextérieur). Pour éviter les flaques deau dans les zones «pieds nus», les sols doivent comporter un système dévacuation approprié et efficace. La pente des sols en direction des drains dévacuation doit être comprise entre 2 % et 5 %. Si la pente est > 3 %, une attention particulière doit être portée à la surface antidérapante et à léventuelle nécessité de prévoir des mains courantes, notamment dans le cas de longues rampes daccès.

37 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les saillies doivent être arrondies avec r 3 mm ou être protégées, et les arrêtes vives ne sont pas admises. Les surfaces vitrées doivent : a) être constituées dun verre de sécurité capable de résister à des impacts prévisibles (par exemple, impact dune balle de water polo) ; b) comporter un marquage apparent permettant de sassurer quelles sont visibles pour les utilisateurs ; c) être conçues de manière à faciliter leur nettoyage et leur entretien. Les murs, contreforts et piliers jusquà une hauteur de 2 m au-dessus du niveau du sol doivent, si possible, être couverts dune finition non abrasive.

38 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Un éclairage approprié et suffisant doit être prévu, en utilisant la lumière du jour autant que possible. Si la lumière naturelle est utilisée dans les piscines couvertes, lorientation et les effets dun ensoleillement direct doivent être pris en compte. Léclairage doit être conçus de manière à réduire la réflexion dans la direction de la vision. Le niveau déclairement minimal doit être le suivant : - voies de circulation, locaux techniques, vestiaires, douches, toilettes 100 lux ; - zones deau 200 lux. - éclairage de sécurité conforme à lEN

39 EN «Exigences de sécurité pour la conception » -.-.

40 Lorsque des effets déclairement spéciaux le nécessitent, des niveaux déclairement inférieurs sont permis sur les voies de circulation et au-dessus des zones deau lorsquun éclairage supplémentaire est prévu en cas durgence et sous réserve dune surveillance renforcée. Un éclairage subaquatique est recommandé pour les bassins de grande profondeur. Le facteur duniformité de léclairement au niveau de leau doit être de 0,7 pour les zones deau. Pour les autres zones, léclairement doit être raisonnablement uniforme. La conception du système déclairement doit tenir compte des opérations de maintenance et de réparation.

41 EN «Exigences de sécurité pour la conception » La conception acoustique des piscines couvertes doit garantir que le temps de réverbération ne perturbe pas la communication

42 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

43 Pour offrir une atmosphère confortable et éviter les détériorations éventuelles des structures, un système de traitement de lair et de chauffage doit être prévu pour les piscines couvertes lorsque le climat naturel ne permet pas dobtenir des conditions environnementales appropriées. La conception de ce système doit prendre en compte : a) la relation entre la température de lair et lhumidité ; b) la température de leau du bassin ; c) la nécessité de réduire au minimum la concentration de polluants, notamment ceux qui sont préjudiciables à la santé et qui polluent latmosphère (par exemple, les chloramines).

44 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Si des surfaces à chauffage direct (par exemple, sièges ou murs chauffants, radiateurs) à portée directe des utilisateurs sont installées, leur température ne doit pas excéder 40 °C.

45 EN «Exigences de sécurité pour la conception » La plage dun bassin doit permettre le libre passage des utilisateurs et éviter les points de congestion en tenant compte des accès, sorties et équipements. Dans les bassins ou zones de bassin, la plage doit être conçue de manière à prévoir une distance appropriée entre une éventuelle victime dans leau et la position la plus proche sur la plage pour lancer une action de sauvetage/daide. Cette distance doit être < 20 m, sinon des mesures opérationnelles doivent être mises en œuvre.

46 EN «Exigences de sécurité pour la conception » 1 Accès à la plage du bassin 2 Sortie du bassin 3 Bassin pour nageurs 4 Bassin de plongeon 5 Bassin pour non-nageurs Il sagit de dimensions minimales. Largeur minimale des plages A : 3,0 m B : 2,5 m C : 3,0 m D : 4,5 m E :1,25 m F1 : 4,0 m F2 : 3,0 m G1 :1,25 m G2 :1,5 m

47 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les plages du bassin doivent être conçues de manière à éviter toute contamination de leau du bassin par lécoulement de leau depuis le sol (pluie dans les bassins extérieurs, gouttes deau ruisselant des utilisateurs, eau de lavage du sol/des goulottes, produits chimiques dans leau de lavage…).

