La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Bonnes pratiques » de communication et pratiques langagières effectives en entreprise : entre travail prescrit, réel et représenté Par Vincent MARISCAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Bonnes pratiques » de communication et pratiques langagières effectives en entreprise : entre travail prescrit, réel et représenté Par Vincent MARISCAL."— Transcription de la présentation:

1 « Bonnes pratiques » de communication et pratiques langagières effectives en entreprise : entre travail prescrit, réel et représenté Par Vincent MARISCAL Doctorant (F.S.R.) Institut Langage & Communication Centre de recherche Valibel – Discours et variation

2 Plan : 1. Problématisation de la recherche 2. Méthodologie et corpus

3 1. Problématisation de la recherche 1.1. Communication et modernisation des entreprises de lentreprise nationale à lentreprise « internationalisée », « mondialisée », « globalisée » aujourdhui (Beaud 2010) ; p. ex. : externalisation des activités, développement des cercles de « qualité » (Boltanski et Chiapello 1999 : 516), multiplication des audits (« Audit Society », Power 1994) ; p. ex. : « le culte de lurgence » (Aubert 2003), autonomie, auto- surveillance et interdépendance (Garner 2009), sécurité et responsabilité (Boltanski et Chiapello 1999 ; Salmon 2003 ; 2007 ; 2009ab) ;

4 1. Problématisation de la recherche 1.1. Communication et modernisation des entreprises (suite) modes de pilotage de lentreprise éphémères ; rationalisation des modes de production de biens matériels et immatériels ; espaces socio-culturels morcelés ; communication organisationnelle, « bonnes pratiques » de communication au travail et normalisation langagière.

5 1. Problématisation de la recherche 1.2. Le capitalisme et ses critiques formulation minimale du capitalisme : « accumulation illimitée du capital par des moyens formellement pacifiques » (Boltanski et Chiapello 1999 : 37) « séduction-résistance-légitimation » (Boltanski et Chiapello 1999 : 60) ; l« esprit » du capitalisme est défini comme une idéologie « un ensemble de croyances partagées, inscrites dans des institutions, engagées dans des actions et par-là ancrées dans le réel » (Dumont 1966 ; 1977) ; le « nouvel esprit » du capitalisme (« néocapitalisme ») se caractérise par la relation que le capitalisme construit avec ses critiques : légitimation, déplacements idéologiques.

6 1. Problématisation de la recherche 1.2. Le capitalisme et ses critiques (suite) les « bonnes pratiques » de communication sont essentielles au bon fonctionnement dune entreprise il faut convaincre les sceptiques (Détrie et Broyez 2001) ; critique de « lidéologie gestionnaire » (de Gaulejac 2005) ; légitimation ou la relégitimation des paradigmes managériaux imposer un ordre social et moral, mettre en place de nouveaux dispositifs disciplinaires (Bouillon 2005 ; Clot 2008 ; de Gaulejac 2005 ; Le Goff 2000), « nouvelles formes doppression » (Boltanski et Chiapello 1999 : ).

7 2. Méthodologie et corpus 2.1. Méthodologie « linguistique faisant appel à une interdisciplinarité spécifique », orientée vers les sciences sociales (Gadet 2003 : 92) le langage et le discours ne sont pas séparés des phénomènes socio-historiques (Lahire 2009 : 150) ; analyse de discours de tradition française analyse systématique des formes linguistiques (syntaxique, lexicale et/ou énonciative) analyse lexicométrique ; contextualisation historique et sociologique ; enquête ethnographique (Heller 2002 ; 2003).

8 2. Méthodologie et corpus 2.2. Corpus Premier corpus : 6 ouvrages édités ou réédités entre 2001 et 2011 : communication et management - Beal, Jean-Pierre et Lestocart, Pierre André (2003). Entre management et marketing : la communication interne. Paris : Les éditions Démos. - Détrie, Philippe et Broyez, Catherine (2001). La communication interne au service du management. Paris : Liaisons. - Donjean, Christine (2007). La communication interne. Liège : Edipro. - Rencker, Édouard (2007). Le nouveau visage de la com interne : réflexions, méthodes, guide pour laction. Paris : Eyrolles. communication individuelle et autocontrôle (séduction, efficacité, bien- être etc.) - Noyé, Didier et Piveteau, Jacques (2004). Comment communiquer de façon efficace ?... Paris : INSEP Consulting. - Sananès, Bernard (2011). La communication efficace : acquérir maîtrise et confiance en soi dans ses rapports avec les autres. Paris : Dunod. - [Jados, Laurence (2011). Bonnes pratiques de communication. Liège : Edipro.]

