La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gérard Cayre-Castel LES PAIEMENTS INTERNATIONAUX - I Le fonctionnement du marché des changes - II La politique de change.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gérard Cayre-Castel LES PAIEMENTS INTERNATIONAUX - I Le fonctionnement du marché des changes - II La politique de change."— Transcription de la présentation:

1 Gérard Cayre-Castel LES PAIEMENTS INTERNATIONAUX - I Le fonctionnement du marché des changes - II La politique de change

2 Gérard Cayre-Castel Les opérations de change Les motifs du change Les motifs du change Règlement de B&S, entre résidents et non-résidents. Règlement de B&S, entre résidents et non-résidents. ex: pour acheter des machines aux E.U., il faut se procurer des dollars. ex: pour acheter des machines aux E.U., il faut se procurer des dollars. Echanges de capitaux : Echanges de capitaux : –Investissement d'entreprise à l'étranger. (Création de filiales, rachat d'entreprises étrangères...) –Rémunération sur placement ou emprunt de capitaux. Dans le pays où le taux d'intérêt est le plus avantageux. –Spéculation à la hausse ou à la baisse d'une monnaie (=devise) Exemple : le dollar vaut 0,75., mais les anticipations vont dans le sens d'une hausse. Si l'on achète dollars, on paiera aujourd'hui 0,75 X , soit Le dollar passe à 0,80. La vente des dollars rapportera 0,80 X , soit Spéculer sur le mark aura rapporté , soit Exemple : le dollar vaut 0,75., mais les anticipations vont dans le sens d'une hausse. Si l'on achète dollars, on paiera aujourd'hui 0,75 X , soit Le dollar passe à 0,80. La vente des dollars rapportera 0,80 X , soit Spéculer sur le mark aura rapporté , soit risque de change : lentreprise peut pour se couvrir acheter des options sur une monnaie. - risque de change : lentreprise peut pour se couvrir acheter des options sur une monnaie.

3 Gérard Cayre-Castel Le taux de change le taux de change = la quantité de monnaie étrangère(devise) qui est nécessaire pour acquérir une unité de monnaie nationale 2 méthodes pour écrire : –cotation à l'incertain : nombre d'unités de monnaie nationale pour obtenir une unité étrangère. exemple : 1 $ = 0,75. exemple : 1 $ = 0,75. –la cotation au certain : nombre de devises étrangères pour obtenir une unité nationale. exemple : 1 = 1,33$ exemple : 1 = 1,33$

4 Gérard Cayre-Castel Limportance du taux de change Les résidents français qui désirent un produit étranger ou sy déplacer dépendent du taux de change qui diminuera ou augmentera le prix de leur consommation. Les résidents français qui désirent un produit étranger ou sy déplacer dépendent du taux de change qui diminuera ou augmentera le prix de leur consommation. Les entreprises françaises qui désirent importer ou exporter paieront un montant différent si le taux de change varie. Les entreprises françaises qui désirent importer ou exporter paieront un montant différent si le taux de change varie. LEtat qui emprunte sur le marché international en dollars devra rembourser plus ou moins selon le taux de change LEtat qui emprunte sur le marché international en dollars devra rembourser plus ou moins selon le taux de change

5 Gérard Cayre-Castel Le marché des changes Présentation du marché des changes Les différents compartiments. Les différents compartiments. –le marché au comptant : les opérations d'achat et vente s'effectuent au jour du cours de la transaction, règlement dans les 48 h. –le marché à terme : les conditions de la transaction (Qtité et cours) sont déterminés immédiatement, mais la livraison et le paiement interviendront à une échéance convenue. le fonctionnement du marché des changes le fonctionnement du marché des changes –marché interbancaire : les banques interviennent pour leur compte ou celui de leur client, par l'intermédiaires des cambistes. Présence des banques centrales. –marché planétaire : pas de localisation géographique, toutes les places financières communiquent entre elles. –marché continu : le monde entier 24h/24 - marché gigantesque : 1900 milliards de dollars par jour - marché gigantesque : 1900 milliards de dollars par jour

