La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LADT au passé Cours dorganisation des espaces. 1. La place des villes dans le territoire 1.1. La Région Parisienne Au milieu du XXème siècle, le poids.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LADT au passé Cours dorganisation des espaces. 1. La place des villes dans le territoire 1.1. La Région Parisienne Au milieu du XXème siècle, le poids."— Transcription de la présentation:

1 LADT au passé Cours dorganisation des espaces

2 1. La place des villes dans le territoire 1.1. La Région Parisienne Au milieu du XXème siècle, le poids et laccroissement de la Région parisienne sont jugés problématiques pour le développement du territoire : Ensemble parisien considéré mal organisé et dont la croissance est difficilement maîtrisable. Captation de la croissance par lagglomération parisienne empêcherait le bon développement du reste du territoire.

3 1.1. La Région Parisienne Volonté de maîtriser la croissance au moyen de : Procédure agrément préalable : construction ou extension détablissement industriel, commercial, de services ou dadministration (Paris-Lyon), 1955 (plus appliquée dès les années 70). Redevance ou taxe annuelle sur la construction de bâtiments à usage de bureaux : taux variable en fonction de la zone dimplantation en IDF, 1960 (réformée en 1990 toujours en application).

4 1.1. La Région Parisienne Une organisation et une administration forte : District de la Région Parisienne pour piloter lensemble de lIDF(1965). Ne survivra pas à la décentralisation et au pouvoir dune telle administration SDAURP : organisation des transports (RER), canalisation de la croissance urbaine dans les vallées. Villes nouvelles pour canaliser et organiser la croissance de lagglomération parisienne. Succès mitigé en raison de leur position géographique et de leur période de création. OIN avec création dEPA

5 1.2. Les métropoles déquilibre La spécificité de larmature française, cest lécart entre la 1 ère et la 2 nd agglomération. Elles sont jugées insuffisamment équipées en fonctions. Elles ne sont que des « relais » de la Région Parisienne. Pour corriger cette spécificité et dynamiser les régions périphériques est mise en place la politique des métropoles déquilibre. 8 villes : Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Strasbourg, Nancy, Nantes.

6 1.2. Les métropoles déquilibre Décentralisation industrielle en leur faveur : subvention doublée Construction de logements Développement des équipements universitaires et culturels Desserte routière, autoroutière et aérienne améliorée Création de quartiers daffaires (Part-Dieu, Mériadec, Saint-Sauveur) Villes nouvelles Délocalisation de services de lEtat ( emplois en 30 ans). Abandon de cette politique au profit des villes moyennes, mais décentralisation politique dans les années 80 va les relancer.

7 1.2. Les villes moyennes En réaction à la crainte de voir les métropoles « désertifier » leurs aires dinfluence. Politique qui repose sur la mise ne place dun contrat, autour dun projet, préfigurant le futur de lADT. Mise en place dune dotation globale négociée dans le cadre du contrat, préfigurant également le futur de lADT. Sur 200 villes de à habitants 73 passent un contrat avec lEtat.

8 1.2. Les villes moyennes De 1973 à 1976 les contrats portent essentiellement sur lamélioration du cadre de vie, de laccroissement des aménités : - restructuration du centre-ville - piétonisation - parkings souterrains - mise en valeur des monuments - espaces publics. De 1976 à 1979, la crise a fait son effet, la défense de lemploi et la création de nouvelles zones dactivité est au cœurs des contrats.

9 2. Laide aux territoires en crise 2.1. Les espaces ruraux Les problèmes des territoires ruraux : Exode rural et désertification sont mis en avant Les différences de revenus restent fortes Les mesures mises en place : Dynamisation et modernisation de lagriculture par des lois dorientation (60 et 62) et laccélération de la PAC. Plans dAménagement Ruraux Primes, incitations fiscales et sociales

10 2.1. Les espaces ruraux Les mesures mises en place pour les territoires ruraux : Politique déquipement et modernisation des infrastructures Commissaires de la DATAR dans les Régions les plus touchées, pour développer les initiatives locales Développement du tourisme vert par la mise en valeur du patrimoine et le développement de loffre

11 2.2. Les reconversions industrielles Electricité et pétrole prennent des parts de marché sur le charbon, la concurrence internationale viendra ensuite. Dès 63 est mis en place un plan de régression charbonnière. La DATAR favorise limplantation dactivités nouvelles et des structures de formations professionnelles. Opérations de réhabilitation urbaines Les plans sociaux se multiplient sans augmenter, dans un premier temps, les effectifs de chômeurs.

12 2.2. Les reconversions industrielles Au charbon vont suivre les crises du textile et de la sidérurgie dans un contexte de ralentissement de la croissance économique. Le recul de lactivité textile plus dispersée et essentiellement féminine sera compensé partiellement par lélectronique La sidérurgie subira une forme de délocalisation en quittant les bassins dextractions pour se localiser à proximité des voies deaux permettant dimporter un minerai de meilleure qualité en quantité.

13 2.3. La montée du chômage Les années 80 marquent le début dune période de haut niveau de chômage. Mise en place des pôles de conversion (1984) 15 au total, dans le Nord-Est et dans le Centre-Midi + Caen, La Ciotat, Fos. Toute la palette des actions de lADT est déployée dans les pôles On crée des technopôles à Sophia Antipolis et Grenoble marquant un tournant de lADT vers la compétitivité.

14 3. Les grands équipements 3.1. Les infrastructures de transport Aménagement du Rhône Construction du réseau autoroutier Grandes plateformes aéroportuaires (Orly, Roissy, St Exupéry, Nice) LGV Oléoducs, gazoducs Ports pétroliers et gaziers

15 3.2. Les aménagements à vocation rurale et touristiques Laménagement des marais du Languedoc-Roussillon, plusieurs objectifs poursuivis (à partir de 1963) Augmenter et diversifier les surfaces agricoles Mise en place de lirrigation Développement du tourisme sur 180 km de côtes, comme levier de développement économique et éviter le départ des touristes vers lEspagne et lItalie.

16 3.2. Les aménagements à vocation rurale et touristiques Opération sétendant sur 180 kilomètres de côtes et 20 km de profondeur hectares dacquisitions foncières 14 ports de plaisance, 8 stations balnéaires emplois et emplois saisonniers En 1983, lactivité touristique dépasse celle de la viticulture

17 4. La protection des espaces 4.1. La montagne 1985 Loi Montagne, après plan neige et directives nationales 20% du territoire national et 7% de la population Création de comités de Massif (8 massifs) qui définit les objectifs et les moyens de développement et de protection du massif. Obligation de la prise en compte des risques naturels dans les documents durbanisme Procédure particulière encadrant les équipements touristiques

18 4.1. Le littoral km de côtes et 3 façades maritimes. Concentre une partie importante de laccroissement de la population 1975 création du conservatoire du littoral, qui met en place une politique foncière de préservation du littoral 1986 Loi Littoral, établit le principe dinconstructibilité sur une bande de 100 mètres. Renforce protection des espaces sensibles Nombreux PLU sont incompatibles avec la loi littorale


Télécharger ppt "LADT au passé Cours dorganisation des espaces. 1. La place des villes dans le territoire 1.1. La Région Parisienne Au milieu du XXème siècle, le poids."

Présentations similaires


Annonces Google