48 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Le bord du bassin, lorsque leau est au niveau du sol, doit être marqué par une couleur contrastée. Linclinaison de la goulotte brise-vague, lorsquelle existe, doit être 10 % en direction du bassin. Le fini de surface de la zone de circulation submersible/inondée entre le bord du bassin et la goulotte doit satisfaire au classement du groupe 24°. Les bassins au niveau du sol doivent comporter un système de prise, au moins pour les doigts, dune profondeur minimale de 15 mm et disposé en bordure tout autour du bassin

49 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Le bord des bassins avec plages surélevées par rapport à la surface de leau doit être différenciable de la plage du bassin. La prise pour les mains doit être placée sur la paroi verticale du bassin ou sur le bord du bassin, dans la zone comprise entre le niveau de leau et une hauteur de mm. Les rampes, lorsquelles existent, doivent être conformes à lEN 13451

50 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les zones ayant une profondeur deau 1,35 m sont destinées aux non-nageurs. Dans ces zones : a) les variations brutales de profondeur ne sont pas admises, à lexception des escaliers ; b) la pente du fond du bassin doit être 10 % ; NOTE Une pente du fond du bassin 6 % est généralement recommandée, et 5 % dans les bassins dont la profondeur deau est < 0,8 m. c) la surface antidérapante du fond doit être conforme : - pour une profondeur deau < 0,8 m : au classement du groupe 18° ; - pour une profondeur deau comprise entre 0,8 m et 1,35 m : au classement du groupe 12° ; d) les variations de pente doivent être signalées par un marquage dune couleur contrastée et/ou un revêtement de sol dune qualité tactile différente ; e) le fini de surface du fond ne doit pas provoquer dinconfort.

51 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les zones ayant une profondeur deau > 1,35 m sont destinées aux nageurs. Lorsquau niveau dune zone de déplacement, la profondeur deau passe de 1,35 m à une plus grande profondeur, cette variation doit être signalée par une ligne apparente sur le fond du bassin. Lorsquun moyen de séparation physique dune zone non-nageurs est prévu, celui-ci doit être placé au moins 0,5 m avant la limite de la zone destinée aux nageurs.

52 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

53 Les parois du bassin doivent être verticales, lisses et exemptes de saillies de construction au moins entre le sommet et jusquà une profondeur de 1,5 m, à lexception des marches dappui. Lorsquune marche dappui est prévue, elle doit : a) se situer entre – 1,00 m et – 1,35 m de la surface de leau ; b) être dune profondeur minimale de 100 mm si elle est encastrée ; c) être dune largeur maximale de 150 mm si elle fait saillie.

54 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

55 Lorsque des escaliers intégrés sont prévus, ils doivent : d) être équipés de mains courantes ; e) comporter des marches dune profondeur minimale de 250 mm, également réparties à une hauteur comprise entre 140 mm et 300 mm, qui ne se chevauchent pas et ne comportent aucun vide derrière les marches. Lorsque des échelles intégrées sont prévues, elles doivent : f) être équipées de mains courantes ; g) comporter des marches dune profondeur minimale de 150 mm et également réparties à une hauteur comprise entre 230 mm et 300 mm. Lorsque des rampes sont utilisées comme moyen daccès et de sortie, leur revêtement doit satisfaire au classement du groupe 24°. Dans les bassins destinés à lentraînement et aux compétitions de natation : h) les escaliers ne doivent pas gêner les couloirs de nage ; i) les échelles intégrées et encastrées sont admises ; j) les échelles préfabriquées doivent être encastrées.