9 2. Méthodologie et corpus 2.2. Corpus (suite) analyse manuelle (exploratoire) ; analyse formelle systématique, lexicométrique (Lexico3, Alceste ou Leximancer ). Second corpus : enquête dans une entreprise bruxelloise interviews sur les pratiques langagières déclarées récolte des documents ; analyse qualitative et exploratoire. Autres types de corpus (seconde main)

10 Conclusion analyse de discours idéologiques vs analyse idéologique de discours ; Cette recherche nest pas : une recherche à tendances polémiques une recherche « interventionniste ».

11 Merci de votre attention !

12 Bibliographie : Achard, Pierre (1993). La sociologie du langage. Paris : Presses Universitaires de France. -(1995). « Formation discursive, dialogisme et sociologie. » Langages, 117, p (1997). « Analyse de discours en sociolinguistique. » Sociolinguistique. Concepts de base (p ). Bruxelles : Madraga. Amossy, Ruth (2005). « Rhétorique et analyse du discours. Pour une approche socio-discursive des textes. » Dans J.-M. Adam et U. Heidmann (Éds.), Sciences du texte et analyse de discours. Enjeux dune interdisciplinarité (p ). Genève : Slatkine Erudition. Aubert, Nicole (2003). Le culte de lurgence. La société malade du temps. Paris : Flammarion. Bardin, Laurence (1993). Lanalyse de contenu. Paris : Presses Universitaires de France. Beaud, Michel (2010). Histoire du capitalisme : Paris : Gallimard. Benveniste (1976) Blanchet, Philippe (2000). La linguistique de terrain. Méthode et théorie. Une approche ethno-sociolinguistique. Rennes : Presses Universitaires de Rennes. Boltanski, Luc et Chiapello, Ève (1999). Le nouvel esprit du capitalisme. Paris : Gallimard. Bouillon, Jean-Luc (2005). « Autonomie professionnelle et rationalisations cognitives : les paradoxes dissimulés désorganisations post-disciplinaires. » Etudes de communication, (28), p Bourdieu, Pierre (1979). La distinction. Critique sociale du jugement. Paris : Éditions de Minuit. Boutet, Josiane (1998). « Quand le travail rationalise le langage. » Dans J. Kergoat, J. Boutet, H. Jacot et D. Linhart (Éds.), Le monde du travail (p ). Paris : La Découverte. -(2001). « Le travail devient-il intellectuel ? » Travailler, (6), p (2008). La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres dappels. Toulouse : Octarès. Bronckart, Jean-Paul et Machado, Anna-Rachel (2005). « En quoi et comment les « textes prescriptifs » prescrivent-ils ? Analyse comparative de documents éducatifs brésiliens et genevois. » Dans L. Filliettaz et J.-P. Bronckart (Éds.), Lanalyse des actions et des discours en situation de travail. Concepts, méthodes et applications. Louvain-la-Neuve : Peeters. Charaudeau, Patrick (1980). Langage et discours. Eléments de sémiolinguistique (Théorie et pratique). Paris : Hachette. -(2007). « De largumentation entre les visées dinfluence de la situation de communication. » Dans C. Boix (Éd.), Argumentation, manipulation, persuasion (p ). Paris : LHarmattan. Clot, Yves (2008). Le travail sans lhomme ? Pour une psychologie des milieux de travail et de vie. Paris : La Découverte. de Gaulejac, Vincent (2009). La société malade de la gestion : idéologie gestionnaire, pouvoir managérial et harcèlement social. Paris : Seuil. Détrie, Catherine, Siblot, Paul et Verine, Bertrand (Éds.). (2001). Termes et concepts pour lanalyse du discours. Une approche praxématique. Paris : Honoré Champion. Doray, Bernard (1981). Le taylorisme, une folie rationnelle ? Paris : Dunod. Dumont, Louis (1966). Homo hierarchicus. Paris : Gallimard. -(1977). Homo aequilis. Paris : Gallimard. Fairclough, Norman (2010). Critical Discourse Analysis : The Critical Study of Language. New York : Longman.

