La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation de la politique municipale en faveur des adolescents Premier rapport intermédiaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation de la politique municipale en faveur des adolescents Premier rapport intermédiaire."— Transcription de la présentation:

1 Evaluation de la politique municipale en faveur des adolescents Premier rapport intermédiaire

2 Déroulement Phase 1: Etat des lieux et diagnostic Avoir une connaissance fine des populations jeunes et de loffre existante sur le territoire afin dadapter les actions Phase 2: Evaluation des services rendus par les directions et premières études des pistes à venir Evaluation des attentes des adolescents et des familles Evaluation de la politique: analyse externe et interne Réflexion concertée sur la politique jeunesse Phase 3 : Restitutions et recommandation BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

3 Phase 1: Etat des lieux et diagnostic Etat des lieux sociodémographique Cartographies de données sociales Analyse de loffre en direction des jeunes Recensement et analyse des équipements et services Rencontres avec les acteurs Mise en évidence des atouts et des faiblesses Elaboration dune grille danalyse des actions BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

4 Etat des lieux sociodémographique Analyse par quartiers (définis par la ville) Caud é ran Centre Ville St Augustin- V.Hugo Grand Parc- Paul Doumer St Michel- Nansouty Bastide Bordeaux Sud Bordeaux Maritime BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

5 Etat des lieux sociodémographique Répartition de la population sur les quartiers BSA-Bureau de Sociologie Appliquée Quartiers Population des ménages en 2006 Bordeaux Maritime Grand Parc- P.Doumer Bastide Centre St Augustin-V.Hugo-ST Genes St Michel-Nansouty Caudéran Bordeaux Sud Population par quartier en point= 15,97

6 Etat des lieux sociodémographique Les catégories socioprofessionnelles BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

7 Etat des lieux sociodémographique Les CSP par quartier Les CSP+Les CSP- BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

8 Etat des lieux sociodémographique Les revenus médians par foyer fiscal BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

9 Etat des lieux sociodémographique Répartition des familles Familles avec enfantsFamilles monoparentales BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

10 Etat des lieux sociodémographique Les ans: peu présents sur la ville comparé aux moyennes nationales (RP 2006) En 2006: jeunes de 12 à 17 ans recensés habitent sur le territoire bordelais En 2006: jeunes sont scolarisés dans un collège ou un lycée à Bordeaux (source IPES) GarçonsFillesEnsemble Part des ans dans la population bordelaise 6%4,8%5,4% Part des ans dans la population française 8,0%7,2%7,6% BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

11 Etat des lieux sociodémographique Localisation des adolescents (11-17 ans) BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

12 Etat des lieux sociodémographique Les enfants vivant dans une famille à bas revenu BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

13 Etat des lieux sociodémographique Les caractéristiques synthétisées des quartiers de Bordeaux QuartierPopulation Présence denfants et dadolescents Niveau de vie/CSP Propension aux difficultés familiales Bordeaux Maritime -+-+ Gd Parc-P. Doumer +-+ Bordeaux Sud ++-+ Bastide -+- St Michel- Nansouty +-- St Aug.-V. Hugo +-+ Centre +-+- Caudéran ++- BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

14 Analyse de loffre: la répartition des principales structures daccueil des 12-17ans BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

15 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs Maillage, coordination et partenariat : des points forts à maintenir et à renforcer Bordeaux propose une offre diversifiée en direction des jeunes. Les structures semblent travailler dans esprit de complémentarité, de partenariat, et non de concurrence, un dialogue existe entre les structures. La richesse associative et des partenariats existants peuvent également constituer des leviers permettant de « capter » le public adolescent. Des jeux de concurrence localisée peuvent cependant persister dans les interactions associatives. BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