56 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Pour prévenir les risques en cas de foudre, chaque piscine doit comporter une liaison équipotentielle locale. Chaque piscine couverte ainsi que les locaux techniques des bassins extérieurs doivent être équipés dun système efficace de protection contre la foudre, conforme aux réglementations en vigueur. Les piscines comprenant des bassins intérieurs/extérieurs reliés entre eux doivent être équipées : a)dune clôture conductrice entre les parties intérieure et extérieure, reliée à la liaison équipotentielle ; NOTE Le dispositif peut être une porte, une grille intégrale, un treillis, etc. b) dune barrière (par exemple, une ligne flottante), installée au niveau de la partie intérieure à une distance 2 m de la clôture, qui empêche laccès par les utilisateurs du bassin.

57 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Pour les bassins à vagues, lorsque des marches dappui, des escaliers ou des rampes sont prévus, ils doivent être encastrés. Au moins un poste de surveillance approprié doit être identifié, avec vue complète de la zone deau et équipé dun dispositif darrêt durgence permettant dinterrompre la machine à vagues. Lorsque plusieurs dispositifs darrêt durgence sont installés, le redémarrage de la machine ne doit être possible quà partir dune seule position définie.

58 EN «Exigences de sécurité pour la conception »

59 Les infirmeries doivent être conçues de sorte que : a) la surface au sol soit 8 m2 avec un espace suffisant pour le stockage du matériel de premier secours ; b) la hauteur sous plafond soit 2,5 m ; c) lorsquun lit de soins est prévu, il y ait suffisamment de place pour que le personnel puisse assurer les traitements nécessaires ; d) dans le cas des piscines couvertes, la température du local soit indépendante de celle de lenceinte de la piscine ; e) un dispositif de communication soit disponible pour permettre lappel immédiat des secours et les diriger vers le lieu de laccident/incident ; f) elles comportent un lavabo avec eau chaude et eau froide ; g) le parcours entre linfirmerie et les véhicules de secours soit le plus direct possible, avec une largeur 1,2 m et un espace permettant le transport dune personne sur un brancard ou une civière. NOTE Si possible, le cheminement vers les véhicules de secours nest pas visible des utilisateurs et ne comporte aucun escalier.

60 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les postes de contrôle doivent être conçus de manière à permettre de contrôler au moins les équipements aquatiques et assurer une bonne vue densemble des zones deau et des plages du bassin. Chaque poste de contrôle doit disposer dun dispositif de communication pour permettre lappel immédiat des secours. La température des postes de contrôle dune piscine couverte doit être indépendante de celle de lenceinte du bassin. Les postes de contrôle peuvent être combinés avec des infirmeries, sous réserve quils soient correctement conçus.

61 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les locaux/espaces de stockage des produits chimiques destinés au traitement de leau des bassins doivent : -faire lobjet dune conception spécifique et ne doivent pas correspondre aux locaux techniques, sauf si les produits chimiques ne présentent aucun risque dincendie et sont contenus dans des bacs de rétention adéquats conformes aux exigences disolation/de séparation ; -être conçus conformément aux fiches techniques des produits chimiques employés, pour assurer un stockage propre et sec avec une isolation/séparation efficace respectant leurs compatibilités, et en tenant compte du risque dincendie ; -prendre en compte le transport sûr et propre des produits chimiques ; -prévoir des bacs de rétention, destinés à stocker des produits chimiques et des liquides à une pression normale. Il doivent pouvoir contenir 110 % du volume des produits chimiques liquides ; - prévoir le stockage de matières chimiques solides, correctement surélevé au-dessus du niveau du sol ;

62 EN «Exigences de sécurité pour la conception » - être au même niveau que le point de livraison, ou être directement accessibles de lextérieur ; - avoir un système de ventilation approprié et adéquat. Lorsquune ventilation mécanique est prévue, une alarme de dysfonctionnement doit être installée ; NOTE une ventilation naturelle est préférable. - être éloignés des zones ouvertes au public, des prises de ventilation et des portes ou des fenêtres menant à des zones publiques ; - comporter un marquage clair, avertissant les utilisateurs du danger potentiel, et être accessibles uniquement au personnel autorisé ; - comporter des équipements de premiers secours adaptés au produits utilisés (matériel de décontamination tel que douches, dispositifs de rinçage oculaire durgence…)