6 Gérard Cayre-Castel Les déterminants du taux de change –Les déterminants fondamentaux du taux de change le solde de la balance des transactions courantes. le solde de la balance des transactions courantes. –B.T.C. offre monnaie nationale > demande monnaie nationale ==> taux de change baisse. la parité des pouvoirs d'achat. la parité des pouvoirs d'achat. –Si inflation ==> [exportations baissent, importations augmentent] ==> Déficit B.T.C. ==> taux de change baisse. exemple : si un bien se vend 1000 en France, 1300 $aux USA. Selon la théorie des parités des pouvoirs d'achat, le taux de change d'équilibre doit être de 13000/1000, soit 1 = 1,30 $. Si le taux d'inflation est de 5% aux USA et de 2% en France, le nouveau taux d'équilibre s'établira à : (1300 X 1,05) / (1000 X 1,02), soit 1 = 1,34 $. exemple : si un bien se vend 1000 en France, 1300 $aux USA. Selon la théorie des parités des pouvoirs d'achat, le taux de change d'équilibre doit être de 13000/1000, soit 1 = 1,30 $. Si le taux d'inflation est de 5% aux USA et de 2% en France, le nouveau taux d'équilibre s'établira à : (1300 X 1,05) / (1000 X 1,02), soit 1 = 1,34 $.

7 Gérard Cayre-Castel Le rôle des taux dintérêt –un pays peut améliorer son taux de change en relevant son taux d'intérêt. –hausse taux d'intérêt ==> plus d'entrée capitaux étrangers ==> augmentation de la demande nationale ==> hausse taux de change –hausse taux d'intérêt ==> moins de sortie de capitaux nationaux ==> diminution de l'offre nationale ==> hausse taux de change

8 Gérard Cayre-Castel Les autres déterminants la théorie du portefeuille. Les titres (étrangers ou nationaux) qui ont le meilleur rendement vont être achetés par les détenteurs de capitaux, ce qui entraîne l'appréciation de la monnaie (du pays où le titre a le meilleur taux d'intérêt) la théorie du portefeuille. Les titres (étrangers ou nationaux) qui ont le meilleur rendement vont être achetés par les détenteurs de capitaux, ce qui entraîne l'appréciation de la monnaie (du pays où le titre a le meilleur taux d'intérêt) la théorie DAglietta sur le lien avec le système productif la théorie DAglietta sur le lien avec le système productif -Les pays leaders sont des price maker : monnaie forte -les autres sont des price taker : monnaie faible la théorie de la "bulle spéculative" la théorie de la "bulle spéculative" –Les anticipations( par exemple rumeur hausse du dollar) et les comportement des acteurs financiers (achat de dollar avant hausse prévue) font varier le taux de change (ici, hausse du taux de change). aujourd'hui, les facteurs financiers ont une plus grande influence sur le taux de change que les facteurs économiques aujourd'hui, les facteurs financiers ont une plus grande influence sur le taux de change que les facteurs économiques

9 Gérard Cayre-Castel LES REGIMES DE CHANGE LE REGIME DE CHANGE FIXE LE REGIME DE CHANGE FIXE Un système de taux de change fixe se caractérise par l'intervention concertée des banques centrales pour maintenir le cours des monnaies dans des limites préalablement définies. Un système de taux de change fixe se caractérise par l'intervention concertée des banques centrales pour maintenir le cours des monnaies dans des limites préalablement définies. Une parité officielle (c'est-à-dire un taux de change) est déterminée. Une parité officielle (c'est-à-dire un taux de change) est déterminée.

10 Gérard Cayre-Castel Quappelle-t-on parité fixe ? Le taux de change est fixé par rapport à un étalon (valeur de référence). Le taux de change est fixé par rapport à un étalon (valeur de référence). Il ne varie pas Il ne varie pas Parité = cours = taux de change Parité = cours = taux de change

11 Gérard Cayre-Castel lorsque le franc est au plus haut et menace de dépasser la parité fixée à + 1 % :la banque de France doit intervenir sur le marché des changes en vendant des francs contre des dollars pour faire remonter le cours du dollar et faire baisser le cours du franc. lorsque le franc est au plus haut et menace de dépasser la parité fixée à + 1 % :la banque de France doit intervenir sur le marché des changes en vendant des francs contre des dollars pour faire remonter le cours du dollar et faire baisser le cours du franc.