16 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs Les difficultés rencontrées par les structures associatives Les adolescents : un public volatile Période de la vie de développement des formes autonomes du temps libre, et en dehors des institutions relatives aux mondes adultes. Public difficile à « capter » pour les structures de loisirs. Limportance du groupe de pairs détermine la fréquentation ou la non- fréquentation par les jeunes des structures. Ladolescence est un moment dexpérimentations et de découvertes, mais aussi de désir de liberté, engendrant des attitudes de « consommation-zapping » et expliquant cette difficulté à capter et surtout à fidéliser les 12-17ans. Ces constats remettent en question les formes classiques de loffre danimation et de loisirs en direction des ans. Nécessité dune réflexion pour la prise en compte éducative des jeunes en dehors des logiques de structures? BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

17 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs BSA-Bureau de Sociologie Appliquée Les difficultés rencontrées par les structures associatives Difficultés à se projeter sur le moyen et le long terme Problématiques de la fidélisation des adolescents, de leur imprévisibilité + Pas de convention pour les ans et peu de dispositifs finançant les actions en direction des adolescents. Difficultés pour les acteurs à construire des projets à long terme et à avoir une vision claire des développements possibles pour le futur. Le risque lié à cette difficulté est la réticence des acteurs à accueillir cette tranche dâge dans les associations. Sajoute à cette problématique le paradoxe dune revendication éducative des structures basée sur des projets, et le refus des jeunes dassocier les temps de loisirs au cadre engageant quinduit le projet.

18 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs BSA-Bureau de Sociologie Appliquée Les difficultés rencontrées par les structures associatives Difficultés à mettre en place ou à conserver la mixité Il existe une adolescence masculine et une adolescence féminine, avec des goûts et des pratiques différents. Il existe également une distanciation entre filles et garçons au moment de ladolescence. Chez certains jeunes issus de limmigration, les rôles sexués sont beaucoup plus marqués. Les propositions des associations peuvent permettre de capter des filles, mais les problématiques de différenciation des lieux, des activités et des pratiques au sein des centres de loisirs et danimation demeurent.

19 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs Limportance des relations Période de mise à distance des institutions représentant le « monde des adultes ». La relation à ladulte doit pourtant trouver sa place afin de constituer un élément structurant et rassurant pour les adolescents. Loffre doit permettre aux jeunes de se retrouver entre eux mais en présence dun adulte, garant de la sécurité et de lautorité. La stabilité des équipes au sein des structures type centres danimation semble nécessaire dans le cadre de laccueil des adolescents, car elle permet la création de relations de confiance. BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

20 Analyse de loffre: analyse du discours des acteurs BSA-Bureau de Sociologie Appliquée Des publics et des problématiques différentes On ne peut en effet pas parler dune tranche dâge comme dune catégorie sociale homogène. Il existe DES mondes adolescents: Différents en fonction de ces critères sociaux Une adolescence féminine et une adolescence masculine Deux tranches dâge plus fines : les collégiens de 12 à 14 ans voire 15 ans ; et les lycéens de plus de 15 ans Loffre proposée aux adolescents tente de prendre en compte cette diversité, mais bien souvent, on remarque une appropriation de loffre par une catégorie de la population jeune. Une sectorisation des espaces en fonction de lappartenance sociale sopère, du fait des comportements des adolescents, participant de la distinction entre les différentes catégories de jeunes.

21 Analyse de loffre: Elaboration dune grille dévaluation des actions Les actions des associations seront analysées suivant 4 critères : La cohérence (dans quelle mesure les actions sont-elles adaptées aux objectifs poursuivis en termes de politique éducative générale) ; La pertinence (dans quelle mesure les objectifs poursuivis sont- ils adaptés aux besoins repérés) ; Lefficacité (quels sont les impacts ou résultats sur les usagers) ; Lefficience (quelles sont les résultats obtenus au regard des ressources mobilisées). BSA-Bureau de Sociologie Appliquée

22 Analyse de loffre: Elaboration dune grille dévaluation des actions Exemple: BSA-Bureau de Sociologie Appliquée


Télécharger ppt "Evaluation de la politique municipale en faveur des adolescents Premier rapport intermédiaire."

Présentations similaires


Annonces Google