63 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Le chlore gazeux, celui-ci doit être stocké dans un local spécialement conçu pour empêcher toute fuite de gaz et devant être au moins au même niveau que lenvironnement. La sortie de ce local doit se trouver au moins à 3,0 m de toute autre ouverture au même niveau et à 5,0 m des ouvertures se trouvant à un niveau inférieur. En cas de fuite dun conteneur de gaz, la diffusion du gaz aux pièces voisines doit être empêchée. Le local doit être équipé : 1) dune alarme en cas de fuite de gaz ; 2) dun dispositif permettant le détournement sûr du gaz ; 3) dun dispositif de précipitation ou de neutralisation du gaz échappé, avec signal indiquant lorsque lopération est terminée. Les tuyaux de transport du chlore gazeux doivent avoir une pression négative par rapport à lenvironnement. Il convient que des panneaux de sécurité appropriés soient choisis et affichés à lentrée du local de stockage.

64 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Les locaux techniques doivent être conçus en accordant une attention toute particulière aux caractéristiques spécifiques des installations techniques. NOTE Il convient au moins détudier la nécessité de prévoir un accès direct de lextérieur ou un accès pour les opérations de maintenance, dévaluer les exigences liées à la présence de produits chimiques, de tenir compte de la possibilité de respecter les caractéristiques environnementales et de la possibilité dun drainage découlement correct. Ils doivent comporter des équipements de sécurité adéquats associés aux risques spécifiques et aux opérations à effectuer (par exemple, extincteurs automatiques). Le plan des équipements installés doit être clairement affiché et doit indiquer lemplacement de tous les composants ainsi que le sens découlement des liquides. La conception des locaux techniques doit prendre en compte lespace nécessaire pour léquipement, le fonctionnement des machines, les opérations de réparation et de maintenance, léventuel remplacement dun équipement.

65 EN «Exigences de sécurité pour la conception » Lorsque des installations de désinfection automatique et de contrôle du pH sont prévues : - les systèmes de dosage doivent être spécifiques à chaque produit chimique et doivent comporter un système de sécurité en cas de défaillance et nécessiter une remise en marche spécifique ; - les circuits de dosage doivent être protégés et identifiés, avec indication du sens de lécoulement ; d) les points dinjection des différents produits chimiques doivent être suffisamment éloignés les uns des autres ; e) un système darrêt automatique approprié doit être prévu entre les systèmes de dosage et les principaux systèmes de circulation (par exemple, les unités de dosage ne doivent fonctionner que lorsque le débit deau dans les conduits du système de circulation est suffisant) ; f) les cuves et les bidons de produits chimiques doivent être disposés dans des bacs de rétention séparés pouvant contenir au moins 110 % des produits chimiques stockés. Les zones où sont placés les bacs de rétention comportent un marquage clair, décrivant en détail le contenu des cuves et des bidons.

66 EN «Exigences de sécurité pour la conception » La floculation, lorsquelle est nécessaire pour améliorer la qualité de leau, doit être mise en œuvre en continu. Il est préférable davoir recours à un dispositif de dosage automatique. Le point dapplication doit être : a) placé le plus loin possible en amont du filtre, afin de garantir un mélange homogène avant que le flux natteigne le matériau filtrant ; b) positionné de manière appropriée afin dassurer une bonne répartition vers le ou les filtres ; c) positionné de manière appropriée afin déviter toute interférence avec les sondes des analyseurs ; d) éloigné des points de dosage des produits chimiques incompatibles.

67 EN «Exigences de sécurité pour la conception » La conception du local de filtration doit permettre au personnel de la piscine deffectuer son entretien en toute sécurité et permettre le remplacement des cuves.

68 Partie 2 : Exigences de sécurité pour le fonctionnement EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

69

70 Les exploitants de piscines doivent : rédiger une procédure portant sur la gestion de lhygiène et de la sécurité ; identifier les dangers, évaluer les risques, établir les procédures et instructions visant à prévenir les risques identifiés et à sen protéger, distribuer lesdites procédures et instructions et former le personnel ; établir un organigramme définissant les rôles et les responsabilités de chacun; contrôler la performance de lorganisation et évaluer les résultats de manière régulière, et adapter et améliorer lorganisation en conséquence. Remarque IMPORTANTE : En France le code du sport détermine lobligation du POSS, dont les exigences sont supérieures et prédominent / à la norme. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