12 Gérard Cayre-Castel Inversement, lorsque le cours du franc risque de passer le seuil de -1 % :la banque de France puise dans ses réserves de change (dollar en l'occurrence) pour vendre des dollars et acheter des francs. Ainsi, le cours du dollar baissera et le cours du franc montera. Inversement, lorsque le cours du franc risque de passer le seuil de -1 % :la banque de France puise dans ses réserves de change (dollar en l'occurrence) pour vendre des dollars et acheter des francs. Ainsi, le cours du dollar baissera et le cours du franc montera.

13 Gérard Cayre-Castel Ces interventions artificielles des banques centrales sur le marché des changes ont pour but de corriger les effets néfastes de la spéculation sur le commerce extérieur. Ces interventions artificielles des banques centrales sur le marché des changes ont pour but de corriger les effets néfastes de la spéculation sur le commerce extérieur. Les banques centrales doivent intervenir sur le marché des changes pour que loffre et la demande ségalisent à lintérieur des marges définies autour de la parité fixe. Les banques centrales doivent intervenir sur le marché des changes pour que loffre et la demande ségalisent à lintérieur des marges définies autour de la parité fixe.

14 Gérard Cayre-Castel Si la banque centrale ne peut plus maintenir la parité de sa monnaie, 2 cas peuvent se présenter : si O>D : parité : dévaluation si O>D : parité : dévaluation si D>O : parité : réévaluation si D>O : parité : réévaluation ex. monnaies à parité fixe : entre monnaies de lUEM par rapport à leuro ex. monnaies à parité fixe : entre monnaies de lUEM par rapport à leuro

15 Gérard Cayre-Castel LE REGIME DES CHANGES FLOTTANTS Aucune marge de fluctuation nest fixée et le cours des devises est laissé au libre jeu de l'offre et de la demande. Aucune marge de fluctuation nest fixée et le cours des devises est laissé au libre jeu de l'offre et de la demande. La monnaie « flotte », la BQ1 na plus à se préoccuper de léquilibre de la B.P La monnaie « flotte », la BQ1 na plus à se préoccuper de léquilibre de la B.P

16 Gérard Cayre-Castel 2 cas peuvent se présenter : si O>D : cours monnaie : dépréciation si O>D : cours monnaie : dépréciation si D>O : cours monnaie : appréciation si D>O : cours monnaie : appréciation

17 Gérard Cayre-Castel Le flottement pur est rare ; en réalité, flottement impur, géré, administré : Le flottement pur est rare ; en réalité, flottement impur, géré, administré : la monnaie varie en fonction de loffre et de la demande la monnaie varie en fonction de loffre et de la demande mais la variation est limitée par les banques centrales mais la variation est limitée par les banques centrales

18 Gérard Cayre-Castel II La politique de change A – Les objectifs A – Les objectifs 2 politiques sont possibles :. Politique de monnaie faible. Politique de monnaie forte B – Les instruments B – Les instruments 3 instruments. Le contrôle des changes. Lutilisation des réserves de change. Le taux dintérêt

19 Gérard Cayre-Castel A – Les objectifs ObjectifsConséquences Déprécier la monnaie On joue sur la compétitivité prix Cela permet de freiner les importations qui deviennent plus chères et de faciliter les exportations Apprécier la monnaie On essaie de diminuer les coûts de revient Les importations deviendront moins chères Les taux dintérêt baisseront

20 Gérard Cayre-Castel La politique de monnaie faible Prenons lexemple de la dépréciation du dollar.En 2006, il fallait 1,26 pour un euro. En2007, il faut 1.34 pour un euro. Prenons lexemple de la dépréciation du dollar.En 2006, il fallait 1,26 pour un euro. En2007, il faut 1.34 pour un euro. Pour un importateur,en 2006, pour une commande de $, il lui fallait une contrepartie de / 1.26 = Pour un importateur,en 2006, pour une commande de $, il lui fallait une contrepartie de / 1.26 = En 2007, il ne lui faut plus que /1.34 = Les exportations des USA sont donc facilitées. En 2007, il ne lui faut plus que /1.34 = Les exportations des USA sont donc facilitées. Pour un exportateur qui vend son produit , limportateur américain devait payer $ en Pour un exportateur qui vend son produit , limportateur américain devait payer $ en En 2007, il doit payer $. Les exportations européennes sont donc gênées. En 2007, il doit payer $. Les exportations européennes sont donc gênées. Conclusion: Cette politique qualifiée de politique de dévaluation compétitive permet de relancer la croissance économique. Cest une forme de protectionnisme. Conclusion: Cette politique qualifiée de politique de dévaluation compétitive permet de relancer la croissance économique. Cest une forme de protectionnisme.