13 Feynie, Michel (2010). Les maux du management. Chronique anthropologique dune entreprise publique. Paris : Les Éditions Le Bord de leau. Floris, Bernard (1996). La communication managériale : la modernisation symbolique des entreprises. Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble. Foucault, Michel (1975). Surveiller et punir. Paris : Gallimard. Gadet, Françoise (2003). « Mais que font les sociolinguistes ? » Langage et société, 4 (107), p Garner, Hélène (2009). « Le management des ressources humaines dans un contexte incertain : entre subjectivité et risque pour les salariés. » Connexions, 1 (91), p Goffman, Erwin (1974). Les rites dinteraction. Paris : Les Éditions de Minuit. Gorz, André (1988). Métamorphoses du travail. Critique de la raison économique. Paris : Gallimard. Gumperz, John Joseph (1989). Sociolinguistique interactionnelle. Paris : LHarmattan. Harris, Zellig (1969). « Analyse du discours. » Langages, (13), p Hatchuel, Armand, Pezet, Éric, Starkey, Ken et Lenay, Olivier (Éds.). (2005). Gouvernement, organisation et gestion : lhéritage de Michel Foucault. Laval : Presses de lUniversité de Laval. Hayek, Friedrich August (1995). Droit, législation et liberté 3. Lordre politique dun peuple libre. (R. Audoin, Trad.). Paris : Presses Universitaires de France. Heller, Monica (2002). Eléments dune sociolinguistique critique. Paris : Didier. -(2003). « Globalization, the new economy and the commodification of language and identity. » Journal of Sociolinguistics, (7 (3)), p Kerbrat-Orechioni, Catherine (2005). Le discours en interaction. Paris : Armand Colin. Kroskrity, Paul (Éd.). (2000). Regimes of Language: Ideologies, Polities, and Identities. Londres : SAR Press. Lacoste, Michèle (2001). « Peut-on travailler sans communiquer ? » Dans A. Borzeix et B. Fraenkel (Éds.), Langage et travail. Communication, cognition, action (p ). Paris : CNRS éditions. Le Goff, Jean-Pierre (2000). Les illusions du management : Pour le retour du bon sens. Paris : La Découverte. Le Goff, Jacques (2004). Du silence à la parole : une histoire du droit du travail des années 1830 à nos jours. Rennes : Presses Universitaires de Rennes. Liu, Michel (1997). Fondements et pratiques de la recherche-action. Paris : LHarmattan. Moirand, Sophie (2006). « Responsabilité et énonciation dans la presse quotidienne : questionnements sur les observables et les catégories danalyse. » Semen (22), Pêcheux, Michel (1969). Analyse automatique du discours. Paris : Dunod. Petitet, Vincent (2005). « La gouvernementalité managériale. » Etudes de communication, (28), p Power, Michael (1994). « The Audit Society. » Dans A. Hopwood, P. Miller, et W. Brown (Éds.), Accounting As Social and Institutional Practice (p ). Cambridge : Cambridge University Press. Rabardel, Pierre, Carlin, Nicole, Chesnais, Marion, Lang, Nathalie et Pascal, Martine (2007). Ergonomie, concepts et méthodes. Toulouse : Octarès. Bibliographie (suite) :

14 Salmon, Anne (2003). « Responsabilité sociale et éthique de lentreprise : les deux faces dun même mouvement. » Léconomie politique, (18), p (2007). La tentation éthique du capitalisme. Paris : La Découverte. -(2009a). « Lentreprise providence. Un espace économique mondialisé sous contrôle éthique ? » Connexions, 1 (91), p (2009b). Moraliser le capitalisme ? Paris : CNRS Éditions. Schieffelin, Bambi, Woolard, Katheryn et Kroskrity, Paul (Éds.). (1998). Language Ideologies : Practice and Theory. Oxford : Oxford University Press. Taylor, Frederick Winslow (2003). The Principles of Scientific Management. New York : Dover Publications Inc. Weber, Max (2004). Léthique protestante et lesprit du capitalisme. Paris : Gallimard. Wodak, Ruth et Meyer, Michael (2009). Methods for Critical Discourse Analysis. Thousand Oaks : SAGE Publications Ltd. Zarifian, Philippe (1996). Travail et communication : essai sociologique sur le travail dans la grande entreprise industrielle. Paris : Presses Universitaires de France. Bibliographie (fin) : Corpus : Beal, Jean-Pierre et Lestocart, Pierre André (2003). Entre management et marketing : la communication interne. Paris : Les éditions Démos. Détrie, Philippe et Broyez, Catherine (2001). La communication interne au service du management. Paris : Liaisons. Donjean, Christine (2007). La communication interne. Liège : Edipro. Jados, Laurence (2011). Bonnes pratiques de communication. Liège : Edipro. Noyé, Didier et Piveteau, Jacques (2004). Comment communiquer de façon efficace ?... Paris : INSEP Consulting. Rencker, Édouard (2007). Le nouveau visage de la com interne : réflexions, méthodes, guide pour laction. Paris : Eyrolles. Sananès, Bernard (2011). La communication efficace : acquérir maîtrise et confiance en soi dans ses rapports avec les autres. Paris : Dunod.


Télécharger ppt "« Bonnes pratiques » de communication et pratiques langagières effectives en entreprise : entre travail prescrit, réel et représenté Par Vincent MARISCAL."

Présentations similaires


Annonces Google