71 Les procédures et instructions doivent être rédigées par écrit et conservées. Elles doivent être présentées sous la forme suivante : objet ; domaine dapplication ; définitions ; attribution des rôles et des responsabilités ; description du processus ; distribution contrôlée (émission et conservation des procédures/instructions écrites, contrôle de la distribution des copies) ; contrôle et révision (suivi de lefficacité des procédures/instructions, révision périodique, responsabilité de la révision). EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

72 Une évaluation de risque spécifique sera effectuée pour chaque piscine avant sa première ouverture au public, puis régulièrement. Elle sera révisée au minimum à chaque fois quil y aura un changement technique majeur, un accident ou une série d'incidents. Le but de lévaluation de risque est dexaminer les aspects du fonctionnement de la piscine qui pourrait éventuellement blesser les utilisateurs. Lexploitant de la piscine doit prendre les mesures raisonnables pour assurer la sécurité des utilisateurs en prenant en compte les risques ainsi que les limites techniques et les facteurs commerciaux. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

73 Les procédures concernant les locaux techniques et léquipement doivent au minimum inclure : le contrôle de laccès (éviter la sur-fréquentation et les accès non autorisés); linspection de la zone de baignade, des bâtiments et de léquipement technique associé; la vérification de léquipement et des éléments de la piscine et la vérification des dispositifs de sécurité ; le nettoyage et la désinfection des locaux ; le fonctionnement du système de traitement de leau, du chauffage, de la ventilation, de la climatisation, du système déclairage ; la maintenance des équipements du bassin; le choix et la livraison, le stockage, la manipulation et lutilisation des produits chimiques ; lutilisation et le contrôle des produits chimiques dans leau du bassin ; le prélèvement déchantillons deau du bassin pour analyse chimique et microbiologique. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

74 Les procédures et instructions relatives à la gestion du personnel doivent au minimum inclure : le déploiement et la formation du personnel de surveillance ; le déploiement et la formation du personnel technique ; le déploiement et la formation de tout autre membre du personnel (par exemple, professeurs de natation) responsable de la sécurité dun groupe dutilisateurs ; la répartition des tâches, le temps consacré à chaque tâche, la rotation des postes, etc. ; le choix et lutilisation des Équipements de Protection Individuels ; lenregistrement des rapports dincidents et daccidents. Lutilisation et le contrôle des équipements de sécurité EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

75 Les procédures durgence doivent au minimum inclure les mesures à prendre dans les situations suivantes : procédures générales durgence telles que: incendie ; défaillance structurelle ; acte terroriste ; exigences pour le déclenchement de lalerte ; exigences liées aux secours; exigences liées à lévacuation ; exigences spécifiques additionnelles: contamination par des matières fécales solides ; contamination par des matières fécales liquides/sang/vomissures ; baisse de clarté de leau ; présence de produits chimiques de nettoyage, tels que des détergents, dans leau dun bassin ; contamination microbiologique ; panne déclairage ; orage ; urgences liées aux produits chimiques: contact avec des produits chimiques ; émission de gaz toxique ; réactions à avoir en cas dincidents impliquant des utilisateurs ou des membres du personnel : victime dans leau ; comportement inconvenant, violence physique ; premiers soins. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

76 Le taux doccupation maximal doit être défini par lexploitant sur la base dune évaluation du risque, en tenant compte au moins des éléments suivants : la conception de linstallation (disposition, espace disponible, surfaces de plan deau, équipements aquatiques, attractions, etc.) ; le type dutilisateurs et les activités organisées à chaque créneau horaire (par exemple adultes, enfants, personnes handicapées); les niveaux réels de surveillance mis en place. la désignation du bassin (par exemple bassin de natation, bassin à vagues, bassin dhôtel) ; La capacité de linstallation (par exemple bassins ludiques extérieurs avec de grandes aires de bronzage, petits bassins dhydromassage) ; les installations et zones additionnelles autour des plages (par exemple saunas, espaces de repos, aires de bronzage, restaurants) ; NOTE Un taux doccupation type pour des bassins de type 1 utilisés pour la natation ou lapprentissage est dau moins 3m² par baigneur. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