21 Gérard Cayre-Castel Les limites de cette politique La courbe en J Dans un 1 er temps, la baisse du prix des exportations et la hausse du prix des importations déséquilibrent la balance commerciale car les volumes restent les mêmes. Ce nest que dans un 2 ème temps que les exportations vont croître et les importations diminuer provoquant lamélioration du solde commercial Cependant pour que cette politique réussisse, il faut que les exportateurs nen profitent pas pour augmenter leurs prix. Il faut également que la demande soit sensible aux prix (élastique) Linflation importée La hausse des prix des importations risque daugmenter les coûts de revient des produits donc de dégrader la compétitivité du pays.

22 Gérard Cayre-Castel Autres limites Les mesures de rétorsion Les partenaires commerciaux risquent de réagir à cette politique agressive par des mesures de protection ( droits, quotas…) La hausse des taux dintérêt La rentabilité des investissements étant menacée, les préteurs vont demander une augmentation des taux dintérêt qui nuira à linvestissement et à la consommation

23 Gérard Cayre-Castel La politique de monnaie forte Définition Une monnaie forte est une monnaie dont le cours sapprécie durablement Cette politique est qualifiée de désinflation compétitive Avantages -Les importations sont moins chères -Les entreprises doivent faire des efforts de productivité -Taux dintérêt plus bas Inconvénients -Coûts sociaux : Les efforts des entreprises se traduisent par des économies de facteurs donc des suppressions demploi. -Réduction des marges des entreprises qui peuvent gêner les investissements et la redistribution.

24 Gérard Cayre-Castel B – les instruments de la politique de change Ce sont les outils qui vont permettre aux autorités monétaires dagir sur les taux de change. Ce sont les outils qui vont permettre aux autorités monétaires dagir sur les taux de change. La politique du change relève maintenant de la B.C.E La politique du change relève maintenant de la B.C.E

25 Gérard Cayre-Castel Le contrôle des changes Le contrôle des changes Définition Ensemble des dispositions règlementaires dont le but est de limiter les sorties de monnaie nationale ou les entrées de capitaux spéculatifs Moyens -limiter ou interdire les transferts de capitaux -Fixer un délai de rapatriement pour les exportations -Fixer des délais pour les achats anticipés de devises Acteurs -Banque centrale -Le service des douanes -Les banques

26 Gérard Cayre-Castel Lutilisation des réserves de change La banque centrale intervient sur le marché des changes en achetant (demande) ou en vendant (offre) sa propre monnaie en utilisant ses réserves (or, devises). La banque centrale intervient sur le marché des changes en achetant (demande) ou en vendant (offre) sa propre monnaie en utilisant ses réserves (or, devises). Exemple :Si le taux de change de l est jugé trop faible par rapport au $, elle rachètera de l en vendant du $. Cela augmentera la demande d donc le taux de change de l sappréciera. Parallèlement loffre de $ augmente donc pousse à la baisse le $. Exemple :Si le taux de change de l est jugé trop faible par rapport au $, elle rachètera de l en vendant du $. Cela augmentera la demande d donc le taux de change de l sappréciera. Parallèlement loffre de $ augmente donc pousse à la baisse le $.

27 Gérard Cayre-Castel Laction sur les taux dintérêt Un taux dintérêt plus élevé rend les placements plus attractifs si linflation est maîtrisée. Un taux dintérêt plus élevé rend les placements plus attractifs si linflation est maîtrisée. Lentrée de capitaux augmentera la demande de monnaie nationale donc permettra de défendre le taux de change Lentrée de capitaux augmentera la demande de monnaie nationale donc permettra de défendre le taux de change Inconvénient : cela risque de réduire la demande intérieure (consommation et investissement) Inconvénient : cela risque de réduire la demande intérieure (consommation et investissement)

