La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FEC 557 Gestion des institutions financières I Jean Desrochers et Jacques Préfontaine Cours 3.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jean Desrochers et Jacques Préfontaine Cours 3."— Transcription de la présentation:

1 FEC 557 Gestion des institutions financières I Jean Desrochers et Jacques Préfontaine Cours 3

2 Les compagnies d assurances Assurances vie Assurances générales (IARD)

3 Limportance des compagnies dassurances

4 Les compagnies dassurances vie Les compagnies dassurances ont un passif composé majoritairement de passif actuariel Nous regroupons les compagnies dassurances dans deux catégories : –Lassurance individuelle –Lassurance groupe

5 Les compagnies dassurances vie

6 Lassurance vie entière Ce type de police comporte deux parties : lassurance vie permanente avec des primes fixes dont la maturité survient entre 65 à 100 ans et à cette date, lassuré reçoit la valeur nominale de la police La prime comporte une partie épargne qui permet à lassuré de se constituer une valeur de rachat. Parfois les polices sont participantes aux profits et ainsi, les assurés reçoivent des dividendes.

7 Lassurance vie temporaire Lassurance temporaire. Comme son nom l indique, la police d assurance couvre seulement la mortalité pour une période de 1 à 5 ans. Plusieurs produits sont disponibles sur le marché. Par exemple, on peut sassurer pour une période plus longue en ayant une valeur assurée décroissante.

8 Lassurance vie généralités La prime, tant pour lassurance temporaire que vie entière, est basée sur les valeurs espérées des sorties de fonds. Le travail des actuaires est de déterminer ces primes. Il existe plusieurs types d annuité pour liquider le fonds accumulé par lassuré. L annuité défini dans le temps et la rente viagère. Plusieurs possibilités s offrent à l assuré.

9 Les compagnies dassurances autres services Les compagnies d assurances offrent aussi des produits dassurance liés à la santé.

10 Les compagnies dassurances propriété La propriété des compagnies dassurances : Les compagnies mutuelles : chaque détenteur de police vote aux assemblées annuelles et élisent les directeurs. Les profits sont répartis entre les assurés sous forme de dividende. Les compagnies par actions : cest comme les autres types de compagnies. Nombre de vote selon le nombre d action. Les polices participantes votent pour le tiers des directeurs.

11 Les compagnies dassurances démutualisation Le processus de démutualisation nécessite les points suivants : rédaction dun plan de conversion préparation d une circulaire d information pour les détenteurs de police dassurance approbation des deux points ci haut par le bureau des directeurs approbation de ces deux points par le surintendant des IF distribution aux détenteurs de polices le circulaire dinformation approbation du plan de conversion par les deux tiers des détenteurs approbation finale par le Ministre des Finance

12 Les compagnies dassurances évolution des actifs

13 Les compagnies dassurances les actifs

14 Les compagnies dassurances Les passifs

15 Les compagnies dassurances les performances

16 Les compagnies dassurances la réglementation La surveillance réglementaire est assumée par le surintendant des institutions financières ainsi que par la corporation de compensation des compagnies d assurances vie. Le SIF supervise les activités des compagnies et des groupes qui assu- rent les risques. La CCAS vise à compenser les assurés en cas de faillite des compagnies. Les agents d assurances et les courtiers sont réglementés au niveau provincial.

17 Les compagnies dassurances Générales (IARD) Les compagnies dassurances générales sont aussi nommées compagnies dassurances IARD (incendies, accidents et risques divers) Marché très compétitifs( au delà de 200 compagnies inscrites au fédéral) et aucune ne domine le marché. Le tableau suivant nous présente les parts de marché des 10 plus grandes entreprises.

18 Les compagnies IARD les 10 plus grandes compagnies

19 Les compagnies IARD évolution des primes et sinistres

20 Les compagnies IARD les différents risques

21 Les compagnies IARD la répartition des risques

22 Les compagnies IARD les actifs

23 Les compagnies IARD les passifs

24 Les compagnies IARD la rentabilité des lignes La rentabilité des lignes dassurances consiste au total de la prime reçue moins le ratio de sinistralité et moins le ratio de commissions et charges. Ratio de sinistralité : sinistres primes gagnées Ratio de com. et charges : Commissions et charges primes souscrites Rentabilité : 1 - ratio de sinistralité - ratio de Co et Ch

25 Les compagnies IARD La rentabilité globale A la rentabilité calculée précédemment, sajoute la rentabilité des investissements.

26 Les compagnies IARD et Vie la répartition des risques La prévention : Consiste à exiger des comportements précis de la part des assurés. Par exemple pour un CA de ne pas voyager ensemble lors de déplacement. De demander un déductible (IARD). La co-assurance : Lorsquune compagnie d assurance décroche un gros risque (centre dachat), elle revend des parties du risque à dautres assureurs. La réassurance : La compagnie sassure pour des risques trop grands afin de re balancer son Plle. La Lloyds : Cest un ensemble de courtiers et de particuliers qui décide de prendre une partie du risque

27 La gestion des risques table de mortalité

28 La gestion des risques taux de mortalité

29 La gestion des risques Calcul de la prime Hypothèses : Taux de placement des primes à 8% Prime actuarielle : 1,07727$ par 1000$ dassurance

30 La gestion des risques

31 La gestion des risques Calcul de la prime Prime : Lx X Prime actuarielle Prime : X = $ Réclamation: dx X valeur de la police Réclamation : 112 X 1000 = $

32 La gestion des risques calcul de la prime La valeur actuelle des primes devrait être égale à la valeur actuelle des réclamations. Ainsi, le calcul de la prime compte tenu du fait quil ny a pas de frais dadministration sera juste et la firme aura réalisé 8% de bénéfices. VA primes : $ VA réclamations : $

33 La gestion des risques Lincertitude Dans un monde incertain, il faut déterminer des probabilités doccurrence pour les principaux événements probables. Ex : La probabilité de recevoir la prime : Première année : 100% Seconde année : 99.89% Troisième année : 99.77% Etc. (table 16-5)

34 La gestion des risques Lincertitude Il faut déterminer la valeur actuelle de la prime compte tenu des probabilités précédentes. Ainsi, on a : x 1.00/ x / etc. Ce qui donne: et de façon identique pour les réclamations.

35 La gestion des risques Lincertitude Les réserves : celles-ci existent même en situation de certitude. On les évaluent avec la méthode de calcul prospective. Réserves = valeur actuelle espérée des réclamations – valeur actuelle espérée des primes. Réserves = E(VP(réclamations)) – E(VP(primes) A la fin de la 5 ième année on a Pb réclamations : d 6 /l 6 = 120/ soit : Pb prime : 1.000

36 La gestion des risques Lincertitude E(vp(réclamation)) = Réclamation X Pb(recl)/(1+r) 1000 $ X /1.08 = Valeur actuelle espérée de la prime = Réserves = – = Nb de personnes : survivants Réserves ; x = $

37 La gestion des risques Lincertitude Le concept de Montant Net à Risque indique le montant à risque pour un individu et non pour lensemble. MNàR : réclamation potentielle – réserves. Donc : $ $ = $


Télécharger ppt "FEC 557 Gestion des institutions financières I Jean Desrochers et Jacques Préfontaine Cours 3."

Présentations similaires


Annonces Google