77

78 Pour tous les types de piscines, tout enfant de moins de 8 ans doit être accompagné dune personne qui en est responsable. Laccès doit être contrôlé, conformément au règlement intérieur, au moyen dun point de contrôle ou de tout autre dispositif de contrôle efficace. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

79

80 Les procédures dinspection de la zone de baignade, des bâtiments et de léquipement technique associé doivent : garantir quils nont pas été endommagés et quils sont en état dêtre utilisés ; répertorier les éléments de lévaluation des risques devant être vérifiés afin de sassurer quaucun risque supplémentaire ni quaucune augmentation dun risque existant nest apparu ; définir les contrôles devant être réalisés uniquement par des personnes formées et compétentes (par exemple, recherche de la présence de corrosion sous contrainte). Les procédures doivent permettre de sassurer quil ny a pas eu de modification des paramètres utilisés dans lévaluation des risques (par exemple équipements et éléments endommagés, dispositifs de sécurité tels que barrières et mains courantes mal positionnés, grilles dévacuation mal placées) susceptible daugmenter les risques. NOTE Il est recommandé deffectuer un examen visuel tous les jours avant louverture au public, et de sassurer en particulier que léquipement est prêt à être utilisé (par exemple: protections bien en place, éléments sécurisés). EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

81 Les procédures doivent mentionner les critères de choix des produits de nettoyage et de désinfection. Lutilisation et le stockage de ces produits doivent être conformes aux recommandations du fabricant. En cas de nettoyage des sols pendant les heures de fréquentation de la piscine, des précautions doivent être prises pour prévenir les risques associés (par exemple, surfaces glissantes, présence de produits chimiques, longs tuyaux, machines). Les produits utilisés pour le nettoyage des plages du bassin ne doivent pas avoir de réaction indésirable avec les produits chimiques utilisés dans leau du bassin. Une attention particulière doit être portée afin déviter la contamination de leau du bassin par des produits de nettoyage ou de désinfection, ce qui risquerait daffecter les dispositifs de contrôle de leau du bassin. Aux alentours du bassin, seule la quantité de produit nécessaire pour la journée doit être présente. NOTE Afin de vérifier la qualité et lefficacité des procédures de nettoyage et de désinfection, il est recommandé de prélever régulièrement des échantillons pour effectuer une analyse microbiologique des surfaces. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

82 Les procédures doivent inclure un essai de coloration du système de circulation deau de chaque bassin lors de la mise en service de la piscine. NOTE I l est recommandé de renouveler lessai de coloration tous les 5 ans afin de vérifier que tous les éléments continuent de fonctionner normalement. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

83 Le personnel affecté à la surveillance des zones deau et des plages des bassins doit être formé et compétent. Ce personnel peut effectuer dautres tâches, dans la mesure où les niveaux de surveillance indiqués dans lévaluation des risques sont maintenus. NOTE Quils soient membres du personnel ou non, les professeurs de natation ayant les qualifications et compétences requises conformément à cet alinéa peuvent cumuler plusieurs rôles à la fois uniquement pour leurs groupes. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

84 Les procédures relatives au déploiement du personnel de surveillance doivent tenir compte des caractéristiques de linstallation, par exemple : heures douverture ; temps consacré aux différentes tâches, rotation des postes, pauses ; taux doccupation (nombre dutilisateurs instantanés), âge, aptitudes et localisation des utilisateurs, type dutilisateurs ; conditions dune bonne vue des zones deau assignées ; résultats de la dernière évaluation du risque ; activités particulières, événements, programmes ; activités attirant lattention aux abords du bassin ; présence dun système technique (système vidéo assisté par ordinateur, détecteur de présence). EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

85 Les procédures doivent tenir compte des caractéristiques de la piscine susceptibles dinfluencer le travail du personnel de surveillance en affectant la vue, laudition ou la concentration, notamment : type et caractéristiques de la piscine ; taille des bassins ; éclairage ; éblouissement et réflexion ; effets acoustiques ; système de ventilation ; chaleur et humidité ; équipements spéciaux (par exemple toboggans aquatiques, bassin à vagues). EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