28 Gérard Cayre-Castel Application Annexe 1 Annexe 1 Pour expliquer le plongeon du billet vert, les Pour expliquer le plongeon du billet vert, les économistes mettent en avant les immenses économistes mettent en avant les immenses déséquilibres de l'économie américaine, qu'il s'agisse déséquilibres de l'économie américaine, qu'il s'agisse du creusement historique du déficit budgétaire ou de du creusement historique du déficit budgétaire ou de l'accroissement vertigineux du solde négatif de la l'accroissement vertigineux du solde négatif de la balance commerciale. Le déficit budgétaire balance commerciale. Le déficit budgétaire américain pour l'année fiscale 2004 s'est établi à américain pour l'année fiscale 2004 s'est établi à 412,55 milliards de dollars, un nouveau record après 412,55 milliards de dollars, un nouveau record après celui qu'avaient constitué les 377,14 milliards de celui qu'avaient constitué les 377,14 milliards de dollars de La balance commerciale n'a pas dollars de La balance commerciale n'a pas connu une évolution plus favorable sous le mandat connu une évolution plus favorable sous le mandat de Mr.BUSH. Les Etats-Unis devraient enregistrer de Mr.BUSH. Les Etats-Unis devraient enregistrer en 2004 un déficit supérieur à 500 milliards après un en 2004 un déficit supérieur à 500 milliards après un trou, là encore record, de 496,5 milliards de dollars trou, là encore record, de 496,5 milliards de dollars en en Au-delà du déséquilibre de ses comptes Au-delà du déséquilibre de ses comptes intérieurs et extérieurs, ce sont aussi les failles intérieurs et extérieurs, ce sont aussi les failles apparues dans l'économie américaine sous le mandat apparues dans l'économie américaine sous le mandat de Mr. BUSH, qui, selon les spécialistes, de Mr. BUSH, qui, selon les spécialistes, expliqueraient le recul du billet vert. L'éclatement de expliqueraient le recul du billet vert. L'éclatement de la bulle spéculative boursière, les déboires de la la bulle spéculative boursière, les déboires de la nouvelle économie, la faillite frauduleuse du géant nouvelle économie, la faillite frauduleuse du géant ENRON,les démissions en chaîne des dirigeants des ENRON,les démissions en chaîne des dirigeants des organisations de tutelle et de contrôle, ont du même organisations de tutelle et de contrôle, ont du même coup rendu le dollar moins attractif auprès des coup rendu le dollar moins attractif auprès des investisseurs internationaux. A cela s'ajouteraient investisseurs internationaux. A cela s'ajouteraient l'impact, sur le marché des changes, du rejet de la l'impact, sur le marché des changes, du rejet de la politique étrangère de Washington et la sanction de politique étrangère de Washington et la sanction de la situation chaotique en Irak (...). la situation chaotique en Irak (...). De fait, le plongeon du billet vert au lendemain De fait, le plongeon du billet vert au lendemain de la réélection de Mr. BUSH apparaît d'origine de la réélection de Mr. BUSH apparaît d'origine avant tout politique. Les opérateurs du marché des avant tout politique. Les opérateurs du marché des changes sont persuadés que la Maison Blanche, au changes sont persuadés que la Maison Blanche, au cours des prochaines années, s'emploiera à faire cours des prochaines années, s'emploiera à faire fortement baisser le dollar afin de favoriser les fortement baisser le dollar afin de favoriser les intérêts de l'économie américaine (freiner la intérêts de l'économie américaine (freiner la délocalisation et la désindustrialisation, stimuler les délocalisation et la désindustrialisation, stimuler les exportations et rééquilibrer la balance commerciale). exportations et rééquilibrer la balance commerciale). Le Monde « Dossiers et documents » n° /2004. Le Monde « Dossiers et documents » n° /2004. Annexe 2 Annexe 2 La Banque centrale européenne a porté son principal La Banque centrale européenne a porté son principal taux directeur de 2% à 3,5 % sur un an, malgré l'euro fort. taux directeur de 2% à 3,5 % sur un an, malgré l'euro fort. La politique de la BCE pénalise-t-elle la France ? La politique de la BCE pénalise-t-elle la France ? Marc TOUATI de la banque NATEXIS répond : Marc TOUATI de la banque NATEXIS répond : Marc TOUATI : depuis deux