86 Les procédures doivent mentionner au moins les éléments suivants : qualifications et nombre de membres du personnel de surveillance ; conditions de coopération avec des tiers ; zones de responsabilité de chaque membre du personnel de surveillance (zones deau et plages des bassins). Le recours à des systèmes techniques pour la surveillance (tels que vidéosurveillance assistée par ordinateur, détecteurs de mouvement) ne doit pas remplacer la surveillance humaine, mais peut être considérée comme une aide supplémentaire. Le personnel de surveillance doit recevoir une formation initiale et continue sur les procédures de sécurité du site, sanctionnée par des tests pratiques dont les résultats sont consignés. Vérifier les compétences du personnel à intervalles appropriés. NOTE Il convient de former le personnel à faire face aux violences physiques, y compris à apaiser les conflits. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

87 En fonction du déploiement et pour maintenir les niveaux de vigilance appropriés, les procédures doivent définir : La zone tridimensionnel surveillée par chaque membre du personnel ; la durée maximale de surveillance sans interruption à un endroit donné ; la durée de la journée de travail ; les pauses prévues et la façon dassurer un niveau de surveillance adéquat pendant ces périodes; la rotation des postes entre les activités aux abords du bassin et les activités hors de cette zone. Le personnel de surveillance doit porter un uniforme clairement identifiables et, si nécessaire, différents selon les tâches. Les vêtements doivent être choisis en fonction de lenvironnement spécifique de la piscine. Léquipement approprié, y compris les chaussures, doit être mis à la disposition du personnel de surveillance. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

88

89 Les procédures doivent mentionner les tâches, le nombre de membres du personnel technique, le niveau de responsabilité et les qualifications requises pour chaque poste. Les éléments suivants doivent être pris en considération : type de piscine ; taille des bassins ; type déquipement technique, technologie utilisée et dimensions de léquipement ; recommandations des fabricants ; planning de fonctionnement. Les procédures doivent définir le type de formation requis pour chaque poste. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

90 Les procédures denregistrement des rapports dincidents et daccidents doivent mentionner que tout incident ou accident nécessitant les premiers soins et/ou une réaction durgence, ou une action pour éviter une situation durgence, doit être consigné dans un registre, de manière suffisamment détaillée pour pouvoir être analysé ultérieurement. Les procédures doivent mentionner que tous les rapports dincidents et daccidents doivent être passés en revue régulièrement, au moins une fois par an et après tout accident majeur, afin de définir des actions correctives/préventives. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

91 Les instructions destinées aux utilisateurs dans une piscine doivent être données de manière visible et/ou audible. Les instructions en matière de sécurité doivent être comprises dans les informations fournies. Il est recommandé de présenter les informations sous forme de symboles graphiques, conformément aux normes ISO pertinentes, lorsquelles existent. Il est possible dajouter un message dans la ou les langues du pays où linstallation est utilisée. Lexploitant doit être responsable de la signalisation et doit garantir la pertinence de la signalisation en fonction des éventuelles révisions de lévaluation du risque. EN «Exigences de sécurité pour le fonctionnement »

92 ISO TC 145/SC 2/WG 4 LISO TC 145/SC 2/WG4 travaille à la création dune signalétique mondiale qui contient des panneaux spécifiques pour les piscines

93 ISO TC 145/SC 2/WG 4 Les codes de base sont: Danger = triangle jaune bord noir, pictogramme noir Interdiction = rond blanc bord et barre rouge, pictogramme noir Information = carré vert, pictogramme blanc Obligation = rond bleu, pictogramme blanc

94 ISO TC 145/SC 2/WG 4

95

96

97

98 Divers Quelques photos …

99 Piscine - Japon

100 Parc aquatique - Japon

101

102

103 Tropical Island - Allemagne

104

105

106 Pour toutes questions concernant le sujet traité contactez: Patrick DUNY Vice Président de lANDIISS *** (Suisse) Contact


Télécharger ppt "Les nouvelles normes européennes concernant la sécurité dans les piscines publiques. NF EN 15288-1 : Conception NF EN 15288-2 : Fonctionnement."

Présentations similaires


Annonces Google