ans, la France réalise une Marc TOUATI : depuis deux ans, la France réalise une croissance inférieure à celle de la zone euro : cela croissance inférieure à celle de la zone euro : cela n'arrange pas les choses. La BCE n'aide pas les n'arrange pas les choses. La BCE n'aide pas les gouvernements à faire des réformes en menant une gouvernements à faire des réformes en menant une politique trop restrictive. Pour autant, elle n'est pas politique trop restrictive. Pour autant, elle n'est pas responsable de tous nos maux en matière de fiscalité, de responsable de tous nos maux en matière de fiscalité, de droit du travail, de réglementation ou de politique droit du travail, de réglementation ou de politique budgétaire. budgétaire. Comment les décisions de la BCE se traduisent-elles sur Comment les décisions de la BCE se traduisent-elles sur l'activité ? l'activité ? M.T. : D'abord la hausse des taux directeurs renchérit le M.T. : D'abord la hausse des taux directeurs renchérit le coût du crédit, surtout à la consommation. Or les ménages coût du crédit, surtout à la consommation. Or les ménages prennent de plus en plus de risques pour faire face à la prennent de plus en plus de risques pour faire face à la faiblesse de leur pouvoir d'achat. Le taux d'épargne est au faiblesse de leur pouvoir d'achat. Le taux d'épargne est au plus bas depuis 1994 et les Français sont endettés à plus bas depuis 1994 et les Français sont endettés à hauteur de 67% de leurs revenus, un record historique. hauteur de 67% de leurs revenus, un record historique. Ainsi la hausse des taux à court terme à 3,50 %, et qui Ainsi la hausse des taux à court terme à 3,50 %, et qui risque de se poursuivre, peut leur être dommageable. Le risque de se poursuivre, peut leur être dommageable. Le second vecteur, c'est le niveau de l'euro(...). Mais en second vecteur, c'est le niveau de l'euro(...). Mais en nourrissant les anticipations de la hausse des taux nourrissant les anticipations de la hausse des taux d'intérêt, la BCE donne aussi son blanc-seing au marché d'intérêt, la BCE donne aussi son blanc-seing au marché pour valider l'appréciation de l'euro face au billet vert. pour valider l'appréciation de l'euro face au billet vert. Quelles en sont les conséquences ? Quelles en sont les conséquences ? M.T. : la valeur d'équilibre de l'euro est d'environ 1,15 M.T. : la valeur d'équilibre de l'euro est d'environ 1,15 dollar. Au-delà de ce seuil- que nous avons largement dollar. Au-delà de ce seuil- que nous avons largement franchi-, l'euro fort pénalise les exportations françaises, ce franchi-, l'euro fort pénalise les exportations françaises, ce qui joue négativement sur l'investissement et l'emploi. qui joue négativement sur l'investissement et l'emploi. D'autre part, l'euro fort réduit aussi le prix des D'autre part, l'euro fort réduit aussi le prix des importations en France, ce dont on se réjouit parfois. Mais importations en France, ce dont on se réjouit parfois. Mais cela introduit une distorsion de concurrence pour les cela introduit une distorsion de concurrence pour les entreprises produisant sur le territoire national. Enfin, entreprises produisant sur le territoire national. Enfin, l'euro fort réduit l'appétit des investisseurs étrangers pour l'euro fort réduit l'appétit des investisseurs étrangers pour l'Hexagone et à l'inverse encourage les entreprises l'Hexagone et à l'inverse encourage les entreprises françaises à investir dans la zone dollar. L'euro fort françaises à investir dans la zone dollar. L'euro fort devrait amputer la croissance française de 0,3 point en devrait amputer la croissance française de 0,3 point en nous réduisons d'ores et déjà notre prévision de 2, nous réduisons d'ores et déjà notre prévision de 2,1 % à 1,8 %-. S'il se maintenait durablement au-dessus de % à 1,8 %-. S'il se maintenait durablement au-dessus de 1,32 dollar, nous devrions abaisser encore de 0,3 point 1,32 dollar, nous devrions abaisser encore de 0,3 point notre prévision. notre prévision. Le Monde 12/12/2006. Le Monde 12/12/2006. Académie dOléans Académie dOléans


Télécharger ppt "Gérard Cayre-Castel LES PAIEMENTS INTERNATIONAUX - I Le fonctionnement du marché des changes - II La politique de change."

Présentations similaires


Annonces Google